À chaque mois sa plante Plantes d'intérieur Truc du jour

À chaque mois sa plante, octobre 2021: le figuier à feuilles de sabre

Figuier à feuilles de sabre à l’intérieur.

Par Larry Hodgson

Le figuier à feuilles de sabre (Ficus maclellandii) est un arbre d’intérieur. Vous le connaissez peut-être aussi sous le nom de figuier Alii, Alii étant le nom de cultivar d’une sélection hawaïenne (F. maclellandii ‘Alii’), de loin le clone le plus couramment disponible. (Alii signifie «chef» en hawaïen.) Ou vous le connaissez peut-être sous le nom de F. binnendijkii ou F. longifolia, deux noms illégitimes. Le nom F. binnendijkii est encore couramment utilisé en Europe, notamment.

Cette plante est disponible depuis la fin des années 1980 et on la voit assez souvent en jardinerie, mais elle n’est jamais vraiment devenue populaire. Même à ce jour, le figuier à feuilles de sabre est mieux connu des professionnels de l’aménagement intérieur que des amateurs de plantes d’intérieur. Le grand public semble lui préférer son cousin beaucoup plus capricieux, le figuier pleureur (Ficus benjamina). Dommage, car le figuier à feuilles de sabre est tout aussi élégant et beaucoup plus facile à cultiver !

Origine

Carte montrant l’aire de répartition du figuier à feuilles de sabre dans l’Asie du Sud-Est.
Le figuier à feuilles de sabre vit dans les jungles de basse altitude de l’Asie du Sud-Est. Photo : plantsoftheworldonline.org

Dans son aire de répartition d’origine, l’Asie du Sud-Est, de l’Assam et au Yunnan dans le nord et jusqu’à la Malaisie péninsulaire, le figuier à feuilles de sabre est un grand arbre de la forêt tropicale humide, atteignant jusqu’à 20 m de hauteur.

iguier à feuilles de sabre à l’état sauvage, étranglant un autre arbre.
Le figuier à feuilles de sabre est un figuier étrangleur. Photo : Alialb, Wikimedia Commons

C’est en fait un figuier étrangleur, l’une des nombreuses espèces de figuiers ayant ce comportement. C’est un « hémiépiphyte » : il commence sa vie en épiphyte pour gagner le sol par la suite. Ses graines collantes sont déposées sur des branches ou des troncs d’arbres par des oiseaux et des animaux frugivores et les graines y germent et commencent à pousser. La jeune pousse envoie des racines vers le bas sur parfois plus de 15 m et, en descendant, elles s’enroulent souvent autour du tronc de l’arbre hôte. Lorsqu’elles atteignent le sol, les racines s’épaississent, se greffent ensemble et deviennent un tronc. Pendant ce temps, la partie supérieure du figuier pousse vers le haut pour attraper un maximum de soleil. Au fil du temps, le figuier étrangle souvent son hôte et prend sa place.

Ne vous inquiétez pas, cependant, il n’étranglera rien dans votre salon !

Le nom Ficus est, bien sûr, le nom générique de tous les figuiers, tandis que le nom d’espèce maclellandii honore John MacLelland, médecin et collectionneur de plantes britannique (1805-1883).

Description

Lorsque le figuier à feuilles de sabre est cultivé comme plante d’intérieur, il est très peu probable qu’il atteigne une hauteur de 20 m ! Plutôt 3 à 4 m après plusieurs années, si l’espace le permet. Vous pourriez aussi facilement le maintenir beaucoup plus petit en restreignant le développement de ses racines et en le taillant occasionnellement. Après tout, certains spécialistes le convertissent en bonsaï !

Figuier à feuilles de sabre au tronc tressé.
Le figuier à feuilles de sabre est souvent vendu avec un tronc tressé. Ce n’est pas nocif pour la plante, car les troncs finiront par se greffer ensemble. Photo: rootedplantco.com

La plante a un tronc dressé, souvent assez étroit dans sa jeunesse, mais assez solide pour supporter le poids de ses branches. Il s’épaissie avec le temps. Son écorce est d’abord marron moyen avec de nombreuses lenticelles blanches (pores respiratoires), devenant d’un beige plus uniforme à mesure qu’elle mûrit. Ce figuier est souvent vendu avec un tronc torsadé ou tressé, comme on le voit souvent avec le figuier pleureur (Ficus benjamina). 

Sous une humidité élevée, il peut développer des racines aériennes qui atteignent le sol et forment alors des troncs supplémentaires, mais cela se produit rarement dans des conditions d’humidité domestique typique.

Le figuier à feuilles de sabre se ramifie facilement, prenant naturellement un aspect arbustif dressé dans sa jeunesse. Lorsque vous l’achetez, cependant, les branches inférieures ont souvent déjà été élaguées pour lui donner un port plus arborescent. 

Feuille de figuier à feuilles de sabre Ali
Aucun autre figuier n’a des feuilles aussi longues et minces. Dans la photo, on voit le cultivar ‘Alii’, aux feuilles particulièrement étroites. Photo : David J. Stang, Wikimedia Commons

Bien sûr, l’attraction principale du figuier à feuilles de sabre est ses feuilles inhabituelles : coriaces, pointues, longues (jusqu’à 13 cm) et étroites, mais quand même assez épaisses, elles poussent à partir de bourgeons étroits à l’extrémité de la tige et pendent vers le bas, donnant à l’arbre un aspect oriental, un peu comme le bambou. Le cultivar ‘Alii’ a les feuilles les plus étroites : elles mesurent moins de 2,5 cm. Un autre clone populaire, ‘Amstel King’, porte des feuilles des plus larges : jusqu’à 4,5 cm.

Les feuilles du figuier ‘Amstel King’ sont nettement plus larges. Photo: best4garden.co.uk

De minuscules baies vertes se forment parfois à l’aisselle des feuilles, en particulier dans des conditions de serre, mais ne peuvent pas mûrir. C’est que les fleurs localisées à l’intérieur du petit fruit ne peuvent être pollinisées que par une minuscule guêpe très spécifique qu’on ne trouve pas en dehors de l’aire de répartition naturelle de la plante… et la pollinisation est indispensable pour la maturation de la baie, car les fleurs mâles et les fleurs femelles sont portées sur des arbres séparés. (Ce figuier est dioïque.) Les baies, n’ayant jamais été fécondées, cessent donc bientôt de pousser, puis tombent.

Variétés

Figuier à feuilles de sabre ‘Amstel Gold’ avec sa panachure chartreuse et verte.
‘Amstel Gold’ est une sélection panachée de figuier à feuilles de sabre. Photo: plantsgalore.co.ke

Outre ‘Alii’ (à feuilles étroites) et ‘Amstel King’ (à feuilles plus larges), il existe quelques cultivars panachés qui sont parfois offerts dans le commerce, tels que ‘Alii Variegated’ et ‘Amstel Gold’ : tous deux jaune chartreuse avec des marbrures vert plus foncé.

Culture du figuier à feuilles de sabre

Le principal argument de vente de cet arbre d’intérieur a toujours été sa très grande résistance aux conditions les plus variables. Il peut pousser presque n’importe où dans nos demeures et n’est pas porté à laisser tomber ses feuilles quand il est n’est pas content, toujours un problème avec le figuier pleureur (pour en savoir plus à ce sujet, lisez Un figuier pleureur qui ne perd pas ses feuilles).

C’est probablement le plus facile de tous les arbres d’intérieur à faire pousser, du moins parmi ceux qui ont vraiment un port arborescent, c’est-à-dire avec un tronc et de nombreuses branches ! Et il est très difficile à tuer.

Figuier à feuilles de sabre dans une serre.
Une lumière vive est idéale, mais le figuier à feuilles de sabre tolérera une ombre assez profonde. Photo : David J. Stang, Wikimedia Commons

Lumière : Une lumière vive à moyenne avec au moins quelques heures de soleil par jour donnera d’excellents résultats. Le plein soleil aussi. Cependant, ce figuier tolère également très bien une luminosité faible et fait donc un bon choix pour ce coin sombre où rien d’autre ne veut pousser. Ne vous attendez pas à ce qu’il pousse aussi rapidement ni aussi densément quand la lumière est faible, mais au moins il survit !

Il se comporte également parfaitement sous un éclairage artificiel, soit une lampe fluorescente ou DEL.

Astuce: S’il est placé devant une fenêtre, le figuier aura tendance à pencher en direction du soleil. Donnez-lui alors un quart de tour, toujours dans le même sens (dans le sens des aiguilles d’une horloge, par exemple), à chaque arrosage pour assurer une croissance égale dans toutes les directions.

Il adorera un été passé en plein air. Il suffit de l’acclimater d’abord pendant une semaine ou deux, à l’ombre d’abord, puis à la mi-ombre, puis au soleil (si vous le souhaitez : il n’a pas vraiment besoin de plein soleil).

Arrosage : Cette plante tolérera un peu de négligence, donc si vous tardez un peu à arroser, elle ne sera probablement pas endommagée. Cependant, ce n’est pas l’idéal. Normalement, il suffit de suivre la règle d’or de l’arrosage : arrosez en profondeur, suffisamment pour humidifier toute la motte, puis laissez le terreau sécher avant d’arroser de nouveau.

Le test au doigt est le meilleur moyen de savoir quand il a besoin d’eau (enfoncez votre index dans le terreau : s’il paraît sec, arrosez ; si ce n’est pas le cas, ne l’arrosez pas), mais vous pouvez également apprendre à évaluer les besoins en arrosage en soupesant le pot : s’il vous paraît plus léger, il est temps d’arroser. Ou vous pouvez utiliser un humidimètre.

Vous constaterez peut-être que votre plante a besoin d’arrosages moins fréquents en hiver. Modifiez alors votre fréquence d’arrosage en conséquence. Par contre, si l’air de votre demeure est extrêmement sec l’hiver, il se peut qu’il ait besoin de plus d’arrosage à cette saison ! À vous de juger !

Humidité : Comme c’est une plante originaire de la jungle, une forêt tropicale où l’humidité relative baisse rarement à moins de 80 %, il va donc de soi que ce figuier se portera mieux sous une humidité élevée. Il est toutefois surprenant de constater à quel point il tolère l’air sec. Néanmoins, si vous pouvez maintenir l’humidité relative au-dessus de 40 %, cela l’aidera à se développer avec plus de vigueur.

Engrais : Ce n’est pas une plante gourmande et elle arrivera très bien à survivre même si vous ne la fertilisez jamais. Cependant, le figuier à feuilles de sabre donnera de meilleurs résultats si vous appliquez de l’engrais, au quart de la dose recommandée, au printemps et en été. (Fertilisez à la fréquence suggérée par le fabricant, mais avec 4 fois moins d’engrais.) Et n’importe quel engrais fera l’affaire : engrais pour plantes d’intérieur, engrais pour cactus, engrais pour pelouse, etc. En fait, la composition de l’engrais lui importe peu.

Figuier à feuilles de sabre dehors pour l’été.
Si vous placez votre figuier à feuilles de sabre à l’extérieur pour l’été, assurez-vous de le ramener à l’intérieur avant que les nuits ne deviennent froides. Photo : Luca Bove, Wikimedia Commons

Température : La seule faiblesse de cette plante est son incapacité à tolérer le froid. Si possible, gardez le figuier à feuilles de sabre entre 13 et 24 °C en tout temps, bien qu’un court séjour à 7 °C (45 °F) ne lui fera probablement aucun mal.

Sa fragilité au froid fait que, même sous les climats doux, où on cultive le figuier à feuilles de sabre comme arbre de rue, vous n’en trouverez pas dans les régions subtropicales, mais seulement dans les zones vraiment tropicales, où il n’y a même pas un soupçon de gel. Bien sûr, les températures à l’intérieur de nos demeures sont généralement maintenues à un niveau de chaleur très acceptable toute l’année, donc la température n’est généralement pas un problème, mais faites attention aux courants d’air froid.

Figuier à feuilles de sabre avec des feuilles jusqu’en bas.
Donnez à votre figuier à feuilles de sabre une douche occasionnelle pour enlever la poussière et la crasse. Photo : hortology.co.uk

Nettoyage : Donnez à votre plante une douche deux ou trois fois par année pour enlever la poussière et la saleté. Soit cela, ou passez sur les feuilles une par une avec une éponge ou un chiffon trempé dans de l’eau savonneuse pour les essuyer.

Vous pouvez également enlever à la main les feuilles mortes ou mourantes (aucune feuille ne vit éternellement !) Retirez aussi les brindilles mortes… mais il n’y en aura pas beaucoup. Ce n’est pas un figuier pleureur (F. benjamina), après tout !

Taille: Le figuier à feuilles de sabre répond bien à la taille et repousse souvent vigoureusement quand on supprime une branche ou deux. N’hésitez pas à tailler les tiges trop longues ou mal placées chaque fois que vous en voyez le besoin. Vous pourriez même le tailler en boule si vous le vouliez ! Plutôt que d’essayer de contrôler ses dimensions par la taille, toutefois, il peut être plus facile de ralentir sa croissance en limitant la taille du pot. (Voir Rempotage ci-dessous pour en savoir plus.)

Astuce: Notez qu’un latex blanc collant coulera de la blessure lorsque vous taillerez cette plante. Placez-la alors sur un drap ou une feuille de plastique pendant une journée ou deux après une taille sévère, dans le but d’attraper la sève gommeuse avant qu’elle ne colle sur le plancher ou les meubles.

La sève peut être irritante pour la peau de certaines personnes, alors portez des gants lorsque vous taillez votre figuier.

Grand figuier à feuilles de sabre devant une fenêtre.
Un figuier à feuilles de sabre atteindra presque toute dimension que vous souhaiteriez. Photo : costafarms.com

Rempotage : Quelle taille voulez-vous que votre figuier à feuilles de sabre atteigne ? Parce qu’il peut être petit ou grand, selon les circonstances… et le meilleur moyen pour contrôler ses dimensions est par la taille du pot.

Si vous voulez qu’il continue de pousser à un assez bon rythme pour devenir un véritable arbre d’intérieur assez rapidement, rempotez-le tous les ans ou deux dans un pot de plus en plus grand. 

Si vous voulez qu’il cesse de pousser, ou au moins qu’il ralentisse sérieusement son développement, il suffit d’arrêter de le rempoter dans des pots plus gros. Gardez-le tout simplement dans le même pot. Cela limitera son élan. Vous pourriez alors le rempoter seulement tous les 4 ou 5 ans, changeant son terreau, mais le rempotant dans un pot de la même taille. S’il est déjà dans un gros pot et que le rempotage est alors difficile à effectuer, laissez-le ainsi, mais faites un surfaçage annuel, remplaçant ainsi une partie du terreau.

Le meilleur moment pour rempoter ou pour faire un surfaçage est au début du printemps, mais vous pouvez quand même le faire à tout moment du printemps à l’automne. Le rempotage en hiver, lorsque sa croissance est presque nulle, n’est pas idéal. 

Tout terreau commercial conviendra parfaitement pour le rempotage.

Multiplication : Les boutures de 15 à 20 cm s’enracinent assez facilement sous une forte humidité. 

Plongez leur extrémité inférieure dans l’eau et agitez la bouture pour enlever un peu de latex, secouez-la par la suite pour éliminer l’excès d’eau, puis appliquez un peu d’hormone d’enracinement sur la blessure avec un coton-tige ou un petit pinceau. Ensuite, insérez la bouture dans un pot de terreau humide. Couvrez maintenant le pot avec un dôme, une bouteille ou un sac en plastique transparent pour créer une culture à l’étouffée (où l’humidité demeure très élevée). Aussi, gardez la bouture à une bonne chaleur : 20 à 24°C.

Lorsque de nouvelles feuilles commenceront à apparaître, la jeune plante sera enracinée et vous pourrez retirer sa couverture graduellement sur deux ou trois jours pour l’acclimater à l’air plus sec de l’extérieur. 

Il est parfois possible de faire prendre racine à une bouture de figuier à feuilles de sabre en plaçant tout simplement l’extrémité inférieure de la bouture dans un verre l’eau… mais souvent, la bouture ainsi traitée meurt sans produire de racines.

Notez que ce figuier s’enracinera mieux au printemps, mais aussi quand même très bien l’été ou au début de l’automne. Il peut être lent à s’enraciner si vous tentez de le bouturer l’hiver.

Vous pouvez également multiplier le figuier à feuilles de sabre par marcottage aérien.

Les semences de ce figuier ne sont presque jamais disponibles, mais si vous en trouvez, vous pouvez également les démarrer à l’intérieur, éparpillant les graines sur un terreau humide et maintenant une bonne chaleur et une humidité élevée.

Toxicité : La toxicité exacte du figuier à feuilles de sabre est inconnue, mais la sève de plusieurs figuiers est légèrement toxique pour les humains et les animaux de compagnie. Il existe ainsi une présomption de culpabilité dont il serait sage de tenir compte. Habituellement, les chats et les chiens ne trouvent pas cette plante du moindre intérêt, mais si jamais ils essaient de la mordiller ou de la griffer, placez-la hors de leur portée.

Problèmes : Le figuier à feuilles de sabre a rarement des problèmes d’insectes et de maladies, mais il n’est tout de même pas totalement à l’abri des cochenilles farineuses, des cochenilles à carapace, des thrips et des tétranyques (araignées rouges). Le meilleur remède est la prévention. Avant de placer une nouvelle plante à côté de votre figuier, mettez cette dernière en isolement pendant 40 jours, puis inspectez-la minutieusement. Si des parasites devaient se présenter, des pulvérisations de savon insecticide ou d’huile de neem aideraient à les contrôler. 


Le figuier à feuilles de sabre : vous en trouverez probablement un dans votre jardinerie locale. Il est peut-être temps de l’essayer !

7 comments on “À chaque mois sa plante, octobre 2021: le figuier à feuilles de sabre

  1. alain.ovila maheux

    hyper intéressant ; toute des données que je ne connaissais pas sur mon arbuste

  2. Très s intéressant j espère que vous parlerai des orchidées Merci

  3. Wow c’est passionnant toute cette information. Merci de nous la partager.

  4. Superbe article ! J’ai quatre de ces «fichiers sabre» chez moi, que j’ai trouvés – et sauvés – en supermarchés pour trois fois rien. Ils sont maintenant immenses et je dois les tailler tous les ans. Mais je ne savais pas tout cela d’eux. Merci monsieur et tous mes respects !!

  5. Valérie

    Merci, j’ai maintenant grâce à vous le nom de cette plante que l’on m’a offert par bouturage ;-))

  6. Bonjour,
    Les feuilles les plus basses de ma monstera adansonii jaunissent. 2 d’entre elles sont même tombées. Avez-vous une idée de ce a quoi cela peut être dû ? Je l’arrose lorsque le terreau est sec au toucher, et ne laisse jamais d’eau stagnante.
    Merci d’avance, bonne journée

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :