Plate-bande presque instantanée pour jardiniers paresseux

Par défaut
20170522A.jpg

Il est possible d’installer une plate-bande presque sans efforts: il suffit de verser une bonne couche de terre sur une barrière de papier journal humide!

Pourquoi se donner la peine de découper et d’enlever le gazon, puis de labourer le sol en profondeur pour préparer une nouvelle plate-bande? La technique dite «du jardinier paresseux» permet d’obtenir un résultat bien supérieur plus rapidement et avec beaucoup moins d’efforts.

Voici comment faire:

  1. Dessinez la forme de la nouvelle plate-bande en plaçant un tuyau d’arrosage au sol (en général, une marge ondulée est plus attrayante qu’une bordure droite).

    20170522X.jpg

    Installez la bordure de gazon selon le mode d’emploi du fabricant, l’enfonçant dans le gazon.

  2. Installez une bordure de gazon le long de la marge pour empêcher les mauvaises herbes traçantes, dont les graminées de gazon, de regagner le secteur.
  3. Faites tremper plusieurs sections de papier journal dans un seau d’eau. (Notez que le papier journal d’aujourd’hui, même les pages en couleur, est produit avec des encres végétales et est acceptable en jardinage biologique.)

    Truc 13 A- Papier journal.JPG

    Couvrez la surface de papier journal humide.

  4. Recouvrez toute la surface de la nouvelle plate-bande d’une couche de 7 à 10 feuilles de papier journal. Il n’est pas nécessaire, ni même utile, d’enlever le gazon auparavant, car le papier formera une barrière qui l’étouffera.

    Truc 13 B -Couvrir papier journal de terre.JPG

    Couvrez la barrière de papier journal d’une bonne couche de terre.

  5. Recouvrez le tapis de papier journal de 20 cm de bonne terre à jardin libre de mauvaises herbes. Si la terre est de qualité, il ne sera pas nécessaire d’ajouter de l’engrais ou du compost. 20170522Y.jpg
  6. Sur la marge, posez la terre à un angle d’environ 45 degrés à partir de la bordure de gazon. Cela vous donnera une plate-bande surélevée.
  7. Plantez des végétaux au bon espacement (environ leur diamètre maximal moins 15 %) ajoutant un peu de mycorhizes (champignons bénéfiques) aux racines de chaque plante.

    20170522F.jpg

    Appliquez un paillis entre les plantes, notamment pour empêcher la germination de graines de mauvaises herbes.

  8. Recouvrez le sol entre les plantes de 7 à 10 cm de paillis fin (feuilles déchiquetées, bois raméal fragmenté, compost forestier, par exemple). Évitez les paillis à base de thuya (cèdre), car ils sont légèrement toxiques pour les plantes.

Grâce à la couche de paillis, les graines de mauvaises herbes, qui ne manqueront pas de tomber sur la nouvelle plate-bande, ne pourront pas germer et vous commencerez alors dans une plate-bande libre de plantes indésirables. Aussi, le paillis aidera le sol à rester humide, l’empêchera de se compacter et l’enrichira par sa lente décomposition, ce qui fait que non seulement votre plate-bande n’aura-t-elle pris qu’une heure ou deux à installer, mais demandera beaucoup moins de travail à l’avenir.20170522A

Publicités

33 réflexions sur “Plate-bande presque instantanée pour jardiniers paresseux

  1. Lucie Paquet

    Quel bon conseil! Je viens d’installer une clôture à l’endroit oú il y a plein de racines d’arbres. Je ne peux donc pas creuser pour faire une plate-bande. Ce truc est parfait!

  2. Valérie

    Est-ce que je peux utiliser cette méthode pour semer du nouveau gazon à des endroits où ce n’est que de la
    mauvaises herbes?

    • Oui, mais… il faut plus de terre (30 cm) et aussi, la première année, la barrière de papier journal fera que vos carottes risquent d’être plus courtes que d’habitude. Dès la 2e année, quand le papier journal sera décomposé, cela ne causera pas de problème.

      • Karina

        Dans ma nouvelle plante bande, j’ai déjà des vivaces qui sont plantées, puis-je faire le tour de celles-ci sans les couvrir de papier journal, ou si cela va étouffer leurs racines ?

      • Le papier journal laisse passer l’air et donc n’étouffera pas leurs racines. Par contre, la barrière créée ne sera pas étanche: il y aura des trous (là où se situent les plantes) par lesquelles les mauvaises herbes à racines trançantes (prêle, herbe au goutteux, chiendent) peuvent passer et le résultat peut alors être décevant. Il est souvent mieux de faire table rase et d’éliminer « les méchants » avant d’installer « les bonnes plantes ».

    • Si vous couvrez bien TOUTE la surface où le muguet survient, on peut l’avoir. La fausse-raiponce est facile à étouffer par cette méthode, mais… il faut assurer que le paillis soit maintenu, car malheureusement, elle revient facilement par semences si le sol redevient nu.

      • Martine Pelletier

        Bonjour, j’ai une petite interrogation? Si je comprends bien, il n’est pas nécessaire de creuser sur le dessus du papier journal lors de la plantation? Car je trouve que 20cm de terre, c’est peu… pour de grosses plantes… Je trouve la méthode formidable! Merci pour votre réponse…

      • Martine Pelletier

        Bonjour, à la place du papier journal, est-ce que je pourrais employer du carton recyclé et biodégradable comme par exemple des boîtes de litières pour les plates-bandes car j’en ai en quantité? Merci encore une fois pour votre réponse..

  3. Alain

    Super intéressant! Merci. Question: J’ai déjà une plate-bande dont je désire remplacer le gazon existante par du paillis. Est-ce que je peux mettre le paillis directement sur le gazon (sans mettre de papier journal) afin de l’étouffer?

    • Non, les plantes sont programmées pour passer à travers les couches de paillis (essentiellement, une réplique de la litière forestière trouvée sous les arbres. Un paillis placé directement sur du gazon va l’affaiblir, mais il poussera quand même à travers. Il vous faudra mettre du papier journal pour l’étouffer.

  4. Alain

    Projet complété. Mais une simple question: Le papier journal n’empêchera t’il pas l’eau de passer pour aller nourrir les racines qui sont en dessous? (arbustes étant déjà présents avant le projet)

  5. Martine Pelletier

    Bonjour, est-ce que vous connaissez un moyen écologique de détruire les petites herbes qui poussent entre les pierres d’un sentier en gravier? J’ai déjà installé un géotextile et déposé de la pierre de grève mais les intruses sont encore au rendez-vous.. En passant, je veux vous dire que votre méthode d’utilisation du papier journal est fantastique! Merci pour votre réponse et bonne journée!

    • Il existe des herbicides écologiques (à base d’acide citrique et de vinaigre) qui peuvent faire l’affaire. EcoClear, par exemple. Ils ne sont pas aussi efficaces en plein été qu’au printemps, par contre. Idéalement on les applique sur les nouvelles feuilles qui sortent en début de saison.

  6. Flomie

    Bonjour, Est-ce que n’importe qu’elle bordure de pelouse peut convenir ou doit-elle être suffisamment haute (20 cm) pour arriver à la même hauteur que l’epaisseur de terre? Merci beaucoup.

    • Je vois que mon illustration ne vous a pas aidée! J’y ai retouchée pour que vous compreniez mieux et vous suggère de retourner la voir. En fait, il faut enfoncer la bordure dans le gazon, selon la méthode recommandée par le fabricant. Par la suite, quand vous posez la terre pour faire la plate-bande surélevée, vous le faites à un angle de 45 degrés sur la bordure de la plate-bande.

  7. Isabelle Bisson

    Bonjour, est-il envisageable de démarrer une plate-bande sur un fond de 0-3/4…? C’est ce que j’ai autour de la maison (neuve) actuellement et qu’il me tarde de transformer! 2e question : avez-vous de l’information sur l’aménagement autour d’une maison construite sur une dalle sur sol et donc entourée de 6 pieds de styrofoam expansé sur son pourtour à environ 10-12″ de la surface de 0-3/4. Merci 🙂

    • Pour la première question, pourquoi pas? Mon terrain était couvert d’asphalte posée sur une épaisse couche de gravier. J’ai dû enlever l’asphalte, mais je jardine depuis maintenant 25 ans dans la couche de bonne terre que j’ai posée sur le gravier.

      Question 2: non, je n’ai pas d’information spécifique à ce cas, mais ne voit pas vraiment une grosse différence avec toute autre situation de jardinage près d’un bâtiment, sinon d’éviter les arbres à longues racines comme les saules, les peupliers et l’érable argenté. Même là, théoriquement il n’y a pas de problème, mais supposons qu’il y ait une fuite d’eau à cause d’un défaut de construction. Alors, et seulement alors, les racines pourraient s’y faufiler. À lire: https://jardinierparesseux.com/2015/10/28/quand-un-arbre-pousse-trop-pres-dune-maison/

      • Isabelle Bisson

        Je vous remercie M. Hodgson ; je suis ébahie par vos publications et toutes vos réponses aux commentaires des lectrices et lecteurs!! Bon été 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s