Bulbes Truc du jour

Pourquoi plantons-nous les bulbes à floraison printanière à l’automne?

Par Larry Hodgson

Vous êtes-vous déjà demandé d’où vient la tradition de planter les bulbes à floraison printanière à l’automne ? Nous le faisons depuis tellement de générations que nous trouvons cela tout à fait normal, mais en fait, nous ne le faisons pas parce qu’il faut planter ces bulbes à l’automne, mais parce qu’il est commode pour les marchands de nous les vendre à l’automne.

Je m’explique.

Historique d’une plantation retardée

Bulbes récoltées placés sur un tamis.
Le meilleur moment pour planter les bulbes est immédiatement après la récolte. Photo: jardinierparesseux.com

En fait, logiquement parlant, le moment idéal pour planter les bulbes de tulipe, de narcisse, de jacinthe, de crocus et d’autres bulbes à floraison printanière est à la fin du printemps ou au début de l’été, au moment où leur feuillage jaunit. Ainsi, nous savons exactement où les trouver dans le jardin et il est alors facile de les déterrer, de les diviser (car ils se multiplient sous le sol) et de les replanter. Il n’y a aucune raison pour retarder leur plantation à l’automne. Il fait partie de leur cycle de croissance de rester en dormance sous le sol tout l’été et de commencer un nouveau cycle de croissance quand les températures baissent à l’automne.

Si, en jardinant, vous déterrez accidentellement des bulbes, ce qui arrive souvent, la plupart des jardiniers ont assez d’instinct pour les replanter aussitôt et c’est précisément ce qu’il vaut mieux faire. Si, à la place, vous décidez de les entreposer au sec dans votre cabanon, vous les placez dans une situation de grand stress et le risque de les perdre est grand.

Pour le jardinier qui gère ses bulbes, donc, le meilleur moment pour déplacer ou diviser les bulbes, c’est quand ils entrent en dormance au début de l’été.

Mais si vous voulez vendre des bulbes, les planter à la fin du printemps n’est pas du tout commode. 

Il faudrait alors les déterrer, les nettoyer, les emballer, les expédier en magasin et les vendre en seulement quelques semaines. Et faire concurrence à toutes les belles plantes annuelles et vivaces déjà en fleurs qui remplissent les étalages des jardineries à la même saison.

Alors, les producteurs hollandais, qui fournissent plus de 80 % des bulbes à fleurs vendus à travers le monde, ont appris que, s’ils conservent les bulbes rustiques dans des entrepôts sous une température et une humidité ambiante strictement contrôlées, imitant les conditions trouvées sous le sol, ils peuvent retarder la vente — et donc la plantation — à l’automne.

Tri de bulbes de tulipe avant l'emballage.
Le producteur a tout l’été pour nettoyer, classer, trier et emballer ses bulbes avant de les mettre sur de gros porte-conteneurs pour une livraison automnale.

Cela leur donne tout l’été pour récolter, nettoyer, classer, trier, emballer, etc. Et ils peuvent profiter de moyens de transport bon marché, comme les porte-conteneurs, malgré leur lenteur, pour transporter les bulbes. Pas de presse ! S’ils livrent les bulbes en septembre, les jardiniers auront quand même deux mois ou plus pour planter les bulbes avant que le sol ne gèle.

Théories sur les dates de plantation

Thermomètre
Malgré la croyance populaire, la température du sol n’est pas un facteur majeur dans le choix d’une date pour planter les bulbes.

Il est amusant d’entendre de soi-disants experts insister sur l’importance d’attendre que le sol soit suffisamment froid avant de planter les bulbes (on dit souvent que sa température doit être inférieure à 10 °C ou 15 °C) quand on sait que les bulbes rustiques des années précédentes sont encore enfouis sous le sol dans nos jardins même quand le sol est plutôt chaud.

J’imagine le pauvre jardinier sortir à tous les jours avec un thermomètre pour vérifier la température du sol, attendant le bon moment pour planter ses bulbes. Pourtant, la température du sol est un facteur sans importance dans la plantation : le bulbe est fait pour être sous la terre, peu importe sa température ! Bien sûr que vous pouvez planter les bulbes quand le sol est encore chaud : il refroidira bien à mesure que l’automne avancera.

Alors, quand les planter?

Il est quand même sage de planter les bulbes quelques semaines avant que le sol commence à geler, car ils produisent leurs racines à l’automne et cela leur donnera le temps de se développer correctement, mais, dans la plupart des climats, on pourrait théoriquement planter les bulbes à floraison printanière n’importe quand entre la fin d’avril/début de juin (le début de leur dormance, selon la variété et le climat) et la mi-novembre.

Il y a quand même certains bulbes qu’il faut planter rapidement, dès qu’ils arrivent en magasin. Lisez 4 bulbes qu’il faut planter tôt pour plus de renseignements à leur sujet.


Et voilà ! Les bulbes à floraison printanière sont en vente à l’automne. Plantez-les dès leur arrivée… ou dans deux mois. Cela importe peu. Mais laissez ceux des années passées en pleine terre, leur milieu naturel.

Article paru originalement dans ce blogue le 7 octobre 2017.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

20 comments on “Pourquoi plantons-nous les bulbes à floraison printanière à l’automne?

  1. dorisbruxelles

    Cet article tombe à point! Cependant, et malgré toutes mes recherches, je n’y trouve pas non plus la réponse à la question que je me pose: est-il possible de différer la floraison des tulipes et des jacinthes en étalant la période de plantation? En d’autres mots: si je plante tôt en automne, floraison en tout début de printemps; plantation en décembre, floraison plus tardive.J’avoue que j’aimerais bien qu’il en soit ainsi car je n’utilise mes bulbes que comme fleurs à couper ☺️ Merci à qui me donnera une réponse!

    • Bonjour dorisbruxelles, je crois que vous trouverez votre réponse dans cet article paru plus tôt en septembre. C’est davantage question de variété pour avoir une floraison prolongée. 🙂

      • dorisbruxelles

        Merci Fabienne. Je pense que je dois en effet être attentive à la variété:il y en a de plus précoces que d’autres effectivement. Je vais tout de même essayer d’en planter quelques unes de la même espèce à des moments différents et j’observerai: c’est que j’ai l’ambition de devenir aussi calée que le jardinier paresseux himself! 😉

      • dorisbruxelles

        Oups, pardon: Michèle!

      • tout à fait… pour ma part, je plante des tulipes hâtives et tardives pour une plus grande période de floraison.

    • Pas vraiment. Si on retarde la plantation jusqu’à la dernière minute, les narcisses tendent à fleurir avec un petit peu de retard, mais rattrape tout l’année suivante.

  2. Merci 🙂

  3. J’ai une question sur le safran. Je lis de le planter en juillet pour une floraison en ocrobre? Ca ne fleuris pas au printemps suivant comme des crocus ordinaires? Je cherche aussi où acheter mes bulbes.

    • Bonjour Fabienne,
      Lufa.com ainsi que ecoumene.com en offrent mais seulement qu’en « saison ». Lufa en avait encore le 12 septembre (re: votre question suite à 4-bulbes-quil-faut-planter-tot). Il faut planter au plus tard au début septembre. La floraison est effectivement vers la fin octobre jusqu’à la mi-novembre, peut-être pas la première année.

    • Le safran est un crocus à floraison automnale. On peut le planter n’importe quand entre le printemps et le début d’automne, mais pas trop tard à l’automne, sinon la floraison de la première saison avortera. La plupart des jardineries en vendent (s’il en reste), sinon, les nombreux catalogues de bulbes en vendent.

  4. Claudine Monette

    Merci pour cet article, c’est bien éclairant. Toutefois, est-ce que la plantation tardive des bulbes peut aider à ne pas se les faire chipper par les écureuils? Qu’en est-il des répulsifs naturels, tels que la farine de sang, etc.?

  5. Lina Berthiaume

    Bonjour, j’aimerais savoir comment protéger mes osteospermums pour l’hiver du Québec région 4
    Merci

  6. Alberta Brochu

    Doit-on cueillir les cerises de terre Coqueret du Pérou directement sur le plant ou attendre qu’elles tombent d’elles-mêmes? Les calices sont séchés mais les cerises résistent si on tente de les cueillir.

  7. André Bouchard

    Je viens de planter une plate-bande de narcisses, et je compte planter mes vivaces par dessus. Est-ce qu’ils réussiront à passer au travers?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :