Pelouse Truc du jour

Comment redonner vie à une pelouse en détresse

Au printemps, il peut être une bonne idée de terreauter pour redonner vie à votre pelouse.

Par Larry Hodgson

Vous n’êtes pas très content des résultats que votre pelouse vous a donnés l’été dernier? Elle était jaunie, sèche, il y avait des insectes, des plaques mortes, de la digitaire, etc. Où donc est le tapis vert et parfaitement égal que vous aviez imaginé? Il y a loin de la coupe aux lèvres, n’est-ce pas? C’est décourageant! 

Mais regardons cela de plus près. Pourquoi tant de pelouses ont-elles de la difficulté? Sécheresse, insectes, mauvaises herbes, etc: ce sont de petites complications de tous les jours qui ne devraient pas être si dévastatrices. Si elles le sont, il faut accepter que ce sont des symptômes d’un problème plus profond, un problème sous-jacent dans les deux sens du terme. Car le problème est simpe: la terre dans laquelle le gazon pousse n’est pas à la hauteur. 

Il faut une bonne terre pour obtenir une bonne pelouse!

C’est une erreur grave qui se répète constamment. Plutôt que d’investir dans une terre de qualité qui aurait donné un gazon de qualité pendant 40 ans et même plus, l’installateur — que ce soit le constructeur, le promoteur ou le propriétaire —, a décidé de lésiner sur la qualité de la terre. Il a installé le gazon directement sur une terre de remplissage, un sol de troisième qualité. Ou s’il a appliqué une couche de terre, il a calculé économiser là aussi en utilisant la terre la moins chère qu’il pouvait trouver. Souvent, c’était de la «terre noire», qui n’est même pas de la terre, mais une tourbe de troisième grade. On obtient alors un gazon qui paraît acceptable pendant deux ou trois ans, puis qui se dégrade. Et qui ne récupère jamais tout à fait par la suite.

3 ans de vie utile versus 40 ans? Il me semble pourtant que le choix devrait être clair!

Dois-je tout refaire?

Gazon en très mauvais état.
Parfois, le gazon est réellement à refaire, comme ici. Mais on peut récupérer un gazon dans un état faible avec relativement peu d’efforts. Photo: Jeff Smith, houzz.com

Eh bien, parfois oui, si la situation est vraiment grave. Alors, une réfection totale est la seule solution logique. C’est le cas si vous jugez que plus de la moitié du gazon est mort ou a été remplacé par les mauvaises herbes. Si oui, je vous conseille de consulter l’article Comment installer une pelouse… à entretien minimal pour savoir comment faire. Mais habituellement, on peut récupérer une pelouse faible tout simplement en apprenant à faire un terreautage suivi d’un sursemis!

Terreautage d'un gazon.
Le terreautage est généralement le traitement nécessaire pour redonner de la vigueur à un gazon défaillant. Photo: cloverdalemowing.com

Terreauter une pelouse veut dire la couvrir d’une mince couche de terre ou d’autre substrat. Lorsque vous appliquez de la terre ou du compost sur un gazon, les particules se faufilent à travers les feuilles des graminées et s’accumulent sur le sol. Les graminées du gazon réagissent en prenant racine dans cette nouvelle couche et s’en trouvent revigorées. Par contre, il ne faut pas en appliquer trop à la fois pour ne pas étouffer l’herbe encore en bonne santé. 

Habituellement, on en applique 1 cm sur toute la surface du gazon s’il est clairement faible, mais un 0,5 cm peut suffire si vous jugez son état assez bon. 

Et par la suite, pour densifier le gazon, appliquez des semences fraîches, des semences à gazon de qualité. Assurez-vous de rechercher des semences à gazon contenant des endophytes, des champignons bénéfiques qui résident à l’intérieur des graminées et les aident à résister aux insectes nuisibles.

Si vous trouvez que les résultats ne sont pas convaincants, répétez l’année suivante. Là, vous devriez voir une très bonne différence.

Une analyse aux 4 ou 5 ans

En plus de tout autre effort pour remettre votre gazon d’aplomb, il est toujours important de faire faire une analyse du sol, et ce, aux 4 ou 5 ans. Et d’apporter les correctifs recommandés, comme l’application de chaux si la terre et trop acide ou de soufre si elle est trop alcaline. Vous trouverez plus d’information sur l’analyse du sol dans l’article L’analyse du sol: pour tirer les choses au clair.

Comment faire

On peut ravigoter un gazon au printemps, quand la terre commence à s’assécher et que le gazon amorce son verdissement, ou à l’automne, jusqu’à environ 4 semaines avant que le sol ne gèle. 

Les préalables

Mauvaises herbes dans une brouette.
Enlevez d’abord les mauvaises herbes. Photo: Irina274, depositphotos

Commencez par désherber grossièrement. Peu de gens ont la patience d’enlever toutes les mauvaises herbes, mais arrachez au moins les plus voyantes. Il existe encore des herbicides biologiques (à base de savon, de vinaigre, d’acide citrique, etc.) qu’on peut appliquer directement sur les plantes indésirables si vous préférez, mais faites attention de ne pas les appliquer sur les graminées restantes, car ils tuent sans distinction toutes les plantes.

Si votre sol est très compact, passez un aérateur sur sa surface (disponible chez les compagnies de location). Pour vérifier, essayez d’enfoncer un crayon de plomb dans le sol. S’il résiste ou casse, vous avez besoin d’aérer. Sinon, passez cette étape.

Faut-il déchaumer? (Paraît-il qu’il faudrait dire «défeutrer».) Sous un climat très sec, oui, mais il y a rarement des problèmes sérieux de feutre dans l’est du Canada (je ne sais pas pour mes lecteurs européens). Car le feutre, cette couche de racines et rhizomes mélangés aux brins d’herbe en décomposition, est normalement bénéfique. Cependant, s’il dépasse 1 cm d’épaisseur, oui, louez une défeutreuse afin de l’amincir. 

Faut-il fertiliser? Je présume que vous allez acheter une terre de qualité et, si oui, elle a déjà été enrichie d’un bon engrais. Si vous avez acheté une terre bas de gamme (ce qui n’est pas logique dans les circonstances, car le but de l’exercice est de vous débarrasser de la terre d’origine de troisième qualité!), oui, bien sûr, appliquez un engrais juste avant de terreauter.

Passez à l’acte : le terreautage

Sac de terre Golfgreen.
Terre à pelouse Golfgreen. Photo: Canadian Tire

Étalez maintenant une terre à pelouse sur toute la surface de la pelouse. Préférez une terre de grande qualité, comme la terre à pelouse enrichie Golfgreen, idéale pour aider à retenir une bonne humidité et pour stimuler une germination et un établissement plus rapides et une croissance plus dense. 

Si vous savez que la qualité de votre sol est faible, passez à un niveau supérieur et utilisez un produit encore plus riche, additionné d’un engrais supplémentaire, comme la terre à pelouse Golfgreen NitroGROW, qui est encore plus riche, retient plus d’humidité et stimule mieux la germination. 

Vous pouvez aussi appliquer un compost, surtout si vous avez une source de compost de grande qualité. Faites toutefois attention aux composts qui contiennent surtout de la tourbe horticole («peat moss»), qui sont plus un remplissage qu’un amendement efficace. Si vous voulez sauver un gazon, c’est un compost riche qu’il vous faut!

À l’achat, insistez pour que la terre soit libre de graines et de rhizomes de mauvaises herbes. Si vous ne le dites pas, certains marchands peu scrupuleux peuvent vous refiler des produits contaminés.

Pour étaler la terre, il est bien sûr possible de louer une petite terreauteuse, mais il est normalement assez facile de le faire avec un bon râteau à feuilles. 

Mettez plus épais de terre dans les dépressions, moins sur les bosses: ainsi, quand vous aurez terminé, votre pelouse sera plus égale. 

Les sursemis

Main tenant des semences de gazon.
Il faut toujours sursemer avec des semences de gazon de qualité pour compléter un terreautage. Photo: elenathewise, depositphotos

Semez maintenant par-dessus la couche de terre fraîchement posée avec une semence à pelouse de qualité. Vous pouvez également ajouter à ce mélange des graines de trèfle blanc.

Épandeur de semences sur une pelouse.
Utilisez un épandeur pour l’application de semences. Photo: Canadian Tire
Illustration de l'application de semences de gazon en deux parties.
Passez deux fois avec l’épandeur, dans un sens, puis à angle droit. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux

Habituellement, on fait deux passages. Réglez l’épandeur à la moitié de la quantité recommandée et passez sur la pelouse d’abord dans un sens, aller-retour. Ensuite, passez dans l’autre, donc à angle droit, encore aller-retour. Cela donnera une application plus égale (et donc une pelouse plus égale) que de tout épandre dans un seul sens. 

Maintenant, ratissez avec le râteau à feuilles pour enfoncer les graines un peu afin que les oiseaux n’en mangent pas trop. 

Finissez par un bon arrosage en utilisant un arroseur à gazon ou un système d’irrigation.

Entretien de votre pelouse renouvelée

Arroseur sur une pelouse.
Le gazon ne doit pas s’assécher complètement pendant les premières semaines, le temps que les jeunes graminées s’enracinent. Photo: Canadian Tire

Pendant deux ou trois semaines, tenez le sol humide. Il peut falloir arroser tous les deux ou trois jours s’il n’y a pas de pluie. Et évitez de marcher sur le gazon. 

Vous verrez que là où le gazon était fort, il passera à travers la nouvelle couche de terre pour s’y enraciner; là où il était faible, les graminées fraîchement germées les remplaceront. 

Homme qui tond une pelouse.
Commencez à tondre que les graminées atteignent environ 10 cm de hauteur. Photo: Canadian Tire

Quand les graminées atteignent environ 10 cm de hauteur, faites une première tonte (et allez-y délicatement, car les racines sont encore fragiles). Une tonte ou deux plus tard et votre gazon sera aussi beau (et peut-être plus beau!) qu’un gazon bien établi depuis plusieurs années!

Astuce: Assurez-vous que la lame de votre tondeuse est bien affûtée et qu’elle offre alors une belle coupe. Une lame mal entretenue déchirera le gazon, ce qui peut causer des inégalités et des brûlures et même provoquer des maladies de gazon. 


Belle pelose devant une maison blanche.
Une pelouse terreautée est une pelouse robuste. Photo: Canadian Tire

Et voilà! Un peu d’efforts, certes, mais vous aurez une pelouse beaucoup plus robuste qui résistera mieux aux intempéries et aux invasions.

Cet article a été réalisé grâce à une collaboration avec Canadian Tire.  

1 comment on “Comment redonner vie à une pelouse en détresse

  1. Corinne

    Aucun commentaire? Ils sont tous en train de passer la tondeuse, je parie ? Autour de chez moi les concerts de tondeuses ont commencé aujourd’hui (Québec zone 5a).
    Le petit carré de gazon que j’ai refait l’automne dernier devra être à nouveau semé, seuls les petits bulbes ont donné, c’était un premier essai, merci pour l’idée ??

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :