Mythe horticole: la chaux tue les mousses

Par défaut

Pelouse envahie de mousse. Photo: pnwhandbooks.org

Il n’y a rien de plus désagréable qu’un mythe horticole qui refuse de mourir et, de plus, qui coûte cher aux jardiniers. Et c’est le cas de la croyance tenace qui prétend qu’on peut éliminer les mousses avec de la chaux. Tristement, même certaines jardineries continuent de répéter cette fausse information et ainsi leurs clients se font avoir. Non, la chaux ne tuera pas la mousse, du moins, à moins d’en appliquer tellement qu’elle risquera de tuer les plantes désirables aussi: vous venez donc de jeter votre argent par les fenêtres!

Ce mythe dérive de la croyance que la présence de mousses indique que le sol est acide. Or, ce n’est que partiellement vrai. En fait, les mousses se développent quand le sol est de piètre qualité, point à la ligne. Ainsi, les autres végétaux, et notamment les graminées de pelouse, poussent mal et les mousses, étant plus adaptables que la plupart des plantes supérieures, elles s’installent pour occuper l’espace laissé vide. Les mousses ne sont pas le problème, elles sont le symptôme.

Quand vous voyez de la mousse dans votre gazon, votre plate-bande ou votre potager, cinq facteurs surtout peuvent être en cause:

La mousse s’installe souvent à l’ombre, car les autres plantes n’y poussent pas. Photo: IvoShandor, Wikimedia Commons
  1. Emplacement très ombragé;
  2. Sol très pauvre;
  3. Sol détrempé;
  4. Sol densément compacté;
  5. Sol très acide (un pH de moins de 5,5).

D’ailleurs, c’est habituellement une combinaison de ces facteurs qui nuit tellement à la croissance des autres végétaux qu’elle laisse les mousses s’installer. Peut-être que le sol est compacté et ombragé, ou pauvre, détrempé et acide.

Certains de ces facteurs sont faciles à vérifier. On peut voir à l’œil si l’emplacement est ombragé et si vous pesez sur le sol et que l’eau en ressort, il est détrempé. Essayez d’enfoncer un crayon à mine dans le sol: si vous avez de la difficulté, il est trop compacté.

Pour savoir si le sol est réellement acide ou s’il est pauvre, par contre, il n’y a pas de trucs maison très efficaces: il faut faire une analyse de sol. N’appliquez surtout jamais de chaux avant de vérifier que le sol souffre vraiment d’une acidité excessive. La chaux est toxique pour les plantes si on ne l’utilise pas correctement!

Comment réellement éliminer la mousse

Le seul véritable secret pour contrôler les mousses est de rendre les conditions plus conviviales pour les autres végétaux. Aérer si le sol est trop dense (vous pouvez y mélanger beaucoup de matière organique), le drainer s’il est détrempé (en surélevant la parcelle, peut-être), l’enrichir avec du compost ou un engrais biologique s’il est trop pauvre, éclaircir les branches des arbres surplombants s’il est trop ombragé et bien sûr ajouter de la chaux, modérément, si l’analyse indique que le sol est très acide (et seulement dans ce cas). Ainsi, les autres végétaux vont pouvoir prospérer et vont — peu à peu, sur plusieurs années — en chasser les mousses.

Le paillis élimine la mousse dans un potager ou une plate-bande… mais si vous ne corrigez pas les conditions auparavant, la mousse peut parfois graduellement revenir… par-dessus le paillis! Photo: http://www.bhg.com

Ça ne va pas assez vite à votre goût? Après avoir fait les changements nécessaires, recouvrez le sol du potager ou de la plate-bande avec du paillis. Le paillis recouvrira la mousse, coupant sa source de lumière. Et sans lumière, la mousse va mourir.

Éliminer la mousse dans un gazon

On ne peut pas appliquer du paillis sur un gazon, par contre, du moins sans vouloir l’éliminer, car le paillis le recouvrira aussi, coupant sa lumière. À la place, essayez la méthode suivante:

Herbicide anti-mousse. Photo: Safer’s

Vaporisez le secteur avec un produit anti-mousse (habituellement un savon biologique comme le Safer’s De-Moss [Canada] ou le Croq’mousse des gazons [Europe]), offert en jardinerie, puis râtelez le secteur pour enlever la mousse quand elle est morte. Ensuite, réensemencez le secteur avec une semence à gazon appropriée (il existe des mélanges pour la mi-ombre, notamment). Attention, toutefois! Il n’est pas utile de ressemer si vous ne réglez pas la qualité du sol auparavant: même si vous traitez le secteur avec un anti-mousse, l’effet ne sera pas durable. La mousse va tout simplement repousser.

Mais faut-il éliminer la mousse?

À mon avis, c’est la vraie question à se poser. Après tout, ce n’est pas la mousse qui tue vos plantes, elle n’est qu’un symptôme que quelque chose ne va pas.

La mousse est si belle: pourquoi vouloir l’éliminer? Photo: http://www.instructables.com

À moins que vous ne viviez dans une forêt pluviale où l’humidité extrême fait que la mousse recouvre certaines plantes basses et ainsi les étouffe, la mousse n’est pas nuisible pour les autres plantes de son environnement et est même plutôt bénéfique. Un peu à la manière d’un paillis, un tapis de mousse au sol modère les soubresauts de température au niveau des racines, aide à empêcher le sol de trop s’assécher, contribue à enrichir le sol et réduit la pousse des mauvaises herbes. Elle peut même former de jolis tapis verts qui feraient jaunir d’envie beaucoup de gazons. Et la mousse entre les dalles d’un sentier: quelle beauté!

Voici un article portant sur comment cultiver la mousse plutôt que la détruire: Pierre qui roule n’amasse pas mousse.

Quand la mousse pousse sur les structures (toits, murs en bardeaux, etc.), d’accord, elle mérite un contrôle, car elle réduit leur durée utile, mais dans un jardin ou dans une pelouse… pourquoi ne pas apprendre plutôt à apprécier sa beauté et ses bénéfices?

L’être humain pense généralement qu’il sait faire mieux que dame Nature… mais à mon avis, c’est toujours elle qui a raison!

N.D.L.R. Billet originalement publié le 15 janvier 2016

5 réflexions sur “Mythe horticole: la chaux tue les mousses

  1. Amelie

    Ahhh fiou, je suis contente de votre conclusion, j’essayais d’avoir de la mousse dans ma cours ahah! J’essaie de lui donner un style japonais, et cette année j’ai sauté de joie en voyant de la mousse apparaître sur une roche!

    Merci pour tous ces articles que je dévore, comme vos livres d’ailleurs. J’ai même découvert dernièrement vos vidéos sur telemag, et on a tout arraché nos faux amis incontrôlables ☺️. Bref, j’espère bien devenir une vraie jardinière paresseuse, merci encore!

  2. Sylvie Durette

    Quand mon paysagiste a débarqué pour construire nos margelles l’automne dernier, je me suis précipitée pour récupérer la mousse qui poussait le long de la maison et la transférer entre les dalles menant à notre abri solaire, dans la partie ombragée. Elle s’est bien implantée. L’effet est vibrant de beauté. Et c’est gratuit. Comme plusieurs années avaient été nécessaires pour que les pierres entourant notre cascade soient finalement recouvertes de mousse, je n’allais certainement pas laisser passer cette opportunité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.