Fruitiers Semis Truc du jour

Cultivez des plantes d’intérieur à partir de pépins et noyaux

Semis de citronnier

Semis de citronnier. Photo: depositphotos

Par Larry Hodgson

Il est possible de remplir sa maison de belles plantes vertes pour presque rien en semant les graines, les pépins et les noyaux trouvés à l’intérieur des fruits achetés au marché. Agrumes, avocatiers, grenadiers, kiwis, papayers, caféiers, litchis, dattiers, grenadilles, pitayas, goyaviers, et bien plus encore, peuvent faire des plantes d’intérieur intéressantes. 

Idéalement, il faut choisir un fruit d’origine tropicale ou subtropicale. Les fruits de climat tempéré (pommes, raisins, cerises, etc.) donnent des graines qui germent parfois bien, mais ne réussissent pas à long terme dans la maison. 

Les petits points noirs dans une banane sont des graines avortées. Il ne sert à rien de les semer. Photo: jeehyun, depositphotos

Il faut aussi que le fruit choisi soit fertile (les bananes, les oranges navel, la plupart des figues et plusieurs autres fruits tropicaux sont stériles et ne contiennent pas de pépins viables) et qu’il n’ait pas été cuit, irradié (parfois le cas des dattes) ou autrement traité d’une façon qui pourrait empêcher la germination. Il y a plus de chances de trouver des pépins viables dans un marché de produits biologiques que dans un supermarché classique. 

La plupart des pépins et noyaux ne produiront que des «plantes vertes»: il y a peu de chances de voir fleurir et fructifier ces plantes sous les conditions d’intérieur… ou sinon, il faut être très patient (les agrumes, surtout, fleurissent et produisent dans la maison, mais rarement avant 10 à 15 ans). Le caféier est une exception: si vous pouvez trouver des fruits non torréfiés, donc aux grains viables, votre petit caféier pourrait être en fruits en seulement 3 ou 4 ans. 

Comment faire

Idéalement, vous démarrerez vos pépins à une saison où la lumière est abondante et l’humidité atmosphérique bonne, comme au printemps ou l’été, mais vous pouvez le faire même l’hiver sous une lampe de culture DEL ou fluorescente, peut-être avec l’aide d’un tapis chauffant pour assurer une chaleur bienfaisante.

Commencez par prélever et nettoyer les pépins. Photo: cleverly.me

Prélevez des pépins du fruit et nettoyez-les à l’eau pour enlever toute chair. Contrairement à la croyance, populaire, il n’est pas nécessaire de faire sécher les graines ou pépins. C’est même carrément déconseillé dans plusieurs cas. 

Remplissez un pot ou plateau de terreau d’empotage ou à semis légèrement humide jusqu’à 2 cm du sommet. Pratiquez-y quelques trous 3 fois plus profonds que la graine est haute et déposez-la dedans. Recouvrez de terreau. (Dans le cas des gros noyaux, comme pour l’avocat*, il suffit d’enterrer seulement la moitié inférieure du noyau.) Maintenant, arrosez légèrement, juste assez pour tasser le terreau un peu. 

*Il est aussi possible de faire germer un noyau d’avocat au-dessus d’un verre d’eau. Lisez Cultiver un avocatier chez soi pour plus de détails.

Faites germer les pépins à l’étouffée. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre  Les 1500 trucs du jardinier paresseux

Placez le pot sous un dôme de plastique transparent, dans un sac de plastique transparent ou dans une autre mini-serre pour maintenir une forte humidité. On appelle cela une culture à l’étouffée et elle aide à maintenir une forte humidité et une température plus constante, propices à la germination. Exposez cette mini-pépinière à une bonne chaleur — 21 à 27°C — et à un éclairage modéré. Pas de soleil direct encore, toutefois, tant que le pot est sous plastique, sinon la chaleur peut y monter à un niveau fatal.

La germination peut prendre entre 2 semaines et 3 ou 4 mois. Normalement, aucun arrosage n’est nécessaire tant que le pot est à l’étouffée, mais si jamais le terreau commence visiblement à s’assécher, devenant brun pâle, ajoutez une cuillérée ou deux d’eau. 

Un semis de dattier ressemble à une feuille de graminée, mais deviendra un grand palmier un jour. Photo; sablinstanislav, depositphotos

Deux ou trois semaines après que vous voyez des pousses vertes apparaître, il est temps de commencer à acclimater les semis aux conditions d’extérieur. Enlevez alors graduellement la mini-serre, l’ouvrant peu à peu sur une semaine ou deux pour que les plants puissent s’habituer à l’atmosphère plus sèche. Il n’est plus nécessaire, non plus, de garder le pot au chaud: la température ambiante est maintenant bien acceptable. Seulement quand la mini-serre a été enlevée complètement, toutefois, devriez-vous exposer les semis au soleil direct. 

S’il y a plusieurs semis dans le pot, c’est aussi le bon moment pour les empoter individuellement.

Jeune caféier. Photo: California Tropicals

Cultivez désormais votre semis comme une plante d’intérieur à part entière: éclairage intense, températures d’intérieur normales, bonne humidité, arrosages réguliers dès que le terreau est sec au toucher, etc. Cela vous donnera une belle plante verte qui grandira peu à peu… et qui sait? Peut-être après une décennie ou deux, des fruits!





Article adapté du livre Jardiner sans se ruiner.

12 comments on “Cultivez des plantes d’intérieur à partir de pépins et noyaux

  1. Julie Leblanc

    Bonjour j’ai une bouteille engrais orchidée(.02 .02 .02) et je me demande si je peux l’utiliser pour mes plantes vertes !

  2. C’est tellement un beau projet, je m’émerveille à chaque fois qu`une plante jaillit d’une graine. J’ai fait l’expérience avec des pépins de citron et ça a fonctionné. Toutefois, les plantes sont restées petites, 15-30 cm, pendant près de 2 ans, même si elles passaient l’été dehors, comme si elles ne poussaient pas. Puis, ce fût l’explosion! Ces petits arbres approchent maintenant une hauteur de 3 pieds, les feuilles sont de plus en plus grosses, lustrées et dégagent un parfum de citron! Un enchantement!

    L’an dernier j’ai trouvé dans mon compost des drôles de feuilles qui ressemblaient à des graminées mais beaucoup plus épaisses. ça m’a pris un moment pour réaliser que c’était les noyaux de dattes qui avaient germé avec la chaleur du soleil. J’avais tenté d’en faire germer à plusieurs reprises, sans succès, puis balancé les noyaux récalcitrants dans mon compost. Surprise! Je les transposés dans un pot et il se passe la même chose qu’avec les citronniers. Ils commencent à se développer après un an et demi.

    Petite question: cette période de latence est-elle normale? Mes pots sont-ils trop grands? Devrais-je mettre plus de compost? plus d’engrais ? Je n’ai pas observé ce phénomène avec les avocatiers, même après qu’ils aient fini de se nourrir des noyaux.

    Merci pour vos articles, c’est un plaisir de vous lire chaque matin.

    • Chaque plante est différente et réagit à sa façon aux conditions. Il n’est pas anormal qu’une plante semble peu pousser, puis fait tout d’un coup des pas de géant, mais on ne peut pas le prévoir.

  3. juliettedelrieu

    Bonjour, j’ai fait ça pour des citrons meyer (bio) ils ont bien poussé.le les ai sorti en été sur la terrasse (pleine lumière sans soleil direct. Ils faisaient alors entre 6 et 10 cm chacun en quelques mois, je les ai arrosé et y ai prêt et attention, mais ils ont fini par sécher. Ce n’est pourtant pas par manque de soins. Mais peut être des soins mal adaptés ? Qu’ai-je raté? Merci.

    • Peut-être une rentrée trop tardive? Le citronnier n’aime pas les nuits fraîches. Autres possibilités: insuffisamment de lumière, air trop sec, arrosage oublié, etc.

  4. Chantal Soucy

    Sans le savoir, j’ai mis des noyaux de citrons Meyer dans un petit pot de terre dehors au début de l’été et « magie » ça a fonctionné et j’ai 3 petits plants maintenant. J’avais aussi acheté un petit plant de citrons Meyer cet été, l’ai mis dehors lorsque la température l’a permis et après une floraison abondante, j’ai un mini citron vert sur une branche, plus petit qu’une olive. Dois-je me considérer chanceuse d’avoir un petit citron déjà? J’ai rentré le plant à l’intérieur et l’ai mis sous une lampe pour ça, mais le citron ne semble pas grossir. Comment dois-je faire pour que mes autres fleurs me donnent des fruits? Est-ce comme les tomates et je dois les bouger? Merci pour vos chroniques toujours intéressantes.

    • D’abord, la plante que vous avez achetée était sans doute produit par greffage, car cela accélère la maturité. Les plantes vendues en pépinière sont généralement assez mûres pour fleurir la première année (sinon, les clients s’en plaindraient!). Il faut donner du temps au citron pour mûrir: cela prend presque un an. Vos semis risquent de prendre 10 ans et plus avant de fleurir. Souvent les gens les mettent à l’extérieur pendant l’hiver, et les fleurs sont alors polinisées par les abeilles.

  5. Bonjour! J’ai planté un pépin de pomme dans un petit pot il y a une dizaine d’années et je ne sais même pas de quelle pomme il s’agit ne pensant pas qu’il allait pousser. À ma grande surprise, le pépin a fait une tige et des feuilles. Il est maintenant haut d’environ une dizaine de pieds dans mon terrain, mais il n’a jamais fait de fleurs ni de pommes 😢

  6. Martine Dozois

    Ma petite-fille m’a appris que les noyaux de mangues Ataulfo contenaient une graine. Je me suis mise à ouvrir ces noyaux pour découvrir une graine étonnamment grosse et plate (environ 6 à 7 cm), très souvent déjà germée qu’il a suffit de mettre en terre! J’ai ainsi obtenu un manguier à deux tiges et qui atteint maintenant environ 40 cm de hauteur après 2 ou 3 ans. Fascinant!

  7. Mon petit fils a planté un pépin de pomme il y a quelques années suite à une leçon à l’école primaire .Ce semis a réussi et ma fille a rempoté plusieurs fois ce mini pommier ;il a bien poussé et cette année elle l’ a planté en pleine terre dans son jardin .Pour les fleurs et les fruits ,je pense qu’il faut attendre encore un peu !

  8. « D’abord, la plante que vous avez achetée était sans doute produit par greffage, car cela accélère la maturité. »

    Effectivement, j’ai fait l’expérience avec des citronniers, obtenus par semis de graines, que j’ai greffé et ainsi obtenu quelques beaux fruits au bout de 4 ou 5 ans. Il y a bien longtemps ! Ma mère utilisait ce beau citronnier en guise d’arbre de noël.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :