Pérennisez vos poireaux!

Par défaut

Le poireau résiste bien à l’hiver et peut se pérenniser. Source: bonnieplants.com

Normalement, on sème le poireau (Allium ampeloprasum, anc. A. porrum) à l’intérieur vers la mi-février ou au début de mars (donc, il faut commander les semences bientôt!) et le repique à l’extérieur 3 ou 4 semaines avant la date du dernier gel (le poireau ne craint pas le gel). Ensuite, on récolte le légume à l’automne, après le premier gel (le froid intensifie son goût). Puis on ressème l’année suivante, puis l’année suivante, puis… vous pigez?

Mais le jardinier paresseux ne plante son poireau qu’une seule fois. Car le poireau n’est pas une annuelle, comme on le pense habituellement, mais une plante vivace très rustique (zone de rusticité 2 ou 3 pour le poireau dit «poireau d’hiver»). Pensez alors au poireau pérenne comme étant comparable, dans sa culture, à la rhubarbe. Vous le semez une année, mais c’est vraiment à partir de la troisième année que vous commencerez à avoir une récolte abondante.

Voici ce qui se passera dans votre jardin si vous ne récoltez pas vos poireaux à l’automne.

20190104B TinyHands, kitchenlib.com

Jolies fleurs de poireau au jardin printanier. Source: TinyHands, kitchenlib.com.

La plante restera solidement debout tout l’hiver et fleurira au printemps, produisant une jolie boule de fleurs étoilées roses ou blanches. Si la beauté des fleurs ne vous impressionne pas, sachez que les fleurs et les tiges florales sont parfaitement comestibles (oui, encore une autre récolte potentielle!)

Après la floraison, la tige d’origine dépérira peu à peu, mais avant de le faire, se divisera au pied, formant une touffe de plants placés très serrés. Le deuxième automne, il suffira de récolter une ou deux tiges, laissant les autres en place pour les générations futures. Et c’est à partir de la troisième année, quand il y aura vraiment un grand nombre de poireaux dans la touffe, que commencera la véritable récolte.

20190104C slimjimbuck, picssr.com.jpg

Poireau d’hiver dans son élément. Source: slimjimbuck, picssr.com

En passant, quand votre «colonie» est bien établie, vous pouvez aussi faire une récolte printanière, à la fonte des neiges. Après une longue période de gel, le goût des poireaux sera d’ailleurs à son meilleur. Par contre, il ne faut pas tarder à les récolter, car dès que les boutons floraux se forment, la plante d’origine devient coriace et perd son goût.

Donc, un légume pérenne, deux récoltes annuelles. C’est bien, n’est-ce pas?

Petit truc

Pour la première année, je vous suggère de planter deux fois plus de poireaux que vous n’en avez besoin: ainsi vous pourrez en traiter la moitié de la manière traditionnelle, c’est-à-dire en les récoltant l’automne, et laisser les autres sur place pour qu’ils se pérennisent et commencent à vous donner leurs deux récoltes annuelles, à l’automne et au printemps, au cours des années à venir.

Variétés recommandées

Voici quelques variétés de poireau d’hiver qui conviennent à la pérennisation.

  1. ‘Alaska’
  2. ‘American Flag’
  3. ‘Autumn Giant’
  4. ‘Bandit’
  5. ‘Belge d’Hiver’
  6. ‘Below Zero’
  7. ‘Blaugrüner Winter’ (‘Bluegreen Winter’)
  8. ‘Bleu de Solaise’ (‘Blue Solaise’)
  9. ‘Carentan’
  10. ‘Elephant’
  11. ‘Musselburgh’ (‘Giant Musselburgh’, ‘Large Musselburgh’)
  12. ‘German Winter’
  13. ‘Lancelot’
  14. ‘Lexton’
  15. ‘Neptune’
  16. ‘Northern Lights’
  17. ‘Overwinter’
  18. ‘Poireau de Liège’
  19. ‘Siegfried’
  20. ‘Winter Atlanta’
  21. ‘Winter Giant’
  22. ‘Zermatt’

Pas la même chose que le poireau perpétuel

Dans certains catalogues, vous trouverez des poireaux perpétuels, mais il s’agit en fait d’un autre légume.

20190104D kokopelli-semences.fr.jpg

Le poireau perpétuel ressemble à un oignon. Source: kokopelli-semences.fr

Le poireau perpétuel est essentiellement un poireau ancestral, toujours A. ampeloprasum, mais une forme primitive de celui-ci, très semblable au poireau sauvage. Le poireau perpétuel a essentiellement le même goût que le poireau de jardin, mais se consomme comme condiment plutôt que comme légume. Il ressemble davantage à un oignon vert qu’à idée qu’on se fait d’un poireau, car il forme un véritable bulbe blanc à la base et son fût est très mince.

Le poireau perpétuel produit de nombreuses bulbilles autour du bulbe d’origine, d’où le nom alternatif, poireau à gousses. Il forme ainsi une touffe très dense. C’est surtout le feuillage qu’on récolte, le coupant à environ 2 cm au-dessus du sol, d’ailleurs quand bon vous semble entre le début de l’automne et la fin du printemps (l’été, la plante entre souvent en dormance, notamment là où les étés sont chauds). Le feuillage se régénère après chaque récolte à partir des bulbilles laissées enterrées.

On le démarre à partir de bulbilles ou de jeunes plants, généralement offerts à la fin de l’été ou tôt au printemps.

Attention à la teigne du poireau!

20190104E agr.gc.ca.jpg

Larves de la teigne du poireau. Source: agr.gc.ca

Que vous cultiviez vos poireaux en culture annuelle ou pérenne, soyez toujours à l’affût de la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella), un petit papillon de nuit rarement vu, mais dont les larves peuvent causer des dommages sérieux aux poireaux. Pour apprendre comment la contrôler, lisez l’article Sauvez vos ails et oignons de la teigne.

Publicités

4 réflexions sur “Pérennisez vos poireaux!

  1. Christine

    Quel excellent conseil, merci je ne savais absolument pas que c’était possible. C’est décidé, cette année je vais faire comme ça. J’ai aussi remarqué qu’après avoir coupé la pomme de mes choux-fleurs Romanesco des rejets apparaissaient à la base du plant. Je vais voir ce qui va se passer au printemps. Des choux-fleurs pérennes, c’est peut-être possible aussi!

    • Les divers choux (dont le chou-fleur) sont en fait bisannuelles et meurent après avoir produit des semences. Si vous les empêchez d’en produire (en rabattant la plante), il y a moyen de les pérenniser… si le climat le permet, car la rusticité des choux est assez faible (zone 6 ou 7). Donc, au Québec, ils survivent rarement, en Europe, assez souvent.

      • Christine

        Merci, vous me donnez espoir pour mes choux-fleurs! Je vis en France, en altitude, mais ‘seulement’ en zone 7/7b (c’est déjà bien assez froid pour moi…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s