L’eau de saule: une hormone d’enracinement naturelle

Par défaut
20180301A Avicennasis, WC.jpg

On reconnaît facilement les saules au printemps par leurs chatons. Source: Avicennasis, Wikimedia Commons

Avec le retour des jours plus longs, il est temps de penser à la multiplication des plantes, notamment par les semis, le marcottage… et le bouturage. Il est possible de faire des boutures de tige de la vaste majorité des végétaux pérennes (plantes d’intérieur, vivaces, arbustes, arbres, grimpantes, etc.), mais certains, notamment ceux aux tiges plutôt ligneuses (celles qui sont dures comme du bois), sont souvent réticents ou lents à produire des racines. Dans ce cas, on peut appliquer une hormone d’enracinement pour stimuler un enracinement plus rapide et plus sûr.

Il existe des hormones d’enracinement commerciales, bien sûr, en poudre, gel ou liquide, et elles sont très efficaces, mais on peut aussi fabriquer une hormone d’enracinement maison à partir de tiges de saule.

Les tiges de saule émettent une auxine, l’AIB (acide indolbutytrique), une hormone qui stimule tout naturellement l’enracinement. D’ailleurs, les auxines utilisées dans les hormones d’enracinement commerciales sont des versions synthétiques de l’AIB. De plus, ces tiges libèrent aussi de l’acide salicylique (AC), qui retarde la fermeture de la blessure, permettant à la sève de continuer de circuler… et donnant du temps aux racines pour se développer.

Vous connaissez sans doute l’acide salicylique pour son effet chez l’humain : légèrement modifiée, c’est de l’ASA (acide acétylsalicylique), mieux connue sous le nom d’aspirine.

Vous pouvez utiliser les tiges de tout saule en toute saison, mais l’hormone est à sa plus forte concentration — et donc à son plus efficace — à la fin de l’hiver et au début du printemps.

La recette

20180301B mindyourdirt.com.jpg

On fabrique l’eau de saule en laissant macérer des tiges de saule écrasées dans de l’eau. Source: mindyourdirt.com

Pour produire de «l’eau de saule», il suffit d’écraser au marteau quelques rameaux de saule fraîchement coupés et de les laisser macérer dans un contenant d’eau pendant 24 à 72 heures, ce qui fera libérer des hormones d’enracinement naturelles. Placez vos boutures dans cette eau jusqu’à ce que vous voyiez un début d’enracinement (de petites bosses blanches ou jaunes sur la tige), puis transférez-les dans un terreau léger.

20180301C Gmihail, WC.jpg

Dès que les racines commencent à se former, il faut repiquer les boutures dans du terreau. Source: Gmihail, Wikimedia Commons

Attention! Il ne faut pas attendre que les racines s’allongent trop! (Pour comprendre pourquoi, lisez Pas de boutures dans l’eau!) Il faut transférer rapidement les boutures faites dans l’eau dans un milieu terrestre. Autrement dit, il faut les placer dans du terreau sans tarder, sinon il y a un grand risque de perdre les boutures que vous avez si attentivement préparées.

L’eau de saule : moyennement efficace

20180301D www.thefilix.com.jpg

Pour les végétaux difficiles à faire enraciner, l’utilisation d’hormones commerciales demeure nécessaire. Source: www.thefilix.com.

L’eau de saule est à son plus efficace sur les végétaux moyennement difficiles à bouturer, notamment sur les boutures semi-ligneuses. Elle est rarement efficace sur les boutures réputées difficiles à réussir, comme c’est souvent le cas des boutures ligneuses (lilas, pommiers et d’ailleurs la plupart des arbres). Pour ces cas, il vaut mieux s’en remettre aux hormones d’enracinement commerciales conçues spécialement pour les «cas difficiles».

Et bien sûr, les plantes «faciles à enraciner», généralement herbacées (non ligneuses), comme les coléus, les chrysanthèmes, les philodendrons, etc., n’ont pas besoin d’hormone du tout, que ce soit de l’eau de saule ou des hormones commerciales, car, quand on les bouture, elles produisent leurs propres hormones d’enracinement.

Pour en savoir plus sur le bouturage, lisez Le bouturage étape par étape.20180301B mindyourdirt.com.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s