L’automne: l’autre saison de plantation

Par défaut

Oui, on peut planter à l’automne! Source: clipartxtras.com, montage: jardinierparesseux.com

Les jardiniers des régions tempérées sont à la course au printemps. Après une longue période de farniente (l’hiver), il y a tout d’un coup beaucoup de choses à faire en même temps. Il y a le potager à planter, des vivaces à diviser, une section de pelouse à réparer. On dirait qu’il n’y a pas assez d’heures dans une journée pour tout accomplir!

À l’automne, toutefois, l’ambiance est plus détendue. Les gros travaux de l’année sont terminés. Il ne reste souvent qu’un peu de ménage à faire. C’est donc la saison idéale pour faire des plantations.

La plantation automnale, est-ce même possible?

11-12 Placing the Tree2

Bien sûr qu’on peut planter à l’automne. Source: longislandsgardengirl.blogspot.com

Des plantations à l’automne? Beaucoup de jardiniers seront surpris de l’entendre, mais en fait, l’automne est généralement une aussi bonne période pour planter les végétaux que le printemps.

On s’entend toutefois : ce n’est pas la saison pour planter les annuelles, les légumes annuels ou les bulbes d’été (dahlias, cannas, glaïeuls, etc.). Ils arrivent à la fin de leur cycle de croissance à l’automne. Mais c’est une excellente saison pour planter les végétaux qui vivent plusieurs années, comme les vivaces, les arbustes, les arbres, les conifères, le gazon et, bien sûr, les bulbes rustiques.

Selon votre climat local, la «période de plantation automnale» peut s’étendre d’environ la fin d’août jusqu’à la fin de novembre. Sous certains climats, elle est plus de deux fois plus longue que la période de plantation printanière.

Les avantages de planter à l’automne

Il y a même de grands avantages à planter à l’automne plutôt qu’au printemps. En voici quatre.

20180926C lesgaleries.fr.jpg

Souvent les plantes sont en solde à l’automne. Source: lesgaleries.fr

1. Vous profiterez d’aubaines exceptionnelles si vous plantez à l’automne. Les pépiniéristes aiment souvent écouler leurs végétaux à rabais à l’automne plutôt que de devoir les protéger pendant l’hiver.

2. Vous êtes plus en mesure de juger de la qualité d’une plante à l’automne. Au printemps, toutes les plantes sont belles. Mais au cours de l’été, les variétés sujettes aux maladies ou aux insectes commencent à montrer un feuillage abîmé. Quand vous visitez une jardinerie à l’automne, vous pouvez facilement distinguer les plantes de qualité des plantes moins intéressantes.

20180926D www.amazon.co.uk.jpg

L’anémone du Japon (Anemone x hybrida) est parmi les superbes fleurs d’automne qu’on peut découvrir quand on visite une jardinerie en fin de saison. Source: www.amazon.co.uk

3. Acheter à l’automne permet de fleurir davantage le jardin à cette saison. Quand vous achetez toutes vos plantes au printemps, vous avez tendance à surtout vous procurer des plantes qui fleurissent en début de saison. En allant chercher des plantes à l’automne, vous trouverez plusieurs végétaux à floraison automnale qui sont moins connus.

4. Beaucoup de plantes réagissent mieux à une mise en terre automnale. Au printemps, les racines des plantes fraîchement installées sont enfouies dans un sol encore froid, ce qui nuit à leur développement immédiat. Cette étape est rapidement suivie de températures chaudes qui stimulent la formation des feuilles et des fleurs au détriment des racines. Puis, viennent souvent les sécheresses estivales peu propices à la croissance racinaire. Par conséquent, beaucoup de végétaux plantés au printemps n’arrivent pas à s’établir adéquatement et sont soumis à un stress prolongé dès leur première saison au jardin.

À l’automne, par contre, les conditions s’inversent : le sol est encore relativement — mais pas excessivement — chaud, la pluie est généralement plus abondante et l’évaporation est plus faible. Cette combinaison équilibrée de chaleur et d’humidité favorise la croissance des racines, laquelle se poursuit tard en saison, bien après que les parties aériennes aient amorcé leur dormance.

D’ailleurs, peu de plantes montrent de la croissance aérienne à l’automne : tout se fait hors de vue, sous le sol.

Jusqu’à quand peut-on planter?

253_1486582172.jpg

Essayez de planter au moins 6 semaines avant le premier gel profond… ou paillez le sol en attendant. Source: townofchestertown.com

Normalement, il est logique d’arrêter de planter environ 6 semaines avant l’arrivée prévue du premier gel profond, celui qui fait geler le sol, ce qui donnera aux racines le temps de s’établir avant l’hiver. Ou encore, prenez la température du sol : quand elle est inférieure à 9°C (48°F), beaucoup de plantes arrêtent de produire de nouvelles racines.

Par contre, si vous savez que vous allez planter très tard, paillez tout simplement le sol de 15 cm de compost, de feuilles mortes ou de paillis ornemental au début de l’automne : cela gardera le sol chaud beaucoup plus longtemps, une situation propice à une plantation tardive.

