Pots Terres et terreaux

Peut-on réutiliser le terreau des jardinières?

Le terreau des bacs de jardinage est-il récupérable? Photo: Gary Pilarchik

Question: Je suis à ramasser mes jardinières à l’extérieur et je me demande ce que je dois faire avec la terre qu’elles contiennent. Dois-je la conserver ou l’envoyer au centre de récupération? Puis-je la réutiliser pour refaire mes jardinières au printemps prochain? Sinon, est-ce que je pourrais l’utiliser sur ma pelouse au printemps?

Marc-André

Réponse: J’ai déjà entendu une employée de jardinerie expliquer à un client qu’il fallait jeter la terre de jardinière à la fin de la saison et acheter un terreau frais chaque printemps. J’ai été horrifié: quel gaspillage! Car en fait ce terreau peut servir encore et encore, même pendant des décennies. Évidemment, il est plus payant pour la jardinerie si vous achetez du terreau frais tous les ans, donc on peut deviner que ce conseil est plus pécuniaire que pratique. Mais cela explique pourquoi cette fausse information circule parmi les jardiniers.

Donc, oui, vous pouvez réutiliser cette terre. Il est toutefois certain qu’un terreau de jardinière deviendra plus compact et dense avec le temps, car une partie de son contenu (tourbe, fibres de coco, résidus de bois, etc.) est organique et se décomposera. Ainsi, il faudra rajouter occasionnellement de la matière organique — compost, fumier, terreau frais, etc. — quand le niveau du terreau baissera. 

Si vous ne voulez pas réutiliser terreau en jardinière, il est parfaitement loisible de l’employer presque à toute fin de jardinage: pour réparer une pelouse, pour ajouter au potager ou à une plate-bande, etc. Mais ne l’utilisez qu’en plein air: ne rentrez jamais une terre d’extérieur dans la maison (pour les semis, pour empoter les plantes d’intérieur, etc.), car il peut contenir des microbes, des maladies ou des insectes qui n’ont pas leur place dans nos demeures.

Terreau des plantes d’intérieur

La situation du terreau des plantes d’intérieur est un peu différente, surtout un terreau vieux de 4 ans et plus. 

Pot avec cerne blanche indiquant une accumulation de sels minéraux.
Quand vous voyez une croûte blanche sur le bord du pot et même sur la tige de la plante, c’est que le terreau est contaminé aux sels minéraux. Photo: bettyongardening

Dans la maison, où l’eau est appliquée en circuit fermé (le surplus se draine dans une soucoupe pour être réabsorbée par la suite), des sels minéraux — provenant de l’eau d’arrosage et des engrais appliqués — s’accumulent peu à peu, au point où le terreau devient toxique et commence à endommager les racines. Cela n’arrive pas aux terreaux de jardinière en plein air, car ils sont régulièrement lessivés par la pluie et les arrosages et le surplus d’eau se draine hors du pot, dans la nature. Donc les minéraux ne s’y concentrent pas.

La place logique pour le terreau usé des plantes d’intérieur serait dans le composteur. Comme il sera très riche en minéraux, son ajout stimulera les microbes dans le composteur à travailler encore plus assidument, aboutissant en un compostage plus rapide. 

Vous pourriez aussi le mélanger à la terre du potager ou de la plate-bande dans une proportion de pas plus qu’une partie de terreau «contaminé» par quatre parties de terre à jardin.

Ou le terreau de plantes d’intérieur peut aller au centre de récupération écologique (écocentre), bien sûr.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

27 comments on “Peut-on réutiliser le terreau des jardinières?

  1. Lucie Labelle

    Bonjour monsieur Hodgson, parlant de pot, j’ai transplanté un plant de lavande dans un pot en céramique, pour pouvoir l’installer près de ma pergola, est-ce que je peux laisser le pot avec ma lavande à l’extérieur pour l’hiver ou est-il préférable que je le place dans le cabanon ?
    Merci pour vos habituels bons conseils.

  2. Michèle Carbonneau

    Je n’ai jamais osé mettre la terre des jardinières dans mon compost ou potager (bio) étant donné que je les fertilise avec des engrais probablement chimiques. Par contre, je l’utilise pour faire des réparations dans le gazon lorsqu’il en reste après avoir fait mes jardinières. Est ce que je suis trop craintive?

    • Vous entendrez les deux points de vue. L’engrais « chimique » aurait été décomposé en molécules avant d’arriver dans le compost, mais certains tenants de la culture biologique n’accepteraient pas son utilisant.

  3. Zofia Walnik

    Merci beaucoup pour votre réponse, la question qui nous nous posons souvent chaque l’automne. Je voudrais savoir, peut-on diviser le gerbera?

  4. Question: y a-t-il une précaution à prendre pour ne pas contaminer notre eau d’arrosage pour prévenir la contamination par les sels minéraux?

  5. Yolaine Caron

    Bonjour, n’y a t’il pas de petites billes blanches qui aident à retenir l’eau de certains terreaux ,mais qui ne sont pas naturels et donc qui ne doivent pas aller dans une terra à jardin? merci de m’éclairer sur ce point qui me fait toujours hésiter.

    • C’est la perlite: c’est tout simplement de la roche expansée et est considéré acceptable en culture biologique, donc elle peut aller dans une terre à jardin.

      • Yolaine Caron

        Merci bcp!!

      • Thibaut Duchene

        J’ai déjà entendu plusieurs fois des gens dirent de mettre du styromousse déchiqueté dans le terreau… Je les ai vite repris, j’espère que cette croyance n’est pas trop répandue, elle est tellement dommageable pour les milieux qui se retrouveraient contaminés de plastique pour des décennies …

      • Quelle idée bizarre!

  6. Mariette Lavigne

    Bonjour,
    J’ai une rangée de cèdres naturels d’environ 40 pieds de haut qui sépare ma cour de celle du voisin. Ces vieux cèdres sont dégarnis du bas sur environ 10 -12 pieds. Est-ce qu’un mur de vigne vierge sur treillis pourrait croître à cet endroit et en combler le vide?
    Merci!

    • Josée Mélançon

      J’ai la même situation avec mes cèdres, avez-vous tenté le coup?

  7. Bonjour,
    Au printemps 2019 j’ai planté des pieds de tomates dans des pots. J’ai gardé le terreau. Est ce que je peux l’étendre dans mon futur potager ?

  8. Bonjour, je cultive mon jardin sur ma terrasse au troisième étage dans des gros bacs. Je suis contente d’apprendre que je n’ai pas à changer ma terre, mais pour mes tomates je sais que ca prend de la terre très riche combien de composte me suggérez-vous de mettre pour que ma terre sois assez riche.

    Deuxièmement, j’ai entendue parler du thé de composte, connaissez-vous cela et si oui est-ce que ça peux remplacer le composte? J’aimerais beaucoup apprendre à en fabriquer. J’ai appris la dessue dans l’émission La Semaine Verte.
    Merci à l’avance pour votre réponse

    • 1. Rajoutez du compost au terreau annuellement, tout simplement.
      2. Le thé de compost est fabriqué avec le compost. On en faisait beaucoup de promotion dans les années 1990, mais depuis, les études démontrent qu’il est peu efficace (trop dilué) et plus, il y a des risques de contamination si le produit est conservé trop longtemps.

    • bonjour, pouvez vous me dire plus ou moins quel quantité de composte dois-je rajouter par rapport à la quantité de terre?

  9. Bonsoir, j’ai acheter un immense sac de terreau avec mycrocite pensant économiser et le garder plusieurs années dans mon cabanon. Mais, ;a la conférence sur les semis, j’ai entendu qu’il fallait du terreau neuf de l’année pour les semis!
    Est-ce que je peux mettre ce terreau dans mes pots extérieur pour cultiver mes courgettes ou autres légumes? Ou je dois mettre de la terre à jardin? J’ai du compost maison aussi!

    Merci pour vos judicieux conseils!

  10. Luc Forest

    Pour ce qui est du polystyrène en granules je crois que certains producteurs en utilisent dans leur terreau. Il m’est arrivé plus d’une fois de constater que non ce n’était pas de la perlite. La perlite s’effrite sous la pression des doigts. Ce que je voyais et touchais n’en était vraiment pas. Des granules qui s’écrasent et reprennent leur forme c’est selon moi du polystyrène. Je crois que certains substrats commerciaux de compagnies peu connues en contiennent aussi. Si ça s’avère toujours exister, c’est carrément à dénoncer.

  11. Bonjour. Au début de l’été j’ai démarré deux pommiers en pot, est-ce que je peux les laisser en pot pendant l’hiver où est-ce mieux de les mettre en terre. Ils mesurent maintenant 2pieds environ. Merci

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :