Plantes pour attirer les oiseaux frugivores

Par défaut
20150917A

Jaseur d’Amérique se nourrissant de baies de lierre de Boston.

Certains oiseaux (merles, orioles, jaseurs, etc.) sont particulièrement friands des fruits: on les appelle oiseaux frugivores. Ils mangent aussi les insectes, surtout pendant l’été, car ils en nourrissent leurs petits, mais dès que la nichée est partie, ils recommencent à chercher des fruits à manger.

À l’état sauvage, les fruitiers ne manquent pas: on en trouve en bordure des champs, dans les sous-bois, à l’orée des bois, le long des cours d’eau, etc. En ville, c’est plutôt l’asphalte, le béton et les gazons qui dominent, trois milieux qui offrent peu aux oiseaux. Mais il est facile de changer la donne! Pourquoi ne pas penser intégrer quelques unes des plantes suivantes dans votre aménagement? La plupart sont très ornementaux, offrent de belles fleurs en plus de fruits colorés et souvent aussi un feuillage attrayant, vert l’été et coloré l’automne.

  1. Actaea spp. (actée) zone 3
  2. Amelancher spp. (amélanchier) zones 2 à 4, selon l’espèce
  3. 21050917B

    Les fruits multicolores de l’ampelopsis à grosses feuilles (Ampelopsis macrophylla), une grimpante rustique, attirent autant les oiseaux que les humains.

    Ampelopsis spp . (ampelopsis) zones 4 à 8, selon l’espèce

  4. Arctostaphylos spp. (raisin d’ours) zones 2 à 8, selon l’espèce
  5. Aronia spp. (aronie) zone 3 à 5, selon l’espèce
  6. Asparagus spp. (asperge) zones 3 à 10, selon l’espèce
  7. Berberis spp. (épinette-vinette) zones 3 à 8, selon l’espèce
  8. Callicarpa spp. (callicarpa) zones 6 à 8, selon l’espèce
  9. Celastrus spp. (célastre, bourreau des arbres) zones 3 à 5, selon l’espèce
  10. Chaenomeles spp. (cognassier du Japon) zone 5
  11. Cornus spp. (cornouillier) zones 1 à 8, selon l’espèce
  12. Cotoneaster horizontalis

    Cotonéastre horizonatal (Cotoneaster horizontalis)

    Cotoneaster spp. (cotonéastre) zones 2 à 8, selon l’espèce

  13. Crataegus spp. (aubépine) zones 3 à 5, selon l’espèce
  14. Eleaegnus spp. (olivier de bohème, chalef) zone 3 à 7, selon l’espèce
  15. Empetrum spp. (camarine) zone 2
  16. Euonymus spp. (fusain) zones 4 à 8, selon l’espèce
  17. Fragaria spp. (fraisier) zones 2 à 7, selon l’espèce
  18. Gaultheria spp. (gaulthérie, thé des bois) zones 2 à 8, selon l’espèce
  19. 20150917D

    Argousier (Hippophae rhamnoides)

    Hippophae rhamnoides (argousier) zone 3

  20. Ilex spp. (houx) zones 3 à 10, selon l’espèce
  21. Juniperus spp. (genévrier) zones 2 à 7, selon l’espèce
  22. Lonicera spp. (chévrefeuille) zones 2 à 8, selon l’espèce
  23. Lycium barbarum (goji) zone 6
  24. 20150917E

    Mahonia à feuilles de houx (Mahonia aquifolium)

    Mahonia spp. (mahonie) zones 4 à 8, selon l’espèce

  25. Malus spp. (pommetier) zones 2 à 5, selon l’espèce
  26. Menispermum spp. (ménisperme) zone 4
  27. Mitchella repens (pain de perdrix) zone 3
  28. Morus spp. (mûrier) zones 4 à 8, selon l’espèce
  29. Myrica spp. (myrique) zones 3 à 6, selon l’espèce
  30. Nandina domestica (bambou sacré) zone 6
  31. Parthenocissus spp. (lierre de Boston, vigne vierge) zones 2 à 8, selon l’espèce
  32. Physocarpus spp. (physocarpe) zone 3
  33. 20150917G

    Phytolaque d’Amérique (Phytolacca americana).

    Phytolacca americana (phytolaque d’Amérique) zone 4

  34. Prunus spp. (cerisier, cerisier à grappe, cerisier noir, etc.) zones 2 à 8, selon l’espèce
  35. Prunus spp. (pruniers, amandiers, etc.) zones 2 à 8, selon l’espèce
  36. Pyracantha spp. (buisson ardent) zones 6 à 8, selon l’espèce
  37. Quercus spp. (chêne) zones 3 à 9, selon l’espèce
  38. Rhus spp. (vinaigrier) zones 3 à 8, selon l’espèce
  39. Ribes spp . (gadelier, groseillier, cassisier) zone 3
  40. Rosa spp. (rosier) zones 2 à 8, selon l’espèce
  41. Rubus spp. (mûrier, framboisier) zones 2 à 8, selon l’espèce
  42. Sambucus spp. (sureau) zone 3 à 5, selon l’espèce
  43. Smilax spp. (salsepareille) zones 3 à 10, selon l’espèce
  44. OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    La morelle douce-amer (Solanum dulcamara) est toxique pour les humains, mais pas pour les oiseaux.

    Solanum spp. (tomate, morelle douce-amère) annuelle ou zone 5

  45. Sorbus spp. (sorbier, cormier) zones 3 à 5, selon l’espèce
  46. Vaccinium spp. (bleuetier, airelle, canneberge) zones 2 à 7, selon l’espèce
  47. Viburnum spp. (viorne) zones 2 à 6, selon l’espèce
  48. Vitis spp. (vigne à raisin) zones 3 à 7, selon l’espèce
Publicités

3 réflexions sur “Plantes pour attirer les oiseaux frugivores

    • Tout dépend où vous vivez. Si vous vivez en Amérique du Nord, le phytolaque d’Amérique est une plante indigène: il ne serait pas sage d’essayer de l’éliminer, car beaucoup d’animaux dépend de ses fruits. En Europe, par contre, le phytolaque est une plante introduite et envahissante et là, oui, il serait logique de l’éliminer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s