Hortithérapie Truc du jour

Comment continuer de jardiner en vieillissant

Le jardinage est une activité que la plupart d’entre nous pratiquent parce que nous en avons envie. Nous le faisons parce que c’est agréable, sain, met des produits frais sur la table, embellit notre environnement et la liste continue. Et nous voulons continuer de jardiner en vieillissant… d’ailleurs, même à y consacrer plus de temps!

Cependant, lorsque la respiration devient plus difficile ou que les genoux ou le dos lâchent, de nombreux jardiniers arrêtent, raccrochent la truelle et se retirent à l’intérieur. Au lieu de cela, pourquoi ne pas tout simplement vous adapter aux changements imposés par votre état? Modifiez votre jardin et votre jardinage pour tenir compte de vos capacités changeantes. Car jardiner en vieillissant est parfaitement faisable!

Voici quelques-unes des façons dont les jardiniers du troisième âge peuvent s’adapter afin de continuer de jardinier en vieillissant:


Réduisez la pression sur vos genoux et votre dos

Les douleurs au genou et au dos sont les problèmes les plus courants rencontrés par les jardiniers vieillissants. Pour soulager la douleur, voire la prévenir, intégrez les idées suivantes à votre routine. Faites-le maintenant, quel que soit votre âge!

  • Faites de l’exercice pour vous réchauffer ou vous rafraîchir. Si vous êtes suivi par un médecin, parlez-lui avant de commencer. Si vous allez dans un gymnase, demandez aux entraîneurs un régime approprié.
  • Portez des genouillères à sangle. On les trouve dans les centres de bricolage et les jardineries. Elles sont peu coûteuses et peuvent améliorer votre flexibilité.
  • Utilisez des contenants légers et envisagez d’acheter ou de planter vos végétaux dans des pots de pépinière qui peuvent simplement être glissés dans un bac décoratif.
  • Soulevez les objets avec vos jambes, plutôt que de vous pencher et de les soulever avec votre dos. Ne soulevez pas plus haut que votre taille en un seul mouvement.
  • Ne déplacez pas d’objets lourds. Mettez-les dans une brouette (de préférence à deux roues), un chariot de jardin ou un chariot d’enfant. Il est plus facile pour votre dos de tirer plutôt que de pousser!
  • Avez-vous pensé à utiliser pour jardiner un siège qui vous permet de vous asseoir? Ou un banc? Ou un agenouilloir-tabouret? Vous pouvez alors flâner dans votre jardin confortablement assis. Et de plus, ces outils vous aideront à vous redresser au besoin.

NDLR

Cet article m’intéresse particulièrement en tant que personne souffrant moi-même de restrictions de santé de plus en plus sévères. Elles m’ont poussé à essayer à peu près toutes les techniques de Duane au cours des dernières années (sauf à quitter ma maison). Je suis maintenant essentiellement confiné à la maison (mais pas encore alité), mais je continue à jardiner, principalement avec des plantes de patio, des légumes en bac et des plantes d’intérieur. La plupart du temps, je pince, taille, repique, récolte et m’occupe d’une collection variée de plantes nécessitant peu d’entretien.

J’ai l’aide d’amis et de ma famille pour mes jardins extérieurs, principalement remplis d’arbustes nécessitant peu d’entretien, et même pour arroser mes plantes d’intérieur, car j’ai maintenant du mal à tenir un arrosoir plus qu’une minute ou deux. Mais tout ce que je peux encore faire avec mes plantes, même s’il ne s’agit que de les toucher doucement, m’apporte tellement de joie et de plaisir que je ne peux pas imaginer les abandonner un jour. C’est particulièrement vrai pour le mur végétal totalement autoarrosant de ma salle de bain. Je passe un temps fou à regarder comment pousse chaque plante!

J’espère continuer de jardiner jusqu’au jour de ma mort… et je ne vois pas pourquoi je ne serais pas capable de le faire!

J’espère aussi que cet article vous inspirerez de continuer à profiter de votre passion pour le jardinage aussi longtemps que vous le pouvez.

Larry Hodgson, rédacteur en chef chez Laidback Gardener

Seau inversé comme siège de jardin qui permet de jardiner en vieillissant.
Un simple seau peut être un outil incroyablement utile pour faciliter la mobilité dans le jardin!
  • Encore mieux et pourtant moins coûteux, il y a le seau de 20 l. D’ailleurs, je le préfère aux autres! Il sert de siège lorsqu’il est renversé, mais il peut également servir de porte-outils et de seau à déchets. Et lorsque vous choisissez de travailler à genoux, vous pouvez l’utiliser comme support pour vous relever.
Potager surélevé pour personnes à mobilité réduite qui permet de jardiner en vieillissant.
Le potager surélevé n’est pas réservé uniquement aux légumes. Vous pouvez y cultiver des fleurs aussi. Notez que ce modèle-ci est à la bonne hauteur pour vous permettre de travailler debout ou assis. 
  • Utilisez un potager surélevé ou des bacs de patio pour rendre le travail plus accessible. Assurez-vous que le jardin soit à une hauteur confortable pour que vous puissiez travailler debout ou assis.
  • Utilisez des contenants légers et envisagez d’acheter ou de planter vos végétaux dans des pots de pépinière qui peuvent simplement être glissés dans un bac décoratif.
  • Soulevez les objets avec vos jambes, plutôt que de vous pencher et de les soulever avec votre dos. Ne soulevez pas plus haut que votre taille en un seul mouvement.
  • Ne déplacez pas d’objets lourds. Mettez-les dans une brouette (de préférence à deux roues), un chariot de jardin ou un chariot d’enfant. Il est plus facile pour votre dos de tirer plutôt que de pousser!

Respirez plus à l’aise afin de jardiner en vieillissant.

Si la respiration et la sensibilité à la température limitent votre temps dans le jardin, voici quelques processus faciles à considérer pour continuer de jardiner en vieillissant. Et ils ne vous coûteront pas un sou!

  • Planifiez vos travaux de jardinage en petits blocs et ne jardinez pas au-delà de vos limites. Commencez la journée par le travail le plus ardu et passez à des projets de plus en plus faciles au fil de la journée.
  • Prenez des pauses fréquentes entre chaque bloc de travail. Choisissez ou créez un endroit frais et ombragé dans le jardin. Un arbre d’ombrage est idéal, mais en l’absence d’un arbre, un parasol et une chaise confortable feront l’affaire.
Femme d’âge mûr qui sirote un verre d’eau dans le jardin
Ayez toujours une boisson rafraîchissante à portée de main! Photo: racorn, depositphotos
  • Restez hydraté! Gardez un pot d’eau froide dans votre aire de repos et buvez pendant chaque période de repos. La déshydratation peut causer des problèmes d’équilibre et tomber est la dernière chose que vous voulez faire dans le jardin!
  • Si vous ne supportez pas la chaleur, jardinez le matin avant qu’il ne fasse trop chaud. Sinon en fin d’après-midi ou en début de soirée quand il commence à se refroidir. Si vous avez toujours froid, l’après-midi peut être le meilleur moment pour faire votre jardinage. Les jours de chaleur accablante, restez à l’intérieur dans la climatisation. Le jardinage peut toujours attendre!

Habillez-vous confortablement

De nombreux problèmes de peau que nous, les jardiniers d’âge mûr, rencontrons maintenant, ont en fait commencé dans notre jeunesse. Nous nous pensions invincibles et les bains de soleil étaient à la mode. Aujourd’hui, bien jardiner en vieillissant veut dire prendre des précautions en tant que jardinier adaptatif pour réduire le nombre de déplacements chez le dermatologue… et aussi la gravité du traitement!

