L’edelweiss: inspiré par une chanson!

Par défaut

Edelweiss (Leontopodium alpinum). Photo: J&Konrad, flickr.com

EDELWEISS 
Leontopodium alpinum

Nom anglais: Edelweiss 
Dimensions: 10-40 cm × 20-40 cm 
Exposition: ☀️
Sol: bien drainé, légèrement humide à plutôt sec, jamais trop riche 
Floraison: juin-juillet 
Multiplication: division, semences 
Utilisations: plate-bande, bordure, massif, rocaille, muret, bac, jardin xérophyte, fleur coupée et séchée, plante médicinale 
Associations: œillets, petites graminées, joubarbes, gentianes 
Zones de rusticité: 3-7

Il y a plus d’une cinquantaine d’espèces de Leontopodium (le nom veut dire «patte de lion», car leurs bractées ressemblent à des griffes), distribuées un peu partout dans les zones alpines et arctiques de l’Ancien Monde, mais une seule est couramment cultivée: l’edelweiss alpin (L. alpinum), indigène des Alpes autrichiennes, bien sûr, mais aussi d’autres régions montagneuses en Europe. Edelweiss est le nom commun allemand et veut dire «noble blanc». 

Pour beaucoup d’entre nous, c’est le film La mélodie du bonheur, qui a inspiré notre intérêt pour l’edelweiss. Photo: abcnews.go.com

La plante a été popularisée par la chanson éponyme de la comédie musicale La mélodie du bonheur, écrite par Richard Rogers et Oscar Hammerstein II, ce qui fait que la plupart des gens connaissent davantage l’air de la chanson qu’ils n’ont vu la plante, laquelle demeure relativement rare dans nos jardins.

Elle n’est pas non plus l’emblème floral officiel de l’Autriche (ce rôle échoit à la gentiane alpine, Gentiana alpina)mais plutôt de la Suisse (on se demande si Rogers et Hammerstein ne se sont pas trompés en choisissant la fleur de leur chanson). 

Son nom botanique a récemment était modifié: on le considère désormais comme une sous-espèce de L. nivale, soit L. nivale alpinum. Cependant, le nom L. alpinum demeure le nom utilisé dans le commerce.

Inflorescence d’edelweiss. Photo: seedcorner.com

Il s’agit d’une plante formant une touffe de tiges dressées évasées portant des feuilles lancéolées couvertes de poils blancs. L’inflorescence se compose d’un bouquet de cinq à six petits capitules composés de petits fleurons blanc laineux en bouton, mais jaune crème à l’épanouissement. Ce qui attire l’attention est toutefois la collerette de bractées laineuses blanches qui entoure les capitules et les met en valeur. 

C’est une plante absolument superbe quand on la découvre lors d’une randonnée dans les Alpes, mais parfois décevante en culture, car les inflorescences deviennent grisâtres plutôt que blanches après une pluie et sont souvent souillées par des particules de terre. Pour les garder propres, couvrez le sol de gravier fin… et, tant qu’y être, de couleur foncée, ce qui fera ressortir davantage le beau gris argenté du feuillage et la blancheur étincelante des bractées. 

Edelweiss. Photo: http://www.jparkers.co.uk

Enfant, j’avais l’impression que l’edelweiss était une plante rare et de culture extrêmement difficile, presque impossible à cultiver en dehors des Alpes autrichiennes et suisses, mais en fait, c’est une plante de culture simple, réussissant dans presque toutes les conditions, conditions de rocaille, s’entend! Donc, plein soleil ou presque et sol parfaitement drainé. L’edelweiss tolère très bien la sècheresse une fois établi et ne craint pas le calcaire. La plante est souvent dite « de courte vie », mais c’est surtout lorsqu’on la cultive en plate-bande dans un sol riche et assez humide (eh oui, on peut le faire). Dans un milieu rappelant sa haute montagne natale, et surtout dans les régions aux étés frais, l’edelweiss peut vivre de nombreuses années et se ressèmera presque assurément (mais pas au point de devenir envahissant). 

On le multiplie le plus souvent par semis (faciles à réussir), mais la division est possible aussi. 

Cherchez des plants d’edelweiss dans les pépinières spécialisées dans les plantes alpines. Quant aux semences, plusieurs semenciers en offrent, même sur Amazon.

Variétés

Leontopodium alpinum ‘Everest’. Photo: Fleuroselect

Leontopodium alpinum ‘Everest’: variété naine. Fleurit parfois la première année à partir de semences. Gagnante d’un prix Fleuroselect. Floraison: juin-juillet. 7-8 cm x 8-10 cm. Zones 3-7. 

Leontopodium alpinum ‘Mignon’: plus compact que l’espèce. Floraison: juin-juillet. 10-20 cm x 20-30 cm. Zones 3-7.

Texte tiré du livre La Bible des vivaces, tome 3.

4 réflexions sur “L’edelweiss: inspiré par une chanson!

  1. Feank

    Bonjour
    J ai fait la connaissance de cette fleur dans Astérix . Le druide en avait besoin comme ingrédient pour une potion. Et elle était présentée comme rare.

  2. Louise D. guide au Jardin botanique

    Pour les gens de la région montréalaise ou les visiteurs, on peut la voir au Jardin botanique, au jardin alpin, dans la zone représentant les Alpes. La floraison se fait plus tôt dans la saison, il me semble qu’elle fleurait en mai ou en juin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.