Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Les humains auraient sauvé les citrouilles de l’extinction

20161031.jpg
La citrouille a failli disparaître… et c’est l’humain qui l’aurait sauvée.

En ce jour de l’Halloween, où des citrouilles fantomatiques décorent nos maisons et places publiques, il peut être intéressant de réfléchir sur le fait que les citrouilles – et d’ailleurs toutes les courges – ont failli disparaître de la planète… et que ce serait l’humain que les aurait sauvées.

De grosses bêtes pour manger de gros fruits

20161031B.jpg
Les mastodontes et autres animaux géants étaient les distributeurs originaux des graines de courge.

Les courges et citrouilles appartiennent au genre Cucurbita, un genre limité au Nouveau Monde. Sous leur forme sauvage, c’était des plantes grimpantes ou rampantes aux fruits de la taille d’une balle de baseball. De récentes découvertes démontrent que, jusqu’à environ 14 000 ans, ces fruits étaient consommés par la mégafaune dans les Amériques: mastodontes, paresseux terrestres géants, gomphothères (une famille éteinte d’animaux ressemblant à des éléphants), etc., car on trouve leurs graines dans les excréments fossilisés de ces animaux. En mangeant les fruits sans digérer les graines, la mégafaune assurait la distribution des graines et la survie des différentes espèces.

20161031D.jpg
Une courge sauvage: trop amère pour être comestible.

Les fruits des courges sauvages avaient une écorce très dure et étaient très riches en cucurbitacines, des composés très amers, voire toxiques si ingérés en quantité, ce qui aurait découragé les animaux plus petits de les manger et donc de distribuer les graines. D’ailleurs, même de nos jours, les courges sauvages mûres peuvent tuer les moutons qui osent les ingérer. Curieusement, les éléphants modernes semblent indifférents à l’amertume et à la toxicité des cucurbitacines et les consomment et les digèrent sans difficulté. On peut présumer que c’était aussi le cas pour la mégafaune de l’époque.

Donc, grâce aux composés amers qu’ils contenaient, les courges s’assuraient d’une distribution par la mégafaune… et uniquement par la mégafaune.

Quand le distributeur disparaît…

Mais la mégafaune américaine est disparue il y a environ 11 000 à 14 000 ans, sous l’influence des humains, on croit, qui l’auraient chassée jusqu’à l’extinction. Et les courges aussi ont commencé à disparaître, faute de leurs «distributeurs de graines».

D’ailleurs, la plupart des espèces se sont éteintes à cette époque, bien que certaines se maintiennent encore très minimalement dans les zones de broussailles arides où il y a moins de compétition. Même l’espèce qui a donné nos citrouilles et courgettes modernes, Cucurbita pepo, n’existe plus à l’état sauvage.

Mais il y a 10 000 ans environ, on commence à trouver des restes de courges dans les sites occupés par les humains. La domestication des courges était commencée.

20161031C.jpg
La grande diversité des courges domestiquées vient de la sélection.

Au début, ils utilisaient surtout les citrouilles pour leur écorce dure: effectivement, évidées, elles pouvaient servir de récipients ou, coupées en lanière, d’outils. Les humains pouvaient toutefois consommer les fruits très jeunes, comme nous utilisons de nos jours les courges d’été, avant que le taux de cucurbitacines n’augmente. Mais peu à peu, des sélections avec moins de cucurbitacines ont été développées et la direction de la domestication a changé: les nouvelles courges furent désormais choisies pour une chaire épaisse, moelleuse et goûteuse ainsi que des graines comestibles. Cela a mené au développement des centaines de variétés de courge déjà utilisées par les Amérindiens à l’arrivée des premiers Européens.

Sauvées!

Et c’est ainsi que l’humain, après avoir mis les courges sur la voie de l’extinction en éliminant la mégafaune, aurait fini par développer une relation symbiotique avec elles et les aurait sauvées de la disparition!

Pour plus d’information.20161031

Étiquettes + Histoire de la citrouille, L'origine des courges, L'origine de la citrouille, Histoire des courges, L'humain a sauvé les courges, La mégafaune distribuait les courges


commentaire sur "Les humains auraient sauvé les citrouilles de l’extinction"

  1. Danielle Pelletier dit :

    Coool merci de l’info inhabituelle!

    DaniPhone

  2. Lise Harvey dit :

    Merci beaucoup pour cet article intéressant. Je vais raconter cette histoire à mes petits enfants qui sont curieux de nature. Merci encore!

  3. Yves Blasquez dit :

    Excellent !

  4. Jacinthe dit :

    Vraiment fascinant! Merci Larry de ton héritage!

  5. Louise dit :

    Information intéressante! Merci d’avoir republié cet article 🙂

  6. Pierre Boissonneault dit :

    Merci, informations très intéressantes

  7. Peraldi Francine dit :

    Super article très intéressant avec des pistes de réflexion, merci ?

  8. Peraldi Francine dit :

    Super article très intéressant qui donne matière à réfléchir, merci ?

  9. Champagne dit :

    Effectivement, les courges sont de plus en plus cuisinées de nos jours . On retrouve sur différents sites des recettes très alléchantes. J’en ai semé dans mon potager urbain et j’ai eu de beaux résultats!

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :