Bulbes Fêtes Plantes cadeaux

Le lis de Pâques: une belle floraison pas facile à répéter

Par Larry Hodgson

La fête de Pâques a une signification religieuse, bien sûr, mais aussi profane, car, pour beaucoup de gens, elle symbolise tout simplement le printemps. Ainsi, que votre Pâques soit sous la neige, comme c’est parfois le cas dans ma région, ou sous un brillant soleil et une température douce, pour beaucoup de gens, Pâques est souvent vu comme le début de la belle saison!

Ces compétiteurs

Il y a, bien sûr, des dizaines de fleurs sur le marché à la fête pascale – des azalées, des hydrangées, des potées de narcisses et de tulipes, des primevères, etc. – mais aucune n’est aussi étroitement associée à Pâques que le lis blanc. C’est le Lilium longiflorum, un lis trompette à longues fleurs blanches très parfumées, que nous préférons comme lis de Pâques. Pourtant, il existe de dizaines d’autres lis blancs qui auraient pu jouer ce rôle, notamment le lis de la Madonne (L. candida), un autre lis blanc qui est d’ailleurs le lis que nous voyons dans les vieux tableaux et icônes comme symbole de la pureté. Par contre, ce lis ne se force pas facilement et il serait difficile de l’obtenir en fleurs à la bonne date. 

Une floraison hors saison

Même le «lis de Pâques» (L. longiflorum) ne fleurit pas spontanément à Pâques. Bien au contraire, il est normalement à floraison presque automnale. Par contre, si on l’empote à l’automne et qu’on lui fait subir un hiver artificiel qui commence plus tôt qu’habituellement, il serait possible de le «réveiller» plus tôt que la normale et de le faire fleurir au printemps. C’est ce qu’on appelle «forçage»: on pousse une plante à fleurir avant son temps… et c’est toute une science!

Bulbes de lis de Pâques.
Bulbes de lis de Pâques. Photo: iBulb

En effet, chaque hiver, des producteurs de lis doivent savamment calculer la situation. Selon que Pâques est hâtif (22 mars au 2 avril), moyen (du 3 avril au 15 avril) ou tardif (du 16 avril à 25 avril), le producteur doit planter ses bulbes plus ou moins tôt. Ainsi, comme la date fatidique était le 17 avril cette année, les lis de Pâques que vous voyez sur le marché ont probablement été empotés très tard, vers la fin de décembre.

Il faut ensuite leur faire subir des températures fraîches pour simuler l’hiver: ainsi, les potées sont placées dans une serre à peine chauffée pendant environ un mois. Après un mois, on augmente la température un peu et la plante commence à pousser, peu à peu. Si la croissance s’accélère trop rapidement, on baisse la température; si elle retarde, on l’augmente ou on ajoute un éclairage artificiel. 

Aussi, le producteur doit prendre en considération l’habitude des consommateurs. Certains veulent acheter leur lis de Pâques pour le dimanche des Rameaux, d’autres pour Pâques lui-même. Et personne ne veut acheter un lis de Pâques le lundi de Pâques: les retardateurs seront compostés! Entre vendre tous ses lis à point ou tout rater, c’est donc une question de jours. Il n’est pas facile d’être un producteur de lis de Pâques!

Trucs pour le consommateur

Par contre, il est facile d’être un acheteur de lis. Vous n’avez pas à préparer votre achat des mois d’avance. Allez au magasin ou au marché le jour de Pâques ou au cours des semaines précédentes: voilà des lis par centaines, et à toutes sortes de prix! Comment alors choisir?

Lis de Pâques avec beaucoup de boutons de fleurs.
L’idéal, c’est de choisir une potée avec peu de fleurs ouvertes, mais beaucoup de boutons. Photo: Alabama Extension, Wikimedia Commons

Sachez d’abord que les lis sont surtout classés selon le nombre de boutons floraux qu’ils portent. Un lis bon marché aura moins de boutons floraux, parfois beaucoup moins, qu’un lis plus coûteux. Généralement, on cultivera 3 bulbes de lis, parfois même plus, par pot, pour pouvoir offrir un maximum de fleurs. Mais on produit aussi des pots à un seul bulbe pour les supermarchés et autres magasins non spécialisés où le consommateur préfère un solde à une floraison importante. 

Un autre facteur à regarder est la qualité de la potée et notamment l’état des feuilles. Sur un lis de qualité, les feuilles sont vert foncé luisant, il n’y a aucune feuille jaunie et de plus la tige est couverte de feuilles de haut en bas. Aussi, on ne devrait voir aucun signe d’insectes.

Si vous achetez un lis une semaine avant Pâques, recherchez une potée portant beaucoup de boutons floraux blancs, mais aucune fleur ouverte. Si vous prévoyez acheter un lis la veille ou le jour de Pâques, par contre, préférez toujours une potée avec beaucoup de boutons, mais cette fois avec au moins quelques fleurs ouvertes. Par contre, si la potée est pleinement fleurie, c’est que la floraison est passablement avancée et durera moins longtemps chez vous. En général, il est préférable de choisir une plante avec peu de fleurs ouvertes, mais beaucoup de boutons: cela fera davantage durer le plaisir.

Conserver son lis de Pâques

Pour conserver la belle floraison de votre lis de Pâques le plus longtemps possible, voici quelques conseils : 

  • Faites bien emballer le lis s’il fait froid. «En avril, ne te découvre pas d’un fil», dit le dicton… et il s’applique au lis de Pâques aussi. Cela est surtout vrai dans les climats comme le mien, à Québec, où il n’est pas du tout rare d’avoir des températures négatives à la mi-avril! 
3 potées de lis de Pâques recouvertes d'un couvre-bot en aluminium.
Il faut enlever ou à tout le moins percer le fond du couvre-pot d’aluminium pour assurer un bon drainage. Photo: walmart.com
  • À la maison, déballez la plante sans tarder et enlevez surtout le papier d’aluminium ou autre recouvrement qui cache le pot de la vue. Il vous empêche de savoir quand la plante manque d’eau et, de plus, il évite le surplus d’eau de se drainer du pot, ce qui pose problème en cas d’un surarrosage accidentel. Ainsi, cette petite décoration peut causer la perte de la plante! (Lisez Emballage cadeau mortel pour plus d’information.) Si vous décidez de conserver le cache-pot, percez à tout le moins un trou au fond pour vous assurer que toute eau donnée en trop ira dans la soucoupe que vous fournirez.
  • Pour garantir la floraison la plus durable possible, placez votre lis dans un emplacement moyennement éclairé et très frais (entre 15 et 18 °C), car le plein soleil et des températures chaudes feront faner les fleurs avant leur temps. Comme il n’est pas toujours possible de maintenir votre maison constamment à ces températures, évitez au moins le plein soleil le jour et placez la plante dans une pièce plus fraîche le soir. Évitez surtout les emplacements près des bouches de chaleur ou du foyer. 

?? Attention à minou! Oui, le lis de Pâques est toxique… pour les chats et pour certains oiseaux. Il faut toujours le tenir hors de leur portée!

  • Assurez-vous d’arroser votre lis dès que son terreau paraît sec au toucher. Même en temps de croissance normale, le lis déteste la sécheresse: imaginez en pleine floraison!
  • On peut aussi supprimer les anthères jaunes de la fleur, car le pollen jaune qui tombe sur des nappes ou des vêtements est tâchant. Tristement, par contre, cela diminue considérablement l’apparence de la fleur. 
  • Enfin, supprimez les fleurs fanées à mesure pour que la plante paraisse toujours à son meilleur.

Et la prochaine floraison?

Triste nouvelle: le lis de Pâques ne fait pas une bonne plante d’intérieur. Il nécessite un hiver froid, une situation difficile à donner dans une résidence normale. Par contre, vous pouvez, si vous le désirez, le conserver comme plante verte quelques semaines après la floraison (le temps que la température se réchauffe un peu) et le transplanter par la suite en pleine terre. 

Lis de Pâques plantés dans une plate-bande.
En Europe, on peut très souvent cultiver le lis de Pâques en plein air comme tout autre lis. Photo: Alabama Extension, Wikimedia Commons

Les résultats de cette transplantation seront toutefois variables. Chez nos amis français et belges, où les hivers sont relativement doux (zones de rusticité 7 à 9), le lis de Pâques peut survivre au froid et refleurir tous les ans! Mais à la fin d’août ou en septembre, sa saison de floraison normale, pas à Pâques. 

Les jardiniers canadiens, sauf ceux des régions côtières de la Colombie-Britannique, n’auront pas ce loisir. Il fait trop froid chez nous (zones de rusticité 6 ou moins) et alors, nos lis mourront probablement l’hiver prochain. Vous pouvez planter le vôtre dans le parterre pour le feuillage vert qu’il vous offrira l’été de sa plantation, mais il y a peu de chances que cela vous donne autre chose que du feuillage. 

De toute façon, il n’y a aucune obligation d’essayer de «sauver» toutes les plantes que vous recevez. Il est parfaitement légitime de déposer votre lis de Pâques au compost quand il a cessé de fleurir. Mais au moins il vous aura donné deux bonnes semaines de belles fleurs parfumées auparavant… et vous pourrez toujours en acheter un autre à Pâques l’an prochain!

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de 65 livres de jardinage, conférencier et vulgarisateur hors pair, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous a quitté en octobre 2022. Reconnu pour sa grande générosité, sa rigueur et son sens de l'humour, il a touché plusieurs générations de jardiniers amateurs et professionnels pendant 40 ans de carrière. Grâce à son fils, Mathieu Hodgson, et une équipe de collaborateurs, le blogue jardinierparesseux.com continuera sa mission de démystifier le jardinage et le rendre plus accessible à tous. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2800 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

17 comments on “Le lis de Pâques: une belle floraison pas facile à répéter

  1. Merci Est ce que les sutres lys plus rustiques peuvent être mis en terre plus tôt ? Avant qu’ils fleurissent ? Est-ce possible ?

  2. Denise B. Québec, Qc

    Moi j’adore les jacinthes et j’en ai acheté 2 plants hier, un pour ma belle-mère chérie et l’autre que j’ai gardé pour humer son parfum sans me lasser. Que devrais-je faire lorsque le plant aura fané, j’aimerais bien récupérer les bulbes et les installer au jardin, là où la neige fond en premier.

  3. Les lys de la madone peuvent – ils être cultivés au Québec dans les zones froides ?

    J’en vois de moins en moins, les miens ont disparu, boulottés par les criocères. Les commerçants en offrent toujours des bulbes à la vente
    C’était la fleur emblématique des premières communions avec leur parfum entêtant, et également une fleur indissociable des jardins de curés. On employait les bulbes comme remèdes à toutes sortes de maux, une véritable panacée.
    Les lys « longiflorum » ont ils les mêmes qualités thérapeutiques ?

  4. Les planter tout simplement à l’endroit qui vous plaira, quand les fleurs seront fanées. Peut être les protéger un peu en hiver (paillage) si votre région est vraiment très froide et s’il gèle profondément. Les bulbes vont se reposer jusqu’à la fin de l’hiver prochain et ils refleuriront aux premiers beaux jours.

  5. Les planter tout simplement à l’endroit qui vous plaira, quand les fleurs seront fanées. Peut être les protéger un peu en hiver (paillage) si votre région est vraiment très froide et s’il gèle profondément. Les bulbes vont se reposer jusqu’à la fin de l’hiver prochain et ils refleuriront aux premiers beaux jours.

  6. Pardon d’embarrasser le blog.
    Les deux messages mal placés sont à l’intention de Denise B. Ils n’ont pas voulu se mettre à la rubrique répondre !

  7. Pour la première fois de ma vie j’ai reçu un lis de Pâques . Votre article tombe à point. Quel parfum envoûtant !
    Merci pour toutes vos publications et joyeuses Pâques.

  8. Que faire contre les crioceres à part les enlever à la main ? En France, dans la drôme, j’ai plantés les lys de la Madone à l’extérieur et ils reviennent inlassablement depuis plus de 30 ans. Merci pour vos réponses et vos articles

  9. Alain Mallette

    Bonjour Annick
    voir: jardinierparesseux.com/2015/06/10/comment-jai-gagne-la-guerre-contre-le-criocere-du-lis
    Bon jardinage

  10. Merci, j’ai lu attentivement la rubrique et je vais essayer la solution d’huile essentielle de menthe poivrée et la de planter de l’armoise citronnée en périphérie……

  11. les miens refleurissent au jardin d’habitude.

  12. Il faut croire que je déjoue les pronostics car mes lis achetés il y a 4 ans refleurissent sans faute tous les ans…et ce, à Québec

    • Mais est-ce que c’était des lis de Pâques (Lilium longiflorum), à trompettes blanc immaculé? Il n’y a pas de problème pour les lis asiatiques (orange, rouges, roses, jaunes, etc.) qui sont parfaitement rustiques.

  13. c’est vraiment le lis de pâques blanc(lilium longiflorum)
    il refleurie tous les ans et il se multiplie beaucoup…presque envahissant

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :