Arbres Arbustes Taille des végétaux Truc du jour

Guide du novice sur l’élagage et la taille des arbres

Par Emma Grant

L’aménagement paysager joue un rôle important dans l’entretien de votre propriété, ainsi que dans sa valeur ajoutée. Il protège même votre maison en vous assurant qu’elle ne sera pas endommagée par les branches et les racines d’un arbre mal planté ou mal entretenu.

Une partie de l’aménagement paysager consiste à s’occuper justement des arbres de votre propriété, ce qui peut signifier un peu d’élagage et de taille. Les deux termes impliquent de couper une partie d’un arbre, mais diffèrent un peu dans leur sens. La taille est principalement axée sur l’esthétique. Elle se réfère à éclaircir des branches trop denses et à gérer la forme générale de l’arbre. D’autre part, l’élagage se concentre sur la santé de l’arbre. Il consiste à supprimer les branches mortes, malades et faibles pour favoriser sa croissance et le protéger des maladies.

Lorsque vous taillez, vous pouvez maintenir l’esthétique de l’arbre et du terrain dans son ensemble tout en prenant bien soin de la santé de l’arbre. Cependant, tailler et élaguer n’est pas nécessairement simple. Un mauvais travail peut faire plus de mal que de bien, surtout lorsque vous débutez. 

Par conséquent, il est important de vous renseigner et d’envisager d’obtenir l’aide d’un arboriculteur à l’occasion. Notez que je dis bien «arboriculteur». N’engagez pas un émondeur, habituellement un tailleur sans formation. Il étête les arbres, coupant toutes les branches sans égard à leur valeur. Ne suivez pas l’exemple ni les conseils d’une telle personne.

Pour vous aider avec la taille et l’élagage chez vous et vous apprendre à tailler correctement vos arbres, voici un petit guide qui pourrait vous aider:

Outils nécessaires

Comme pour la plupart des tâches, vous devez disposer des bons outils. Ainsi, avant de commencer à travailler dans votre jardin ou votre cour, vous devez savoir de quels outils ou équipements vous aurez besoin pour faire le travail efficacement et en toute sécurité. 

Voici quelques outils nécessaires pour la taille et l’élagage des arbres:

  • Lunettes de sécurité — Vous en aurez besoin pour empêcher tout corps étranger d’atteindre et de blesser vos yeux.
  • Gants de qualité — Un autre équipement de protection dont vous aurez certainement besoin est une paire de gants de haute qualité, qui vous protégera des éclats lors de la coupe des arbres.
  • Casque de sécurité — Puisque vous travaillerez parfois sur des arbres et des arbustes plus grands que vous, vous aurez besoin d’un casque de sécurité. Cela protégera votre tête et évitera ce qui pourrait être une blessure mortelle en cas de chute d’une branche sur vous.
Sécateurs.
Les sécateurs sont utilisés pour les petites branches et pour une taille de précision. Photo: Isarapic, depositphotos
  • Sécateurs et coupe-branches (ébrancheurs) — Ce sont les principaux outils pour tailler les arbustes et les jeunes arbres. Bien que les deux soient des outils de coupe, ils ne servent pas tout à fait à la même chose. Ainsi, les sécateurs sont destinés aux branches de petite circonférence tandis que les coupe-branches sont utilisés sur les branches plus épaisses. Mais aussi, les sécateurs s’emploient avec une seule main tandis que les coupe-branches nécessitent deux mains. 
  • Sécateurs téléscopiques — Également utilisés pour couper des branches, les sécateurs à longue portée vous permettent d’atteindre des parties d’un arbre que vous ne pouvez pas facilement atteindre depuis le sol. Cela vous permet également de tailler ces branches autrement hors de portée sans risquer un accident par l’utilisation d’une échelle. Avec cet outil, un casque est, bien sûr, obligatoire.
Tronçonneuse à batterie
Il existe maintenant des tronçonneuses légères à batterie que tout adulte peut facilement manipuler. Photo: Nataliia Melnyc, depositphotos.
  • Scie — Pour couper des branches plus grosses, que vous ne pouvez pas couper avec un coupe-branches, vous pouvez utiliser une scie standard ou une tronçonneuse, voire une scie à perche.

