Comment lessiver le terreau des plantes d’intérieur

Par défaut

Dans le domaine horticole, «lessivage» veut dire verser abondamment de l’eau sur la terre afin de faire dissoudre des contaminants indésirables qui sont alors dilués et emportés hors de la zone des racines par le flot d’eau. On l’applique notamment aux sols contaminés aux sels de déglaçage à la fonte des neiges, mais aussi aux plantes d’intérieur.

C’est que, à force d’arroser une plante dans un milieu fermé (où une soucoupe collecte les surplus d’eau qui sont par la suite réabsorbés par la plante), son terreau finit par être contaminé par des sels minéraux en concentration excessive (calcium, sodium, potassium, phosphore, etc.). Tous sont des éléments utiles à la plante, voire essentiels à sa croissance, mais seulement en quantités raisonnables. 

Les eaux dures (et l’eau du robinet est souvent très dure) en contiennent beaucoup plus que l’eau de pluie et les eaux additionnées d’engrais, plus encore. 

La croute blanche formée sur la paroi du pot et sur la tige de la plante indique une importante concentration de sels minéraux. Photo: http://www.bettyongardening.com

Quand on voit un cerne croûté blanc ou jaunâtre se former sur la paroi intérieure du pot ou sur la tige de la plante, c’est signe que le lessivage est non seulement nécessaire, mais qu’il est en retard. À ce point, le surplus de sels commence à tuer les racines. Mieux vaut faire un lessivage avant d’arriver à ce point.

Fréquence

Il est sage de faire un lessivage 2 ou 3 fois par année. Si l’eau de votre robinet est très dure, soit d’un pH de 7,5 ou plus (votre municipalité pourrait vous le dire), un lessivage mensuel n’est pas exagéré. Si la plante passe l’été à l’extérieur, la pluie fera le travail de lessivage pendant cette période en plein air. Certaines plantes tolèrent moins bien les sels minéraux que les autres (dracénas, plante-araignée, etc.) et méritent un lessivage plus fréquent.

Si facile à faire!

Le lessivage est si facile à faire! Ill.:: clipart-library.com & requestreduce.org, montage: jardinierparesseux.com

Pour lessiver une plante, enlevez sa soucoupe et placez-la dans l’évier, dans la baignoire ou à l’extérieur. Maintenant, arrosez-la normalement, assez pour bien humidifier la motte. Ensuite, attendez 5 minutes (cela aidera à dissoudre les sels), puis arrosez encore, aussi abondamment, laissant l’eau en surplus s’écouler dans le drain/la nature. Cela entraînera l’eau contaminée hors du pot et votre plante sera beaucoup plus heureuse!

Par contre, on arrive parfois à un point où le lessivage ne suffit plus, que les minéraux se sont tellement concentrés dans le terreau que seulement un bon rempotage en bonne et due forme, changeant complètement le terreau de la plante, suffira. C’est une des raisons pour lesquelles un rempotage aux deux ou trois ans est recommandé pour la plupart des plantes d’intérieur. 

Publicités

6 réflexions sur “Comment lessiver le terreau des plantes d’intérieur

  1. Jackie Giroux

    Merci pour le conseil pratico-pratique. Quand je voyais ce cerne là, je rempotais, maintenant, je vais lessiver avant. Je partage car plusieurs de mon entourage vont apprécier.

    Jacqueline

  2. Roxane

    Merci pour l’information c’est toujours très intéressant. Est ce que laisser reposer l’eau du robinet pendant quelques jours élimine une partie des sels minéraux?

  3. Andrée

    Ah… Je culpabilise tellement! J’ai recueilli un tout petit dracena abandonné et à l’agonie dans une ruelle il y a… 26 ans. Il est dans le même gros pot avec la même terre depuis tout ce temps! Il est maintenant tellement verdoyant et énorme: une tige d’environ 2 m, et des bébés au pied. J’ai peur de casser la tige si je le transporte, ou de carrément le tuer en l’échappant. Après quelques insomnies, je trouverai peut-être un moyen logistique de lessiver le terreau ou de le rempoter? Des suggestions pour aider mon géant? Merci 😉

    • Larry Hodgson

      Aussi beau qu’il puisse être, passer 26 ans dans un petit pot est stressant pour un dracéna. Il n’est sûrement pas très cassant (ses vieilles tiges sont ligneuses, comme du bois) et même dans le cas improbable que vous le cassiez, c’est dans sa nature de repousser. Un rempotage lui sera sans doute plus profitable qu’un lessivage. Peut-être au début de l’été pourriez-vous le faire en plein air (mais à l’ombre) pour avoir plus d’espace.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s