Catégories

Recherche

Nos partenaires

Champignons à la rescousse de nos plantes

20150812A

Les champignons mycorhiziens (blancs) agissent comme une exténsion des racines (jaunes). Image: Skivit, Wikimedia Commons

Pour une meilleure croissance des plantes, surtout dans un sol perturbé ou dans un terreau acheté en sac, appliquez à la plantation une ou deux pincées de mycorrhizes, soit des champignons bénéfiques. Ces champignons agissent un peu comme une extension des racines: ils permettent à la plante d’aller chercher davantage de minéraux et d’eau que les racines auraient pu faire elles-mêmes. D’ailleurs, plusieurs études indiquent que les plantes mycorhizées sont moins sujettes aux maladies des racines aussi.

20150815B

Les poireaux à gauche, mycorhisés, sont presque deux fois plus gros que les poireaux à droite, sans mycorhizes. Photo: Premier Tech Horticulture

Les mycorhizes sont doublement intéressants dans un monde où l’homme perturbe l’environnement en y libérant de vastes quantités de dioxyde de carbone, car les champignons mycorhiziens absorbent, dans bien des situations, autant de carbone que les plantes sinon plus.

20150815C

Les oeillets (Dianthus) ne forment pas d’associations mycorhiziennes.

La vaste majorité des végétaux sur notre planète vivent en symbiose avec ces champignons. Mais certains végétaux, pour des raisons qu’on ne connaît pas, n’entrent pas en symbiose avec les mycorhizes. Il s’agit surtout des plantes des famille des crucifères (choux, arabettes, alysses, etc.), des chénopodes (betterave, épinard, etc.) et des crassulas (jade, sédum, etc.) et ainsi que des œillets (Dianthus).

Présentement aussi, il n’y pas de source commerciale pour les types de mycorhize qui colonisent les racines des ériacées (rhododendrons, bleuetiers, bruyères, etc.) et des orchidées.

Par contre, si vous préférez ne pas tenir compte des exceptions et utiliser des mycorhizes sur toutes les plantes, sachez qu’il n’est pas néfaste d’en appliquer aux plantes qui ne les acceptent pas, simplement que ses racines ne seront pas colonisées.

Attention aux engrais riches en phosphore!

Les association mycorhiziennes peuvent être perturbés par un sol trop riche en phosphore. Il est préférable alors d’éviter l’utilisation d’engrais très riches en phosphore (ceux dont le deuxième chiffre est supérieur à 14) quand vous fertilisez vos plantes.

Quel type utiliser?

20150815DJe préfère utiliser une formulation Arbre et arbuste sur toutes mes plantes. Cette formulation comprend plus de sortes de champignons que les mycorhizes conçus pour plantes herbacées et donc on peut l’utiliser avec succès pour une plus vaste gamme de plantes.

Étiquettes + Mycorhise, Champignons mycorhiziens, Champignons bénéfiques, Symbiose mycorhizien


commentaire sur "Champignons à la rescousse de nos plantes"

  1. […] essayez des mycorhizes (champignons bénéfiques) si votre sol n’en contient pas: voilà de bons stimulateurs […]

  2. […] L’importance des champignons mycorhiziens, que j’appellerai dans ce texte des mycorhizes, dans la vie des végétaux n’est plus à faire. On sait que, dans la nature, la vaste majorité des végétaux vivent en symbiose avec ces fongus microscopiques qui se fixent sur leurs racines. On sait qu’ils stimulent la croissance de la plante, aident la plante à chercher l’eau et les minéraux nécessaires à sa croissance et favorisent le développement rapide des racines. D’ailleurs, j’ai déjà écrit un article à ce sujet: Champignons à la rescousse de nos plantes. […]

  3. […] des végétaux au bon espacement (environ leur diamètre maximal moins 15 %) ajoutant un peu de mycorhizes (champignons bénéfiques) aux racines de chaque […]

  4. […] parfois faible). Si le secteur a été perturbé, il peut être utile de saupoudrer les graines de mycorhizes (champignons bénéfiques). Comblez maintenant le trou de terre et arrosez […]

  5. […] n’est pas nécessaire d’ajouter des champignons mycorhiziens au sol au moment de l’ensemencement. Les betteraves, avec leurs parents, les épinards, sont […]

  6. […] assez pour 2 ou 3 mois, sinon ayez sous la main un engrais à action lente. Ayez aussi des mycorhizes si le terreau n’en contient pas. (La vaste majorité des végétaux poussent mieux en contact […]

  7. […] lente (généralement bon pour au moins trois mois), selon le mode d’emploi. (Ajoutez aussi des champignons mycorhiziens, très efficaces pour aider les racines des plantes à absorber l’eau et les minéraux.) Les […]

  8. […] la plante au centre du trou, puis ajoutez une ou deux pincées d’inoculant mycorhizien pour assurer une meilleure […]

  9. […] n’est pas utile d’ajouter des mycorhizes commerciales au sol à la plantation. Les bleuetiers ne font pas de symbiose avec le type de […]

  10. […] essayez des mycorhizes (champignons bénéfiques) si votre sol n’en contient pas: voilà de bons stimulateurs […]

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!