La cardamome: une épice tropicale à cultiver chez vous

Par défaut

Cardamome (Elettaria cardamomum). Photo: jardinierparesseux.com

Je cultive la cardamome (Elettaria cardamomum) comme plante d’intérieur depuis si longtemps (probablement environ 30 ans) que je ne me souviens même pas d’où j’ai obtenu ma plante d’origine. C’était sans doute une division que quelqu’un m’a donnée. Et il s’est avéré que c’est l’une des plantes d’intérieur les plus durables que je cultive, très tolérante à la négligence et presque impossible à tuer.

Capsules et graines de cardamome. Photo: Cardamom Days Food

Cela dit, je n’ai jamais réussi à la faire fleurir et à produire les graines de cardamome tant utilisées dans la cuisine thaïlandaise et indienne. Vous connaissez peut-être aussi la cardamome comme ingrédient du curry et d’autres mélanges d’épices orientaux. Ou reconnaissez son goût du pain d’épice ou des pâtisseries scandinaves.

Je ne suis toutefois pas la seule personne qui n’arrive pas à faire fleurir la sienne. Vérifiez sur Internet et vous verrez. Tout le monde réussit avec la plante et obtient un feuillage magnifique, mais personne ne semble pouvoir la faire fleurir. Du moins, à l’intérieur en région tempérée. Si vous la plantez en pleine terre dans une forêt tropicale humide, vous aurez plus de chance.

Qu’est-ce que la cardamome?

Cardamome cultivée en pot. Photo: jardiniparesseux.com

La cardamome, également appelée cardamome verte ou cardamome aromatique (E. cardamomum), est une plante tropicale de la famille du gingembre (Zingibéracées). Comme mentionné, elle est généralement considérée comme la «vraie cardamome», bien que d’autres plantes apparentées (notamment la cardamome noire [Amonum subulatum]) soient également utilisées comme épices, tandis que la fausse cardamome (Alpinia nutans) en imite l’odeur, mais sans servir d’épice.

La cardamome produit des tiges vertes dressées à la base et arquées à l’extrémité portant des feuilles alternes lancéolées sur deux rangs. Elles sont vert foncé et se terminent en une pointe très fine («drip tip») qui aide, dans la nature, à évacuer l’eau de pluie. Et elles sont délicieusement aromatiques. Le simple fait de passer vos doigts à travers les feuilles apporte une effusion de sensations hautement tropicales; essayez cela pour chasser les bleus d’hiver!

Dans la nature, la cardamome est une très grande herbe. Photo: Rainer Haeßner, Wikimedia Commons

Sous les tropiques (elle est originaire du sud de l’Inde), la cardamome est une herbe de grande taille, atteignant 2 à 4 m de hauteur, mais elle est beaucoup plus modeste à l’intérieur, souvent plus près de 60 à 120 cm.

Capsules de cardamome… dans les tropiques, bien sûr! Photo: AmonHeijne, Wikimedia Commons

Et c’est sous les tropiques, dans des conditions chaudes et très humides (zones de rusticité USDA 10 à 12), qu’elle fleurit, produisant par la suite des capsules vertes. Les fleurs et les capsules qui les suivent paraissent sur une tige secondaire qui ressort du sol à la base de la plante. Basse et horizontale, elle rampe souvent sur le sol. C’est dans ces capsules qu’on trouve les graines qui, moulues, servent d’épices.

À l’intérieur? Oubliez ça! Jamais la cardamome ne fleurit! Elle restera à jamais une plante verte.

Une masse de rhizomes horizontaux superficiels se forme d’où ressortent de nouvelles tiges. Alors, peu importe la taille du pot dans lequel vous placez cette plante, elle le comblera jusqu’au bord en relativement peu de temps.

Peut-on utiliser les rhizomes?

Bonne question. Et la réponse est: je ne pense pas. Mais vous pouvez utiliser les feuilles.

Ils confèrent un goût frais et un peu sucré (certains trouvent un rapport avec celui de la cannelle) aux boissons, sauces, poissons, fruits de mer et plats de viande.

Infusion de feuilles. Photo: http://www.koppertcress.com.

Par exemple, écrasez quelques feuilles et insérez-les dans une bouteille, puis versez-y du gin ou de la vodka et laissez-les infuser pendant quelques jours. Ensuite, utilisez la boisson produite pour faire des cocktails avec de délicieux parfum et saveur de cardamome. Vous pouvez également faire de la tisane de feuille de cardamome en trempant une feuille dans de l’eau bouillante. Ou farcissez un poulet de quelques feuilles pour lui donner un goût et un arôme exotique. À Trinidad, les feuilles sont également utilisées dans la préparation des currys.

Paraît-il que les feuilles sont utiles en phytothérapie aussi, notamment pour soulager les problèmes digestifs comme la colique, le ballonnement et la diarrhée.

Facile à cultiver

Feuilles de cardamome. Photo: davisla.wordpress.com

Cette plante semble prospérer, peu importe où je la place dans ma maison: au soleil ou à l’ombre. Étant donné que le soleil n’est pas aussi abondant chez moi que je le voudrais, la pauvre plante finit toujours par passer l’hiver sous les étagères de mes autres plantes, tout simplement parce qu’elle peut mieux tolérer l’ombre que les autres. 

En été, quand la température se réchauffe enfin (évitez les températures inférieures à 10 °C), ma plante va à l’extérieur, encore une fois dans un endroit ombragé (elle peut brûler si on l’expose trop rapidement au soleil), mais cette fois-ci, avec plus d’espace d’autour d’elle. De plus, l’ombre en plein air est moins sombre que l’ombre à l’intérieur, donc elle reçoit quand même plus de lumière à cette saison.

Les pluies d’été nettoient aussi ses feuilles de la poussière. Si vous gardez la vôtre à l’intérieur toute l’année, vous pouvez obtenir le même résultat en lui donnant une douche à l’eau tiède de temps en temps.

Il faut arroser la cardamome régulièrement et en profondeur, dès que le terreau est sec au toucher. La plante indique clairement sa détresse: quand les feuilles commencent à s’enrouler, c’est que son terreau est trop sec. Il est alors temps de lui donner un bon trempage. Et ne laissez pas le terreau s’assécher trop souvent: la plante est de toute évidence plus heureuse quand on le garde un tantinet humide. Notez aussi que les arrosages réguliers, c’est à l’année: elle ne connaît pas de période de dormance.

Vous pouvez fertiliser votre cardamome légèrement en utilisant l’engrais de votre choix, sans doute pendant l’été, mais vous vous rendrez vite compte qu’elle ne réagit pas beaucoup à l’application d’engrais.

Le printemps et l’été sont deux bonnes périodes pour rempoter votre cardamome. Je rempote la mienne aux 3 ou 4 ans environ. J’en profite pour la diviser (je conserve environ un quart de la plante) et ainsi lui donner plus d’espace. Les divisions vont aux amis et aux voisins. 

La cardamome ressemble beaucoup aux autres gingembres; c’est en touchant le feuillage que vous la reconnaîtrez. Photo: amazon.com.

C’est aussi le bon moment pour faire un peu de ménage, en enlevant les tiges et les feuilles mortes qui s’accumulent peu à peu (aucune feuille ne vit éternellement!). Elles ne sont pas trop visibles quand on voit la plante du haut (elles rétrécissent en séchant et sont donc largement cachées par les feuilles vivantes), bien que vous puissiez les remarquer quand vous regardez la plante de côté.

Jusqu’à présent, la mienne n’a jamais connu de maladie ou de problème d’insectes, même pas d’araignées rouges. Et c’est peut-être normal, car elle a développé son arôme, si délicieux pour les narines humaines, non pas pour nous séduire, mais comme répulsif pour chasser les insectes et les herbivores affamés. D’ailleurs, aucun de mes animaux de compagnie ne l’a grignotée, même pas mes chats amateurs de feuillage vert. De toute façon, si jamais un animal devait avaler un bout de feuille, la cardamome n’est pas toxique.

Une seule faiblesse

Le seul défaut de la cardamome est qu’elle aime une humidité élevée. L’air trop sec fait sécher la marge des feuilles. Chez moi, il n’y a pas de problème, car je la conserve dans ma verrière, la pièce la plus humide de la maison, mais si l’air de votre demeure est sec, un phénomène généralement associé à l’hiver, votre plante aura peut-être besoin d’aide.

Ne gaspillez pas votre temps à brumiser les feuilles: cela ne donne rien! Photo: amazon.com

N’écoutez pas la recommandation, surtout vue sur Internet, de brumiser les feuilles pour augmenter l’humidité. Vous ne faites que perdre votre temps. (Voir Mythe horticole à déboulonner: la brumisation des plantes d’intérieur pour comprendre pourquoi.) Vous obtiendrez de meilleurs résultats en la plaçant sur un plateau humidifiant ou en faisant fonctionner un humidificateur. Ou placez-la dans un sac en plastique transparent pour l’hiver (une culture à l’étouffée) si les choses vous paraissent vraiment désespérées.

Si vous consacrez une pièce de votre maison aux plantes, l’humidité dégagée par le grand nombre de végétaux devrait assurer que les feuilles ne souffrent pas. 

Ou placez-la dans la salle de bain (si elle est raisonnablement éclairée) où l’humidité est toujours importante. D’ailleurs, pensez utiliser la cardamome comme un purificateur d’air naturel: il suffit de passer vos doigts dans ses feuilles lorsque vous quittez la pièce pour faire dégager des effluves agréables.


Dans nos demeures, la cardamome n’est pas une épice, mais essentiellement une plante verte à feuillage aromatique. Vous pouvez probablement trouver des plantes ou des semences (un peu difficiles à faire germer) chez un spécialiste des herbes aromatiques près de chez vous, sinon sur Internet!

12 réflexions sur “La cardamome: une épice tropicale à cultiver chez vous

    • Vous pourriez essayer, mais même les graines bio ont probablement été récoltées au stade immature, une technique très répandue, car les capsules complètement matures ouvrent et les producteurs perdent alors une partie de la récolte. Évidemment, pour la germination, il faudrait des graines à pleine maturité.

  1. Carole

    J’aimerais tellement être une de vos voisines. Ils sont chanceux! Quant à moi, vous mettez du soleil dans ma vie en nous partageant si généreusement votre passion pour les végétaux.
    Bonne fin d’hiver, Jardinier Paresseux.

  2. Patrick

    Intéressant! J’ai cultivé plusieurs zingibéracées, mais la vraie cardamome est difficile à trouver. Je cultive entre autres la fausse cardamome, Alpinia nutans, qui pousse tellement que je dois la rempoter 2 fois par an, mais sans avoir jamais réussi à obtenir de fleurs. Enfin, est-ce que d’autres plantes de la famille du gingembre peuvent fleurir dans les conditions de culture habituelles au Québec?

    • À l’intérieur, oui, mais le manque d’humidité est un problème. J’ai eu peu de succès avec différentes gingembres ornementaux (panachés), notamment, et certainement pas de floraison. La seule espèce qui fleurit facilement chez moi est Burbidgea scheizocheila: il fleurit tous les ans.

      J’avais un « proche parent » autrefois qui fleurissait facilement: Monocostus uniflora (Costacées).

      Évidemment, il y a sûrement des milliers de variétés de gingembre et je n’en ai essayé que quelques uns.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.