Supprimez les fleurs des plantes à floraison automnale

20180926H Rudbeckia hirta otarygardens.blogspot.com

Tristement, il vaut mieux enlever les fleurs des végétaux quand vous les plantez à l’automne… pour assurer une meilleure reprise et une floraison supérieure au cours des années à venir! Source: rotarygardens.blogspot.com

On entend souvent dire qu’il vaut mieux planter au printemps les vivaces et les arbustes à floraison automnale.

Cet énoncé est à demi vrai : un sujet en boutons ou en fleurs mis en terre à l’automne pourrait avoir du mal à s’établir, car il sera en train de fleurir et investira alors moins de son énergie dans la formation de racines. Ainsi, il sera moins bien établi quand arrivera l’hiver et se trouvera alors exposé à des dommages.

La solution est pourtant facile : éliminez les fleurs dès la plantation en rabattant la plante de moitié. Ainsi, la plante mettra son énergie à former des racines robustes et s’adaptera plus rapidement à son nouveau milieu.

On peut traiter de cette façon le chrysanthème d’automne (Chrysanthemum x grandiflorum), l’anémone du Japon (Anemone x hybrida et autres), l’aster (Aster spp.) et l’hydrangée paniculée (Hydrangea paniculata).

La pose d’une pelouse

20180926E worldradiogardening.wordpress.com.jpg

L’automne est la saison idéale pour installer ou réparer une pelouse. Source: worldradiogardening.wordpress.com

L’automne est aussi propice à l’établissement d’une pelouse : l’enracinement est plus rapide et les chances de reprise excellentes. L’air frais réduit l’évaporation de même que la croissance du feuillage, ce qui donne aux racines le temps de s’implanter. Les semis et les plaques de gazon croîtront suffisamment pour bien paraître, mais réserveront leur pousse la plus vigoureuse pour le printemps suivant : grâce à leur système racinaire désormais profondément ancré, ils survivront aisément aux périodes de sécheresse de l’été suivant, s’il y en a.

Les bulbes à floraison automnale

Évidemment, l’automne est la saison pour planter les bulbes à floraison printanière : tulipes, narcisses, crocus, jacinthes, etc. Plantez-les à une profondeur égale à trois fois leur hauteur et à un espacement égal à trois fois leur diamètre, la partie aplatie vers le bas, dans un emplacement ensoleillé ou mi-ombragé au sol bien drainé.

Végétaux à ne pas planter à l’automne

20190926F.jpg

Mieux vaut attendre au printemps avant de planter des houx et d’autres arbustes à feuillage persistant. Source: blomidonnurseries.com

Il y a quand même des plantes qu’il vaut mieux ne pas planter à l’automne :

  • Les plantes peu rustiques dans votre région;
  • Les plantes sujettes aux dommages hivernaux dans votre région;
  • Les arbustes à feuilles larges persistantes, généralement plus lents à s’enraciner que ceux à feuillage caduc : buis (Buxus ), houx (Ilex spp.) et rhododendrons (Rhododendron spp.). Plantez ces végétaux au printemps pour leur donner une chance maximale de s’intégrer avant d’avoir à faire face à l’hiver.

Secrets d’une plantation automnale 

20180926G heckers.co.za.jpg

Il est toujours sage de bien pailler les plantations faites à l’automne. Source: heckers.co.za

Plus qu’une possibilité de rattrapage pour jardiniers indolents, la plantation tardive s’avère le moyen idéal d’assurer le bien-être de nombreuses plantes. Voici la technique à utiliser pour planter vivaces, arbustes, conifères, arbres, grimpantes, etc.

  • Creusez un trou aussi profond que la motte racinaire et trois fois plus large. Amendez le sol si vous le jugez nécessaire. Si des racines font le tour de la motte, détachez-les délicatement et dirigez-les vers l’extérieur.
  • Déposez la plante au centre du trou, puis ajoutez une ou deux pincées d’inoculant mycorhizien pour assurer une meilleure reprise.
  • Comblez le trou de terre, tassez doucement et arrosez abondamment.
  • Appliquez ensuite une couche de 5 à 10 cm de paillis, comme du compost, des feuilles déchiquetées ou du terreau de feuilles. Le paillis préserve la chaleur du sol, ce qui prolonge la durée de l’enracinement et prévient le déchaussement sous l’action du gel et du dégel pendant l’hiver.
  • Arrosez au besoin jusqu’aux gelées de manière à maintenir l’humidité du sol, sans jamais le détremper, jusqu’à la toute fin de la saison de croissance.

Allez-y : visitez une jardinerie aujourd’hui. À bien y penser, apportez la remorque! Avec toutes les aubaines que vous y trouverez, vous en aurez besoin!

 

Publicités

2 réflexions sur “L’automne: l’autre saison de plantation

  1. Fernande Pelland

    Merci pour cet article fort intéressant. Nous avons notre échange de plantes à ma société d’Horticulutre ce samedi: c’est bien de savoir que mes nouvelles recrues vont bien survivre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s