Légumes Potager

Conseils sur la culture de légumes pour les débutants

Voici quelques conseils sur la culture de légumes, offerts pas les experts de la Home Garden Seed Association.

Cultiver votre propre nourriture est une expérience stimulante, mais seulement si vous réussissez. Voici quelques conseils de culture à appliquer aux légumes pour vous assurer que votre première expérience de culture alimentaire mène à toute une vie de repas faits de légumes maison frais.

Débutez par le sol! Une bonne terre de jardin est friable et riche en matière organique. Elle abrite une vaste gamme d’organismes, y compris des bactéries et des champignons utiles, ainsi que des insectes de toutes tailles. Elle retient l’eau tout en se drainant bien. Prenez une poignée de la terre de votre jardin et pressez-la. Si elle conserve sa forme, mais s’effrite facilement lorsque vous la laissez tomber par terre, vous êtes sur la bonne voie. Si elle reste en boule ou s’effrite dès que vous ouvrez la main, ajoutez du compost. Cela corrigera un mauvais drainage et aidera votre sol à retenir l’eau et les nutriments. Ajoutez environ 7,5 cm de compost à votre sol problématique et labourez-le doucement avec une fourche de jardin pour le faire pénétrer.

Potager surélevé.
Potager surélevé.

Commencez petit. Si vous labourez une zone si grande que vous n’aurez pas le temps de contrôler les mauvaises herbes, vous vous sentirez vite découragé. Si votre vie quotidienne vous tient déjà occupé (et c’est le cas de tout le monde!), commencez par une simple planche de culture au sol, ou surélevée, d’environ 1,2 m sur 2,4 m. C’est suffisant pour planter quelques tomates, du basilic, des salades de toutes sortes, peut-être une rangée de haricots, etc. Cela peut sembler évident, mais plantez ce que vous aimez manger et concentrez vos premiers efforts sur ces plantes! Un jardin de salades et de fines herbes, par exemple, est un bon choix pour les débutants. Au fur et à mesure que vous vous familiarisez avec les habitudes des plantes et les techniques de jardinage, vous pouvez ajouter à votre espace de culture.

Potager en bac.
Les jardins potagers en contenants sont peut-être petits comparativement à un potager au sol, mais ils peuvent être très productifs! Photo: Chicco Dodi FC, depositphotos

Si vous prévoyez cultiver dans une jardinière, assurez-vous qu’elle soit grande. Il peut sembler étrange de voir au printemps un petit plant de tomate tout seul dans un récipient de 20 litres, mais au milieu de l’été, les racines de cette plante à croissance rapide rempliront complètement le pot. Pourquoi planter dans de grands contenants? C’est que plus le récipient est grand, moins il risque de se dessécher si vous sautez une journée d’arrosage. De plus, au fur et à mesure que votre plante grandira et approchera de la maturité, elle aura besoin des nutriments contenus dans le terreau. Cela est vrai même si vous cultivez en pot! Les salades vertes, les poivrons, les tomates et même les concombres peuvent produire une récolte satisfaisante dans des bacs. 

💡Assurez-vous simplement de les remplir d’un terreau bien drainé et qui retient l’eau. Un tel mélange est idéal pour les bacs de culture. 

⚠️ Par contre, remplir des pots avec de la terre que vous avez extraite de votre jardin est une mauvaise idée. Elle est beaucoup plus dense qu’un mélange conçu pour la culture en jardinière et ne s’égouttera pas bien.

💡Aussi, traitez vos légumes en contenant toutes les deux semaines avec un engrais équilibré et soluble.

Betteraves dans un potager.
Chaque légume a besoin de suffisamment d’espace pour bien pousser.

Lorsque vous semez directement dans le sol, faites attention à l’espacement. De nombreuses graines peuvent être semées en pleine terre au potager une fois que les températures nocturnes sont constamment supérieures à 10 ° C, y compris les salades, les haricots, les pois, les légumes-racines et de nombreuses fleurs. Les sachets de graines de légumes vous indiquent généralement à quelle distance vos plantes doivent se trouver dans le jardin. Essayez de semer les graines avec parcimonie, en suivant les instructions du paquet, et lorsque vos semis mesurent environ 5 cm de hauteur, éclaircissez-les à l’espacement recommandé. Ceci est important avec tous les légumes et fleurs, mais particulièrement avec les légumes-racines. Si elles sont cultivées trop près les unes des autres, les carottes finiront par s’emmêler, les betteraves seront grêles et les radis fleuriront prématurément.

Ayez un approvisionnement prêt de paillis et fertilisez régulièrement. Le paillis fait double emploi dans le potager. Il aide à contrôler les mauvaises herbes et il conserve l’humidité du sol. Utilisez des matériaux de paillage qui se décomposent facilement et qui améliorent également le sol. De la paille, des feuilles déchiquetées, des aiguilles de pin*, du papier ou du carton déchiqueté, ou toute combinaison de ces éléments, sont de bons choix pour le potager. Attendez que vos plantes mesurent plusieurs centimètres de hauteur et que votre jardin soit bien arrosé. Ensuite, placez du paillis autour de vos plantes, couvrant le sol. Cela n’a pas besoin d’être fait en une seule fois. Vous pouvez ajouter des couches superposées de 2 ou de 3 cm de paillis supplémentaire au cours de la saison de croissance, à mesure que les plantes grandissent.

*Ne croyez pas le vieux mythe que les aiguilles de pin acidifient le sol!

