Catégories

Recherche

Comment les champignons mycorhiziens profitent à vos arbres et arbustes

Photo: Smileus, depositphotos Par Bryan Hardin Posséder un jardin biologique sain et prospère n’est rien de moins qu’un délice. Mais l’entretien du jardin nécessite bien plus que de la lumière du soleil, de l’eau et de la terre.  Connaissez-vous le réseau dynamique de micro-organismes qui est à l’œuvre sous vos plantes et arbres si florissants? Ces organismes restent dans le sol et aident à la croissance de vos arbres et arbustes. Ils décomposent la matière organique pour améliorer la fertilité mondiale du sol. Les champignons mycorhiziens appartiennent à ce groupe de micro-organismes utiles. Mais en quoi ces champignons profitent-ils à vos arbres et arbustes? Nous allons y jeter un coup d’œil. Que sont les champignons mycorhiziens? Les champignons mycorhiziens ou mycorhizes sont des champignons bénéfiques qui colonisent les racines des arbres et des plantes, pour leur grand bénéfice. Le terme «mycorhize» signifie «racines de champignon». Ces champignons ne peuvent survivre sans rester connectés aux racines des végétaux. En échange, ils... Lire la suite >

Les champignons à la rescousse de nos plantes

Les champignons mycorhiziens arbusculaires profitent aux cultures de plusieurs manières Par Hayley CrowellUniversité d’État de Caroline du Nord Les champignons jouent un rôle très important pour les plantes et, par conséquent, pour les humains. Cet article examine comment ces «engrais vivants» peuvent aider le sol, ainsi que nos systèmes de production agricole. Depuis plus de 400 millions d’années, les champignons mycorhiziens arbusculaires forment des relations symbiotiques avec les plantes du monde entier. Présents sur presque tous les continents et dans environ 80 % des plantes vasculaires, ces champignons importants jouent un rôle central dans l’absorption des nutriments des plantes dans divers écosystèmes. Ces champignons importants commencent leur vie dans le sol, là où les racines peuvent se développer. Les plantes libèrent des hormones expressément pour augmenter les chances d’interactions racine-champignon et ensuite pour aider les champignons à se développer.  Les plantes cherchent à interagir avec les champignons mycorhiziens arbusculaires pour créer une relation mutuellement bénéfique : une symbiose. Une fois que... Lire la suite >

Des mycorhizes pour combattre les maladies des plantes

L’importance des champignons mycorhiziens, que j’appellerai dans ce texte des mycorhizes, dans la vie des végétaux n’est plus à faire. On sait que, dans la nature, la vaste majorité des végétaux vivent en symbiose avec ces fongus microscopiques qui se fixent sur leurs racines. On sait qu’ils stimulent la croissance de la plante, aident la plante à chercher l’eau et les minéraux nécessaires à sa croissance et favorisent le développement rapide des racines. D’ailleurs, j’ai déjà écrit un article à ce sujet: Champignons à la rescousse de nos plantes. On sait aussi que les mycorhizes sont commercialisés depuis une quinzaine d’années et sont largement disponibles, notamment le champignon Rhizoglomus irregulare, le plus polyvalent des mycorhizes, accepté par la vaste majorité des plantes non ligneuses. Protection phytosanitaire Il est moins connu que les mycorhizes peuvent aussi aider à prévenir les maladies des plantes. Le Dr J-André Fortin vient de nous le rappeler dans un texte apparu récemment sur Agri-réseau: Mycorhizes vs... Lire la suite >

Champignons à la rescousse de nos plantes

Pour une meilleure croissance des plantes, surtout dans un sol perturbé ou dans un terreau acheté en sac, appliquez à la plantation une ou deux pincées de mycorrhizes, soit des champignons bénéfiques. Ces champignons agissent un peu comme une extension des racines: ils permettent à la plante d’aller chercher davantage de minéraux et d’eau que les racines auraient pu faire elles-mêmes. D’ailleurs, plusieurs études indiquent que les plantes mycorhizées sont moins sujettes aux maladies des racines aussi. Les mycorhizes sont doublement intéressants dans un monde où l’homme perturbe l’environnement en y libérant de vastes quantités de dioxyde de carbone, car les champignons mycorhiziens absorbent, dans bien des situations, autant de carbone que les plantes sinon plus. La vaste majorité des végétaux sur notre planète vivent en symbiose avec ces champignons. Mais certains végétaux, pour des raisons qu’on ne connaît pas, n’entrent pas en symbiose avec les mycorhizes. Il s’agit surtout des plantes des famille des crucifères (choux, arabettes, alysses, etc.), des chénopodes (betterave,... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!