Le cancer noir des cerisiers et pruniers

Par défaut
20160307A.jpg

Nodule noir

Non, le nodule noir n’est pas un cancer, mais il pousse comme un cancer… et un cancer avec métastases, de plus!

Vous ne pouvez pas ne pas remarquer ces nodules à cette saison (fin de l’hiver). Comme l’arbre est sans feuilles, les nodules sont très visibles. Ce sont des excroissances noires et difformes qui s’étendent le long des tiges. C’est une maladie fongique (Dibotryon morbosum, syn. Apiosporina morbosa) dont les spores sont d’habitude apportées par le vent d’un cerisier ou d’un prunier sauvage jusqu’aux arbres cultivés. Ou qui était déjà présente sur l’arbre au moment de l’achat (souvent le cas du cerisier de Virginie ‘Schubert’, Prunus virginiana ‘Schubert’, par exemple). Une fois que le nodule noir atteint l’arbre, cependant, il s’étend localement: d’autres nodules paraissent çà et là et le nombre va en augmentant avec le temps.

Cette maladie n’affecte que des Prunus: plus spécifiquement, les cerisiers et les pruniers. Il touche les pruniers etles cerisiers, parfois, les abricots, les pêchers et les amandiers. Notez que la souche qui s’attaque aux cerisiers ne touche pas les pruniers et la souche qui investit les pruniers n’infestera pas les cerisiers, si cela peut vous être utile.

Variétés résistantes

Certaines espèces et variétés sont toutefois naturellement résistantes à la maladie. Parmi les variétés fruitières, le cerisier aigre (P. cerasus) et le cerisier nain rustique (P. fruticosa x cerasus) sont résistants à cette maladie, mais elle est très fréquent sur le cerisier doux (P. avium). Essentiellement tous les cerisiers sauvages présents au Canada, comme le cerisier à grappes (P. virginianum) et le cerisier de Pennsylvanie (P. pennsylvania) sont très susceptibles, tout comme les cerisiers ornementaux, comme le cerisier à grappes européen (P. padus) et essentiellement tous les cerisiers à feuilles pourpres.

20160307C.jpg

‘President’ est un des rares pruniers résistants au nodule.

Les pruniers, à la fois les variétés fruitières et ornementales, sont généralement très susceptibles au nodule noir, mais P. domestica ‘President’ a la réputation d’y être très résistant.

Enfin, le cerisier de l’Amour (P. maackii), une variété ornementale, serait résistant aussi.

Sachez que le mot «résistant» ne veut pas dire «immun». Si vous plantez une variété résistante tout près de spécimens malades, elle peut quand même devenir infesté.

Que faire?

20160307B.jpgSi votre arbre n’est que très légèrement atteint, avec deux ou trois très petits nodules, vous pouvez toujours essayer de les exciser. Coupez les branches infectées au moins 10 cm sous le nodule, désinfectant le sécateur avec de l’alcool à friction entre chaque coupe. Et brûlez ou mettez à la poubelle les branches supprimées. Il faudrait le surveiller très attentivement par la suite, car une fois infesté…

Le mois de mars est la meilleure période pour faire une telle taille, car les nodules sont très visibles. On peut même distinguer de nouveaux nodules en voie de formation (la tige sera enflée et verdâtre, pas encore noire), car ils paraissent en mars. Aussi, la croissance de l’arbre reprendra très bientôt et ainsi la blessure causée par la taille se fermera plus rapidement. Il y a même une troisième raison pour réagir maintenant, mais elle ne s’applique que dans les régions neigeuses comme la mienne. C’est que la neige est présentement à son apogée (il y a environ 1,20 de neige au sol chez moi aujourd’hui). Ainsi, si vous mettez des raquettes, vous pouvez souvent atteindre les branches à tailler d’un arbre de taille moyenne sans devoir monter sur une échelle!

Mais il y a beaucoup de nodules!

S’il y a plus de 3 nodules dans votre arbre, il est peu probable que vous puissiez arrêter le fléau: l’arbre est condamné. Il ne reste qu’à l’abattre.

Évidemment, un arbre atteint de nodule noir peut souvent vivre encore 5 à 15 ans et paraître raisonnablement beau pendant l’été, moment où le feuillage encore sain cache les dégâts. Mon point de vue? Mieux vaut le couper sans trop tarder de façon à pouvoir le remplacer par un arbre sain plus rapidement plutôt que de le voir mourir à petit feu. Aussi, si vous laissez un arbre malade debout, il peut infester d’autres cerisiers et pruniers dans le secteur, au grand malheur d’autres propriétaires de fruitiers dans le secteur. Par sens de civisme, donc, le plus vite que vous vous débarrasser du coupable, mieux c’est.

Prévention

Non, ce n’est pas moi, le jardinier paresseux, qui va vous suggérer de planter un cerisier ou un prunier sensible au nodule noir, puis de traiter mensuellement avec un fongicide tant qu’il vivra. Je préconise plutôt la méthode la plus paresseuse: ne pas planter pruniers ou de cerisiers. Et si vous devez planter des pruniers ou des cerisiers, plantez des cultivars reconnus pour leur résistance au nodule noir (voir Variétés résistantes ci-dessus pour quelques suggestions). Aussi, coupez, si possible, tous les pruniers et les cerisiers sauvages des environs si vous voulez cultiver ces arbres, car c’est en général eux les principaux disséminateurs de la maladie.

 

Advertisements

6 réflexions sur “Le cancer noir des cerisiers et pruniers

    • C’est probablement la galle de la couronne, provoqué par une bactérie (Agrobacteria tumefasciens) et moins susceptible de se propager aux arbres des environs. Le traitement est cependant identique. On coupe la partie en-deça de la galle. Si la galle atteint le tronc ou des branches importantes, il vous faudra décider si vous voudriez conserver l’arbre, car sa production ira en baissant.

    • Je vais vous référer à la réponse donnée à Julie, car je soupçonne que ce soit la galle de la couronne. Cette maladie peut être plus facile à contrôler par la taille que le nodule noir, du moins s’il n’apparaît pas sur le tronc. Si vous devez l’abattre, je vous suggère quand même de ne pas planter une autre aubépine au même endroit, car cette galle prend son origine dans le sol.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s