Le réveil des ennemis des plantes d’intérieur

Par défaut
20160129A

Les aleurodes seront bientôt de retour!

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais certains insectes qui infestent les plantes d’intérieur ont été plus tranquilles depuis quelque temps. En effet, quand les jours sont courts, donc à partir du milieu de l’automne, ils entrent en diapause, un genre de semi-dormance, et peuvent même semble être disparus. D’autres insectes continuent de rester actifs même quand les jours sont courts, mais à un niveau bien inférieur que l’été. Mais quand les jours rallongent, les deux groupes se réactivent et commencent à se reproduire abondamment.

Or, même aussi tôt que la fin de janvier, les jours rallongent perceptiblement et, peu à peu, selon l’espèce, les ennemis de nos plantes se remettront à l’œuvre. À partir du début de mars, ils seront tous bien réveillés… et affamés.

Il s’agit d’insectes comme :

Les pucerons, les sciarides (mouches de terreau) et les thrips, par contre, ne semblent pas ralentir l’hiver. Ils sont aussi actifs en janvier qu’en juillet! Il faut donc garder l’œil ouvert pour ces insectes toute l’année.

Que faire?

  • 20160128C.jpgD’abord, inspectez vos plantes dès la fin de janvier, regardant surtout à l’envers des feuilles et à leur aisselle (là où le pétiole est fixé à la tige). Une loupe peut être nécessaire pour voir les araignées rouges (qui ne sont pas, en passant, des araignées, mais des mites). Par la suite, une inspection aux deux semaines n’est jamais une mauvaise idée.
  • Posez des pièges collants jaunes: souvent les insectes volants comme les aleurodes, les sciarides et les pucerons ailés s’y collent même avant que l’infestation commence véritablement.
  • Isolez les plantes infestées… avant que le prédateur ne s’en prend à d’autres plantes;
  • Traitez les plantes infestées.

20160129B.jpgLes savons insecticides et huiles horticoles sont des traitements presque universels contre ces créatures. Il faut suivre bien sûr le mode d’emploi indiqué. On peut aussi traiter les plantes au savon à vaisselle ou au savon noir, mais faites un test auparavant: ces savons sont toxiques au feuillage de plusieurs plantes.

On peut aussi vaporiser une solution de 250 ml d’alcool à friction dans 1 litre d’eau pour contrôler les cochenilles, les pucerons et les aleurodes. Attention: pour votre propre protection, il faut bien aérer la pièce pendant l’application.

Bon succès à tous les inspecteurs des plantes!

Publicités

4 réflexions sur “Le réveil des ennemis des plantes d’intérieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s