Est-il temps de récolter les dernières tomates?

Par défaut
20160917b

Vos tomates ont encore plein de fruits… mais peuvent-ils encore mûrir?

À tous les ans, il arrive un point où il faut accepter que c’est la fin de la saison pour les tomates de nos jardins, que celles présentes sur nos plantes n’arriveront plus à mûrir. Et dans les régions septentrionales, nous y sommes arrives, ou presque. (Les jardiniers dans le sud – et il y a un nombre important de jardiniers dans la France méridionale qui lisent cette chronique – ont encore du temps.) Mais ce que vous faites avec les fruits dépend de leur stade de développement.

Les tomates ont évolué sous un climat tropical et n’ont pas l’expérience d’un hiver froid dans leurs gênes. Elles continueront donc à pousser, surtout les tomates indéterminées, jusqu’à ce que le gel ne mette fin à leur vie. Donc vos plantes portent encore probablement des fruits et des fleurs à la mi-septembre.

Il est important de comprendre qu’il faut environ 25 à 30 jours pour qu’une tomate cerise ou une petite tomate mûrisse et environ 45 à 60 jours pour une grosse tomate, et ce, à partir de l’épanouissement de la fleur. Quand il ne reste pas au moins 30 jours de températures relativement chaudes (nuits au-dessus de 10˚C) à venir, il y a peu de chance qu’elles mûrissent parfaitement. C’est d’autant plus vrai que les fruits mûrissent moins rapidement l’automne que l’été, non seulement à cause des nuits plus fraîches, mais aussi parce que les jours plus courts qui donnent un peu moins d’énergie à la plante.

20160917a

Dès que le fruit a commencé à changer de couleur, il peut mûrir à l’intérieur.

Mais les fruits n’ont pas besoin de mûrir sur le plant pour être utiles. Dès que le fruit a atteint sa taille maximale et a commencé à changer de couleur, il peut mûrir à l’intérieur, notamment si vous le placez à l’ombre (dans un sac de papier brun, un garde-manger, etc.) à la température de la pièce. (Ne placez jamais un fruit immature au frigo, car des températures de moins de 5˚C mettront complètement fin à son mûrissement!)

Et même les fruits encore bien verts peuvent encore servir en cuisine: il existe beaucoup de recettes pour les tomates vertes.

Ainsi, si l’automne est relativement chaud, vous pouvez encore laisser vos tomates mûrir davantage à l’extérieur, souvent jusqu’en octobre.

Par contre, au Québec du moins, il est peu probable que les fleurs présentement sur le plant, même d’une tomate cerise à maturation rapide, arrivent à produire même une tomate verte, et ce, à partir de la 3e semaine de septembre. Les fleurs présentes sur les plantes sont donc inutiles.

Peut-on hâter la maturation?

Beaucoup de jardiniers croient dur comme fer qu’ils peuvent hâter la maturation des fruits restants en supprimant les fleurs et les fruits trop immatures pour mûrir. Et ils ont un peu raison, mais la différence est relativement minime: vous gagnez peut-être une ou deux journées.

Et aussi, vous avez un calcul à faire. À la fin de septembre, au Québec du moins, les fleurs restantes n’auront probablement pas le temps de donner un fruit et vous pouvez les enlever, bien sûr. Mais peut-être que les petits fruits présents auront le temps de mûrir assez pour faire des tomates vertes? Donc, êtes-vous prêt à sacrifier plusieurs tomates vertes pour hâter la maturation de seulement une ou deux tomates qui ont tourné le cap et qui commencent à rougir?

Chose certaine, effeuiller la plante afin de hâter la maturation, autrefois une pratique répandue, ne donnera rien. Les feuilles vertes hâtent la maturation et moins la tomate a de feuilles qui font de la photosynthèse, moins vite ses fruits mûriront. Lisez Effeuiller la tomate ne stimule pas une maturation plus rapide pour en savoir plus.

Fertilisez à cette saison non plus donnera rien, mais arroser le sol quand il est presque sec, oui.

Décisions à prendre

Ainsi, si vous cultivez des tomates, vous avez des décisions à prendre: laisser les fruits sur la tomate en espérant qu’ils mûrissent ou les récolter immatures; supprimer fleurs et fruits très immatures ou les laisser encore quelque temps.

20160917C.jpg

Protection contre un gel hâtif.

Personnellement, je laisse plutôt mes tomates continuer leur vie sans trop y toucher… en gardant un œil sur le météo. Quand je vois 3 ou 4 jours de nuits fraîches (moins de 5˚C la nuit) d’affilée ou encore on annonce du gel ou des températures près du gel, je rentre ce qui reste, tout simplement. À moins qu’on annonce un gel hâtif et, par la suite, une longue série de belles journées, dans lequel cas, parfois je décide de couvrir mes plantes la nuit.

À vous de décidez selon vos conditions.20160917b

Publicités

5 réflexions sur “Est-il temps de récolter les dernières tomates?

  1. Mélanie

    Quand vous dites qu’on peut récolter les tomates et qu’elles finiront de mûrir dès qu’elles ont commencé à changer de couleur, est-ce déjà quand le vert commence un peu à jaunir ou faut-il vraiment y voir un début de « couleur finale »?

    • François GREGOIRE

      Bonjour,
      Une tomate est « mûre » physiologiquement , ou en tout cas va mûrir si elle est au stade « étoile blanche ». Pour voir ce stade il faut regarder le fruit encore tout vert du côté de l’attache pistillaire ( côté opposé au pédoncule ) , le début de maturation se manifeste par des petits traits blanchâtres qui partent de la zone pistillaire et qui forment donc une espèce d’étoile ( discrète quand même ) .A ce stade la tomate va mûrir

      Un bonjour amical de France
      François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s