Éditeur portant un chapeau Tilley à larges bords.
NDLR Je porte des chapeaux à larges bords depuis que j’ai commencé à devenir chauve à l’âge de 17 ans. Différents handicaps apparaissent à différents âges! Photo: France Bouchard, artiste-photographe
  • Portez un chapeau à larges bords qui couvrira le haut de vos oreilles et la nuque et ombragera votre visage. Une casquette de baseball n’ombragera que votre visage.
  • Mettez des vêtements amples et légers, couvrant de préférence vos membres.
  • Appliquez un écran solaire sur toute la peau exposée et réappliquez-en toutes les deux heures.
  • Utilisez des lunettes de soleil. Les rayons du soleil peuvent aggraver la dégénérescence maculaire liée à l’âge et contribuer aux cataractes. Ce sont deux conditions qui devraient préoccuper les personnes qui veulent continuer de jardiner en vieillissant.
  • Un téléphone portable ou un dispositif d’alerte médicale devrait être un accessoire pour chaque tenue de jardinage. Vous ne savez jamais quand vous pourriez tomber et devoir avertir la famille, des amis, des voisins ou des premiers intervenants pour obtenir de l’aide.

Nouveaux outils légers

Si vos outils actuels deviennent trop lourds, trop difficiles à utiliser ou difficiles à tenir avec des doigts arthritiques, sachez que les fabricants d’outils ont tout ce qu’il faut pour que vous puissiez continuer de jardiner en vieillissant!

  • Des outils de coupe légers avec assistance d’engrenage sont maintenant disponibles. Il s’agit notamment de sécateurs, de taille-haies et d’ébrancheurs. Les sécateurs à cliquet sont encore plus faciles à utiliser.
  • Remplacez vos pelles, râteaux et houes à manche en bois par les nouveaux outils légers avec manches en fibre de verre et lames en métal léger.
Nouille de piscine placée sur le manche d’une tondeuse à gazon qui permet de jardiner en vieillissant.
Une nouille de piscine placée sur le manche d’une tondeuse à gazon pour faciliter la manipulation. Photo: FHM-astuces-pratiques
  • Rendez les outils à long manche plus faciles à saisir pour les doigts arthritiques en installant des manchons en mousse sur les poignées. Utilisez une nouille de piscine ou un isolant pour tuyaux.

Rendez votre jardin accessible

Au fil du temps, vous aurez peut-être besoin d’une aide à la mobilité comme un déambulateur. L’intégration de ces recommandations dans votre prochaine rénovation de jardin peut vous faire économiser temps et argent et faire partie de votre programme pour vous permettre de jardiner en vieillissant.

  • Pour accueillir une déambulateur ou un fauteuil roulant, élargissez vos allées à 120 cm pour une circulation à sens unique ou 2,1 m pour une circulation à double sens.
  • Remplacez les marches par des pentes douces ne dépassant pas 5 %.
Sentiers de jardin lisses pour faciliter la circulation qui permettent de jardiner en vieillissant.
Élargissez les allées et recouvrez-les d’un matériau lisse pour faciliter la circulation.
  • Rendez les surfaces de votre chemin lisses en utilisant des matériaux comme des dalles dans du béton. Utilisez aussi un matériau de bordure distinctif pour qu’une personne malvoyante puisse sentir le bord du sentier.
  • Pour ceux dont la vue a baissé, installez une main courante de chaque côté d’une pente ou de marches. Elle doit commencer et terminer bien avant les pentes et les marches.
  • Distinguez chaque intersection pour aider à orienter les personnes ayant des problèmes de vision ou de mémoire. Une façon serait d’avoir une plante avec un parfum distinctif à chaque intersection. Vous pouvez également utiliser des sons distinctifs comme des carillons éoliens ou des cloches à vent.
Allée de jardin éclairée la nuit qui aident aux jardiniers vieillissants de mieux voir dans le noir.
Éclairez vos trottoirs, allées de jardin, périmètre de patio et marge d’étang pour plus de sécurité.
  • Éclairez vos allées, trottoirs, bords de terrasse et étang. Les lampes à basse tension sont préférables aux lampes solaires, car elles ne dépendent pas des journées ensoleillées. Vous pouvez également les brancher sur une minuterie.

Rendre le jardinage plus facile


Voici quelques conseils en rafale pour vous aider à jardiner en vieillissant:

Deux bacs de plantes, chacun sur un plateau à roulette qui permettent de jardiner en vieillissant.
Déplacez facilement vos plantes en plaçant leur bac sur un plateau à roulette. Photo: Home Depot
  • Utilisez des plateaux à roulettes pour faciliter le déplacement des bacs à plantes. Seul bémol: les plantes en jardinière nécessitent des arrosages plus souvent que les plantes en pleine terre.
  • Remplacez les vivaces qui ont besoin d’une division fréquente par des arbustes ou des conifères nains. (Les arbustes peuvent nécessiter une «coupe de cheveux» annuelle tandis que les conifères nains ont rarement besoin d’être taillés.)
Jeune fille aidant son grand-père à jardiner dans un bac surélevé afin qu'il puisse jardiner en vieillissant.
Demandez de l’aide à vos connaissances. D’ailleurs, commencez par la famille et vous créerez peut-être une toute nouvelle génération ou deux de jardiniers!
  • Cherchez de l’aide quand vous en avez besoin. Ne vous gênez pas pour demander de l’assistance à votre famille ou à vos amis ou pour engager un jardinier professionnel.
Couvre-sol naturalisé sur une pente qui facilite le jardinage en vieillissant.
Acceptez les imperfections. J’ai désherbé et paillé cette pente abrupte jusqu’à ce que je ne sois plus capable de le faire et des plantes spontanées s’y sont installées. Finalement, son allure actuelle plus naturelle semble être la préférée des personnes qui l’ont vu dans les deux états!
  • Plantez votre jardin de façon à capter le naturel plutôt que maintenir une grande formalité. C’est plus facile à entretenir.

Réduire la taille du jardin peut aider à jardiner en vieillissant.

Jardin de plantes comestibles dans un petit espace, parfait pour le jardinier qui vieillit.
Les jardins dans un espace limité encouragent la créativité. C’est le cas de ce petit jardin qui combine des éléments du potager avec ceux de la platebande ornementale. Les propriétaires peuvent sortir de leur maison pour humer le parfum des belles fleurs tout en cueillant une tomate fraîche pour la salade de ce soir. 

Lorsque le dur travail dans un grand jardin devient une corvée intimidante pour vous, il est temps d’envisager de réduire sa superficie. Même déménager à un emplacement plus convenable à votre état. Bien que l’idée de quitter votre maison et votre jardin actuels puisse sembler inconcevable, voire carrément répugnante, elle peut présenter des avantages importants, notamment…

  • Vous aurez le temps pour mieux exprimer votre créativité. Lorsque vous n’avez pas un grand jardin à entretenir, vous aurez plus de temps pour réfléchir à des façons imaginatives pour utiliser des platebandes surélevées, des bacs à la taille et même des plantations en pleine terre qu’il vous reste.
Pancarte marquée ferme expérimentale de pissenlits
Le jardinage dans de petits espaces nous donne également le temps de penser de façon fantaisiste. Quand je n’arrive pas à désherber un jardin, je mets tout simplement cette pancarte en place.
  • Utilisez le temps à votre disposition pour rendre votre jardin plus amusant… voire fantaisiste.
  • Si vous avez du mal à penser petit, de nombreux livres sont disponibles sur les petits espaces et les jardins urbains. Ne vous attardez pas sur le terme «jardin urbain», toutefois. Ces livres contiennent d’excellentes idées pour les petits jardins peu importe où que vous viviez.
  • Encore une fois, n’hésitez pas à demander de l’aide. Amis, famille, clubs de jardinage locaux. Vous serez peut-être surpris du nombre de jardiniers prêts à vous donner un coup de main à jardiner en vieillissant!

Quand vous ne pouvez plus travailler à l’extérieur

  • Il peut arriver un moment où vous ne pourrez plus jardiner à l’extérieur. Cela ne signifie pas que vous devez y renoncer à jardiner. Il suffit de rentrer votre passe-temps à l’intérieur.
Tillandsias attachés à un morceau de bois flotté. Ils permettent de jardiner en vieillissant.
Tillandsias attachés à un morceau de bois flotté. Photo: worawut17, depositphotos

Puis-je suggérer des tillandsias, également appelés filles de l’air (Tillandsia spp.) comme plantes d’intérieur faciles pour jardiniers en perte d’autonomie? Ils peuvent être présentés d’un nombre illimité de façons et n’ont besoin que du soleil et de l’eau. (Vous pouvez en savoir plus à leur sujet dans cet article pratique: Succès avec les filles de l’air.)

  • Développez votre propre petite collection de plantes d’intérieur. Une succulente par-ci, une petite orchidée par-là, un fidèle philodendron dans le coin. Ces plantes simples deviennent vos amies. Il suffit d’arroser et de les regarder grandir, donnant sens à votre vie.

Et c’est le point où j’en suis rendu.

À 83 ans, avec un mal au genou et les séquelles d’un accident vasculaire cérébral, j’ai engagé un jardinier pour assurer mes travaux de jardin extérieur et me concentre sur mon jardin intérieur. Toutes les deux semaines, je navigue dans la maison avec mon déambulateur pour ramasser plus de 30 tillandsias, les faire tremper dans l’évier de la cuisine pendant une heure ou deux, les laisser sécher pendant un moment, puis les ramener chez eux. Ils adorent et moi aussi.

Duane Pancoast

Article traduit de l’américain par Larry Hodgson
avec la permission de la National Garden Bureau.

Cet article a été fourni par le National Garden Bureau qui reconnaît et remercie Duane Pancoast en tant qu’auteur et contributeur. Sauf mention contraire, photos offertes par Duane Pancoast et le National Garden Bureau. Ce poste est fourni en tant que service éducatif et inspirant du National Garden Bureau et de ses membres.

20 comments on “Comment continuer de jardiner en vieillissant

  1. C’est quoi qu’on plante en semi d’hiver

  2. Parce que moi je suis prêt à acheter les semis d’hiver mais je sais pas lesquels

  3. Ayant moi-même une maladie pulmonaire cet article m’à beaucoup plu. Merci!

  4. Fabienne Hubert

    Vous ne manquez pas d’humour! Je pense adopter votre petite pancarte sur la protection des pissenlits! Merci pour ce joli article souriant.

  5. Vraiment de bons conseils. J’apprécie toujours vos articles plus intéressants les uns que les autres! Portez vous bien cher jardiner paresseux!

  6. Ce n’est pas seulement l’âge qui peut nous limiter…J’ai 68 ans et beaucoup de limites physiques à cause d’une bactérie que j’ai contractée en 2016 et qui a laissé des traces. Vos conseils sont toujours précieux. J’adore m’occuper de mes fleurs! Merci encore! Une très belle journée !

  7. Un article qui me fait réaliser que je devrai commencer à penser aux années prochaines. Moins de travail, autant de plaisir! Merci Monsieur Larry pour ces judicieux conseils. Bonne continuité??

  8. Les deux ?? ci-dessus, devait être un cœur mais il a malheureusement été transformé en ceux-ci à mon insu.

  9. Denise B. Québec QC

    J’ai 70 ans et je jardine beaucoup, beaucoup. Concernant les genouillères, je recommande celles avec 2 courroies, ça évite de couper la circulation derrière les genoux. Et une brouette basculante à 4 roues, ma meilleure amie comme je dis à toutes et tous. Pour mon anniversaire en 2018, je me suis acheté un génial chariot de jardinage léger à 4 roues avec couvercle; j’y mets mes petits outils du moment, mes engrais, ma bouteille d’eau et autres et il est suffisamment solide pour que je puisse m’assoir dessus. Mon téléphone est dans un étui avec clip que j’accroche derrière ma ceinture, toujours à portée de voix. Voilà quelques-uns de mes trucs pour faciliter ma passion du jardinage de retraitée. Ah oui, et je porte mon chapeau de paille toujours, toujours! Amusez-vous et portez-vous bien surtout.

