Comment semer glands et noix?

Par défaut
20171026A Max Pixel.jpg

On peut semer les glands, marrons, noix, etc. à l’automne. Source: Max Pixel

Démarrer un arbre à partir de noix ou de glands? L’idée peut paraître farfelue aux yeux des jardiniers néophytes, car n’est-ce pas que ces plantes prendront plusieurs années avant de donner des arbres de bonne taille? Mais un jardinier d’expérience apprend que la patience est une vertu et que les jeunes arbres poussent beaucoup plus rapidement qu’on ne le pense. Semer des arbres ne le découragera pas du tout… et les semences sont habituellement gratuites alors que le prix d’un arbre en pépinière fait souvent sursauter.

La plupart des semences d’arbres de climat tempéré ont besoin d’une stratification froide avant de pouvoir germer. Dans la nature, leurs graines tombent au sol à l’automne et, après un hiver froid qui ramollit leur épiderme dur, germent au printemps suivant. Les semer est donc un jeu d’enfants: vous n’avez qu’à faire comme dame Nature!

Distribution animale

20171026B pixabay.jpg

Les arbres à fruits à coque comptent sur les écureuils pour assurer leur distribution. Source: pixabay

Les arbres à fruits à coque* comptent surtout sur les écureuils, les tamias, les geais et certains autres oiseaux et petits mammifères pour distribuer leurs semences, car elles sont trop lourdes pour voyager très loin de l’arbre mère d’elles-mêmes. Les écureuils, par contre, transportent souvent ces fruits sur une bonne distance et les plantent carrément dans le sol dans des cachettes en vue d’une utilisation future. D’accord, les écureuils et leurs amis mangent une bonne partie des fruits produits, mais ils en oublient assez souvent pour que cette méthode de distribution soit valable.

*Dans ce texte, pour simplifier les choses, j’utiliserai le terme «fruits à coque» pour désigner les fruits secs de bonne taille provenant d’arbres — noix, glands, marrons, châtaignes, faines, noisettes, etc. — bien que certains n’ont pas de coque proprement dite.

Mais les écureuils ne les plantent pas nécessairement à l’endroit que vous désirez et la plupart de ces arbres ont une longue racine pivotante fragile qui fait qu’ils sont difficiles à transplanter si vous ne le faites pas rapidement après la germination. Ainsi, la façon la plus facile pour faire pousser un de ces arbres à l’endroit que vous désirez est de faire l’écureuil et de le planter vous-même.

Récolte et préparation

20171026C Grimo Nut Nursery.jpg

Un rouleau  ramasse-noix est bien pratique pour récolter les fruits à coque. Source: Grimo Plant Nursery

Ramassez les semences tombées au sol et examinez-les, éliminant celles qui ont été endommagées ou qui sont percées (souvent le cas des glands de chêne).

Faites flotter les semences dans un récipient d’eau pendant environ 24 heures. Celles qui sont viables couleront au fond, les stériles flotteront.

Vous remarquerez que les coques des marrons, des châtaignes, des caryers, des faines (semences de hêtre) s’ouvrent pour libérer les semences, mais pas les noix (Juglans) et les noisettes (Corylus). Il est alors préférable de les décortiquer avant la plantation. Mettez toutefois des gants imperméables avant de décortiquer les noix: elles tachent les mains.

Il n’est pas nécessaire d’enlever la cupule des glands de chêne… mais si elle se détache toute seule (cela arrive ou non selon l’espèce), ce n’est pas grave non plus.

Semis

45.1 copy.JPG

Semez les fruits en pleine terre dans un simple trou. Source: livre Les idées du jardinier paresseux: Semis

Faites vos semis environ au moment où les noix tombent, habituellement entre septembre et la mi-novembre. Trouvez l’emplacement où vous voulez voir pousser l’arbre. Évidemment, les conditions doivent être convenables pour l’espèce choisie (type de sol, drainage, exposition, zone de rusticité, etc.).

Préparez un trou de plantation environ trois fois plus profond que la hauteur de la graine. Semez 3 ou 4 graines par trou (le taux de germination est parfois faible). Si le secteur a été perturbé, il peut être utile de saupoudrer les graines de mycorhizes (champignons bénéfiques). Comblez maintenant le trou de terre et arrosez bien.

20171026E HC.JPG

Une barrière contre les écureuils est presque essentielle. Source: livre Les idées du jardinier paresseux: Semis

Pour empêcher les écureuils de venir chiper vos semences, placez un carré de grillage à poule (grillage métallique) de 30 cm sur 30 cm sur le lieu de plantation et fixez-le solidement au sol avec des piquets. Couvrez le tout de 7,5 cm de paillis pour réduire l’effet des soubresauts de température pendant l’hiver. Maintenant, rentrez dans la maison et réchauffez-vous!

Quand les jeunes arbres lèvent au printemps, découpez et enlevez le grillage. Éliminez de plus tout semis sauf le plus fort. Ce n’est pas plus compliqué que ça!

La croissance des semis est généralement rapide pendant les premières années. Ainsi, vous aurez un petit arbre digne de ce nom en seulement 5 à 7 ans… et à un prix défiant toute concurrence!

Autres options

De mon point de vue de jardinier paresseux, la façon la plus facile pour semer un arbre est de le faire là où vous voulez le voir pousser, mais certains jardiniers préfèrent faire les semis en pot, ce qui implique des étapes supplémentaires. Si oui, il faut quand même une stratification froide.

Vous pouvez alors les semer comme ci-dessus, mais en pot. Placez le pot sur le sol et couvrez-le de grillage à poule et de paillis.

20171026F .jpg

On peut donner la stratification froide au frigo.

Ou encore, scellez le pot dans un sac de plastique (pour garder le terreau humide) et mettez le pot dans un endroit froid, mais libre de gel, comme une chambre froide, un garage ou un réfrigérateur, pendant deux à trois mois. Quand vous exposerez le pot à la chaleur et au soleil au printemps, les graines germeront.

Encore, plutôt que de planter les semences en pot, placez-les tout simplement dans un sac de plastique rempli de sable à peine humide et placez le sac au froid pour les deux à trois mois de stratification. Une fois exposées à un peu plus de chaleur, les semences germeront.

20171026F pixabay.png

Transplantez les semis avant que leur racine pivotante ne s’allonge trop. Source: pixabay

À la germination, repiquez les semis en pleine terre à leur emplacement final. Il vaut mieux le faire assez rapidement, pendant que leurs racines sont encore assez courtes. Si les racines commencent à être comprimées dans leur contenant, ce qui arrive rapidement, cela peut compromettre la reprise.


Les arbres: si faciles à semer qu’on se demande pourquoi on ne le fait pas plus souvent!Chestnut Autumn Fruits Acorns Rose Hip

Publicités

2 réflexions sur “Comment semer glands et noix?

  1. Line Bertrand

    Vous avez bien raison. À chaque année je dois enlever des petits chènes qui ont germés dans mon potager. Cette année j’en ai compté pas moins de 24. Je les mets dans des pots et les offres à la famille, à des amis et aux voisins. Il y a quelques années j’en ai transplanté sur le bord de la sur mon terrain. Ils ont maintenant une 20n de pieds. A ce temps ci de l’an ils sont de toutes beauté,

  2. eric

    j’ai la chance de posséder un grand terrain avec une mini forêt, depuis quelques années des amis me donnent des semences d’arbres de toute sorte, surtout du chêne et du marronnier. alors je les sème a tout vent dans le forêt chez moi et chez les voisins. les résultats sont surprenants. et surtout très facile a faire!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s