Comment protéger vos pots et jardinières des méfaits de l’hiver

Par défaut

On peut bien laisser les pots à l’extérieur l’hiver, mais ils sont souvent en mauvais état au printemps. Source: Toño, archivo.infojardin.com

Dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord, la floraison est terminée pour la saison ou, du moins, tire à sa fin. Mais il y a encore de petites choses à faire sur le terrain… et l’une de celles-ci est de préparer les pots et les jardinières pour l’hiver.

En effet, selon leur composition, certains doivent rentrer pour l’hiver, d’autres peuvent passer l’hiver à l’extérieur sous certaines conditions et d’autres résistent bien à nos hivers.

C’est que certains matériaux utilisés dans la fabrication des pots ne résistent pas du tout au gel et qu’il faut donc les rentrer pour l’hiver. D’autres résistent bien au gel… mais le terreau qu’ils contiennent prend de l’expansion et peut les faire éclater. Il faut donc les vider de terre pour l’hiver. Seulement quelques types de pots sont assez résistants pour passer l’hiver à l’extérieur pleins de terre, surtout année après année. En sachant lequel est lequel, vous pouvez leur accorder l’entretien qui leur convient, évitant de coûteux frais de remplacement.

Les pots les plus fragiles

20181030B thehometome.com.jpg

Les pots en terre cuite sont généralement les moins résistants au froid. Source: thehometome.com

Les pots les plus fragiles au froid sont sans aucun doute ceux faits en terre cuite (grès). Ce produit est perméable à l’eau, donc les interstices entre les particules se remplissent d’humidité lors de leur utilisation. Quand cette eau gèle, le pot peut facilement éclater, qu’il soit vidé de son contenu ou non. Parfois, le pot résiste à un premier hiver, mais rarement à deux. Donc, les pots en terre cuite doivent nécessairement passer l’hiver à l’intérieur ou dans un autre endroit libre de gel.

Les pots en céramique sont souvent vernissés à l’extérieur, mais pas à l’intérieur. Ou parfois, c’est le fond qui n’est pas vernissé. Ainsi, l’eau peut entrer et les faire éclater. Il faut aussi les rentrer à l’abri du gel, car la céramique est encore plus fine et fragile que la terre cuite et la moindre fêlure donne rapidement un pot fendu en deux.

Les pots en mousse de polystyrène (Styrofoam) sont de plus en plus populaires à cause de leur bas prix et de leur légèreté, ce qui les rend faciles à déplacer. Par contre, la plupart n’ont pas été conçus pour les climats froids et deviennent fragiles et cassants par temps très froid. Il faut les rentrer pour l’hiver ou du moins les placer dans un garage un peu chauffé où ils ne subiront pas les pires assauts de l’hiver.

Les pots qui résistent… un peu

Les pots suivants peuvent passer l’hiver dehors, mais leur longévité en sera affectée, surtout à long terme.

20181030C CheapGeek, youtube.com.jpg

Les pots de plastique sont surtout endommagés par le soleil. Un hiver à l’abri peut alors prolonger leur durée de vie. Source: CheapGeek, youtube.com

Les pots de plastique n’absorbent pas l’eau, mais peuvent, selon leur qualité (certains sont plus résistants que d’autres), subir des dommages causés par l’expansion de la terre qu’ils contiennent. Surtout, cependant, le problème n’est pas le froid comme tel, mais le vieillissement précoce causé par le soleil. Quand ils sont exposés aux éléments, et surtout aux rayons ultra-violets du soleil, il deviennent plus fragiles et moins élastiques (certains se décolorent aussi). Après 2 ou 3 hivers dehors, ils deviennent alors cassants. En les rentrant pour l’hiver, leur donnant alors plusieurs mois de protection contre le soleil à chaque année, vous pouvez prolonger leur vie d’un an ou deux.

Les pots de métal (zinc, fonte, acier galvanisé, etc.) résistent très bien au gel et on peut les laisser à l’extérieur tout l’hiver. Certains, par contre, peuvent rouiller ou s’oxyder avec le temps. Dans ce cas, en les vidant de leur contenu et en les rentrant pour l’hiver, on réduit la vitesse de cette dégradation. Pour une durée de vie maximale, nettoyez-les bien à l’automne et frottez-les avec un linge imbibé d’huile. L’huile aidera à les protéger contre la rouille et l’oxydation.

20181030D naomimoore94.tumblr.com.jpg

On peut renforcer les joints des contenants en bois pour prolonger leur durée de vie. Source: naomimoore94.tumblr.com

Le bois résiste bien au gel comme tel, car il a une certaine élasticité. Par contre, l’action répétée de gel et de dégel du terreau qui cause son expansion suivie de sa contraction peut affaiblir les joints du contenant. Alors recommande-t-on de vider les contenants en bois d’au moins la moitié de leur terreau si on les laisse à l’extérieur pour l’hiver, ce qui réduira la pression du terreau en expansion. Aussi, tous les bois (même les bois dits «résistants à l’eau») pourrissent avec le temps au contact d’un terreau humide. Pour une durée de vie maximale, donc, il serait quand même sage de les vider de leur contenu tous les hivers et de les garder au sec, mais pas nécessairement à l’intérieur (une remise fera l’affaire). De plus, tant qu’à les vider de leur terreau, peignez leur intérieur tous les 3 ou 4 ans avec un produit imperméabilisant comme de l’huile de lin ou du vernis à bateau. Ainsi, vous prolongerez leur durée de vie utile de nombreuses années.

Le béton résiste très bien au gel… quand il est sec. Par contre, quand un pot en béton contient du terreau humide, l’expansion peut le faire fêler. Par contre, les pots en béton sont lourds et difficiles à déplacer : les rentrer pour l’hiver est tout un effort. L’idéal est donc de les laisser sur place, mais de les vider d’au moins la moitié de leur contenu!

Les pots qui peuvent rester dehors sans problème

20181030X www.icmag.com.jpg

Les Smart Pots ne sont pas le moindrement dérangés par le froid. Source: www.icmag.com

Les Smart Pots et autres pots en géotextile tolèrent très bien l’hiver en plein air. Leurs parois flexibles s’adaptent parfaitement à l’expansion et à la contraction de la terre qui gèle et dégèle et le géotextile utilisé résiste très bien aux rayons ultra-violets.

20181030E www.potstore.co.uk.jpg

Les contenants en fibre de verre peuvent prendre n’importe quelle forme, couleur ou texture, mais leur prix est souvent astronomique! Source: www.potstore.co.uk

Les pots en fibre de verre et en résine sont relativement récents sur le marché. Comme pour le plastique, on peut les mouler sous toutes les formes possibles et leur donner une infinité de finitions et de couleurs. Mais ils coûtent beaucoup plus cher que ceux en plastique. Ils résistent sans fêler aux pires froids de l’hiver et ce sont les meilleurs pots pour le jardinage extérieur pour les jardiniers qui ne souhaitent pas rentrer des pots à tous les ans.


Et voilà! Un peu d’entretien maintenant pourrait faire durer vos pots, jardinières et bacs beaucoup plus longtemps.

Publicités

5 réflexions sur “Comment protéger vos pots et jardinières des méfaits de l’hiver

  1. Line Bertrand

    A tous les automnes je vide pots et jardinières (plantes non vivace dans le composte et terreau dans mon potager) je lave les contenants avec l’eau que je récupère dans mes barils. Ils seront prêts pour le printemps prochain et ensuite je vide mes barils. C’est une des dernières tâches et ça veut dire que la belle saison est finie.😢😢😢

  2. Richard G.

    Nous rassemblons tous nos pots dans un coin du jardin et les couchons sur le côté (l’eau peut ainsi s’égoutter) et nous recouvrons tous ces pots de feuilles mortes ( une bonne couche épaisse de feuilles à composter au printemps)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s