Pour assurer une bonne récolte, fertilisez les légumes cultivés en pleine terre dans un sol bien drainé toutes les 3 à 4 semaines avec un engrais organique équilibré. Ceci est particulièrement important avec les légumes gourmands. Cela comprend les crucifères (brocoli, chou-fleur, etc.), les tomates, les aubergines, les courges et les melons.

« Dans le jardinage, il n’y a pas d’erreurs, seulement des expériences.« 

— Janet Kilburn Phillips

Diversifiez vos plantations! Les fleurs méritent une place dans ou près du potager pour plusieurs raisons. D’abord, elles attirent les pollinisateurs, nécessaires pour assurer la production de plusieurs légumes. Mais aussi, elles attirent des insectes prédateurs qui aident à contrôler les insectes nuisibles tels que les vers du chou et les pucerons. Un jardin diversifié est un jardin sain. Parmi les bons choix de fleurs faciles à planter à proximité ou dans un potager, il y a l’œillet d’Inde, l’alysse odorante, le zinnia, la centaurée bleuet, le cosmos, le souci, la capucine et le pavot de Californie.

Sauf mention contraire, photos offertes par la Home Garden Seed Association.

20 comments on “Conseils sur la culture de légumes pour les débutants

  1. Caroline Jarry

    Des conseils utiles, merci!

  2. Bonjour et merci pour vos articles qui font de nous de meilleurs jardiniers. J’en suis à ma 1re expérience en pots. J’analyse actuellement les types de pots et la quantité dont j’aurai besoin pour la transplantation. Plus compliqué qu’au jardin.
    Je suis étonnée de lire que le papier journal peut servir de paillis, les produits chimiques qu’il pourrait contenir et l’encre d’impression ne risquent-ils pas de se retrouver dans la terre ?

  3. Daniel Fantino

    Hé hé mes graines de tomates de serres provenant de
    l´épicerie ont bien germées. Beaux plants fleuris en bacs sous éclairage del et des bébés tomates font leur apparition à la mi avril au Québec. Les sortir au chaud soleil sera un peu compliqué, mais quel délice ce sera et ce bien avant les plants cultivés à l´extérieur.
    Peut-être que leurs graines pourront également produire.
    Merci jardinier paresseux.

  4. Caroline Fortin

    C’est vraiment très très tôt pour avoir des plants de tomates avec des fruits en avril! Je m’inquiète pour leur avenir. 😧 Je vous suggère de refaire des semis maintenant au cas où vos gros plants ne fonctionnent pas bien. Ce n’est pas trop tard. Ce qui est recommandé, c’est de faire les semis environ 7 semaines avant le risque de gel.

  5. Claudette Cochin

    J’ai quelque fines herbes et légumes dans un bac surélevé et nous sommes près de la forêt alors il se forme une couche de mousse tenace et lorsqu’on la retire il y a plein de terre qui adhère à la motte. Que peut-on faire ?

  6. Claude Tremblay

    Merci pour ces précieux conseils. Suite à vos conseils, j’utilise le BRF comme paillis pour mes plate-bandes de fleurs. Est-ce que le BRF peut aussi être une bon paillis pour le potager?

  7. Claudette Cochin

    Je dirais qu’il y avait plus de lichen que de mousse.

  8. ISABELLE LELARGE

    Bonjour
    Quand je dois enlever les boîtes de mes rosiers Iceberg et At last et rouge dont j’oublie le nom? Je suis en région 4 Prévost merci !

  9. bonjour,
    pour le jardinage en jardinière, si je garde la terre durant quelques années et que j’ajoute du compost, est ce assez pour avoir 1 bonne récolte de légumes?
    quelle genre de terre suggérez vous à part ceux conçu pour les bacs? et lorsque vous dites d’avoir de grandes jardinières, quelle profondeur minimale faut il pour des tomates ?
    merci de vos conseils précieux

  10. Alexandra

    Bonjour. M. Hodgson ne peut plus répondre aux questions mais si tu utilises la barre de recherche tu vas trouver un mine d’info sur ce blog. Il y a aussi les livres de M. Hodgson et en particulier le Potager du Jardinier Paresseux. Maintenant je peux volontiers partager mon expérience avec toi, construite grâce aux conseils de notre jardinier paresseux 🙂
    Oui tu peux conserver le terreau de tes pots tant qu’il te semble qualitatif, pas de grosse maladie ou d’invasion d’insectes. Tu retires une couche de terreau à la surface et tu remplaces par du compost ou terreau et compost l’année suivante.
    La difficulté quand tu cultives en pot c’est de bien gérer les arrosages, sachant que ces mêmes arrosages vont appauvrir progressivement ton terreau. Alors oui pour le compost mais cela ne suffira pas pour avoir une bonne récolte : il convient que tu fertilises régulièrement avec un engrais.
    Le terreau c’est vraiment clé. Pas de vraie terre, pas de mélange pour plantes en bacs avec plein de billes d’argile. La rétention de l’eau c’est vraiment important. Donc retourne le paquet de terreau ou interroge le vendeur pour connaître le meilleur terreau pour potager en pot.
    Les tomates ont des racines profondes donc oublie la jardinière de 20 cm. Après cela dépend du type de tomates : tomates cerise ou grosse tomate indéterminée? 5 gallons / 25 litres me semble un minimum. Mais suivant le type de tomate, prévois un pot plus gros. Je cultive mes tomates dans des pots de près de 50 litres.
    Belle aventure, et ne te décourage pas 🙂

  11. Alain Mallette

    Bonjour,
    Voir l’article: jardinierparesseux.com/2017/11/16/protection-hivernale-des-rosiers/. Bon jardinage

  12. merci ☺️

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :