Categories

Recherche

Nos partenaires

Les fichues coccinelles asiatiques!

Mon article du jour n’est pas très long, ni très informatif. C’est plutôt un encouragement à vous tous qui êtes aux prises avec des intrus rouges à pois… mes némésis… les COCCINELLES ASIATIQUES.

Quand l’envahisseur envahit

J’ai déjà parlé de l’équilibre qui s’installe dans ma maison entre les coccinelles et les thrips dans l’article Comment effrayer les thrips?

Mais, tôt au printemps, c’est LE moment de l’année où on m’entend jurer de manière toujours plus colorée. On ne parle pas d’équilibre à ce moment-ci, c’est une réelle INVASION.

Les fichues coccinelles… Argh!

Les coccinelles se croient reines chez moi :’( Source: IA DALL-E.

Tout d’abord, d’où viennent-elles? Clairement pas de dehors, tout est encore gelé!

Elles ont passé l’hiver dans mes murs, à hiberner, à dormir paisiblement en bénéficiant de mon chauffage… Petites profiteuses!

Bien qu’elles dorment, elles ne peuvent pas survivre aux températures extrêmement froides et c’est la raison pour laquelle beaucoup trouvent un endroit relativement chaud à l’automne. Celles qui échouent meurent durant l’hiver (et je m’en réjouis).

Cependant, quand la température augmente au printemps, que le soleil chauffe les murs et que leur cachette douillette leur indique qu’il est temps de se mettre en chasse de nourriture, elles ne ressortent pas par où elles sont entrées. Pourquoi? Il fait encore bien trop froid dehors pour y retourner tout de suite. Mieux vaut rester à l’intérieur et embêter les humains!

Le jour où on ouvrira les murs de ma maison, on en trouvera certainement des milliers, mortes durant leur hibernation… Ça doit aider l’isolation d’une certaine façon!

Elles sortent donc de partout: des moulures, des luminaires, des plafonds. Je vous jure qu’il n’y a pas de trous où passer, mais elles en trouvent quand même. Et elles sortent… et sortent encore… à l’infini. Une fois, j’ai compté le nombre de ces fichus insectes que je ramassais à la balayeuse… du moins, j’ai essayé… j’ai lâché prise après 300…

Ça, c’est à quoi ça ressemble dehors à l’automne. Au printemps, c’est pareil, mais à l’intérieur! Photo: Audrey Martel.

Pourquoi il y en a autant et à quoi elles servent?

Il y en a autant parce que ce sont des DÉMONS!

Comme les hydres: on coupe une tête et il en pousse deux…

En fait, la vraie raison est dans l’écologie de la chose: comme c’est une espèce introduite, elle n’a pas encore de prédateurs au Québec. On comprend bien pourquoi leur nombre est si incroyablement élevé. En comparaison, les coccinelles québécoises sont moins portées à entrer dans les maisons, sont moins agressives, ET ont des prédateurs.

La question, maintenant qu’on a compris pourquoi il y en a tant, c’est : mais pourquoi diable a-t-on introduit cette foutue coccinelle asiatique?

Pour faire de la lutte biologique dans les champs.

De la quoi?

La lutte biologique, c’est le fait d’utiliser des amis ou ennemis naturels pour avantager nos cultures. Par exemple: planter les plantes préférées d’un insecte nuisible pour le diriger sur cette plante «sacrifiable», plutôt que sur notre culture principale. Ou encore, introduire des serpents dans les champs pour qu’ils mangent les souris (technique très utilisée aux États-Unis).

Les coccinelles sont d’excellents prédateurs de pucerons, c’est pourquoi elles ont été introduites. Est-ce mieux que de mettre des pesticides? C’est discutable. L’introduction d’espèce invasive est dans le top trois des pires menaces environnementales. Comme quoi, en écologie, rien n’est jamais facile…

Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis). Photo: nico_rossi.

Comment s’en débarrasser?

Hahaha! Elle est bonne celle-là!

Phot: IA DALL-E.

S’en débarrasser? Impossible! Il existe toujours des exterminateurs, des pièges, de la farine de diatomée et des prières aux dieux coccinelles, mais honnêtement, elles reviendront. À moins que vous ne bouchiez le moindre petit trou de votre maison, mais encore là, je crois qu’elles peuvent se téléporter à l’intérieur…

C’est une espèce invasive, par définition: c’est envahissant et difficile de s’en débarrasser. À l’échelle d’une maison, c’est possible de mettre un baume une saison ou deux, mais le problème reviendra. À l’échelle du pays, on oublie ça, il est trop tard pour éliminer les coccinelles asiatiques.

La seule solution, c’est d’attendre qu’elles s’intègrent dans notre écosystème.

Parfois, une espèce envahit un habitat, et fait disparaître toutes les espèces indigènes (celles qui sont censées être là). Parfois, elle arrive à se trouver une place qui ne dérange pas trop les autres espèces. La bonne nouvelle, c’est que la coccinelle asiatique n’est pas une catastrophe risquant de détruire entièrement nos milieux naturels. Ouf! Il y a des espèces invasives pires que d’autres…

L’étape suivante, c’est que l’espèce problématique finit par faire partie de son environnement: elle se trouve un prédateur! Et ça, c’est le moment qu’on attend avec impatience. Est-ce que ça va les empêcher d’entrer chez moi? Non. Mais il y en aura beaucoup moins. C’est l’équilibre de la nature: ça prend un moment à s’adapter à une nouvelle condition, mais ça finit par arriver (et quand je dis un moment, ça peut être des décennies).

En rafale, quelques faits sur les coccinelles asiatiques:

  • Elles peuvent mordre et ça fait mal. Étrangement, elles ne semblent pas mordre tout le monde: mon conjoint ne s’est jamais fait mordre, mais moi, elles viennent me mordre jusque sous mon pyjama la nuit!
  • C’est un grand prédateur de pucerons, qui est donc bénéfique au jardin et dans vos plantes intérieures. Elles consomment plusieurs insectes nuisibles.
  • Ça pue. Le liquide jaune qu’elles laissent sortir quand elles ont peur n’est pas de l’urine, comme on le prétendait quand on était jeunes. C’est un moyen de défense: le liquide pue et les prédateurs ne veulent pas manger ce qui pue (franchement, le feriez-vous?).
  • Elles ont quatre ailes: deux pour voler et deux pour se protéger. Celles du dessus, les rouges à pois, servent en effet à la protection. Les autres ailes sont cachées dessous et sont pliées.
Photo: Pixabay.
  • Le nombre de points sur leur dos, ce n’est pas vrai que c’est leur âge.
  • Les taches blanches ne sont pas les yeux. En fait, celles-ci ne sont même pas sur la tête! La tête est toute petite et un peu plus basse.
Les yeux sont juste au-dessus des antennes. Ce sont les boules noires avec une texture de balle de golf. Photo: Egor Kamelev.

Étiquettes + Coccinelle asiatique


commentaire sur "Les fichues coccinelles asiatiques!"

  1. J’adore votre style d’écriture! Merci pour cet article très informatif et très amusant à lire!

  2. Je viens d’apprendre qu’il n’y a pas que moi qui se fait mordre sous son pyjama. Je me sens moins seule ce matin! Solidarité!
    Merci pour cet article instructif.

  3. C’est une constante : les organismes vivants, végétaux ou animaux , introduits deviennent généralement invasifs dans leur nouveau milieu, faute de prédateur. Nous avons ainsi hérité, entre autres, du ragondin, de quelques érables, de la renouée du Japon, des oxalis à bulbes, et bien sûr de la coccinelle asiatique qui commence à s’imposer.
    Nous avons aussi hérité de la jussie, et si le climat continue à se réchauffer, on ne désespère pas de voir s’acclimater les jacinthes d’eau, qui s’échappent des aquariums et des bassins.

  4. Il y a une quinzaine d’années, je pense, la plage du Lac Huron en Ontario était recouverte de millions de coccinelles asiatiques, et les chalets en étaient envahis ! Les résidents ont eu un mal fou à s’en débarrasser, et il en ont encore à l’intérieur… Une véritable plaie, mais elles ont peut-être un prédateur à l’heure qu’il est…

  5. Merci pour votre article. Ça fait du bien de réaliser que je ne suis pas la seule à pester contre cette bibitte!! On a fait arroser la maison il y a 3 ans par un exterminateur et ça a marché pour un an et des poussières mais ça coute cher et j’aime pas beaucoup l’idée, alors vivement l’apparition d’un prédateur affamé ! En attendant, soyons solidaires et poursuivons la chasse avec nos mouchoirs et aspirateurs!

  6. Vous avez l’art de dédramatiser et de nous faire rire avec un sujet pas mal sérieux pour ne pas dire catastrophique car en ce qui me concerne, je capoterais avec une telle invasion en ma demeure. Merci et revenez-nous vite avec vos articles humoristiques.

  7. Je préfère la coccinelle asiatique aux pucerons !

  8. Manger ce qui pue ? Ben oui… Munster… Farci Poitevin…

  9. Merci de nous donner toutes ses informations avec humour

  10. Mais que mangent-elles pour survivre dans nos maisons en si grand nombre?

  11. @Nicole
    …elles hibernent…

  12. Hello !
    Mais, vu la perte de prédateurs à pucerons (maudines d’herbicides et autres icides mis par ceux qui ont peu de valeurs environnementales…) elles gèrent la colonie de pucerons du Tilleul et ailleurs.
    Ouf ! Il y en a !!
    Sans elles, ailes 😉 j’ignore comment l’on ferait !

    Et bon début de saison – pour ceux qui ont débuté les semis !!

  13. Toujours de bons textes faits avec humour, merci, votre style et vos sujets sont toujours intéressants. Une collaboration très appréciée au Jardinier paresseux.
    Ma maison est située près des champs de culture, blanche et haute et le soleil très présent…milieu idéal pour ces bibittes à pois vers la fin de saison estivale…vraiment j’ai hâte aux prédateurs!

  14. Une chose à savoir: la coccinelle asiatique dans la maison provoque des allergies, des rhinites par exemple, chez certains malchanceux.ceuses. (Comme moi par ex. Et les murs extérieurs blancs les attirent plus (comme chez nous par exemple).atchoum!

  15. J´ignore si j´en ai. Les vivantes sont déplacées sur les plantes dans le solarium. Pas de morsures, mais oui, ça fait mal. Je les préfères aux scarabées japonais qui ne font que manger et copuler. Ça c´est une vraie peste !
    Tiens hier j´ai vu un bébé sauterelle de 2 mm de long sur un de mes bacs de culture bien zu chaud. Merci Audrey.

  16. Julien, je suis allée faire une recherche sur le farci poitevin que je ne connaissais pas. Ne me dites pas qu’il pue en plus, car son apparence n’est pas très ragoûtante non plus, à mon humble avis. 😉 Probablement une recette français très bonne par contre, n’est-ce pas? C’est un véritable plaisir de pouvoir partager nos expériences et nos différences culturelles via ce blogue! 🙂

  17. Quand est-ce qu’on cessera de jouer à l’apprenti sorcier? Introduire de nouvelles espèces dans un milieu n’est pas naturel, ce n’est jamais une bonne idée.
    La solution que j’ai trouvé, les petits aspirateurs manuels “dust busters”,un sur chaque étage de la maison, et le produit “Bio -Teck” inodore et incolore, pas nocif pour l’humain , les plantes ou les animaux, vaporisé autour des fenêtres et portes extérieures.

  18. Je me demande pourquoi elles meurent un fois dans la maison?

  19. @ Ginette Rochon
    toutes (tous) ne survivent pas à l’hiver… fonction des réserves…

  20. @Diane
    Le farci poitevin vient du sud-ouest de la France, effectivement 😉 Si vous aimez le chou farci, tout va bien, ça c’est de la farce avec un peu de chou ! 🙂 ça sent fort le chou mais ça a bon goût ! 😀 (pas comme le munster qui pue mais n’a pas de goût !)

  21. JULIEN C @ Tous les goûts sont dans la nature et l’on trouve du Munster (à Munster, par exemple)qui a autant de goût que d’odeur Miam !
    Quant au vrai choux farci, bien fait, spécialité du Poitou, je ne lui trouve pas vraiment une forte odeur, en tout cas plus agréable que ces abominables kebab.

  22. Je fais venir un exterminateur au début de l’automne qui arrose l’extérieur de la maison afin de nous débarrasser des quantités de mouches qui entrent dans la maison. Cela aide à nous défaire en même temps de la grande majorité des coccinelles.

  23. Manon (de Lanaudière)

    Merci Audrey pour cet excellent article teinté d’humour. On connaît très bien l’invasion de ces bestioles et depuis que nous sommes installés dans Lanaudière, nous avons connu l’année dernière, la pire infestation de coccinelles… les fenêtres, les portes patios et l’extérieur de la maison (côté soleil) étaient tapissés de rouge et noir ? … s’en était hallucinant! Et aussitôt qu’on ouvrait une fenêtre ou une porte, elles s’invitaient effrontément. Enfin cet hiver, elles ont décidé de nous faire des p’tits coucous… à peu près 200 visiteurs 🙁 et ce n’est toujours pas terminé! Quand je pense que lors d’un Défi têtes rasées, je me suis fait coller sur l’épaule, cette bestiole ?… pour la cause, bien entendu 😉 ! Bonne journée 🙂

  24. Merci Julien et J.J. pour ces détails sur vos spécialités culinaires françaises! 🙂

  25. @J.J
    Je n’ai pas dû manger du bon Munster alors… grâce à vous, je re-tenterai ma chance ! 😉
    @Diane
    Si vous voulez goûter un fromage Fort en goût mais qui ne pue pas, je vous conseille le Roquefort et le fromage de brebis du Pays Basque 🙂

  26. @J.J
    sauf ordre contraire, j’aime le chou-farci (de feu ma grand-mère…)…et le farci poitevin 😉

  27. Merci Julien! Je ne suis pas une grande amatrice de fromage bleu, qu’il pue ou pas, alors je crois que je vais passer pour la suggestion. Je me contenterai du chou-farci pour l’instant. 🙂

  28. :D:D:D

  29. J’adore vos chroniques.Merci

  30. Après observation, nous avons découvert mon mari et moi, qu’en fait elles s’écrasent jusqu’à l’épaisseur d’une feuille de papier pour passer sous les fenêtres ou tout endroit similaires pour entrer dans nos maisons… à notre grand malheur!

  31. La nature fait bien les choses et c’est pas catastrophique. J’avais aussi ces coccinelles asiatiques qui hivernaient à la maison (pas autant visiblement) et depuis rien. J’ai l’impression que l’on voit dans mon jardin français plus de coccinelles indigènes que de coccinelles asiatiques. Bon we

  32. Et voilà comment à partir d’un article traitant de la coccinelle de chine on se retrouve à débattre de plats culinaires, tous les deux excellents, soit dit en passant. Les coccinelles chinoises seraient – elles comestibles, avec un peu de choux ou de munster? Je plaisante.
    Je me demandais à quoi on peut distinguer rapidement les coccinelles asiatiques de celles d’Europe? Je ferai mon enquête à ce sujet.
    Merci à tous pour ces messages sympathiques.

  33. Idem pour les fourmis?