Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Scille argentée: La plante d’intérieur du mois d’octobre 2022

Cette charmante petite plante vit à la frontière de deux mondes. Vous pourriez la voir comme une plante succulente, car elle stocke en effet l’humidité dans ses organes pour survivre pendant les périodes difficiles, mais c’est aussi une plante bulbeuse (géophyte), car elle porte un bulbe bien défini.

Cela dit, les bulbes sont généralement des organes souterrains, mais pas le sien! Son bulbe pousse complètement exposé, à la vue de tous!

Son histoire

La scille argentée appartient à la famille des Asparagacées. C’est un proche parent des scilles (Scilla spp.) que beaucoup d’entre nous cultivons dans nos jardins. Vous connaissez peut-être, par exemple, le bulbe à fleurs bleues appelé scille de Sibérie (Scilla siberica), populaire comme éphémère du printemps dans les climats tempérés.

En fait, la scille argentée a été décrite pour la première fois en botanique sous le nom de Scilla socialis par le botaniste anglais John Gilbert Baker en 1870. Cependant, le nom a été changé pour Ledebouria socialis en 1970, après une révision du genre Scilla. Les taxonomistes ont alors déplacé un groupe d’espèces principalement africaines vers leur propre genre. Le nouveau genre Ledebouria contient 39 espèces, la plupart venant de l’Afrique du Sud, avec d’autres espèces réparties ailleurs en Afrique, ainsi qu’en Inde et à Madagascar. Le nouveau genre a été nommé en l’honneur de Carl Friedrich von Ledebour (1786–1851), un botaniste germano-estonien.

Quant à l’épithète socialis, elle fait référence à l’habitude qu’a la plante de pousser en colonies denses. La scille argentée constitue un charmant couvre-sol dans les climats tropicaux semi-arides, par exemple.

Pot de scille argentée aux feuilles argentées tachetées de vert.
La scille argentée (Ledebouria socialis) remplit son pot avec les années. Photo: elo7.com.br

Vous pouvez également voir cette plante briguant l’étiquette S. violacea ou L. violacea. C’est parce que la scille argentée est très variable à l’état sauvage et que certains botanistes pensaient qu’une forme de scille avec le dessous des feuilles violettes était suffisamment différente des autres pour former sa propre espèce. Cependant, la plupart des botanistes incluent maintenant cette forme dans l’espèce de base L. socialis.

Origine

Présente à l’état sauvage dans une large gamme de sols, de riches à pauvres, acides à alcalins, caillouteux à sableux et limoneux, c’est une plante de la zone de transition entre le Cap oriental et le Cap occidental en Afrique du Sud. Vous la trouverez dans les endroits ombragés de la forêt à feuilles persistantes et sous la végétation de broussailles dans les sites plus secs. Elle est très largement répandue et la plus commune de toutes les lédebouries.

Le climat local est sans gel ou rarement touché par le gel, mais les hivers sont encore nettement frais, surtout la nuit. Le climat est semi-aride. Dans la nature, la scille argentée fleurit au début de l’été (octobre ou novembre) après un hiver pluvieux. Si les pluies hivernales manquent, elle laisse choir ses feuilles et restera en dormance pendant un an ou même plus, jusqu’au retour des pluies.

Apparence

Bulbe rougeâtre de la scille argentée.
Les bulbes rouges à violets ajoutent aux attraits de la plante. Photo: Little Prince Plants

Nous cultivons la scille argentée pour le bel effet de son feuillage et de ses bulbes. 

Les bulbes sont généralement rouges à violets, en forme de larme et, comme mentionné, portés au-dessus du sol ou avec juste leur base couverte de terre. Chacun produit de 3 à 5 feuilles.

Les feuilles sont le plus souvent lancéolées ou triangulaires, de 5 à 7 cm de long et de 1 à 1,5 cm de diamètre. Elles peuvent être vertes à argentées sur le dessus avec des taches vertes à brunes. Le dessous de la feuille varie du vert au violet. Les variétés argentées à dessous violet (souvent appelées ‘Violacea’) dominent dans nos collections de plantes.

Une floraison de moindre intérêt

Vous vous attendriez à ce qu’une scille ait des fleurs attrayantes, n’est-ce pas? Mais… la scille argentée vous décevra certainement.

Fleurs vert et rose de la scille argentée.
Les fleurs sont minuscules et vertes avec une touche de rose et de blanc. Photo: wildflowernursery.co.za

Les fleurs sont, au mieux, curieuses. Peut-être assez attrayantes si on les étudie de près, mais rien de vraiment enthousiasmant. Premièrement, elles sont minuscules, d’à peine 4 mm de diamètre, avec 10 à 30 fleurons bien espacés sur un épi dressé ou arqué jusqu’à 25 cm de hauteur. Les fleurs pendantes en forme de cloche ne sont pas très colorées non plus. Elles sont majoritairement vertes avec des reflets blancs ou roses. Les étamines ajoutent plus de couleur avec du jaune et parfois du violet. Mais il faut une loupe pour vraiment s’en apercevoir!

En général, la scille argentée fleurit à la fin du printemps ou au début de l’été, selon la saison locale (elle s’ajuste d’après l’hémisphère où on la cultive), mais il peut avoir une certaine remontance.

La floraison est suivie de capsules de graines vertes qui libèrent de petites graines noir brillant.

Variétés

Vous voyez parfois d’autres lédebouries proposées dans les pépinières spécialisées en succulentes.

Lédebourie de Cooper à fleurs roses.
Lédebourie de Cooper (Ledebouria cooperi). Photo: peganum, Wikimedia Commons

La lédebourie de Cooper (Ledebouria cooperi, syn. Scilla cooperi), avec des feuilles vertes veinées de rouge et de jolies fleurs roses, est l’une de ces espèces. La lédebourie de Galpin (L. galpinii, syn. S. galpinii), aussi aux fleurs roses, en est un autre exemple. Ses feuilles pointues sont curieusement picotées.

La plupart du temps, cependant, si vous voyez une lédebourie en pépinière ou sur un rebord de fenêtre, il s’agira de la scille argentée (L. socialis) ou d’une sélection de cette espèce.

Comme mentionné, la forme la plus courante de la scille argentée est celle que certains collectionneurs appellent Ledebouria socialis ‘Violacea’, avec des feuilles à endos violet et un endroit argenté avec des taches vertes. Ce n’est pas un nom de cultivar officiel, mais je le trouve utile pour distinguer cette variété des autres. C’est la forme de la scille argentée que l’on voit partout.

Scille argentée panachée à feuilles marbrées rayées de rose.
Scille argentée panachée (Ledebouria socialis ‘Variegata’). Photo: AllAboutSucculentsFL

La scille argentée panachée ‘Variegata’, également appelée ‘Juda’, porte une marge blanche ou rose sur chaque feuille, avec parfois une bande centrale panachée. Vous pouvez la trouver assez facilement si vous faites un peu de recherche en ligne.

La culture de la scille argentée 

C’est une plante facile à cultiver, s’adaptant à la plupart des conditions de culture trouvées dans nos maisons. Ainsi, vous pouvez la traiter comme une plante d’intérieur tropicale standard et elle ira bien, mais vous pourriez aussi lui donner des conditions de croissance plus sévères, avec une bonne sécheresse hivernale, comme on réserve aux succulents extrêmes, et elle pousserait tout aussi bien. 

Les détails suivants vont vous guider.

Lumière

À l’intérieur, le plein soleil donnera des plantes plus denses et plus colorées. Il pourrait s’agir, par exemple, d’un emplacement directement devant une fenêtre sud ou ouest. Par contre, une lumière modérée serait aussi tout à fait acceptable, mais la plante sera un peu moins dense et moins argentée. En plein air — et cette plante peut être utilisée comme couvre-sol ou plante de rocaille dans les climats tropicaux et subtropicaux —, un peu d’ombre est préférable. 

Les scilles argentées cultivées comme plantes d’intérieur apprécieront un été en plein air une fois que les températures extérieures sont supérieures à 15 °C.

Arrosage

Vous pouvez arroser la scille argentée abondamment au printemps et en été, chaque fois que le sol s’assèche, comme n’importe quelle plante verte. C’est une des options! Mais vous pouvez aussi la laisser sécher profondément entre les arrosages et la traiter comme une succulente. À vous de choisir avec cette plante magnanime! 

En hiver, cependant, vous devez vraiment permettre à cette plante de sécher en profondeur. Du moins, si vous voulez la voir fleurir. Ainsi, même quand le terreau paraît sec au toucher, attendez encore une semaine ou même deux (lisez 5 simples règles pour arroser les succulentes) avant d’arroser en profondeur. Ou même ne pas l’arroser du tout pendant l’hiver. Quand les jours s’allongent davantage au printemps, vous pourriez recommencer un arrosage plus fréquent.

Si vous prévoyez de vous absenter pendant quelques semaines ou même quelques mois, laissez simplement votre scille argentée se débrouiller toute seule. Même si elle se dessèche et perd toutes ses feuilles par manque d’eau, il en poussera de nouvelles lorsque vous l’aurez arrosée de nouveau. Faites alors un peu de ménage pour enlever les feuilles mortes et les tuniques (le recouvrement papyracé des bulbes) asséchées et votre plante sera bientôt plus belle que jamais!

Humidité atmosphérique

Bien qu’elle provienne d’un climat assez aride, la scille argentée tolère aussi bien l’air humide que sec.

Engrais

Fertilisez légèrement au printemps et en été. N’importe quel engrais fera l’affaire. Ne fertilisez pas l’hiver.

Température

Du printemps à l’automne, les températures intérieures typiques de nos maisons, qu’elles soient fraîches ou chaudes, lui conviennent parfaitement. Gardez une température nettement plus fraîche en hiver, jusqu’à 5 °C la nuit, pour aider à stimuler la floraison. Cette plante peut tolérer un gel léger, jusqu’à -1°C, surtout si le terreau est sec, mais pourquoi s’y risquer?

Rempotage

Cette plante à racines courtes ne nécessite pas un pot profond. Il existe des demi-pots, qui, bien que difficiles à trouver, lui conviendraient parfaitement.

La nature de cette plante est de remplir son pot de rejets. Lorsque le pot est plein, vous pouvez soit diviser la touffe qui s’est formée en replantant les bulbes avec seulement le tiers inférieur de leur base couverte de terre, soit rempoter toute la touffe dans un pot plus grand. 

Un bon drainage est essentiel. Ainsi vous avez donc besoin d’un pot muni de trous de drainage et d’un sol bien drainé. La plupart des terreaux conçus pour succulentes remplissent bien ce rôle, mais elle poussera très bien aussi dans un terreau d’empotage standard! À vous de choisir!

Entretien

Enlevez les feuilles et les tuniques quand elles sont mortes (elles deviennent comme du papier). Supprimez aussi les fleurs fanées.

Multiplication

Habituellement, on multiplie la scille par division au printemps, mais vous pouvez également le diviser à d’autres saisons, si vous faites attention de ne pas trop arroser par la suite.

Ou retirez quelques bulbilles et insérez à peine leur base dans un pot de terreau d’empotage. Encore là, pas besoin d’arrosage au début. Gardez-les au sec jusqu’à ce que les bulbilles montrent des signes d’enracinement.

Vous pouvez également faire pousser la scille argentée à partir de semences. Couvrez à peine les graines et gardez-les au chaud, à l’humidité et bien éclairées. La germination prend environ 2 à 3 semaines. Cultivez les semis dans des conditions assez humides jusqu’à ce qu’ils soient bien établis, comme si c’était une culture de légumes! Attendez-vous à une première floraison dans 2 à 3 ans.

Problèmes

La scille argentée n’est pas très sujette aux problèmes, mais une infestation de cochenilles farineuses ou de cochenilles à carapace n’est pas impossible, ni une de pucerons ou de thrips.

Icone de toxicité possible

Toxicité

Cette plante est souvent classée comme toxique dans les publications européennes et nord-américaines, mais apparemment cette croyance est basée sur une information douteuse.

La scille argentée a longtemps été considérée comme étroitement apparentée à la scille bleue hautement toxique (anciennement Scilla natalensis, maintenant Merwilla plumbea) et donc classée dans la catégorie toxique. Cependant, nous savons maintenant que les deux espèces sont en fait des parentes assez éloignées et qu’elles appartiennent désormais à deux genres différents. Il est intéressant de noter qu’aucun cas d’empoisonnement n’a jamais été documenté pour la scille argentée, et qu’elle n’est pas non plus considérée comme toxique pour le bétail dans son Afrique du Sud natale. En conséquence, il existe un doute sérieux sur la toxicité de cette plante.

Jusqu’à ce que les choses s’éclaircissent, cependant, il serait probablement préférable de la considérer comme étant d’une toxicité inconnue. Alors, gardez-la hors de portée des enfants ou des animaux domestiques.

La scille argentée, une succulente (ou un bulbe!) facile à cultiver et qui aurait fière allure sur le rebord de votre fenêtre ou sur votre bureau! Essayez-en une bientôt!

Étiquettes + Ledebouria socialis, Scille argentée, Scilla violacea, Plante d'intérieur du mois


commentaire sur "Scille argentée: La plante d’intérieur du mois d’octobre 2022"

  1. […] Cette charmante petite plante vit à la frontière de deux mondes. Vous pourriez la voir comme une plante succulente, carContinue Reading […]

  2. Emma dit :

    Merci pour cette belle description avec de belles photos qui fait très envie!

  3. cigalette 106 dit :

    Bonsoir superbe cette plante je ne la connaissais pas vous l’avez très bien décrite, merci pour vos conseilles, bonne soirée

  4. Anonyme dit :

    C’est une plante qui survie à tout (ou presque). Préparez-vous à en donner à vos familles et amis, car effectivement elle remplie rapidement son pot et les bulbes tombent même au sol avec le temps. Elle devient tellement dense que je la divise souvent au couteau. Une vraie plante facile!

  5. GUIRAUD dit :

    Merci pour cet article très détaillé. ?

  6. Julien Cr dit :

    J’avais la scille violacea et effectivement elle est très facile à vivre, je préférais la laisser déborder de son pot n’ayant eu aucun problème à faire démarrer les graines… et j’adore ses minuscules fleurs trop mignonnes 😉

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!