2020: L’année de l’hydrangée

Par défaut

Hydrangea paniculée (Hydrangea paniculata) Fire Light®

Chaque année, le National Garden Bureau, un organisme à but non lucratif qui fait la promotion des plaisirs du jardinage, sélectionne une annuelle, un bulbe, une plante comestible, un arbuste et une vivace à mettre en vedette dans son programme L’année de. C’est une excellente façon de découvrir une plante que vous ne connaissez pas ou d’en apprendre un peu plus sur une plante que vous cultivez déjà.

Regardons aujourd’hui l’arbuste gagnant pour 2020, l’hydrangée. 

L’année de l’hydrangée

Hydrangées à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla) Endless Summer™ The Original et Blushing Bride.

Les hydrangées sont parmi les arbustes les plus recherchés pour les jardins des régions tempérées! Elles stimulent à la fois la nostalgie des jardins d’autrefois, mais aussi le goût du design moderne et conviennent aussi bien aux grands parcs paysagés qu’aux aménagements naturalisés, jardinières, petits terrains et à l’utilisation comme fleur coupée.

Le mot hydrangée vient des mots grecs pour eau, hydor, et vaisseau, aggeion, en raison de la capsule de graines en forme de cruche. On appelle aussi certaines espèces hortensias, un nom donné à l’origine pour honorer Hortense, l’épouse de Jean-André Lepaute (1720-1789), inventeur et horloger français de renom.

Il existe quelque 70 espèces d’hydrangées, à la fois des arbustes et des plantes grimpantes, la plupart sont originaires d’Asie, mais quelques-unes viennent de l’est des États-Unis.

Il pousse tellement d’hydrangées bleues sur l’île de Faial qu’elle est souvent appelée l’île bleue. Photo: ckg.hu

Cependant, certaines espèces se sont si largement naturalisées dans d’autres pays qu’elles y semblent indigènes. C’est notamment le cas des Açores où l’hydrangée bleue H. macrophylla pousse maintenant en si grand nombre que l’île de Faial est souvent appelée l’île bleue.

Les hydrangées appartiennent aux Hydrangeacées, une famille botanique qui contient quelques autres plantes d’intérêt horticole, notamment les seringats (Philadelphus spp.) et des deutzias (Deutzia spp.).

Formes de fleurs

Les fleurs d’hydrangée sont portées en bouquet à l’extrémité des branches. Elles se composent de deux types de fleurs: un groupe central de petites fleurs fertiles peu saisissantes entourées d’un anneau de plus grandes fleurs stériles. Celles-ci sont plus voyantes et plus colorées et servent à attirer les insectes pollinisateurs vers les fleurs fertiles moins appétissantes tout près. 

Les variétés cultivées ont généralement été sélectionnées pour leurs fleurs stériles plus grandes et plus nombreuses et produisent par conséquent un moindre nombre de fleurs fertiles. Même, certaines hydrangées cultivées n’ont plus que des fleurs stériles, formant une grande sphère de fleurs voyantes en forme de pompon. On les appelle «hydrangées en boule». D’autres ont conservé leur forme d’origine, soit un capitule plat ou légèrement bombé composé de petites fleurs fertiles entouré d’un cercle de fleurs stériles. On appelle ce groupe «hydrangées à tête plate». 

Les hydrangées sont souvent confondues avec les viornes (Viburnum spp.), un genre d’arbustes non apparentés, mais qui ont le même type d’inflorescence: à tête plate chez les espèces et en boule pour certains cultivars.

Une excellente fleur coupée

Les hydrangées font de superbes fleurs coupées, mais se déshydratent très rapidement. Ainsi, il faut les plonger immédiatement dans l’eau tiède après la coupe pour assurer une hydratation immédiate. Si les fleurs viennent à se faner, plongez d’abord la tige brièvement dans de l’eau bouillante, puis inondez le capitule entier dans de l’eau tiède. Cette dernière étape aidera à restaurer l’hydratation des pétales.

La plupart des espèces font également d’excellentes fleurs séchées.

Une hydrangée pour votre jardin

Lors du choix d’une hydrangée, tenez compte des éléments suivants: l’espace disponible (certaines deviennent énormes!), la composition du sol, son niveau d’humidité et la quantité de lumière solaire reçue par jour.

