Cochenilles des racines: hors de vue, hors de l’esprit

Par défaut
20170210A.jpg

Cochenilles de racines: certaines espèces n’ont même pas d’yeux!

Vous pensiez qu’il n’y avait pas d’insecte de plante d’intérieur plus sournois que la cochenille farineuse? C’est donc dire que vous n’avez pas encore rencontré sa cousine souterraine, la cochenille des racines (Rhizoecus spp.)! Elle ne mesure qu’environ 1,5 mm de longueur, soit le tiers de la taille d’une cochenille farineuse mature, mais elle vit sous le sol, hors de vue. Autrement dit, elle est encore plus difficile à apercevoir qu’une cochenille farineuse, car combien de fois par année examinez-vous la motte de racines de vos plantes d’intérieur?

Plantes atteintes

On peut trouver la cochenille des racines sur presque n’importe quelle plante (pélargoniums, fougères, fuchsias, etc.), mais elle semble surtout affectionner la violette africaine (Saintpaulia) et les succulentes, incluant les cactées.

Notez que cet insecte est strictement trouvé sur les plantes qui hivernent à l’intérieur, à moins que vous ne résidiez sous les tropiques, où il peut infester des plantes cultivées en plein air.

Cycle de vie

Les cochenilles des racines se fixent sur les racines, y perçant des trous avec leurs parties buccales de façon à se nourrir de sève, ce qui affaiblit la plante et peut même la tuer.

Les femelles pondent des oeufs dans de petits sacs cireux blancs. Les larves sont identiques, sauf plus petites. Les cochenilles sont actives toute l’année, mais complètent leur cycle, d’oeuf à adulte, plus rapidement en été et plus lentement en hiver.

Les cochenilles des racines ne sont pas fixes comme les cochenilles à carapace (kermès) adultes et peuvent se déplacent de racine en racine — et de pot en pot! — lors des arrosages. Ainsi les plantes qui partagent un plateau sont plus sensibles aux cochenilles des racines que les plantes cultivées dans des soucoupes individuelles, car il n’y a aucune barrière au déplacement des insectes.

Comment les reconnaître

20170210C.jpg

Infestation typique: vous voyez à la fois des cochenilles et des amas de peaux mortes blanches un peu partout sur les racines.

Au début de l’infestation, il n’y a aucun symptôme visible, à moins d’examiner le sol. Quand le nombre d’insectes augmente, la plante montre des symptômes de déclin général: elle arrête de croître, pâlit ou perd des feuilles. On peut penser qu’elle manque de lumière ou d’engrais, mais les corrections apportées n’auront pas d’effet. Seulement dans les cas les plus avancés peut-on les voir hors du sol sous forme d’amas d’adultes couverts de cire farineuse blanche sur le collet de la plante.

Même quand on dépote une plante pour examiner son système racinaire, on ne les voit pas si facilement, surtout quand le terreau contient de la perlite (roche expansée de couleur blanche), car alors les deux peuvent se confondre. Cependant la cochenille a un aspect laineux et est plus symétrique qu’une particule de perlite, pouvant ressembler à un grain de riz par sa forme. Recherchez-la directement sur les racines et aussi des amas de peaux mortes blanches, et aussi des sacs d’oeufs, également blancs. En plus, elles enrobent les racines de la même poudre cireuse blanche qui recouvre leur corps.

20170210b

Ces marques blanc bleuté sur le pot sont symptômes d’une infestation de cochenilles des racines.

Le pot en aura des traces aussi, sous forme de petites taches blanc bleuté sur sa paroi intérieure. Quand l’infection est encore à ces débuts, on remarque beaucoup plus facilement les marques sur le pot que les cochenilles sur les racines.

Traitement

Premièrement, isolez la plante infestée… et vérifiez sans tarder toute autre plante dans le secteur. Ces cochenilles sont très sournoises!

Pensez sérieusement à jeter la plante: cela demeure le traitement le plus facile.

20170210D.jpg

On peut couper la tête de la plante infestée et la bouturer.

Les deuxièmement traitement le plus facile? Prenez des boutures de la partie aérienne (on se rappelle que les cochenilles des racines vivent strictement sous le sol: les tiges sont donc toujours libres d’insectes)… et jetez la plante-mère infestée.

Une autre possibilité est de dépoter la plante, bien rincer les racines et de les faire tremper dans une solution diluée de l’insecticide de votre choix pendant 15 minutes. Après, rempotez dans du terreau frais et un pot propre. Ajouter de la terre de diatomée, un insecticide biologique, au terreau à un taux de 15 ml par litre, peut être une façon pour prévenir des infestations futures.

En laboratoire, on a réussi à les contrôler en trempant les racines dans de l’eau chaude (49˚C) pendant 10 minutes, mais il est difficile de maintenir cette température à la maison. Si elle baisse trop, certaines cochenilles survivront au traitement; si elle augmente, elle peut tuer les racines.

Enfin, nettoyez toujours tout dans les environs — plateaux, soucoupes, pots, tablettes, supports, etc. — avec de l’eau savonneuse.

Prévention

20170210E.jpg

Demandez la permission d’examiner la motte de racines d’une plante d’intérieur avant de l’acheter.

Avant d’acheter une plante (et notamment une succulente ou cactée, car je vois beaucoup de cas d’infestation chez ces plantes par le temps qui court), demandez au commis de sortir la motte du pot pour que vous puissiez examiner les racines… et le pot.

À la maison, mettez la nouvelle plante en isolation pendant au moins deux mois et examinez ses racines avant de la placer avec vos autres plantes d’intérieur.


La cochenille des racines est peut-être sournoise, mais un jardinier averti en vaut deux!20170210c

Publicités

5 réflexions sur “Cochenilles des racines: hors de vue, hors de l’esprit

  1. Danielle

    C’est donc ça qu’il y avait dans mon couvre -sol de lysimachia nummularia.
    Moi qui voulais planter des légumes dans cette zone.
    Dois-je décontaminer au savon insecticide?
    Merci de tous vos bons conseils.Quel plaisir de vous lire au quotidien🌾

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s