Bulbes

4 bulbes qu’il faut planter tôt

Main qui plante des bulbes.

Par Larry Hodgson

Habituellement, il n’y a pas de véritable presse pour planter des bulbes d’automne (tulipes, narcisses, jacinthes, crocus de printemps, etc.). Ils arrivent dans les jardineries début septembre, mais vous n’avez pas vraiment besoin de les planter jusqu’à environ 6 semaines avant que le sol ne commence à geler. Si vous comptez à rebours, ce n’est donc que de la mi-octobre à la fin octobre, dans la plupart des régions tempérées de l’hémisphère Nord, qu’il faut les mettre en terre, voire novembre dans les régions au climat plus doux. 

Beaucoup de gens attendent donc que leurs annuelles finissent de fleurir et que le feuillage de leurs vivaces commence à dégénérer, puis les plantent dans les espaces ainsi libérés… et comme de nombreuses annuelles et vivaces sont encore en parfait état jusqu’au milieu d’octobre, ils ne plantent leurs bulbes qu’à ce moment.

Il existe cependant quelques bulbes qui font exception à la règle, bulbes qu’il faut planter tôt dans la saison. En fait, dès que possible après leur arrivée dans les magasins locaux.

Voici les quatre principaux :

Anémone de Grèce (Anemone blanda, maintenant Anemonoides blanda)

Anémones de Grèce à fleurs violettes
Plantez les tubercules d’anémone de Grèce au jardin dès le tout début de l’automne. Photo : ibulb

Ce bulbe à floraison précoce, aux fleurs étoilées en blanc, rose, bleu ou violet, ne tolère pas bien l’assèchement forcé que les producteurs de bulbes lui imposent pour fins de transport. Quand vous l’achetez, le petit tubercule noir est déjà sur le déclin, rendu dur, sec et ratatiné, ressemblant non pas à un bulbe, mais à une crotte de chat séchée. Au moment où il arrive dans le magasin, il a déjà perdu un peu de sa capacité à germer et en perdra plus avec chaque jour qui passera. Si vous le laissez trop longtemps, le tubercule sera mortellement déshydraté et rien ne poussera au printemps suivant.

(Si vous ne pouvez pas le planter tout de suite, gardez-le au moins au frais en attendant, comme dans une chambre froide ou même un réfrigérateur. De cette façon, le tubercule s’assèchera moins rapidement, et vous pourrez repousser la date de plantation un peu.)

Par conséquent, la règle est facile : plantez ce bulbe dès son arrivée en magasin ou peu de temps après.

Tubercules d’anémone grecque.
Les étranges tubercules bosselés et secs de l’anémone de Grèce ne correspondent en rien à notre image d’un bulbe. Photo : ibulb

Avant de planter le tubercule, faites-le tremper toute une nuit dans de l’eau tiède pour le réhydrater. Il augmentera alors passablement de volume. Plantez-le dans un sol bien drainé dans un endroit qui recevra le soleil ou la mi-ombre au printemps, et ce, à environ 7 à 10 cm de profondeur et d’espacement. Avec ce tubercule de forme si irrégulière, il n’y a pratiquement aucun moyen de savoir de quel côté pousseront les racines et de quel côté poussera la tige, mais ne vous inquiétez pas pour ce détail. Il peut pousser très bien que vous le placiez à l’endroit, à l’envers ou sur le côté! Il suffit alors de le déposer dans le trou dans n’importe quel sens et de le recouvrir de terre, puis d’arroser pour tasser la terre.

L’anémone de Grèce s’adapte aux zones de rusticité 4 à 8.

Éranthe ou aconit d’hiver (Eranthis hyemalis et E. cilicica)

Fleurs d’éranthe jaune
La charmante petite éranthe ne prospérera pas si vous ne la plantez pas tôt. Photo: ibulb

Cette petite plante à floraison tellement précoce et aux fleurs jaune brillant est une proche parente de l’anémone de Grèce (les deux appartiennent aux Ranunculacées) et partage avec cette dernière un petit tubercule brun et ratatiné qui ressemble lui aussi à une crotte de chat. Et elle partage également des besoins similaires, dont les mêmes zones de rusticité, 4 à 8.

Offrez-lui le même traitement qu’à l’anémone de Grèce, dont un bon trempage avant la plantation… et bien sûr, une mise en terre au tout début de l’automne.

Attention : l’éranthe est encore plus fragile à la plantation tardive que l’anémone!

Colchique (Colchicum spp.)

Colchique en fleurs
Le colchique (ici le colchique remarquable, Colchicum speciosum) fleurit sans feuilles au début de l’automne. Photo : Meneerke bloem, Wikimedia Commons

Parfois appelé crocus d’automne (un nom que je déconseille, car il prête à confusion avec le vrai crocus d’automne, décrit ci-dessous), ce bulbe produit des fleurs en forme de coupe qui s’élèvent directement du sol sans feuilles (elles apparaissent séparément, au printemps). Et si c’est vrai que les fleurs ressemblent à celles d’un gros crocus, le feuillage, composé de larges rubans verts, ne rappelle pas du tout les minces feuilles graminiformes des crocus. Et d’ailleurs, les deux plantes ne sont nullement apparentées.

Avec cette plante, l’urgence de procéder à la plantation ne réside pas tant dans la détérioration accélérée du bulbe, bien que la grosse corme se ratatine assez rapidement à la température ambiante si vous ne la plantez pas rapidement, mais plutôt dans le fait qu’elle fleurit à l’automne. 

Bulbe de colchique qui fleurit sur un rebord de fenêtre
Ce bulbe de colchique n’a pas été planté à temps et fleurit sur un rebord de fenêtre. Photo : AnnaKika, Flickr

Oui, contrairement à la plupart des autres bulbes que vous plantez à l’automne et qui fleuriront le printemps suivant (tulipes, narcisses, jacinthes, etc.), le colchique s’épanouit presque tout de suite après la plantation ! Si vous voulez le voir fleurir au jardin, il faut le planter dès que vous l’obtenez. Sinon, il fleurira dans son sac ou sa boîte de rangement… et je ne plaisante pas !

Souvent, le bulbe a déjà un ou deux boutons floraux visibles au moment où vous l’achetez : cela montre à quel point il est pressé de fleurir !

Ne mangez aucune partie du colchique : il est très toxique.

Plantez ce bulbe (il varie beaucoup en taille : certaines variétés sont de la taille d’un poing !) à une profondeur d’environ 2 à 3 fois sa hauteur et à un espacement similaire, toujours dans un sol bien drainé dans un site qui reçoit le soleil ou la mi-ombre au printemps. Bien qu’il existe de nombreuses variétés de colchique et que leur saison de floraison varie entre le début et la fin de l’automne, une très bonne partie des cultivars populaires fleurira dans la semaine suivant la plantation. Oui, si vite que cela !

Zones de rusticité 4 à 8.

Crocus d’automne (Crocus speciosusC. sativus, C. kotschyanus et autres)

Crocus kotschyanus en lavande pâle avec des veines sombres.
Crocus kotschyanus est un des crocus d’automne les plus populaires. Photo : Averter, Wikimedia Commons

Les crocus d’automne sont de vrais crocus, mais contrairement aux crocus plus connus qui s’épanouissent à la fin de l’hiver ou au printemps, ils fleurissent à l’automne. Et, évidemment, la raison pour laquelle il faut alors les planter si tôt est pour pouvoir profiter de leur floraison.

Le bulbe (en fait, il s’agit d’une corme) semble bien robuste et ne se ratatine pas si vous ne le plantez pas tout de suite au jardin, mais ne vous y trompez pas. Si vous laissez le bulbe trop longtemps dans sa boîte, il ne fleurira tout simplement pas l’année de la plantation, mais attendra un an. Alors, plantez-le peu de temps après son arrivée dans le magasin.

Plantez les petits bulbes à environ 7 cm de profondeur et à 7 à 10 cm d’espacement, encore une fois dans un sol bien drainé en plein soleil ou à la mi-ombre. La rusticité des diverses espèces de crocus d’automne varie, mais plusieurs s’adaptent aux zones de rusticité 4 à 8.


Alors qu’est-ce que vous attendez? Ces bulbes sont pressés : plantez-les !

26 comments on “4 bulbes qu’il faut planter tôt

  1. En est il de même pour les bulbes de safran. Sur cerrains sites je lis mi septembre d’autres octobre. Et je cherche où me procurer des bulbes sans passer par Amazone. Au Québec de préference. Merci

  2. Oh moi qui pensait voir fleurir mes crocus d’automne cette année, on m’a dit que je les recevrai qu’à la mi-octobre 😖 J’ai déjà hâte de les voir l’an prochain 😁

  3. Il y en avait la semaine dernière à la Pépinière Auclair Rte 116 St-Bruno

  4. Françoise Banos

    Colchique – II existe une vieille chanson française qui raconte: « Colchique dans les prés fleurissent fleurissent, Colchique dans les prés, c’est la fin de l’été… Les feuilles d’automne emportées par le vent … »

  5. Merci de vos information mais moi je voudrais s avoir quand le miellieur moment pour des bulbes ail ornemental et a quel profondeur doit ton mettre engrais ect .

    • Plantez les bulbes, dont l’ail ornemental, entre leur arrivée en magasin et le début de novembre. Profondeur: 3 fois la hauteur du bulbe. Engrais: n’importe quel engrais à dégagement lent. Vous semblez accorder trop d’attention aux petits détails: les bulbes sont FACILES. Vous pouvez faire presque n’importe quoi avec et ils fleuriront!

      • chantal courtemanche

        J’ai planté mon ail décoratif voila plusieurs années. Au printemps dernier j’ai vu qu’ils étaient trop serré et que certain étaient plus petit. Malheureusement je ne les ai pas divisé…Peut-on le faire en automne ou il est trop tard?

      • Vous pouvez les faire si vous savez où les trouver. Habituellement, cependant, on divise les bulbes quand ils entrent en dormance, au début de l’été.

  6. H. Gendreau

    Bonjour,

    Merci pour ces beaux conseils sur les bulbes. J’aimerai avoir plus d’informations sur la plantation de graines d’Iris versicolore. Quelle est la procédure pour obtenir des résultats? Quand doit-on le faire au printemps? À quand la première floraison? Merci

  7. Je voudvrais planter mes bulbes en pots tulipes jacinthes ,je suis du saguenay est ce que je dois les couvrir et quel sorte de pots dois je utiliser.

    • Il faudrait les protéger beaucoup. Les bulbes en pot fonctionnent peu au Québec: la terre dans le pot doit être froid, mais ne doit pas geler. Peut-être un hiver dans un garage un peu chauffé? Tout pot muni de trous de drainage conviendra.

  8. Therese Houde

    Pardonnez moi de changer de sujet. J’ai acheté des pommes de terre jaune, qui je crois sont nouvelles, elles étaient pâteuses et presqu’inmangeables. Est-ce qu’elles seront toutes comme ça d’après vous? Où est-ce à cause d’un excès d’amidon, à la température où d’un problème de culture?

  9. Il semble qu’elles ont besoin de murir, les pommes de terre nouvelles sont parfaitement impropres à la confection de purée, plutôt les consommer bouillies ou sautées, mais dans votre cas, c’est peut être en effet une très mauvaise variété.
    Attendez un peu et refaites un essai.

  10. Ping : Pourquoi plantons-nous les bulbes à floraison printanière à l’automne? – Jardinier paresseux

  11. Rosanne Gagnon

    Comme les températures de jour et de nuit sont assez élevées, est-il trop tôt pour planter les bulbes printaniers (tulipes, narcisses, jacinthes etc.) et les bulbes d’ail? Merci.

  12. Bonjour mes bulbes d’automne (anémones et muscaris) plantés en septembre devraient se réveiller au printemps prochain, mais ils sortent de terre maintenant. Quelles en sont les conséquences?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :