Ensachez les plantes d’intérieur fragiles pour l’hiver

Par défaut

Si l’air de votre maison est trop sec, gardez vos plantes dans des sacs de plastique transparents. Ill .: Claire Tourigny, du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux

La plupart des plantes d’intérieur s’adaptent assez bien aux conditions de nos maisons, sinon nous ne les cultiverions pas comme plantes d’intérieur, n’est-ce pas? Mais quelques-unes ont du mal à tolérer les conditions hivernales de nos demeures. La faible luminosité est un problème majeur (l’hiver, les journées sont courtes et souvent nuageuses), mais vous pouvez au moins aider un peu vos plantes en les rapprochant d’une fenêtre ou en les plaçant sous un éclairage artificiel.

Pour plusieurs plantes, toutefois, le vrai problème est l’air trop sec.

Dans de nombreuses maisons, même maintenir une humidité relative aussi basse que 30% en hiver, équivalente de l’atmosphère super sèche du Sahara, est déjà un défi. Pourtant, la plupart des plantes préféreraient une humidité de 50% et plus. D’ailleurs, plus vous chauffez, plus l’humidité ambiante est basse, donc plus le climat local est froid, plus les plantes souffrent.

Encore une fois, il y a des choses que vous pouvez faire : installer un humidificateur, placer les plantes sur un plateau humidifiant ou tout simplement serrer les plantes les unes contre les autres, ce qui créera une atmosphère localisée plus humide. Ainsi, vous pourrez généralement parvenir à atteindre une humidité relative de près de 50% et la plupart des plantes profiteront de cet effort de votre part. Mais cela ne suffit pas pour toutes les plantes.

D’ailleurs, ne perdez pas votre temps à brumiser le feuillage de vos plantes en pensant que cela augmentera l’humidité ambiante. C’est certainement un des trucs de jardinage les plus inutiles jamais inventés, car le faire n’aide les plantes d’aucune façon.

Ces plantes qui aiment l’humidité

20190122b edu.glogster.com

La plupart des plantes aimeraient l’atmosphère moite d’une jungle, non pas l’air aride du désert trouvé dans la plupart des maisons. Photo: edu.glogster.com

Certaines plantes aiment l’air très humide : 70% ou plus. C’est trop moite pour les humains, cela crée de la condensation et c’est de toute façon très difficile à maintenir dans les zones ouvertes de la maison. Mais vous pouvez créer un « effet de serre » dans votre maison pour contenter vos plantes: un environnement fermé où l’humidité peut atteindre 90%, même plus.

La façon la plus facile d’y arriver est de déplacer les plantes sensibles à l’air sec dans un terrarium pour l’hiver. Si vous couvrez le terrarium partiellement ou en totalité, vous pouvez facilement maintenir un taux d’humidité très élevé. Cependant, de nombreuses plantes d’intérieur sont trop grandes pour la vie en terrarium. Mais ce que vous pouvez faire est de les sceller dans un sac en plastique transparent pour l’hiver.

Certes, cela n’aura pas l’air très élégant, mais si vous aimez vraiment la plante et que son apparence au printemps et en été vous plaît, est-ce si grave qu’elle passe quelques mois à l’intérieur d’un sac chaque hiver?

Tellement simple à faire

20190122C LH.jpg

Sceller votre plante dans un sac en plastique pour assurer une forte humidité est facile et donnera d’excellents résultats. Photo: jardinierparesseux.com

Voici ce qu’il faut faire, étape par étape.

  1. Trouvez un sac en plastique transparent de taille appropriée. Les sacs du nettoyeur (teinturier) conviennent parfaitement aux grandes plantes. Les sacs de poubelle transparents aussi.
  2. Préparez la plante pour son séjour en serre en supprimant toute feuille ou fleur morte ou mourante, sinon elles auront tendance à pourrir sous une humidité aussi élevée. Cela n’est pas nocif pour la plante en soi, mais est esthétiquement douteux.
  3. Arrosez la plante normalement, puis attendez deux ou trois jours: vous voulez que le terreau soit légèrement humide, pas détrempé.

    20190122D bhg.com.jpg

    Vous pouvez utiliser des piquets pour maintenir le sac au-dessus des feuilles si vous le souhaitez, mais cela n’est pas absolument nécessaire. Photo: bhg.com

  4. Placez la plante dans le sac.
  5. Fermez le sac avec une attache.
  6. Placez la plante dans un endroit bien éclairé, mais à l’abri du soleil direct, sinon la température dans le sac pourrait devenir trop intense.
  7. Ne vous inquiétez pas s’il y a un peu de condensation la nuit, mais s’il y en a au cours de la journée, ouvrez le sac pendant quelques heures pour laisser sortir le surplus d’humidité, puis refermez-le.

Les plantes scellées dans des sacs en plastique transparents n’auront probablement pas besoin d’être arrosées du tout pendant tout l’hiver. C’est vraiment une technique idéale pour les jardiniers paresseux!

Non, la plante n’étouffera pas!

Ne craignez pas que votre plante étouffe dans un sac en plastique scellé. Rappelez-vous que les plantes recyclent l’air qu’elles respirent, absorbant du dioxyde de carbone et produisant de l’oxygène pendant la journée, puis absorbant de l’oxygène et produisant du dioxyde de carbone la nuit.

L’humidité dans le sac atteindra un niveau très élevé, souvent proche de 100%! Laissez alors la plante dans sa propre serre personnelle aussi longtemps que vous chaufferez votre maison. Lorsque le taux d’humidité augmentera à nouveau au printemps et en été, retirez la plante du sac.

Quelles plantes préfèrent une forte humidité?

En fait, la plupart des plantes d’intérieur autres que les plantes succulentes* adoreraient passer l’hiver dans un sac en plastique, mais elles sont plus belles à découvert et une des raisons pour lesquelles vous cultivez des plantes d’intérieur est pour décorer votre demeure. Réservez donc le traitement aux plantes qui en ont réellement besoin!

* Les plantes succulentes, y compris la plupart des cactus, préfèrent en fait un air relativement sec et n’ont donc pas besoin de traitements spéciaux pour maintenir une certaine humidité relative.

Cependant, toute plante dont les feuilles ont tendance à se dessécher excessivement pendant l’hiver serait une excellent candidate pour l’ensachage.

20190122E www.houseplant411.com.jpg

Calathéa en déclin à cause de l’air sec. Photo: http://www.houseplant411.com

Parmi les plantes qui ont beaucoup de difficulté à tolérer l’air sec de nos maisons pendant l’hiver, il y a les suivantes:

  • Alocasia de Sander (Alocasiasanderiana)
  • Bégonia rex (Begonia rex)
  • Calathéa (Calathea spp.)
  • Episcia (Episcia cvs)
  • Figuier rampant (Ficus pumila)
  • Fittonia (Fittonia argyroneura)
  • Fougères (nombreuses espèces)
  • Homalomena (Homalomena spp.)
  • Larmes de bébé (Soleirolia soleirolii)
  • Médinilla (Medinilla magnifica)
  • Népenthès (Nepenthes spp.)
  • Nertère (Nertera granadensis)
  • Orchidées (certaines espèces)
  • Papyrus d’appartement (Cyperus alternifolius)
  • Plante prieuse (Maranta leuconeura)
  • Sélaginelle (Selaginella spp.)
  • Sensitive (Biophytum sensitivum)
  • Sinningia miniature (Sinningia pusilla et autres)
  • Vigne bégonia (Cissus discolor)
Publicités

4 réflexions sur “Ensachez les plantes d’intérieur fragiles pour l’hiver

  1. jacques arcand

    J’ai un immense croton qui après avoir passé l’été à l’ extérieur était magnifique.
    Début décembre, il avait perdu environ 75% de ses feuilles par la suite tout c’est stabilisé.
    Est-ce que l’ensacher aurait été bénifique pour cette plante.

    Merci

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.