Multiplication des végétaux Truc du jour

Pas de boutures dans l’eau!

20160314A.jpg
Transplantez ces pauvres boutures dans du terreau sans tarder, sinon vous risquez de les perdre!

Ce n’est pas une bonne idée de faire des boutures dans l’eau, même si cette vieille technique est encore couramment pratiquée. Pourtant, cela semble si facile: on plonge une tige dans un verre d’eau et on la place dans un emplacement moyennement éclairé et à la température de la pièce, des racines se forment et – eurêka ! – on a une nouvelle plante! Mais… très souvent le jeune plant meurt peu après qu’on le transplante dans du terreau. Pourquoi?

C’est que les racines qui se forment dans l’eau s’acclimatent à un milieu aquatique. Quand vous transférez la bouture en pleine terre, les racines aquatiques, incapables de s’ajuster au changement, meurent et la pauvre bouture doit recommencer à zéro, développant des racines terrestres. C’est beaucoup demander à une jeune bouture que de faire deux fois des racines en seulement quelques semaines. Souvent elle ne réussit pas et meurt! C’est pour cette raison que je déconseille les boutures faites dans l’eau.

20160314B.jpg
Les boutures faites dans un milieu terrestre reprennent mieux.

Placez plutôt vos boutures dans du terreau (pour plantes d’intérieur ou semis), de la vermiculite ou de la perlite (les pélargoniums en particulier aiment le dernier) et maintenez ce substrat légèrement humide. Les racines qui se formeront seront des adaptées à un milieu terrestre et ainsi, quand vous transplantez votre bouture dans un pot ou en pleine terre plus tard, elle reprendra très bien. Pour plus de renseignements sur l’art du bouturage, allez à C’est le temps de bouturer.

AD231E48
Dès que vous voyez la moindre signe de racines, il est temps de transplanter dans un milieu terrestre.

Vous tenez quand même à faire des boutures dans l’eau?

Vous tenez à suivre la vieille tradition et faire des boutures dans l’eau même si cette technique n’est plus conseillée? Voici alors la clé d’un bouturage dans l’eau réussi: dès que vous voyez de petites bosses blanches ou jaunes apparaître sur la tige, soit le début des futures racines, transférez-la dans du terreau. Ainsi les racines qui se forment seront adaptées à un milieu terrestre.

Attention: il faut parfois faire très vite! Certaines boutures montrent déjà des débuts de racine dans seulement 3 ou 4 jours!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

41 comments on “Pas de boutures dans l’eau!

  1. Comment bouturer un hoya?

    • Essentiellement, comme la vaste majorité des plantes d’intérieur, par boutures de tige. Suivez les recommandations ici: http://jardinierparesseux.com/2016/02/20/cest-le-temps-de-bouturer-2/
      Le hoya s’enracine lentement, prenant souvent un mois ou plus, mais sûrement.

      • roux michel

        Bonsoir, j’ai plusieurs pieds de vignes dans ma serre de race Leopol 2, baye d’or Frankental et blanc hâtif du Jura, Léa 2 premier sont planté dans la serre car le pied ne supporte pas les gelée, je les tailles très près du trong et c’est parfait chaque année i y a un jeune de 4 ans don jais laissez les tiges grandir un peu comme les arbres en es pailler que faire ? Bonne ou mauvaise idée ? Dommage je ne sais pas comment publié une photo pour vous montré.
        Merci

      • Malheureusement, le logiciel WordPress qui sert pour présenter ce blogue ne permet pas de poster des photos dans les commentaires.
        Ce que vous proposez me paraît parfaitement logique, en contrôlant la croissance rapide des sarments, bien sûr, sinon la serre sera vite remplie. Une taille sévère maintenant, avant que le vigne n’est réveillée, coupant jusqu’à bourgeon dormant de bonne taille, serait un bon départ.

      • Merci pour votre réponse 😉sur ce pied de vigne il y a 4 tige à gauche et 4 à la droite, longueur plus ou moin d’une longueur de 1m50 chaq’une puis-je les laissé en place en contrôlant les croissances des bourgeons et du nombre de grappes ?. Merci

      • Comme j’ai toujours endossé une taille « relaxe » de la vigne (mais alors, je n’en ai jamais cultivée en serre, une situation très différente), votre question dépasse mes connaissances. Je ne trouve pas de références véritables pour la culture en serre au Québec. Je crois qu’il vous faudrait expérimenter. De toute façon, il est difficile de faire des gaffes terribles avec la vigne, qui récupère très rapidement de la taille.

  2. rachel roy

    mr le jardiner je cultve mes tomates et petites fèves dans des gros pots et de boites a fleurs d annee en année je rajoute du composte au printemps je met aussi duvermiculite et du perlite pour gardr mon sol plus supple et aere que doije faire de plus on me dit de changer de terer a chaque annee j ai pourtant de tres bons resultat qu me onseillez vous de faire apres bien des annees.

    une autre question j’ ai 4 sortes d’ engrais 20-20-20—203020—15-30-15,,,,sea magic dry solube seaweed extract je ne suis pas tres donneuse d engrais mais que faire de chacune de ces engrais les plantes qui fleurisses les plantes justes vertes les légumes tomates concombre ail petites fèves c cest mon jardin sur le balcon plain soleil,
    que faire avec chacune de ces angrais et quand leur en donner . s il vous plait

    • Tant que votre terreau donne de bons résultats, vous n’avez pas à le changer. Comme vous vous en occupez bien, il peut durer des décennies. Ceux qui vous suggèrent de changer annuellement sont habituellement des gens qui ont du terreau à vendre.

      Une exception, toutefois. Il arrive que des maladies s’installent dans le terreau et réapparaissent annuellement. Dans ce cas, oui, il est sage de changer de terreau… et de très bien nettoyer le contenant avec de l’eau de Javel, aussi.

      Quant aux engrais, les vendeurs d’engrais auraient dit autre chose, mais je ne crois pas aux prétendus avantages d’engrais X ou Y. Tout engrais est bon pour toute plante. Utilisez vos engrais selon la fréquence recommandée (chaque engrais peut être différent), mais diluez toujours à 1/4 de la dose. Plus que ça et c’est du gaspillage. Vous faites bien de « ne pas être très donneuse d’engrais »: les plantes se contentent de beaucoup moins d’engrais ce que les marchands préconisent.

  3. Ping : Peut-on faire enraciner un sapin de Noël? – Jardinier paresseux

  4. Ping : Cultiver un hibiscus à l’intérieur – Jardinier paresseux

  5. Christian

    Nous avons replanté une branche de saule pleureur dans la terre apres l avoir mis dans l eau. La branche est devenue un arbre !

  6. Mon chat a casser l’arbuste interieur de ma mere, j’ignore la sorte mais je crois cest dans la famille des fougeres, la branche est boiser. Y-a t’il un moyen de le replanter?

    • Ce n’est sûrement pas une fougère, car elles n’ont pas de bois. Par contre, presque toute plante peut se bouturer selon les méthodes décrites dans le texte. Aussi, tout probablement que la plante produira de nouvelles branches sur la partie qui n’a pas été brisée. Cela peut prendre quelques semaines, mais bientôt de nouvelles pousses devraient paraître.

  7. Ping : Le bouturage étape par étape – Jardinier paresseux

  8. Ping : Comment conserver une patate douce d’ornement l’hiver – Jardinier paresseux

  9. Ping : L’eau de saule: une hormone d’enracinement naturelle – Jardinier paresseux

  10. Ping : Comment bouturer un hibiscus – Jardinier paresseux

  11. Comment peut-on maximiser les chances de survie de boutures qui seraient restées (trop) longtemps dans l’eau? Les tiges sont belles mais ont fait plusieurs racines qui atteignent 10+ centimètres. Vaut-il mieux les couper avant de mettre les boutures en terre pour recommencer à 0? Ou planter le tout et espérer?

    • Je suggère de tailler les racines à 5 cm au maximum avant le rempotage, ce qui stimulera la plante à produire de nouvelles racines mieux adaptées. Évidemment, le terreau doit être humide, mais pas détrempé. Il peut être utile de couvrir le plant d’une mini-serre pendant la transition.

  12. Ping : Le piléa échangiste – Jardinier paresseux

  13. Bonjour
    J aimerais savoir comment lors bouture dans eau la racine peut croître sans nutriment.
    Merci

  14. Ping : Mythe horticole: aspirine comme hormone d’enracinement – Jardinier paresseux

  15. roux michel

    bonjour , j’ais fais des boutures de vigne dans plusieurs verre d’eau , il y a des feuilles et même le début de grappes mais je ne vois pas de racines arrivé ?????? et pour tant j’ai par le passer réussi de cette façon !!! devrais je pascienter plus longuement ???.
    Merci de votre réponce que jatend avec impatience
    Michel

    • Continuez de patienter. Normalement, tant qu’il est une croissance verte, il y a une bonne chance que des racines apparaissent. Mais rappelez-vous que les boutures dans l’eau sont natuerellemetn plus stressées que les boutures faites dans un milieu terrestre.

      • roux michel

        bonjour , j’ais fais des boutures de vigne dans plusieurs verre d’eau , il y a des feuilles et même le début de grappes mais je ne vois pas de racines arrivé ?????? et pour tant j’ai par le passer réussi de cette façon !!! devrais je pascienter plus longuement ???.
        Merci de votre réponce que jatend avec impatience
        Michel

      • roux michel

        Un tout grand merci pour la réponse ci rapide

        Michel

  16. roux michel

    re bonjour , depuis 4 années jais des géraniums dans plusieurs jardinières , et ne les ais jamais rempoter !! est il préférable de le faire , et dans quel terreau ??? terreau du commerce mélanger avec de la vermiculite ???? enlevé le plus gros de vieux terreau ??
    Merci

  17. roux michel

    les semis de tomate Saint Pierre ont germé depuis deux semaines mais les vrais feuilles tardes a aparaitrent ??pas suffisament de chaleur ????.
    votre site est magnifique , MERCI

  18. par contre la menthe aquatique, elle, se bouture très bien dans l’eau et celle-ci n’est pas morte (j’en ai deux dans le potager qui ont pris malgré 4 semaines dans l’eau)
    j’en ai 5 toujours dans la bouteille remplie d’eau et ne sont pas morte bien au contraire

  19. Bonjour,
    Étant une grande fan de figues j’ai voulu tenter de multiplier les trois figuiers de ma Maman, un figuier blanc (que je vais marcotter, je sais faire), et pour le gris et le violet j’ai décidé de tenter le bouturage (j’aime bien la difficulté :)).
    J’ai commis plusieurs erreurs, dont le choix de la période de l’année pour faire ces boutures (les bébés gris datent de septembre, les bébés violets du 4 octobre dernier seulement…), mais bon l’erreur est faite maintenant :/
    J’ai fait une bouture de gris dans la terre directement, et la deuxième dans l’eau (c’était avant de lire votre article).
    J’ai rempoté la bouture qui était dans l’eau après qu’elle ait fait deux belle racines bien fermes de 4-5 cm.
    Bien sûr il est trop tôt pour se prononcer, d’autant que par ma faute elles vont devoir passer un hiver sûrement beaucoup trop jeunes…
    Par contre pour les boutures de figuier violet (au nombre de 3), j’en ai mis une en terre directement, et les deux autres dans l’eau (le 4 octobre donc).
    Sur ces deux boutures, l’une des deux a fait deux beaux bourgeons qui se transforment en jolies feuilles, çà c’est plutôt sympa, mais voilà mon souci, les racines elles ne sont pas du tout « normales », les petites excroissances blanches ont poussé mais elles sont toutes friables et cassantes :/
    Connaissez-vous ce phénomène ? Pourquoi ne sont-elles pas devenues de vraies racines ? Je pense que c’est fichu pour elles, à moins qu’elles arrivent à recréer des racines terrestres dans de la vraie terre ?
    Je ne sais pas s’il y a de l’espoir…
    Merci de m’avoir lue et d’éventuellement me donner votre avis sur ce qui arrive à mes pauvres boutures 🙂

    • Ce sont peut-être des excroissances préalables aux racines, desquelles des racines vont pousser… si la bouture réussit. Dans la vraie terre, il y aura plus de chance.

      • Merci beaucoup pour votre réponse, c’est vraiment gentil. J’ai placé les deux boutures dans la terre, je n’ai plus qu’à croiser les doigts 🙂 Le plus difficile à présent sera de gérer l’arrosage pour éviter de les faire pourrir… Je n’habite pas dans une région froide (extrême sud de France) mais peut-être malgré tout que les températures ne sont plus propices au développement de racines comme les deux précédentes boutures (variété différente). Ces « racines » friables sont vraiment étranges, effectivement elles semblent toutes avoir « commencé » par ces petits amalgames/boules blanches, elles ont grandi également mais le résultat final est totalement différent. Elles sont actuellement à l’intérieur, pensez-vous qu’elles seraient mieux dehors ? Je mise tout sur la terre maintenant, dans le pire des cas je recommencerai à la fin de l’hiver 🙂 Merci encore pour votre aide.

      • L’avantage de l’intérieur est une température souvent plus stable, ce qui aide à l’enracinement. Ce qui nuit, par contre, est la saison: même dans le sud, les jours sont plus courts et cela tend à ralentir l’enracinement.

      • Merci beaucoup Mr Hodgson 🙂

  20. Alexandre Poulin

    Moi je bouture dans l’eau car c’est plus adéquat pour la culture semi-hydro. Mais c’est vrai que les racines d’eau ne sont pas efficaces en terre. Il faudrait apporter des nuances à votre article. Il fait savoir dans quel substrat la personne va faire grandir sa plante avant de déconseiller le bouturage dans l’eau. Je bouture tout dans l’eau et je cultive en cèdre par la suite. Ça va super bien.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :