Arrosage Non catégorisé

La règle d’or de l’arrosage des plantes d’intérieur

20160103ATellement de jardiniers se plaignent qu’il est difficile arroser les plantes d’intérieur. Pourtant, c’est si facile! Il suffit d’abandonner vos vieilles croyances — qu’arroser une fois par semaine suffit, qu’il y ait une quantité spécifique et immuable d’eau à donner à chaque arrosage, etc. — et d’appliquer plutôt la règle d’or de l’arrosage, que voici:

Arrosez abondamment, assez pour humidifier toute la motte de racines, puis attendez que le terreau soit sec avant d’arroser de nouveau.

La règle d’or fonctionne sur 99% des plantes d’intérieur parce qu’elle tient automatiquement compte des besoins de la plante. En effet, le terreau de chaque plante s’assèche à une vitesse différente. Ainsi, le terreau d’une «quatre-saisons» ou hortensia (Hydrangea macrophylla) peut s’assécher en seulement 3 ou 4 jours, une violette africaine dans 7 à 8 jours, et un cactus, peut-être en 2, 3 ou même 5 semaines. Et la technique tient même compte du cycle de croissance des plantes: la même plante peut avoir besoin d’arrosages aux 8 jours en période de croissance et aux 90 jours en période de dormance. La règle encore? Attendez que le terreau soit sec au toucher, puis arrosez abondamment.

20160103C
Enfoncez votre index dans le terreau.

Par «sec au toucher», je veux dire qu’il faut carrément enfoncer le doigt dans le terreau. Si vous n’aimez pas vous salir le doigt, vous pouvez apprendre à soupeser le pot: un terreau presque sec pèse beaucoup moins qu’un terreau humide. Vous pouvez même y aller à l’œil: un terreau sec est plus pâle qu’un terreau humide. Par contre, juger d’après la couleur du terreau est surtout efficace dans le cas des petites plantes, car leur motte de racines est plus restreinte et s’assèche assez également. Le terreau dans un gros pot peut être sec en surface et encore très humide plus en profondeur: dans ce cas, soupeser la plante ou vérifier avec un doigt serait plus efficace.

20160103D
Après 20 minutes, videz le surplus d’eau.

Et pour bien imbiber la motte au complet quand vous arrosez, versez l’eau (de préférence tiède) lentement, pour qu’elle pénètre bien dans la motte. Quand vous voyez un surplus d’eau qui commence à s’écouler dans la soucoupe, arrêtez d’en verser. Laissez la plante tremper quelques minutes dans ce surplus et si, après 15 à 20 minutes, il y reste encore de l’eau, venez le vider. De cette façon, vous serez assuré que la motte est bien humide.

20160103B
Laissez la plante tremper dans l’eau 20 minutes.

Certains jardiniers préfère arroser par la soucoupe, ce qui est parfaitement légitime aussi. Dans ce cas, remplissez la soucoupe d’eau et, après 15 à 20 minutes, videz-en le surplus. La plante aura alors « bu » la quantité d’eau nécessaire à sa croissance, selon les conditions.

Personnellement, je fais le tour de mes plantes d’intérieur aux 3 ou 4 jours, arrosant celles dont le terreau est sec et pas du tout celles dont le terreau est encore humide au toucher. Et je ne perds presque jamais une plante à cause d’un excès ni d’un manque d’arrosage.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

26 comments on “La règle d’or de l’arrosage des plantes d’intérieur

  1. Pourquoi mon poincetia perd ses feuilles …?
    Merci pour vos conseils

  2. francine rouillard

    bonjour j’ai une question.J’ai besoin de tulipe jacinthe crocus
    pour le 10 février,quand devrais-je sortir mes bulbes du frigo
    qui sont la depuis le 5 novembre
    Merci Francine Rouillard

    • Toujours embêtant à prédire, car il y a plusieurs facteurs impliqués. 1. Certains bulbes sont plus vite que d’autres, 2. Plus vous êtes près du véritable printemps, plus ça va vite. 3. La floraison est plus rapide quand la température est plutôt chaude à la sortie… mais cela stimule l’étiolement. Dans votre cas, c’est très, très tôt. Je suggère 3 semaines… et vous risquez de voir les jacinthes sortir en premier!

  3. Je pratique également cet arrosage, que je ne qualifierais pas de paresseux, mais de responsable. A part cela, je leur dispense une longue douche, en mode pluie tropicale à 20 °C, environ 4 fois l’an. Parfois, lorsque le terreau est pratiquement sec et que cela fait longtemps qu’elle n’ont rien réclamé, je les brumise au lieu de les arroser. Ne jamais garder d’eau dans fond du pot est une règle d’or. Il faut y aller au feeling, Nos plantes nous montrent de quoi elles ont besoin.

  4. CETTE METHODE D ARROSAGE EST ELLE VALABLE POUR LES CACTUS PRESQUE PAS D AROSAGE IL Y A TELLEMENT DE FACON DE FAIRE J AIME MIEUX LA VOTRE MAIS LES CACTUS EUX COMMENT PROCEDER ??? MERCI

    • C’est essentiellement la même méthode. Là où les gens font erreur avec les cactus est de penser qu’il faut les arroser juste un peu, mais non: quand on les arrose, on les arrose abondamment. La différence avec les autres plantes est que, avant qu’ils aient besoin d’eau, il peut se passer des semaines plutôt que des jours. Aussi, il faut attendre que le terreau soit réellement sec, pas juste un peu. Pendant les mois d’hiver, dans une pièce fraîche, il arrive de ne pas avoir à les arroser avant 2 ou 3 mois!

  5. Ping : Bien cultiver la violette africaine | Jardinier paresseux

  6. Ping : Le vase d’argent | Jardinier paresseux

  7. Ping : Temps de réveiller les plantes qui dorment | Jardinier paresseux

  8. Ping : Un (sa)pin de Noël qui pousse bien dans la maison – Jardinier paresseux

  9. Ping : La plante qui survécut aux dinosaures – Jardinier paresseux

  10. Ping : Petit palmier deviendra grand – Jardinier paresseux

  11. Ping : Faire pousser un ananas à l’intérieur – Jardinier paresseux

  12. Ping : Plantes à fourmis dans votre salon! – Jardinier paresseux

  13. Ping : Quand les «feuilles» d’un cactus de Noël se ratatinent – Jardinier paresseux

  14. Ping : Le cyprès doré: un conifère d’intérieur pour Noël – Jardinier paresseux

  15. Ping : Contrôlez les mouches du terreau (sciarides) – Jardinier paresseux

  16. Ping : 15 plantes d’intérieur passe-partout – Jardinier paresseux

  17. Mon truc de jardinier paresseux : l’été, quand mes plantes d’intérieur sont dehors, j’utilise des bandes de tissus en coton (vieux t-shirt, environ 3cm x 20cm), je coince un bout sous le pot, et je fais pendre l’autre bout à l’extérieur de la soucoupe… Par capilarité, l’eau va s’écouler doucement hors de la soucoupe. 1. le terreau a largement le temps de bien s’imbiber. 2. Pas de risque que les moustiques y pondent leurs oeufs. 3. je n’ai plus besoin de remuer ma quarantaine de pots après chaque orage. 😀

  18. Ping : Comment prévenir les pointes brunes – Jardinier paresseux

  19. Ping : 2020: année du lantana – Jardinier paresseux

  20. Bonjour a vous
    Ses quand il faut le changer de pot le Catus de Noël

  21. Ping : Comment cultiver une violette africaine – Jardinier paresseux

  22. Ping : À chaque mois sa plante, avril 2021 : le lierre commun – Jardinier paresseux

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :