Histoire d’horreur : 30 ans de cochenilles!

Par défaut
20151116A

Mëme des plantes apparemment saines peuvent cacher des voyageurs indésirables.

D’où viennent les insectes indésirables qu’on trouve sur nos plantes d’intérieur? Certains peuvent rentrer de l’extérieur d’elles-mêmes (les araignées rouges sont tellement petites qu’elle peuvent passer à travers un moustiquaire) ou en se fixant sur nos vêtements quand on travaille dans le jardin (aleurodes, thrips, pucerons, etc.). Et une porte laissée ouverte quelques secondes suffit pour introduire les insectes volants. Mais beaucoup arrivent cachées sur une plante déjà infestée qu’on apporte dans la maison sans prendre les précautions nécessaires.

Une triste d’histoire

20151116B

Un simple dieffenbachia était à l’origine d’une infestation qui a durée 30 ans!

Dans mon cas, un simple dieffenbachia «sauvé» des vidanges (longue histoire) a été l’origine d’une infestation qui a duré 30 ans!

J’ai fait la gaffe de ne pas mettre la nouvelle plante en quarantaine (quelle erreur!) quand je l’ai rapportée à la maison. Évidemment, avant que je ne découvre qu’elle était infestée (les cochenilles peuvent être bien surnoises!), d’autres plantes l’étaient aussi. Ainsi, pendant toutes ces années, j’ai traité encore et encore, avec divers produits (savons, huiles, alcool à friction, etc.), chaque fois apparemment avec un certain succès, pour découvrir un peu plus tard que l’infestation reprenait, généralement d’ailleurs sur la même plante, sinon ailleurs.

Il y a 5 ans, j’ai décidé que c’en était assez. J’ai jeté toutes les plantes infestées, même des plantes que je savais que je ne serais jamais capable de remplacer. Ça n’a pas suffit: j’en ai bientôt trouvé sur d’autres plantes. Je les ai jetées aussi. Puis encore d’autres. Pendant 2 ans, j’ai encore trouvé, mais de moins en moins souvent, des plantes infestées à jeter. Ainsi ma collection de plantes d’intérieur a baissé de moitié: presque 300 plantes ont pris le chemin de la poubelle. Mais maintenant, le problème semble enfin résolu. Plus de cochenilles farineuses depuis 3 ans. Zéro. Pas une!

20151116C

La cochenille farineuse ne vole pas: elle arrive à votre maison sur une plante ou bouture infestée.

Notez que les femelles des cochenilles farineuses (et aussi celles des cochenilles à bouclier, leurs cousines tout aussi désagréables) ne volent pas et que les espèces qui infestent nos plantes d’intérieur n’existent pas à l’extérieur, du moins, pas sous les climats froids. Elles vivent uniquement sur d’autres plantes d’intérieur. La seule façon pour les cochenilles d’entrer dans votre maison est sur une plante ou une bouture infestée.

La quarantaine, j’y tiens

595.K

Placez toute nouvelle plante en isolation.

Ainsi, pour prévenir les cochenilles, il faut toujours isoler (mettre en quarantaine) toute nouvelle plante ou bouture achetée, reçue en cadeau, échangée, etc. pendant au moins 40 jours (je la scelle dans un sac transparent, mais vous pouvez la placer dans une autre pièce). Et si vous voyez des cochenilles pendant cette période, la meilleure chose à faire est de la jeter.

Si vous insistez pour conserver la plante infestée, gardez-la en isolation et traitez-la encore et encore jusqu’à ce que vous ne voyez plus d’insectes. Personnellement, je exigerais à une plante auparavant infestée de cochenilles de montrer patte blanche pendant un an avant d’oser la mettre avec mes autres plantes d’intérieur. Mais je vois mal quelle plante vaudrait un tel effort de sauvegarde. Il m’a fallu 30 ans pour comprendre que la meilleure solution pour certains problèmes est faire de table rase, une leçon durement mais solidement apprise.

Je suis revenu avant-hier d’une superbe journée d’échanges avec le groupe Facebook La Passion des Plantes d’intérieur. La compagnie était agréable, le lieu de rencontre (Pépinière DS de Sainte-Julienne) était rempli de belles plantes, il y avait de superbes échanges de plantes… mais aucun végétal sera placé avec mes autres plantes sans avoir fait preuve de son innocuité.

J’ai appris à mes dépens qu’on ne badine pas avec les cochenilles. J’espère que ma triste histoire vous épargnera vous aussi bien des ennuis.

Advertisements

6 réflexions sur “Histoire d’horreur : 30 ans de cochenilles!

  1. Émilie

    Je crois avoir 2 plantes (un shefflera et un cactus) victimes d’une infestation de cochenilles. Les deux ont été changées de pièce afin de protéger mes autres plantes. Je ne vois aucune suggestion de traitement contre les cochenilles dans votre article. Que me suggérez-vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s