Toutes les hydrangées sont adaptées à un climat tempéré modéré et conviennent donc à merveille aux conditions des pays francophones d’Europe, mais les jardiniers canadiens devront tenir compte de la zone de rusticité des différentes espèces en faisant leur choix, car toutes ne tolèrent pas les hivers froids de ce pays.

Voici les cinq espèces d’hydrangées les plus souvent cultivées dans les jardins ornementaux.

Hydrangée à grandes feuilles ou hortensia (Hydrangea macrophylla)

Hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla) Endless Summer™ The Original,

C’est l’espèce la plus courante en Europe — après tout, qui en France, en Belgique ou en Suisse ne connaît pas l’hortensia! —, mais beaucoup plus rare au Canada à cause de sa rusticité limitée (zones de rusticité 6 ou 7 à 11). Dans ce pays, elle ne pousse facilement que sur la côte ouest et dans certaines régions très douces de la Nouvelle-Écosse. Ce fait n’empêche pas les jardineries canadiennes d’en vendre par milliers tous les ans, à la grande frustration des jardiniers qui les plantent et les perdent.

Doit-on appeler cette plante hortensia ou hydrangée à grandes feuilles? Ou «hydrangée bleue», le nom préféré au Québec, même si elle vient en différentes couleurs? À vous de choisir! À mon oreille, hortensia fait un peu vieux jeu, mais alors je suis habitué à l’utilisation des noms botaniques. Et hydrangée bleue, quand on sait que les fleurs peuvent être roses, blanches ou violettes? Pas fort! J’aime mieux «hydrangée à grandes feuilles» qui est la forme francisée du nom botanique: Hydrangea macrophylla, car macrophylla veut bien sûr dire à grandes feuilles! Et c’est vrai que ses feuilles vert foncé obovales à marge dentelée sont grandes, pouvant parfois atteindre 20 cm de diamètre. 

Hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla) Endless Summer™ Twist-n-Shout®

Ce sont surtout les variétés en boule qui sont populaires et leurs inflorescences peuvent aussi être énormes, jusqu’à 25 cm pour certaines variétés de serre. Mais les variétés à tête plate sont charmantes aussi. Et l’hydrangée à grandes feuilles est certainement la plus colorée des hydrangées, avec des fleurs dans les tons de bleu, rose, violet, rouge, blanc et plus encore.

C’est aussi cette hydrangée qui a la capacité remarquable de changer de couleur en fonction de l’acidité du sol. Vous trouverez plus à ce sujet sous la rubrique Fleurs roses ou bleues? plus loin dans cet article.

Hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla) Miss Saori

Les hydrangées à grandes feuilles ne sont pas seulement des plantes de jardin, mais sont souvent vendues comme potées fleuries au printemps, notamment à Pâques et à fête des Mères. Attention toutefois! Les plantes cultivées en pot perdent d’énormes quantités d’eau par leurs grandes feuilles et leurs grosses fleurs et peuvent avoir besoin d’arrosage deux ou trois fois par semaine. Il faut les voir comme des visiteurs éphémères dans nos demeures, car il leur faut un hiver long et assez froid pour refleurir, pas quelque chose que vous pourrez leur donner dans votre salon ou salle à dîner. Après la floraison, donc, jetez-les au compost (Canada) ou plantez-les en plein air (Europe). Dans le dernier cas, elles refleuriront peut-être l’année suivante… bien que les variétés «de serre» soient souvent moins bien adaptées à la culture en plein air que les variétés choisies spécifiquement pour leur performance au jardin.

Il faut couvrir complètement l’arbuste de feuilles mortes ou de paille. Photo: gardening.about.com

Pour jardiniers canadiens seulement

Voici quelques conseils pour les jardiniers canadiens qui désespèrent de voir leur hydrangée à grandes feuilles fleurir un jour. 

En climat froid, du moins sans protection, la plante meurt habituellement au sol l’hiver, ce qui tue les boutons floraux. Si toute la plante n’est pas tuée, de nouvelles tiges feuillues paraîtront au printemps, mais ne fleuriront pas. Pour obtenir une certaine floraison, il faut alors protéger la plante du froid.

À cette fin, à l’automne, formez une cage de grillage autour de la plante et remplissez-la de feuilles mortes ou de paille, assez pour couvrir la plante toute entière. (Ne taillez surtout pas la plante à l’automne, sinon tout cet effort de protection ne servira à rien!) Cette protection doit être maintenue jusqu’à tard au printemps: fin de mai, début de juin, selon le climat local. La moindre touche de givre tuera les boutons floraux délicats. Quand il n’y a vraiment plus de risque de gel, enlevez la protection, taillez toute branche noircie (manifestement morte)… et croisez-vous les doigts! 

Jamais vous ne verrez de beaux grands «hortensias» couverts de fleurs comme en Bretagne, mais peut-être aurez-vous quelques fleurs!

À l’origine, l’hydrangée à grandes feuilles fleurissait au début de l’été sur le vieux bois, soit les tiges ayant survécu à l’hiver. Mais plusieurs cultivars plus récents sont remontants, produisant une deuxième floraison à la suite de la première et restant ainsi en fleurs presque tout l’été. C’est le cas des hydrangées des séries Endless Summer™ et Forever and Ever™. Cependant, ce trait ne se manifeste que lorsque les conditions sont presque parfaites. Il est peu probable que vous verrez cette deuxième floraison si l’hiver dans votre région est froid et si le sol ne demeure pas frais tout l’été. 

Hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla) Endless Summer™ Blushing Bride.

Ce que l’hydrangée à grandes feuilles préfère est un emplacement où elle reçoit beaucoup de soleil quand il fait frais, mais de l’ombre quand il fait chaud et sec. Ainsi, une exposition à l’est ou même au nord est préférable. Dans les climats maritimes où il fait souvent frais et brumeux, c’est au plein soleil qu’elle donne les meilleurs résultats. 

L’hydrangée à grandes feuilles aime un sol riche et également humide, mais quand même bien drainé. Un bon paillis d’au moins 7,5 cm d’épaisseur vous aidera à atteindre ce but. Évitez de planter cette espèce, ou d’ailleurs toute hydrangée, dans des sites chauds, secs et exposés.

Cette hydrangée varie beaucoup en taille, atteignant 3 m ou plus en hauteur et en diamètre là où le climat est doux, mais à peine 60 cm dans les climats plus froids où le dépérissement hivernal est sévère.

Hydrangée de montagne (H. serrata) Tiny Tuff Stuff™.

L’hydrangée de montagne (H. serrata) est similaire à l’hydrangée à grandes feuilles et est également offerte avec des fleurs à tête plate ou en boule dans une gamme de couleurs similaire. C’est un plus petit arbuste, de 60 à 120 cm de hauteur et de diamètre et ses fleurs et feuilles sont également plus petites. On la considère généralement comme plus facile à cultiver, car elle est plus tolérante des conditions moins qu’idéales. Elle n’est toutefois pas plus résistante au froid que l’hydrangée à grandes feuilles, convenant donc aux zones de rusticité 6 à 9. Dans les zones de rusticité 4 à 5, il lui faudrait la même protection hivernale que l’hydrangée à grandes feuilles.

Hortensia arborescente (Hydrangea arborescens)

Hydrangée arborescente Incrediball™ (Hydrangea arborescens ‘Abetwo’) remplace le vieux cultivar ‘Annabelle’.

L’hydrangée blanche classique, celle qu’on voit dans tous les jardins, est H. arborescens ‘Annabelle’, une sélection à grosses inflorescences en boule. Ses fleurs sont blanches au début, puis deviennent peu à peu vert lime. Elle fleurit pendant presque trois mois, du début de l’été à l’automne.

L’espèce derrière cette beauté est H. arborescens, une espèce américaine. La forme sauvage porte des inflorescences à tête plate, et certains cultivars, comme ‘Haas’ Halo’, conservent cette forme. Mais la plupart des cultivars ont une inflorescence en boule. ‘Annabelle’ et ‘Grandiflora’, deux variétés ancestrales plus que centenaires, se font maintenant damer le pion par Incrediball® (‘Abweto’), aux inflorescences aussi blanches et plus grandes, mais aux tiges solides qui ne plient pas sous leur poids. Il existe aussi des variétés naines, toujours à fleurs blanches, comme Invincibelle® Wee White.

Hydrangée arborescente (Hydrangea arborescens) Invinicbelle® Ruby.

Si, pendant des années, l’hydrangée arborescente n’était offerte qu’en blanc, ce n’est plus le cas. Il y a maintenant des cultivars d’introduction récente à fleurs roses, comme Invincibelle® Spirit II et Invincibelle® Ruby, et ils deviennent très populaires.

C’est une des hydrangées les plus résistantes aux conditions difficiles, poussant parfaitement bien dans les zones de rusticité 3 à 9. Elle préfère le plein soleil ou la mi-ombre, même l’ombre dans les régions aux étés très chauds. Tout sol bien drainé conviendra. 

Hydrangée paniculée (Hydrangea paniculata)

Hydrangée paniculée (Hydrangea paniculata) Pinky Winky®.

L’hydrangée paniculée, originaire d’Asie de l’Est, produit une magnifique inflorescence en forme de cône. Les fleurs sont blanches quand elles émergent au milieu de l’été, prenant différentes teintes de rose, de rouge et de vert lorsque la température se refroidit à l’automne. Cette hydrangée est probablement la plus résistante au froid hivernal (zones de rusticité USDA 3 à 8) et pousse même mieux dans les climats plutôt frais que dans les régions aux étés torrides. Elle s’adapte à la plupart des sols, mais préfère les sols riches, humides et bien drainés, au soleil ou à l’ombre partielle. Elle fleurit sur le nouveau bois.

Hydrangée paniculée naine (Hydrangea paniculata) Bobo®.

Cette hydrangée peut atteindre une très grande taille, jusqu’à 4,5 m de haut et 3,5 m de diamètre si on la laisse pousser à sa guise. Par contre, il est facile de la maintenir à un tiers de cette grosseur par une taille régulière. Il existe également des variétés naines, comme Bobo®, parfaitement adaptées aux petits jardins. 

Parfois, on vend l’hydrangée paniculée taillée en forme d’arbre, avec une branche transformée en tronc, mais attention, elle est sujette aux bris hivernaux!

La variété classique est H. paniculata ‘Grandiflora’, généralement appelée hydrangée PG. C’est celle que l’on voit partout dans les cimetières et les vieux jardins, car c’est une plante à très longue durée de vie, et elle est très belle. Par contre, ses tiges flexibles plient sous le poids des grosses fleurs roses et blanches, s’arquant tout autour de la plante. Ce n’est pas que cet effet n’est pas attrayant, mais H. paniculata ‘Grandiflora’ occupe alors beaucoup d’espace, trop pour un petit terrain. La plupart des cultivars modernes, comme Pinky Winky®, ont de robustes tiges verticales qui ne plient pas et sont donc préférables où l’espace est limité.

Hydrangée à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia)

Coloration automnale de l’hydrangée à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia) Jetstream™.

Les feuilles de cette hydrangée ressemblent à celles d’un chêne. D’ailleurs, c’est le sens de quercifolia. Le feuillage est déjà très attrayant l’été, mais encore plus à l’automne quand il prend des nuances violettes et rouges.

Hydrangée à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia) Jetstream™.

Les fleurs sont tout aussi séduisantes: de grandes panicules pyramidales mélangeant fleurs fertiles et stériles. Elles sont blanches au début, puis deviennent rosâtres avec le temps. C’est l’une des premières espèces d’hydrangées à fleurir, dès la fin du printemps, mais la floraison est moins durable aussi, se terminant au milieu de l’été. De nombreuses variétés cultivées ont des fleurs plus voyantes que l’espèce, avec des panicules denses surtout composées de grosses fleurs stériles. Certaines, comme Snowflake™ (‘Brido’), ont même des fleurs doubles. 

Bien qu’originaire du climat assez doux du sud-est des États-Unis, cette hydrangée s’adapte aux climats relativement froids, pouvant pousser et fleurir dans les zones de rusticité 6 à 9. Vous pouvez même tenter sa culture dans des climats encore plus froids, même jusqu’en zone 4, mais elle souffrira alors de dommages hivernaux à divers degrés et pourrait alors fleurir peu ou pas du tout. Ainsi, vous la cultiverez pour son feuillage attrayant.

Cette espèce indigène de la forêt américaine est bien adaptée à l’aménagement paysager. Dans les climats plus frais, l’hydrangée à feuilles de chêne réussit mieux en plein soleil ou à l’ombre légère, mais dans les climats méridionaux ou chauds, une certaine protection contre le soleil intense de l’après-midi est recommandée, voire même une culture à l’ombre assez dense. Elle pousse mieux dans des sols riches, bien drainés et légèrement acides. À pleine maturité, l’hydrangée à feuilles de chêne peut atteindre de 2 à 2,5 m de hauteur et de diamètre, mais il est facile de la réduire à des dimensions plus modestes par la taille. Et certains cultivars sont naturellement de dimensions plus petites.

Hydrangée grimpante (Hydrangea petiolaris, syn. H. anomala petiolaris)

Hydrangée grimpante (Hydrangea petiolaris). Photo: http://www.jparkers.co.uk

Cette hydrangée très différente est un arbuste grimpant originaire d’Asie septentrionale. Elle forme d’abord un arbuste plutôt arrondi, puis, après plusieurs années sous cette forme juvénile, commence à produire des branches grimpantes qui se fixent aux parois rocheuses, aux troncs d’arbres et aux murs grâce à leurs racines aériennes. Ses branches peuvent éventuellement atteindre jusqu’à 15 m de hauteur, atteignant le sommet des arbres, mais seulement après bien des années. Ces branches grimpantes produisent à leur tour des branches secondaires horizontales qui se cambrent vers l’extérieur, donnant à la plante une profondeur considérable. C’est à partir de ces branches que des grappes de fleurs blanches parfumées apparaissent à la fin du printemps et au début de l’été. Les fleurs présentent la tête plate typique des hydrangées sauvages: un dôme central de petites fleurs blanches fertiles entouré d’une auréole ouverte de plus grosses fleurs stériles. L’inflorescence est très large: jusqu’à 25 cm de diamètre.

L’hydrangée grimpante est couverte de feuilles vertes cordiformes devenant jaunâtres à l’automne. L’écorce exfoliante brun rougeâtre offre un certain intérêt hivernal.

C’est encore une hydrangée de culture facile, s’adaptant à presque tous les sols bien drainés, bien qu’elle préfère une terre riche, fertile et humide. Elle est surtout connue comme plante d’ombre et de mi-ombre, mais se porte bien en plein soleil si elle est cultivée dans un sol constamment humide. On peut la cultiver dans les zones de rusticité 5 à 8, souvent même en zone 4. 

Mais il faut avoir de la patience: elle restera au moins 3 ou 4 ans dans sa forme juvénile de petit arbuste suite à la plantation et seulement alors commencera à grimper. Vous ne pouvez pas la forcer à monter! La première floraison a rarement lieu avant 7 ans.

Si elle ne trouve pas de support pour la montée, l’hydrangée grimpante se développera en largeur, formant un excellent couvre-sol.

Il existe une confusion considérable entre cette plante et une autre hydrangée grimpante, H. anomala, et en effet, H. petiolaris est toujours vendue sous le nom de H. anomala petiolaris comme si elle était une sous-espèce de cette dernière. Cependant, les taxonomistes ont récemment accordé à H. petiolaris le statut d’espèce à part entière. Le véritable H. anomala est une espèce de moindre dimension avec des fleurs plus petites et aussi une rusticité moindre (zones 6 à 8). On la voit rarement dans les jardins.

L’inflorescence de l’hydrangée japonaise (Hydrangea hydrangeoides) est entouré de bractées blanches. Photo: Teresa Grau Ros, flickr.com

L’hydrangée japonaise (Hydrangea hydrangeoides), généralement encore vendue sous son ancien nom botanique, Schizmophragma hydrangeoides, est la seule autre hydrangée grimpante couramment vendue. Elle est assez similaire à H. petiolaris, avec des fleurs qui semblent identiques à distance, mais en diffère par un fait curieux: les fleurs stériles qui ourlent l’inflorescence ne produisent qu’une seule bractée blanche plutôt qu’une fleur à 4 sépales.

Hydrangée japonaise (Hydrangea hydrangeoides) ‘Moonlight’. Photo: worldplants.ca.

Cette espèce est également moins rustique (zones de rusticité 6 à 9). Deux cultivars sont couramment offerts: ‘Moonlight’, à feuilles bleu argenté aux nervures vert foncé contrastantes et ‘Roseum’, à bractées roses. Le cultivar Rose Sensation™, lancé récemment comme nouveauté, est similaire sinon identique à ‘Roseum’.

Comment tailler votre hydrangée

On taille l’hydrangée paniculée tôt au printemps. Photo: First Editions

La taille de votre hydrangée dépend de l’espèce:

Hydrangée à grandes feuilles ou hortensia (H. macrophylla): Cette espèce fleurit principalement sur le vieux bois. Elle nécessite très peu de taille, car trop d’élagage élimine les fleurs à venir. Toute taille doit être effectuée immédiatement après la floraison en coupant les tiges florifères à une paire de bourgeons sains. Bien sûr, vous pouvez également tailler, au début du printemps, les tiges faibles ou endommagées par l’hiver.

Hydrangée arborescente (H. arborescens): Elle fleurit sur le nouveau bois (les tiges nouvelles produites au printemps). Ainsi, on peut la tailler sévèrement à la fin de l’hiver ou au début du printemps, la rabattant au sol ou presque, et elle fleurira quand même à l’été. D’ailleurs, rabattre cette hydrangée tend à encourager des tiges plus fortes et une meilleure floraison.

Hydrangée paniculée (H. paniculata): Elle aussi fleurit sur le nouveau bois et peut être taillée à la fin de l’hiver ou au début du printemps. En fait, elle n’a pas vraiment besoin de taille, mais les jardiniers utilisent souvent la taille pour réduire ses dimensions. Pour un arbuste spécialement court, d’environ 1,20 m de hauteur, rabattez les tiges au sol au début du printemps; laissez les tiges de 30 à 90 cm pour obtenir une plante plus haute.

Hydrangée à feuilles de chêne (H. quercifolia): Elle fleurit sur le vieux bois (à partir des tiges produites la saison précédente). Il faut donc la tailler dans les deux semaines qui suivent la floraison.

Hydrangée grimpante (H. petiolaris): Elle nécessite rarement de la taille, mais si cela s’impose, faites-la immédiatement après sa floraison, car elle fleurit sur le vieux bois.

Fleurs roses ou bleues?

Hydrangée à grandes feuilles (Hydrangea macrophylla) Endless Summer™ Bloomstruck™: sa coloration aurait été plus bleue dans un sol acide.

L’une des questions les plus courantes sur l’hydrangée à grandes feuilles (hortensia) et l’hydrangée de montagne est de savoir comment obtenir des fleurs bleues. En effet, vous pouvez changer une fleur d’hydrangée rose en bleu en modifiant le pH de son sol. (Vous ne pouvez pas changer la couleur des variétés à fleurs blanches ou vertes: leur coloration est immuable.)

Pour obtenir des fleurs bleues, il doit y avoir de l’aluminium dans le sol, un élément qui est d’ailleurs présent dans la vaste majorité des sols. Dans les sols acides à neutres, cet aluminium est facilement absorbé par la plante et les fleurs bleuiront. Mais dans les sols alcalins, les racines n’arrivent pas à absorber l’aluminium et alors les fleurs seront roses. Faites faire une analyse de sol pour savoir quel type de sol vous avez.

Si votre sol s’avère acide à neutre et que les fleurs sont quand même roses (et que vous aimeriez avoir des fleurs bleues), appliquez du sulfate d’aluminium, du soufre ou du sulfate de fer pour acidifier le sol. Si votre sol est naturellement alcalin, vous pouvez essayer de l’acidifier, mais cela peut prendre plusieurs années. 

Demandez conseil à un expert local pour savoir quel produit fonctionne le mieux dans votre région. Suivez toujours attentivement les instructions sur l’emballage (une surdose peut tuer votre hydrangée!). Le succès n’est jamais instantané avec ce genre de produit: il peut falloir 2 ou 3 ans avant de voir des résultats.

Utilisations dans le jardin

Une hydrangée en fleurs (ici Hydrangea paniculata White Diamonds®) est toujours en vedette.

Il existe de nombreuses façons pour utiliser les hydrangées dans votre jardin: comme point focal, élément d’une bordure, plantation de fondation, naturalisation dans une forêt et beaucoup plus encore. Et il y a aussi la possibilité de les cultiver en pot sur la terrasse ou le balcon. En effet, de nombreuses hydrangées, en particulier les nouvelles variétés, sont plus compactes et fonctionnent incroyablement bien dans un pot décoratif. Et n’oubliez pas de couper quelques fleurs pour un arrangement de fleurs qui décorera votre intérieur.


Ainsi, vous apprécierez assurément cette année de l’hydrangée!

Sauf indication contraire, toutes les photos sont une gracieuseté du National Garden Bureau.

8 réflexions sur “2020: L’année de l’hydrangée

  1. Marie

    Mon hydrangée paniculée unique, plantée à la fin de l’été, a maintenant des feuilles jaunes qui retombent tristement… Manque-t-elle de fer, comme j’ai pu le lire sur certains forums? Ou a-t-elle simplement besoin de temps pour s’adapter?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.