  10. J’ajouterais de plus petits outils, une grosse pelle c’est difficile à manipuler. Garant a des outils plus petits. Ma physio m’a recommandé de travailler assis. J’ai acheté un banc qui est trop haut pour moi, je suis petite. Cet hiver, je ferai un petit banc 12 ou14 pouces de haut, 8×24 pour le siège fait en tuyaux avec un siège en bois. Le petit marche pied est un peu bas. Il faut pouvoir s’y assioir sur la largeur ou à cheval.

  11. Merci! Cet article m’encourage à continuer malgré des problèmes de genoux et me donne des idées. J’ai dû adapter et rapetisser mon jardin, me procurer un bac de jardinage, etc.

  12. Je connaissais certains de vos trucs mais je viens d’en apprendre encore plusieurs grâce à vous. J’ai 48 ans mais je vis déjà avec certaines limitations notamment au dos résultant d’une double fracture aux vertèbres lombaires en décembre 2021. Ne pouvant me résigner, j’ai adapté certains éléments et pratiques au jardin. Le tabouret banc est mon ami, faire des poses fréquentes et j’ai également transformé une partie de mon potager en bacs surélevés de 4 pieds par 32. Je vous suit et vous lis depuis plusieurs années déjà mais vos conseils sont toujours aussi précieux et éclairant pour moi. C’est grâce à vous que j’ai commencé, à l’âge de 20 ans, le jardinage ornementale suivi part la suite d’un potager. Merci beaucoup cher jardinier paresseux de partager votre passion, votre expérience et vos conseils !

  13. J’ai acheté un banc chez Lee Valley sur lequel on peux s’asseoir et qu’on peux aussi renverser si on travaille à genoux. Le fond est en caoutchouc. Les côtés servent d’appui quand on veux se relever. Une merveille, je ne pourrais pas m’en passer. Une belle suggestion de cadeau pour menage les genoux et le dos.

  14. « Ferme expérimentale de pissenlits. »C’est un essai d’hybridation ?
    Ça me semble plutôt être des porcelles, et encore je n’en suis pas sûr..
    .
    C’et vrai que jardiner, ça maintient une certaine jeunesse. J’ai plein de projets mais je sais très bien qu’il y a très peu de chances qu’à mon âge je puisse les voir se réaliser.
    Ça ne fait rien, je continue.

  15. lucille thompson

    bonjour, votre énergie baisse un peu mais vos connaissances non!! merci pour vos belles suggestions, je crois que vous allez jardiner encore longtemps, votre sagesse l’emporte sur tout !! merci bon dimanche!! ,

  16. Je partageais un jardin communautaire depuis plus de 35 ans. Il m’était plus difficile de l’entretenir adéquatement. Mais trouvé la solution idéale. Un nouveau jardin solidaire et nourricier à ouvert près de chez moi. Nous sommes quelques bénévoles passionnés, nous y allons à notre rythme et quand nous voulons. Mais finalement, nous sommes très souvent là. Quelles cueillettes extraordinaires nous avons partagées cet été avec les organismes d’aide! Vive le Chantier se nourrir !

  17. Ys'abeille

    Merci pour ces conseils de sagesse.

  18. Précieux conseils pour tous les âges!
    J’ai seulement 40 ans et je les applique déjà ça me permet de mieux travailler et en faire plus. Bonne continuité Larry x.

  19. Alain Gagnon

    J’adore la pancarte des pissenlits, et moi ils ne m’ont jamais déranger. Surtout que j’ai hâte de les voir de retour au printemps afin de refaire de la gelée de pissenlits.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :