Catégories

Recherche

Pérennisez vos poireaux!

Le poireau résiste bien à l’hiver et peut se pérenniser. Source: bonnieplants.com Normalement, on sème le poireau (Allium ampeloprasum, anc. A. porrum) à l’intérieur vers la mi-février ou au début de mars (donc, il faut commander les semences bientôt!) et le repique à l’extérieur 3 ou 4 semaines avant la date du dernier gel (le poireau ne craint pas le gel). Ensuite, on récolte le légume à l’automne, après le premier gel (le froid intensifie son goût). Puis on ressème l’année suivante, puis l’année suivante, puis… vous pigez? Mais le jardinier paresseux ne plante son poireau qu’une seule fois. Car le poireau n’est pas une annuelle, comme on le pense habituellement, mais une plante vivace très rustique (zone de rusticité 2 ou 3 pour le poireau dit «poireau d’hiver»). Pensez alors au poireau pérenne comme étant comparable, dans sa culture, à la rhubarbe. Vous le semez une année, mais c’est vraiment à partir de la troisième année que vous commencerez à avoir... Lire la suite >

Le poireau peut être une vivace

Normalement on sème le poireau (Allium porrum) à l’intérieur vers la mi-février ou au début de mars (donc, il faut commander les semences bientôt!) pour le repiquer à l’extérieur 3 ou 4 semaines avant la date du dernier gel (le poireau ne craint pas le gel) et on récolte le légume à l’automne, après le premier gel (le froid intensifie son goût). Puis on ressème l’année suivante, puis l’année suivante, puis… vous pigez? Mais le jardinier paresseux ne plante son poireau qu’une seule fois. C’est que le poireau, contrairement à la croyance populaire, est vivace et très rustique (zone 3 ou 4 pour le poireau dit «poireau d’hiver»). Si vous ne le récoltez pas à l’automne, il va survivre au froid, puis fleurir au printemps (et les boules de fleurs étoiles roses ou blanches sont très jolies!). Ensuite, il se divise, formant une touffe de plants placés très serrés. Le deuxième automne, il suffit de récolter une partie des plants, laissant les autres en place... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!