Catégories

Recherche

Pérennisez vos poireaux!

Le poireau résiste bien à l’hiver et peut se pérenniser. Source: bonnieplants.com Normalement, on sème le poireau (Allium ampeloprasum, anc. A. porrum) à l’intérieur vers la mi-février ou au début de mars (donc, il faut commander les semences bientôt!) et le repique à l’extérieur 3 ou 4 semaines avant la date du dernier gel (le poireau ne craint pas le gel). Ensuite, on récolte le légume à l’automne, après le premier gel (le froid intensifie son goût). Puis on ressème l’année suivante, puis l’année suivante, puis… vous pigez? Mais le jardinier paresseux ne plante son poireau qu’une seule fois. Car le poireau n’est pas une annuelle, comme on le pense habituellement, mais une plante vivace très rustique (zone de rusticité 2 ou 3 pour le poireau dit «poireau d’hiver»). Pensez alors au poireau pérenne comme étant comparable, dans sa culture, à la rhubarbe. Vous le semez une année, mais c’est vraiment à partir de la troisième année que vous commencerez à avoir... Lire la suite >

Le blanchissage du poireau n’est pas obligatoire

  Un long fût blanc est très recherché par les amateurs du poireau (Allium ampeloprasum) qui se donnent la peine de le planter dans des tranchées et de remplir graduellement celles-ci de terre pour couper la lumière à la base des feuilles. Mais ce n’est pas assez pour eux : quand la tranchée est remplie, ils ramènent encore de la terre contre la tige, formant une butte, de façon à ce que seulement les feuilles en dépassent. Le fût, étant alors privé de lumière, devient d’un beau blanc. Par contre, c’est aussi cette technique qui donne le sable qui s’infiltre parmi les feuilles du fût et qui a donné le dédain du poireau à plus d’un.   Sachez que la blancheur du fût n’est qu’esthétique et que, d’ailleurs, elle est aussi «moins santé», car le fût blanchi est moins riche en minéraux que le fût exposé au soleil. Ce buttage n’est nullement nécessaire pour la santé ou la survie du poireau... Lire la suite >

Le poireau se récolte à l’automne… et au printemps!

Normalement nous récoltons nos légumes avant le premier gel d’automne, mais le poireau (Allium ampeloprasum porrum) est une exception. Il ne craint pas le gel et son goût s’améliore après une semaine ou deux de froid, car, sous l’effet du gel, les amidons présents dans son fût et ses feuilles commencent à se changer en sucres. D’ailleurs, dans les régions au climat relativement tempéré, soit la zone 7 et plus, les jardiniers récoltent les «poireaux d’hiver» (variétés extra rustiques) pendant tout l’hiver, à mesure de leurs besoins, comme si le potager était un vaste réfrigérateur en plein air. Récolte automnale et printanière Dans les régions où la neige recouvrira le sol l’hiver, par contre, il n’est pas évident que vous allez pouvoir récolter les poireaux entre décembre et mars, mais vous pouvez les cueillir jusqu’à tard à l’automne (traditionnellement jusqu’à l’Action de grâces américaine, soit le quatrième jeudi de novembre) ou encore, tôt au printemps, à la fonte des neiges.... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!