En plus d’avoir ces outils à portée de main, portez des vêtements appropriés pour éviter tout type de blessure pendant le travail, comme un pantalon et une chemise à manches longues.

La règle: on taille toujours avec les deux pieds sur terre

Arboriculteur monté dans un arbre et coupant des branches.
Seuls les arboristes professionnels expérimentés devraient grimper dans l’arbre lors de la taille. Photo: Adobe Stock

Voici une règle de base sur l’élagage des arbres pour les jardiniers amateurs: pendant la taille, gardez les deux pieds à plat sur le solNe montez pas dans l’arbre pour le tailler. N’utilisez pas non plus d’échelle ou d’escabeau. Si vous sentez le besoin de monter dans un arbre pour le tailler (ou de sortir l’échelle), il est temps d’appeler un arboriculteur certifié!

Tailler et élaguer correctement

Quand vous avez sous la main les outils nécessaires, vous pouvez commencer à élaguer et tailler vos arbres. Voici comment faire:

Tronc et branche d’arbre montrant l’arête et le collet de la branche.
Pour une taille qui se recouvrira le plus rapidement d’écorce, coupez juste au-delà du collet de la branche. Ill.: purdue.edu

Pour commencer à tailler et à élaguer votre arbre, vous devez d’abord savoir ce qu’est un collet de branche. Le terme collet fait référence à la partie épaissie où la branche quitte le tronc. C’est à partir du collet qu’une nouvelle couche d’écorce se formera pour sceller la plaie. Donc, il ne faut pas le blesser lors de la taille. 

Souvent, le collet est assez visible sous forme de tissus un peu boursoufflés sous la branche. En haut de la branche, là où elle rejoint l’arbre, on voit ce qu’on appelle l’arête: il s’agit d’une section d’écorce rugueuse, généralement foncée et surélevée. Elle se forme entre le tronc et la branche, là où les tissus des deux se rencontrent, et est la plus visible sur le dessus et les côtés de la branche. Calculez que le collet est juste au-delà de l’arête quand vous cherchez où tailler.

Après avoir identifié le collet, coupez la branche juste au-delà de ses limites. De cette façon, votre arbre pourra facilement former un cal sur la surface coupée. Et cela, à son tour, lui permettra de reprendre facilement. Lorsque vous supprimez une branche, coupez-la à un angle légèrement oblique par rapport au tronc pour protéger la blessure de l’eau qui pourrait autrement s’y accumuler.

Vous trouverez d’autres informations sur comment tailler ici : Un arbre blessé ne guérit pas vraiment.

La taille en 3 étapes

Dessin au trait montrant la taille en 3 étapes.
Le but de la taille en 3 étapes est d’éliminer les branches importantes en causant le moins de dommages possible à l’arbre. Photo: Arbor Day Foundation

Quand il faut supprimer une branche importante pour une quelconque raison, prêtez une attention particulière lors de la taille. 

Écorce déchirée lors de la chute d’une branche mal taillée. Photo: Joseph OBrien, USDA Forest Service, Bugwood.org 

Si vous commencez à scier du haut de la branche vers le bas juste à l’extérieur du collet*, la branche risque de tomber brusquement avant que vous ayez terminé. Alors, la branche s’arrachera de l’arbre en déchirant un long segment d’écorce du tronc. Cela laissera dans l’écorce du tronc une blessure qui s’avérera difficile à réparer. 

*N’essayez pas non plus de scier une branche du bas vers le haut. La branche baissera de tout son poids, coinçant votre scie et vous empêchant de continuer!

C’est dans un cas semblable que vous devez utiliser la taille en 3 étapes que voici :

A. À environ 30 cm du tronc, faites une incision sous la branche. Sciez jusqu’à environ un tiers du diamètre de la branche.

B. 5 à 8 cm plus loin sur la branche, effectuez une deuxième coupe, cette fois sur le dessus, c’est-à-dire à partir du haut de la branche. La branche tombera lorsque les deux incisions se rejoindront. Et cela, proprement, ne laissant aucune déchirure, puisque le lien de la branche avec le tronc aura déjà été rompu par la première coupe.

C. Cela laissera un chicot. Vous devez l’enlever si vous voulez une bonne cicatrisation. C’est là que vous ferez la coupe finale, une belle coupe lisse, juste à l’extérieur du collet de la branche.

Astuce: Il n’est pas nécessaire d’appliquer un produit d’aucune sorte (peinture d’élagage, pâte d’élagage, scellant d’élagage, etc.) sur les blessures des arbres. Il suffit de laisser la plaie à l’air libre pour que mère Nature puisse s’en occuper! Lisez à cet effet Mythe horticole : Il faut appliquer une peinture d’émondage après la taille d’un arbre.

Le processus de taille

Vous répéterez ce processus au fur et à mesure que vous trouverez des parties que vous devez tailler ou que vous souhaitez tailler. 

Lors de la taille, recherchez également les rejets de souche, qui sont des tiges produites à sa base par les racines de votre arbre, et les gourmands, des tiges sur le tronc ou la branche qui poussent tout droit vers le haut. Ces rejets sont nuisibles à la santé globale de votre arbre, car ils empêchent une croissance saine et nuisent à sa symétrie. Il est préférable de les supprimer dès que vous les repérez.

L’étape suivante consiste à enlever les branches mortes. Les branches mortes ne contribuent pas à la santé de l’arbre et il vaut mieux les éliminer. Retirez également les branches mourantes et celles qui se chevauchent. Les branches mourantes pendent lâchement, ont des coupures et des fissures importantes, ou manquent d’écorce. Les branches qui se chevauchent se frottent les unes contre les autres, ce qui détruit l’écorce. Supprimer ces branches empêchera les infections de se développer et de se propager dans l’arbre.

Cependant, vous devez toujours donner la priorité à votre propre sécurité. S’il y a des branches tombées sur la route qui touchent ou qui sont même à proximité de fils électriques*, ou des branches qui semblent à risque de tomber sur une maison, des personnes ou une rue, ce n’est pas à vous de les tailler. Engagez un arboriculteur pour les enlever à votre place. Un arboriculteur s’assurera que le travail est fait en toute sécurité.

*Ne taillez jamais à moins de 3 m d’une ligne électrique à haute tension.

Conclusion

L’aménagement paysager ne consiste pas seulement à l’amélioration de l’esthétique de votre jardin. Il offre un moyen de protéger votre maison et de prendre soin de vos arbres grâce à l’élagage et à la taille. L’élagage et la taille peuvent sembler difficiles ou même effrayants à faire lorsque vous êtes novice, mais avec ce guide, vous pourrez apprendre à garder vos arbres en bonne santé et en sécurité et à favoriser leur croissance.

À propos de l’auteur

Emma Grant est spécialiste en aménagement paysager. Elle planifie, conçoit et supervise le développement des espaces extérieurs comme les jardins et les sites commerciaux. Elle partage ses conseils sur l’aménagement paysager et le jardinage en tant qu’invitée dans des blogues. Elle adore voyager et visiter les musées d’art et les parcs.

Article traduit et adapté de l’anglais par Larry Hodgson.

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de 65 livres de jardinage, conférencier et vulgarisateur hors pair, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous a quitté en octobre 2022. Reconnu pour sa grande générosité, sa rigueur et son sens de l'humour, il a touché plusieurs générations de jardiniers amateurs et professionnels pendant 40 ans de carrière. Grâce à son fils, Mathieu Hodgson, et une équipe de collaborateurs, le blogue jardinierparesseux.com continuera sa mission de démystifier le jardinage et le rendre plus accessible à tous. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2800 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

23 comments on “Guide du novice sur l’élagage et la taille des arbres

  1. Anonyme

    Merci beaucoup, vos chroniques sont toujours très instructives.

  2. Daniel Fantino

    L´agrile du frêne fait des ravages. 4 des miens étaient un peu « transparent » l´été dernier. Maintenant le feuillage est minime. Ils devront être démontés pour éviter un ravagé au sol. Cette espèce pourtant si nombreuse est menacée d’extinction. Je me fais un DEVOIR de déplacer les jeunes de 2m et moins qui poussent très près de la maison au lieu de les supprimer. Ils serviront de protection de l´espèce, en espérant qu´un prédateur de l´agrile arrive ici. De beaux frênes matures il y a 2 ans.qui ne passeront probablement pas cet été. Le bois sera récupéré mais ne me rendra pas l´ombrage bienfaiteur des chaudes journées.

  3. Micheline Turgeon

    Nous apprenons beaucoup de vous. Merci!

  4. Jacques

    Merci pour l’information. Je me posais la question à savoir s’il y avait des moments plus propice que d’autre dans le temps pour couper, tailler et élaguer
    Merci

    Jacques

  5. André Desrochers

    Si Hydro-Québec me dit que cela ne relève pas d’eux et qu’un arboriculteur autorisé pa Hydro dit que cela devrait être fait par eux….à qui
    s’adreser ..sinon de prendre les risques? Il s’agit de branches touchant des fils d’internet ou autres services mais pas le fil de haute tension
    le plus haut sur les poteaux. Merci pour vos articles éclairants

  6. Lucie Corriveau

    La compagnie d’élagage qui est venue chez moi, accréditée, m’a mentionné qu’il n’était pas nécessaire de retirer les gourmands et rejet de souche qui serait une source d’énergie pour l’arbre en moment de «disette»… je ne sais plus quoi faire 🙂

  7. La taille en 3 étapes A : « Sciez jusqu’à environ un tiers du diamètre de la branche. »
    Je voudrais ajouter un petit conseil : au lieu de faire uns seule incision (au risque parfois de coincer sa lame de scie ou de tronçonneuse, j’en ai fait l’expérience), on peut faire une incision en V, en s’y prenant à plusieurs fois, surtout si la branche est grosse et le bois relativement tendre (peuplier, tremble, tilleul par exemple.
    J’ai fait l’acquisition cet hiver d’une petite tronçonneuse (lame de 6 pouces, 18 volts) qui peut couper des branches jusqu’à 10 c de diamètre.
    Un outil simple et pratique, suffisant pour un particulier que nous avons baptisé « tronçonnnette »..

  8. Bonjour j’apprécie toujours vos articles. Toutefois, cette fois-ci, la photo de l’arboriculteur professionnel m’a particulièrement déplu car elle ne représente pas bien cette profession. D’abord l’individu sur la photo porte très peu d’équipements de sécurité ( pas de lunettes, pas de casques, pas de gants de protection, entre autres) et, de plus, il porte des éperons de grimpée qui sont à déconseiller à moins de vouloir abattre l’arbre au complet. Je ne crois pas qu’elle soit un bon exemple pour les lecteurs pour discuter d’émondage et d’abattage.
    Encore une fois, merci pour vos articles et ceux que vous partagez! Vous êtes un source intarissable d’information horticole de qualité.

    • Merci pour le commentaire. Je suis embêté en ce que la photo faisait partie de l’article telle que l’auteure m’a envoyé. Donc, je n’ose pas trop faire de changements.

  9. Anonyme

    Merci du conseil de tronçonnette ?

  10. Bonjour merci pour vos bons conseils, je vous suis assidûment, est-ce que l ont peut prendre une scie pour de grosses branches?

  11. ah ben ! Moi qui croyais que couper des branches blessait l’arbre et qu’il fallait ABSOLUMENT mettre un produit pour couvrir  »la plaie » pour éviter la pourriture ou autres maladies.

  12. Francine Préseault

    Mon épinette bleue naine devient trop haure…Est-ce que l’étêtement la fera mourir?

  13. Nicole deschenes

    Bonjour, en 2021, nous avions trois arbres frênes, que nous avons coupé suite maladie de l’arbre. Nous avons acheté l’érable de Freeman autumn blaze. Doit-on coupé des branches du bas et égaliser les autres branches . Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :