Conifères Insectes nuisibles Paillis

Aiguilles contre limaces

Question

J’ai des hostas qui sont attaqués par les limaces et j’ai essayé beaucoup de trucs qui sont plus ou moins valables. Cette année, j’essaie des aiguilles de pin comme paillis autour de mes hostas. L’utilisation des aiguilles de pin va-t-elle changer le pH de mon sol et, si oui, est-ce que cela va être néfaste pour mes hostas?

Jacques Cayer, Internaute

Réponse

Un paillis d’aiguilles d’épinette ou de pin peut aider à éloigner les limaces à un certain degré. On dit qu’elles n’aiment pas traverser les surfaces piquantes. C’est possible, mais je me demande si ce résultat n’est pas plutôt dû au fait que les limaces sont détritivores et trouvent très peu à manger dans un paillis d’aiguilles de conifère. Mais peu importe, elles n’ont pas l’habitude de fréquenter ce milieu.

Les aiguilles de conifères n’acidifient pas le sol… ou si peu

Par contre, la croyance populaire voulant que les aiguilles de conifère acidifient le sol n’est pas justifiée. La capacité acidifiante des aiguilles a été beaucoup exagérée. Il est vrai que les aiguilles de conifère sont acides quand elles sont fraîchement tombées de l’arbre et encore vertes, mais lors de leur décomposition, leur pH (niveau d’acidité) change et elles deviennent de plus en plus alcalines. En général, à la fin du processus, leur pH est d’environ 6,8… soit à peu près l’idéal pour le jardinage et parfait pour les hostas!

Conifères dans leur environnement naturel
La plupart des conifères (pins, épinettes, sapins, etc.) préfèrent les sols acides et s’installent dans les sols naturellement acides. Photo: Julie, flickr.com

Mais même cette information, bien qu’encourageante, change peu votre situation. Le fait est que le pH du paillis (donc, cette couche de matière organique que le jardinier pose sur le sol) affecte très peu le pH du sol en dessous. Même après 20 ans d’application d’un paillis, qu’il soit acide ou alcalin, habituellement le pH du sol n’aura pas changé du tout. C’est comme deux mondes indépendants.

De plus, avant de blâmer les aiguilles de conifère d’avoir acidifié le sol, il faut d’abord savoir quel était le pH du sol d’origine. La plupart des conifères (pins, épinettes, sapins, etc.) préfèrent les sols acides et s’installent dans les sols naturellement acides. Ce ne sont pas les conifères qui rendent les sols acides, c’est la roche-mère surtout, avec d’autres facteurs comme les pluies acides.

Les hostas aiment l’acidité

Notez que les hostas préfèrent un pH d’environ 6,5 à 7,5, soit légèrement acide à légèrement alcalin, mais tolèrent jusqu’à une acidité de 5,5. Si votre sol est déjà à un pH moindre, il vaudrait sans doute la peine de le rendre plus alcalin avec une application de chaux.

Paillis d'aiguilles de pin
Le paillis d’aiguilles de pin présente une longue liste d’avantages. Photo: PxHere

Avantages d’un paillis d’aiguilles de conifères

L’utilisation du paillis d’aiguilles de pin présente une longue liste d’avantages, dont les suivants:

  • Souvent facilement disponible et gratuit;
  • Aide à garder le sol plus humide;
  • Empêche la germination des mauvaises herbes;
  • Ajoute des éléments nutritifs au sol;
  • Modère la température du sol;
  • Garde les plantes et les fruits propres;
  • Reste léger et aéré, ne formant pas une croûte impénétrable comme certains paillis:
  • Est assez stable et n’a pas tendance à être emporté lors de fortes pluies;
  • Tient bien en place sur les pentes;
  • Dure longtemps;
  • Crée dans le parterre un bel effet qui met les plantes en valeur.
Hosta 'Sum and Substance'
Hosta ‘Sum and Substance’. Photo: Distant Hill Gardens and Nature Trail, flickr.com.

Les bons hostas n’ont pas de problèmes de limaces

Et en passant, pourquoi avez-vous à protéger vos hostas contre les limaces? Certains hostas, surtout les variétés anciennes, étaient très sujets aux limaces, mais la plupart des variétés modernes n’ont plus aucun problème. Songez à remplacer vos hostas troués par des cultivars comme ‘Sum and Substance’, ‘Invincible’, ‘Canadian Shield’, etc. et vous aurez la paix! Voici une liste de 400 hostas résistants aux limaces.

Originalement publié dans Le Soleil le 1er aout 2004

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2?500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

13 comments on “Aiguilles contre limaces

  1. Redge Laforêt

    Étant mycologue amateur, je peux vous confirmer avec une certitude hors de tout doute raisonnable que les limaces fréquentes les sites forestiers ou il y a des conifères. Elles y sont en abondance pour se nourrir de champignons sauvages. J’ai même vue de mes yeux, une plantation d’épinettes ou il y avait un bon 3 cm d’épaisseur d’aiguilles au sol et les limaces se déplaçaient sans aucun problème. Par expérience, je vous dirais que le sable de plage est un très bon répulsif à limace. Les limaces étant humide et collante, elles évitent les sites sablonneux pour ainsi limiter les risques que le sable se collent à elles.

  2. Anonyme

    De mon côté les chevreuils raffolent des hostas…
    Ils les grignotent et reviennent régulièrement pour vérifier la repousse, si repousse il y a…

  3. Les limaces de mon jardin doivent être spécialement voraces car j’ai essayé sans succès plusieurs hostas supposément résistants aux limaces. J’ai abandonné.

  4. Dans mes jeunes année j’avais beaucoup d’Hémérocalles, de vrais buffets pour limaces, car cette fleur adore l’eau – mais bien drainée.
    N’ayant pas encore lu l’article de Redge Laforêt à l’époque, j’ai construit des bac de 12 x 12 pieds et 2,5 pieds de haut. Rempli du meilleur compost et j’ai enfin eu un malin plaisir à faire mes croisements.
    Aujourd’hui fort de l’opinion de Redge, je mettrais du SABLE granuleux avec des écailles d’huitres généreusement autour de chaque Hosta.
    MERCI Redge tu m’as aidé.

  5. Danielle Bélanger, St-Augustin-de-Desmaures

    Il y a peut-être des limaces dans une forêt de conifères mais en ville quand on a des conifères sur notre terrain, c’est autre chose. J’ai un sous-bois au pied de 5 pins et donc un paillis naturel d’aiguilles de pin et il n’y a aucune limace. Cependant, je ne crois pas que ce soit les aiguilles de pin qui éloignent les limaces parce que j’ai des hostas ailleurs sur mon terrain et je n’ai pas ce problème . M. Hodgson a raison, les problèmes de limaces affectent seulement les anciens cultivars . Par ailleurs, le paillis d’aiguilles de pin n’ a pas l.air d’affecter le ph car toutes mes plantes poussent se portent très bien.

  6. Dominique

    Et bien chez moi quelque soit la variété elles se font dévorer ! J’ai essayé tous les trucs sans succès .
    Je n’en ai gardé qu’une en pot Blue angel et dévorée quand même !
    En regardant une émission de télé j’ai appris que les limaces détestaient le cuivre .J’ai trouvé dans les affaires de mon mari des restes de tuyaux de cuivre ;il m’en a coupé de petits morceaux dont j ai entouré le pied de l’hosta avant qu’elle ne pousse .A ce jour blue angel est toujours là sans traces de limaces !

  7. Hello!
    La limace et l’escargot…
    Depuis 30 ans, je cultive les hostas. Certains sont du chocolat à limaces, d’autres pas du tout (comme le Krossa Regal et le France William).
    J’ai appliqué Snug & Snail Killer de Safer’s durant 3 étés consécutifs, chaque mois (lorsque apparaissent, début juin chez moi Z5).
    Depuis, je ramasse toutes les coquilles d’oeufs, les broient et appliquent dessous mes plants.
    Mon coin ombragé est magnifique, vivant et non toxique.
    Bon jardinage ????

  8. Jocelyne Gilbert

    Bonjour, nous avons une infestation de scarabée japonais qui mangent tout! Feuilles, fleurs de mes cannas, de mes lys et même mes feuille de mon érable…sans parler des arbustes! Je ne met pas de contenant jaune qui les attire avec le Phéromone. Que faire à part les écraser mais ils sont des centaines. Merci de vos bon conseils.

  9. Daniel Gemme

    Bonjour,

    Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi pour une même plante, les zones de rusticité varient d’une pépinière à l’autre? Par exemple, pour le rhododendron ramapo, on indique une zone 5 chez Jasmin, tandis que c’est une zone 4 chez jardin 2m et une zone 3b à la pépinière St-Ambroise??? Ça semble varier selon la zone de rusticité où se trouve la pépinière. Comment s’assurer qui dit vrai?

  10. André Trudel

    A mon chalet j’ai un jardin de 250 hostas et pour éloigner les limaces j’ecrase de coquillages de palourdes ( clam) pour une partie et complete avec du paillis de cedre
    Mon jardin fait 160 * 35 pieds

  11. françoise gourde

    oui en effet il se vend chez Lee valley ils vendent du treillis de cuivre. J’en ai mis cette année sous certains hostas et sous mon ligularia. Pour le moment mon ligularia n’est pas mangé pour les hostas c’est à suivre.
    https://www.leevalley.com/fr-ca/shop/jardinage/lutte-contre-les-nuisibles/insectes/51241-treillis-en-cuivre

  12. Anonyme

    Pour ma part, en début de saison j’inspecte 1x/
    sem ou au 2 sem sous les feuilles. Je retire les limaces qui tentent de s’installer. Je les lance à bout de bras dans le sous-bois depuis deux ans ça fonctionne.

  13. ANDRE Masse

    Sans le chercher, la solution parfaite pour contrôler les limaces est venue chez moi: des crapauds, et…plus de trous dans aucun hosta ou hémérocalle. Les crapauds ont besoin d’une petite mare d’eau, même temporaire, pour s’y reproduire; et hibernent dans la terre du jardin; à partir de la mi-octobre, vaut mieux ne plus creuser, on risque de les déranger ou les tuer. Je paillisse avec des feuilles mortes, je couvre-solle avec du gallium et du géranium à rhizomes, ça semble leur plaire. Et, comme petites mares, je laisse quelques contenants de plastique bien dissimulés dans la masse végétale. Je dois juste regarder où je pose le pied après une pluie, ou quand il fait nuit…c’est là qu’ils se déplacent à découvert. Le jour, se cachent dans les feuilles mortes, les petits tas de pierres et de bois mort que je laisse pour eux.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :