Travaux saisonniers

Pour bien lancer le jardinage au printemps

Photo: alexraths, depositphotos

Par Sean Barker

Le printemps est une période de plus en plus occupée dans le jardin. Le temps d’arrêt de l’hiver cède sa place à une explosion de vie et de couleurs, avec l’apparition des perce-neiges, puis des narcisses et bientôt des tulipes. Bien que les fleurs du début du printemps représentent une nouvelle vie, elles signalent également au jardinier qu’il est temps de commencer à préparer son terrain en vue de l’été à venir.

Nous explorons ici quelques-uns des meilleurs conseils pour tirer le meilleur parti de votre jardin ce printemps.

Inspection printanière et un peu de ménage

Le premier travail dans n’importe quel jardin au printemps est de l’inspecter et de faire un petit ménage. Il n’est pas nécessaire d’enlever les feuilles mortes — elles font un excellent paillis! —, mais il y a souvent des tiges encore dressées des vivaces de l’année précédente à abattre. Coupez les graminées à feuilles caduques aussi. 

Vous pouvez déposer ces «déchets» au sol entre les plantes pour qu’ils se décomposent sur place et enrichissent le sol. Ou mettez les matériaux dans votre composteur. Il vaut toutefois mieux ne pas y placer les mauvaises herbes. Si vous essayez de composter des mauvaises herbes, vous vous créerez des problèmes plus tard en répandant leurs graines dans votre compost.

Assurez-vous que la température est constamment supérieure à 10 °C avant d’enlever tout déchet au sol. Enlever les déchets plus tôt peut mettre prématurément fin à l’hibernation des insectes et autres petits habitants bénéfiques du jardin.

Pensez d’abord aux produits inertes

Escaliers de jardin
Le meilleur moment pour vérifier et corriger les problèmes dans les structures du jardin et autres produits inertes est lorsque les plantes sont encore au ralenti au début du printemps. Photo: Tzido, depositphotos

Il y a une période au début du printemps où le sol est encore susceptible de geler et ne doit donc pas être travaillé. Par conséquent, vous pouvez passer ces premiers mois à vous occuper des tâches d’aménagement paysager que vous avez planifiées.

Lors de votre inspection, vous avez peut-être constaté des dommages aux murs de soutènement, des dalles de votre terrasse devenues un peu inégales, une clôture qui nécessite un peu d’entretien et plus encore. Alors que les plantes sont encore en dormance et que la petite faune du jardin est en hibernation, c’est le meilleur endroit où investir vos efforts.

Vous pouvez également utiliser ce temps pour mettre en place un treillis, un tuteur ou d’autres appuis pour vos plantes, surtout si le sol est humide plutôt que gelé. Installez maintenant les anneaux à pivoines sur les variétés aux tiges faibles. Il est plus facile de le faire quand les pousses sont petites, car c’est un travail difficile lorsque les feuilles se sont déployées et qu’il y a risque de les briser.

Taillez les arbustes 

Pour certains types d’arbustes et d’arbres ligneux, le printemps est le meilleur moment pour sortir vos sécateurs. Recherchez soigneusement les variétés qui bénéficient d’une coupe printanière avant de commencer. La règle générale est que tout arbuste à fleurs qui fleurit sur du bois neuf, soit sur la croissance de cette année, convient à la taille au printemps. Le printemps n’est pas le moment de tailler les arbustes à floraison précoce qui fleurissent à partir de vieux bois, comme l’azalée, le lilas, le physocarpe et le forsythia.

Vous pouvez commencer par supprimer tout ce qui a été cassé ou endommagé pendant l’hiver. Recherchez des dégâts causés par la glace, ainsi que des fissures causées par le vent. Vous pouvez également enlever tout bois mort à ce stade.

Divisez les vivaces et transplantez les bulbes

Vivaces qu’on divise.
Lorsque les plantes vivaces commencent à sortir de terre, vous pouvez les diviser. Photo: steamboatpilot.com

Le début du printemps se caractérise par des touffes de vivaces qui sortent de terre et la feuillaison graduelle des arbustes. Il est maintenant temps de diviser et de transplanter les vivaces qui ont dépassé leur espace alloué, qui sont trop grandes pour votre aménagement ou qui ont besoin de contrôle. Idéalement, vous diviserez les vivaces à la saison opposée à leur floraison. Au printemps, divisez les vivaces qui fleurissent tardivement (à l’été ou l’automne). Attendez à l’automne pour diviser celles qui fleurissent au printemps. De cette façon, vous éviterez de perturber leur cycle de floraison.

Déplacez les arbustes à feuilles persistantes avant que leur nouvelle croissance n’apparaisse. Cela leur donnera le temps de rétablir un système racinaire robuste. Les arbustes à feuilles caduques sont plus tolérants et peuvent être déplacés en feuilles. Évitez toutefois de le faire lorsqu’ils sont en fleurs.

Graines à semer

C’est aussi le temps de commencer à semer vos graines à l’intérieur dans des plateaux. Les géraniums, les bégonias, les mufliers, les poivrons et les aubergines ont tous besoin d’une longue saison de croissance et il faut donc les démarrer tôt, à l’intérieur, dans la plupart des régions.

Supprimer les insectes nuisibles avant leur éclosion

Avant que la température ne monte, faites le tour de votre jardin pour chasser les bestioles nuisibles qui vous causeront tant de problèmes plus tard au printemps et en été. Regardez attentivement les couronnes des plantes vivaces et recherchez les limaces, les escargots et les colonies de pucerons qui peuvent y hiverner.

Si vous jardinez en pot et que vos pots ont hiverné dehors remplis de terreau, vérifiez s’il y a des larves de charançons de la vigne dedans, soit de petits vers blancs qui se nourrissent des racines des plantes.

Installez un baril de récupération d’eau

Baril de récupération d’eau pour l’arrosage
Les plantes préfèrent généralement l’eau de pluie à l’eau du robinet. Photo: aspendendron, depositphotos

Le printemps est généralement une saison pluvieuse. La nature sait que la nouvelle vie a besoin d’eau et donc elle fournit des pluies abondantes. C’est le moment idéal pour récupérer l’eau de pluie pour les mois d’été. L’utilisation d’un baril de récupération d’eau réduira la nécessité pour votre municipalité de recourir aux réserves d’eau souterraine et d’en prélever dans une rivière ou un lac en été, ce qui nuit à l’écosystème local.

Bien que la récupération de l’eau de pluie soit essentiellement dans le but d’aider l’environnement, elle est également le meilleur choix pour votre jardin. De nombreuses plantes se porteront bien mieux arrosées à partir de votre baril qu’avec l’eau du robinet, souvent plutôt alcaline.

Placez votre baril sous un tuyau de descente sur votre maison ou votre remise. La plupart des maisons nouvellement construites ont un tuyau d’évacuation fermé et vous alors aurez besoin d’un kit de dérivation pour siphonner l’eau dans votre baril.

Plantez vos bulbes d’été

Le printemps n’est pas seulement le moment pour un peu de réorganisation; c’est aussi le moment pour la planification. Il n’est pas trop tard pour chercher de nouvelles variétés à planter: qu’y a-t-il de plus agréable que de parcourir un catalogue horticole avec votre café tôt le matin?

Les bulbes d’été arrivent déjà sur le marché à cette période: lys, dahlias, glaïeuls, cannas, etc. Ils sont en jardinerie et aussi largement offerts sur Internet. Lorsque le sol se réchauffe et s’assèche un peu, il est temps de le préparer et de planter vos bulbes. Plantez d’abord ceux qui tolèrent un sol froid, comme les lys et les glaïeuls. Attendez que le sol soit bien réchauffé avant de planter les bulbes plus tendres, comme les dahlias, les cannas et les bégonias tubéreux. 

Lorsque vous plantez vos bulbes, assurez-vous de faire correspondre la variété au type de sol. Le sol de presque tous les bulbes doit être bien drainé, car un bulbe pourrira dans un sol constamment gorgé d’eau. Pour la plupart des bulbes, n’oubliez pas de planter le bulbe avec la pointe vers le haut.

Une saison de réveil

Oui, le jardinage extérieur renaît au printemps. Peu à peu, étape par étape et sans nécessairement devenir un fardeau, il y a plusieurs menus travaux dont il faut s’occuper afin de rendre votre jardin le plus beau, le productif et le plus écologique possible!

À propos de l’auteur

Cet article a été rédigé par Sean Barker, le directeur général de First Tunnels, qui est l’un des principaux fournisseurs britanniques de polytunnels domestiques et commerciaux.

Article traduit et adapté de l’anglais par Larry Hodgson

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 500 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

14 comments on “Pour bien lancer le jardinage au printemps

  1. Jean lacombe

    Que pensez vous de la grelinette

    • À quoi peut bien servir le carré tout en haut sur lequel il est inscrit:RECHERCHE?

    • Je ne peux évidemment pas répondre au nom de notre cher ami Larry, mais je pense, d’après mon expérience personnelle que c’est un outil particulièrement intéressant D’abord, sur le plan pratique, car il est bien moins fatigant à manier qu’une fourche ou une pelle bêche, moins bruyant qu’une fraise ou un motoculteur.
      Avantage « environnemental » : il permet d’aérer le sol sans le retourner ou le détériorer comme font les dents de la fraise. Cela permet, associé au paillage, d’avoir un terrain léger, facile à entretenir. Si du compost par exemple a été répandu sur le sol, les trous produits par les dents de l’engin lui permettront de pénétrer dans les sol.
      Au printemps, je me contente d’aérer sol que j’ai protégé durant l’hiver, passer un coup de râteau et je suis prêt à planter ou à semer.
      Seul inconvénient, il faut parfois creuser pour déterrer des racines d’adventices qui deviendraient invasives.

      • 😊

      • Tante Gertrude

        Une fourche fait le travail pour de petites surfaces…C’est moins couteux (a moins de la fabrique) et plus facile à ranger.

        Pour la durée d’utilisation ca ne justifie pas l’achat…

        J’aime autant fourcher que greliner.

  2. Bonjour, est-ce qu’il faut mettre de l’engrais dans les plates bandes au printemps ? Ou à ll’automne?

  3. Cet article comme tous les autres est très complet, merci beaucoup !

  4. Dire que c’est déjà le printemps là-bas, au Royaume-Uni!

  5. Denis & Lucie Vallée

    OU trouver information sur les bulbes de Cannas et les graines pour semer et quand le faire pour les cannas

  6. Christian

    Bonjour, je lis que pour certaines plantes, dont les heuchères, doivent parfois être renchaussées à cause du gel/dégel de l’hiver.

    Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer c’est quoi renchaussées une plante ?

    Merci
    Christian

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :