Les deux clés du succès avec la pelouse: un bon sol et de bonnes graminées

Par défaut

Cette pelouse a été jugée «endommagée par la sécheresse et la punaise velue», mais la cause profonde est un sol inadéquat et un mauvais choix de graminées. Photo: http://www.growinglawns.com

Quand j’entends les gens se plaindre que leur gazon est plein de «mauvaises herbes», a souvent des plaques mortes, souffre plus qu’à son tour de sécheresse, d’insectes et de maladies, etc., je sais tout de suite pourquoi. Quelqu’un a décidé, il y a belle lurette, d’économiser sur l’installation du gazon et de le poser sans passer par une étape cruciale: la mise en place d’une bonne couche de terre de qualité. 

Souvent, le constructeur installe du gazon directement sur une terre de remplissage de piètre qualité. Photo: http://www.homelight.com

Et ce n’est peut-être pas le propriétaire actuel qui a fait cette gaffe. C’est souvent le constructeur de la maison qui installe le gazon et qui décide de couper les coins ronds en posant le gazon directement sur une terre de remplissage.

La différence entre un gazon poussant sur un sol de piètre qualité et un gazon poussant sur un sol de qualité est saisissante. Photo: http://www.canr.msu.edu

Mais quel gâchis! De tous les éléments de votre aménagement, seul le potager dépend plus d’un bon sol que le gazon. Et pourtant, au début, la différence n’est pas si évidente. Un gazon en plaques cache tous les défauts au départ et le gazon paraît bien beau même lorsque posé sur un sous-sol glaiseux, sur le sable pur ou sur des déchets de construction. Mais les gazons en plaques de climat tempéré sont habituellement composés uniquement de pâturin des prés (Poa pratensis), appelé aussi pâturin du Kentucky, soit la graminée à gazon la plus exigeante en matière de sol. Ce gazon vit alors sur ses réserves pendant deux ou même trois ans, paraissant relativement bien, ce qui donne l’impression que l’installation a été un succès, mais commence sérieusement à s’affaiblir par la suite. Et quand il s’affaiblit, les mauvaises herbes, les insectes et les maladies s’installent. 

De la terre de qualité

Il faut commencer avec une couche de bonne terre à gazon d’au moins 15 cm. Photo: blog.nutrilawn.com

Dites-vous bien, dès le départ, qu’on ne peut avoir un beau gazon sur une terre de troisième qualité. Il faut, pour réussir, une bonne couche de 15 cm de terre (20 cm, c’est encore mieux). De plus, il doit s’agir de terre à gazon, soit un mélange soigneusement composé dans le but d’offrir une bonne partie de matière organique, mais aussi les éléments structuraux nécessaires pour que le gazon résiste au piétinement. Évitez la soi-disant «terre noire» (un produit de 3e qualité) et même les terres destinées à d’autres fins, aussi riches soient-elles. Assurez-vous aussi que la terre achetée est libre de mauvaises herbes. Avec une fondation de terre de qualité, vous n’aurez aucune difficulté à maintenir le gazon en excellent état!

Voilà qui est bien si vous installez un tout premier gazon, mais que faire s’il est trop tard et que votre pelouse est déjà en piètre état? 

Refaire un gazon très abîmé

Si votre gazon est réellement dans un état lamentable, la chose la plus logique à faire est de recommencer à zéro. Recouvrez-le de 15 cm de terre à gazon de qualité et installez un nouveau gazon… mais pas n’importe quel gazon! 

Gazon à entretien minimal

Semences de gazon à entretien minimal. Photo: http://www.scardera.com

En effet, la deuxième clé du succès pour avoir un beau gazon est d’installer non pas un «gazon classique» composé uniquement de pâturin des prés, mais un gazon à entretien minimal (aussi appelé gazon à entretien minimum, gazon à faible entretien ou écopelouse). 

Ce gazon contient plusieurs graminées différentes. Oui, il y a une part de pâturin des prés, mais alors des sélections spéciales extra résistantes aux intempéries, mais surtout, il contient d’autres graminées, notamment différentes fétuques et ivraies vivaces, des graminées spécialement choisies pour tolérer les abus et qui sont notamment plus résistantes à la sécheresse. En plus, elles nécessitent moins de tonte et beaucoup moins d’engrais que le gazon classique. 

Cycle de ve d’un endophyte de graminée. Photo: m.blog.naver.com

Mais le plus grand avantage des gazons à entretien minimal est que la majorité des graminées qui les composent contiennent des endophytes, des champignons bénéfiques présents dans toutes les parties vertes de la plante (mais pas dans leurs racines). 

On ne peut pas «ajouter» des endophytes à un gazon existant comme on peut ajouter des mycorhizes (un autre type de champignon bénéfique). Les endophytes vivent en symbiose avec les graminées, mais à l’intérieur de leurs tissus. Et lorsque ces graminées produisent des graines, les endophytes sont présents dans ces graines. 

À quoi servent ces endophytes? Ils aident les graminées qui les contiennent à mieux résister aux mauvaises herbes, à mieux survivre à la canicule et à récupérer plus rapidement à l’automne après une sécheresse. Surtout, elles rendent les parties vertes de la plante légèrement toxiques pour les insectes défoliateurs, ce qui réduit grandement la prédation, notamment de la part de la punaise velue et de la pyrale des prés. Donc, la présence de graminées contenant des endophytes dans un gazon est hautement souhaitable et en réduit sérieusement l’entretien. 

Jamais le pâturin des prés ne contient des endophytes, mais plusieurs lignées de fétuque et d’ivraie vivace vivent tout naturellement en symbiose avec eux. Et ce sont ces lignées qui sont incorporées dans les mélanges de semences à entretien minimal. 

Pelouse combinant graminées et trèfle. Photo: http://www.groupericher.com

Aussi, souvent les semences de gazon à entretien minimal contiennent aussi du trèfle blanc (sinon, on peut en ajouter lors de l’ensemencement). Le trèfle est toujours utile, car il fournit de l’azote aux graminées et reste vert même lors des pires sécheresses. 

Quand refaire un gazon?
Le meilleur moment de l’année pour refaire un gazon ou en commencer un nouveau est à la fin d’août et en septembre, mais on peut aussi le faire au printemps.

Où trouver un gazon à entretien minimal?

Habituellement, les gazons à entretien minimal sont surtout vendus sous forme de semences. On trouve de tels mélanges de semences dans la plupart des jardineries. Elles coûtent plus cher que les semences de pâturin des prés bas de gamme, mais c’est un investissement qui en vaut le coût.

Il est possible aussi d’acheter des plaques de gazon à entretien minimal prêtes à poser, mais normalement il faut alors passer une commande spéciale chez le producteur. (Au Québec, Groupe Richer en offre, notamment.) Le gazon en plaques habituellement vendu en jardinerie demeure toujours le «gazon classique», composé uniquement de pâturin des prés.

Récupérer un gazon affaibli

Terreautez le gazon avant de sursemer. Photo: http://www.lawnsforyou.com

Si votre pelouse n’est «pas si pire», mais montre un peu de faiblesse, il est possible de la récupérer et de la convertir en pelouse de qualité. Il suffit alors de la terreauter, la recouvrant de 2 cm de terre à gazon ou de compost, et de la sursemer avec un gazon à entretien minimal. Il faudra sans doute faire un autre traitement terreautage/sursemis l’année suivante pour vraiment remettre votre gazon en état. 

À l’avenir, peut-être tous les 4 ou 5 ans, si vous voyez que sa qualité commence à diminuer, répétez le même traitement: un terreautage avec une terre de qualité suivi d’un sursemis avec des graminées à entretien minimal. Ainsi, votre gazon sera toujours beau!

Bon succès avec votre gazon adéquatement restauré!

21 réflexions sur “Les deux clés du succès avec la pelouse: un bon sol et de bonnes graminées

  1. Line Gaudreault

    J’ai un gazon que j’essaie de récupérer et je me demande si lorsque l’on terreaute un gazon nous devons ramasser les résidus de terre ou les laisser se décomposer? Merci à l’avance

  2. Hélène Thibault

    Je fais du terreautage par petites parcelles après avoir enlevé le plantain qui tend à vouloir envahir de plus en plus notre terrain. Puis je sème du gazon. Mais dès qu’une parcelle a repris le dessus, le plantain envahit un autre coin. Est-ce une mission impossible finalement?

    • Votre gazon « prend de l’âge » et faiblit peu à peu, ce qui permet au plantain de s’installer. Pourquoi ne pas renouveler tout le secteur? Terreautage et sursemis, plus arrosage, bien sûr. Ainsi, le gazon primera partout!

  3. Line Bertrand

    Encore une fois pile dans le mille.
    (Quelle est la marque de votre drone?😉)
    Je suis en train de récupérer mon gazon. J’enlève les plaques de tourbes séchées en les roulant. Pourtant lorsque posées à l’automne dernier elles avaient bien reprises. On se demande s’il n’y avait pas une maladie dans ces plaques de tourbes. Est-ce que ça se peut?
    Est-ce que je peux mettre ces plaques de tourbe dans mon compost. J’ai acheté des sacs de terrrau/ semis dans une jardinerie bien connus pour recommencer à neuf en y semant cette fois. Est-ce que ce terreau est assez de bonne qualité. Je vais vérifier les sortes de graminées sur l’emballage que j’ai acheté.
    Ça fait 3 ans de suite que nous faisons ce travail. Il faut dire que c’est un emplacement près de la route donc sujet à recevoir des produits de déglaçage. Et pourtant nous y mettons des toiles vertes conçues à cette fin. Si cygne fonctionne pas cette année je me propose d’y mettre du thym et/ou du serpolet

    • Il est peu probable que le problème viennent d’une maladie dans les plaques de gazon, donc le soupçonne est qu’il y a un problème avec la terre… ce que vous confirmer en disant que cette zone est sujettes aux sels de déglaçage. Les toiles vertes ne protège pas du tout contre le sel, qui passe tout droit à travers; leur rôle est de ramasser les pierres et le sable. Mais un bon rinçage à l’eau tôt à la fonte des neiges pourrait aider.

      Est-ce votre terreau est de qualité? Évidemment, je ne peux pas le savoir. Est-ce que le marchand is fiable?

  4. Brigitte

    C’est incroyable à quel point votre article arrive au bon moment! Vous êtes devin! Notre gazon en avant ressemble à votre photo du début, sans le vert! Je me pose une question quant à la terre à privilégier pour l’ensemencement. En juin, nous avons fait faire le gazon de la cour arrière avec l’ensemencement hydraulique (Eco-Turf de Herbionik). Nous avons utilisé la terre à jardin Fafard (Terre noire (humus), fumier composté, sable, chaux) pour augmenter nos chances de succès. Les pousses sont jeunes et manquent de corps, mais on voit le potentiel.

    Aujourd’hui, il faut faire le gazon en avant, il est complètement mort! Il a probablement été attaqué par un insecte, puis par la mauvaise herbe destructrice dont vous avez parlé cette fin de semaine (j’oublie le nom). On se demande bien quelle terre choisir avant d’ensemencer en avant! Nous avons fait « retourber » il y a 2 ans, imaginez. L’entrepreneur a utilisé de la terre à gazon (top soil). Visiblement, sa terre à gazon n’était pas adéquate. Qu’entendez-vous par une terre à gazon de qualité, un mélange soigneusement composé? Est-ce que la terre à jardin Fafard est trop enrichie? On ne voudrait surtout pas manquer notre coup 🙂 MERCI!

  5. Line Bertrand

    Il n’y a aucun pourcentage concernant les sortes de graines.
    Par contre si c’est comme la liste des ingrédients, le pâturin arrive en dernier de liste. Donc il y en a moins.

  6. Celine

    Bonjour! Au printemps j’avais acheté de la terre à pelouse: les mauvaises herbes ont poussé avant le gazon et j’ai dû reprendre tout mon travail. Cette fois-ci, j’ai acheté dans une jardinerie de la terre sans mauvaises herbes au pH équilibré. La texture du sol n’etaiT pas la même, et cette fois-ci, c’est de la pelouse (avec mychorises) qui pousse. Leçon de vie: ça vaut la peine de payer un peu plus cher! Merci m Hodgson pour vos bons conseils.
    Question? Une section de ma pelouse en façade pousse en plaques très serrées. Est-il possible que cela ait été semé trop densément dans le passé? Lors de la tonte, on dirait un damier! Comment corriger?

  7. Bonjour
    J’ai bien aimé votre article. J’ai du liseron qui pousse dans la pelouse le long de la rue. Comme cette portion du terrain est au gros soleil, le liseron prolifère et gagne même la bataille avec le trèfle. La pelouse elle n’a pas réussi à survivre avec les sécheresses de chaque été. Cela fait 20 ans que j’essaie de me débarrasser de cette mauvaise herbe. Y-a-t-il un moyen?
    Merci!

  8. M Bélanger

    Est-ce que nous devons enlever toutes les sortes de plantes qui ont poussé dans le gazon avant de recouvrir de terre ? Nous avons un peu de tout… lierre terrestre, ajugas, pissenlits, plantains, fraises, trèfles, surette, une plante duveteuse très robuste et peut-être du gazon… Peut-être devrais-je avoir recours à une compagnie spécialisée. Très décourageant…

    • Évidemment, tout dépend du résultat que vous voulez. Si une pelouse mixte (graminées et plantes sauvages) ne vous dérange pas, un simple sursemis densifiera le gazon et la rendra bien vert sans éliminer les autres.

      Vous aurez de la difficulté à trouver une compagnie spécialisée prête à appliquer une pelouse à entretien minimal. Ce n’est pas payant pour elles; elles préfèrent des gazons qui vont nécessiter beaucoup de soins de façon à ce que vous vouliez les engager pour l’entretien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.