Quatre façons pour déchiqueter les feuilles d’automne

Par défaut

Photo: inhabitat.com

Ça y est! L’automne est vraiment arrivé et les feuilles tombent des arbres à feuilles caduques. Et en tant que bon citoyen de la planète Terre, vous allez nécessairement recycler les feuilles qui tombent.

Après tout, les feuilles mortes sont l’or brun du jardinier, tellement riches en matière organique et en minéraux qu’elles peuvent facilement remplacer les engrais coûteux (et souvent polluants). On peut les mettre dans le compost (ou en mettre de côté pour le compost de l’an prochain), on peut les appliquer comme paillis sur la plate-bande ou le potager (ou les mélanger à un paillis existant), on peut tout simplement les déposer dans un sous-bois, etc. Et on peut aussi les laisser sur le gazon si elles ne sont pas trop épaisses.

Mais, pour se décomposer rapidement, les feuilles doivent être déchiquetées.

Les grosses feuilles, comme celles des chênes, sont plus utiles si on les déchiquette. Photo: Alicja, pixabay

D’accord, cela est moins vrai pour les petites feuilles (feuilles de robinier, de pommier, de bouleau, etc.), mais les grosses feuilles (feuilles d’érable plane [érable de Norvège], de chêne rouge, etc.) posent un problème si on les laisse intactes. Elles tendent à s’imbriquer les unes dans les autres pour créer une barrière impénétrable que les plantes en dessous ont de la difficulté à pénétrer.

Aussi, les feuilles entières partent facilement au vent et dérangent les voisins; les feuilles déchiquetées, par un miracle quelconque de la physique, ne bougent pas du tout! Il suffit de les arroser une fois (ou de laisser la pluie le faire) et elles collent au sol. Et les feuilles de chêne, surtout, se décomposent très difficilement si on les laisse entières… mais en seulement quelques mois si on les déchiquette.

Et oui, en passant, vous pouvez utiliser les feuilles atteintes de maladies, comme la tache goudronneuse de l’érable ou la tavelure du pommier. Voici une explication.

Les 4 méthodes

À la tondeuse

On peut déchiqueter les feuilles avec une tondeuse à gazon. Photo: UK Turf

La méthode la plus facile pour déchiqueter les feuilles est tout simplement de les étaler sur le gazon (si elles ne s’y trouvent pas déjà) et de passer la tondeuse dessus. La tondeuse les réduira en miettes, parfaites pour le compost et le paillis! Et s’il n’y en a pas beaucoup, laissez les feuilles déchiquetées sur place — oui, sur le gazon! — pour le fertiliser.

À la souffleuse à feuilles

Aspirez et déchiquetez les feuilles en même temps. Ce modèle permet de en remplir de pleines poubelles dans le temps de le dire. Photo: worx.com

Si vous avez une souffleuse à feuilles (aussi appelé aspirateur-souffleur), mettez-la dans le mode aspirateur. Non seulement ramasse-t-elle les feuilles dans le sac assorti, mais elle les déchiquette aussi. Après, vous pouvez les déposer où bon vous semble.

À la tondeuse à fil

Déchiquetez vos feuilles dans une poubelle avec une tondeuse à fil nylon. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux

Versez les feuilles dans une grande poubelle et insérez-y une tondeuse à fil nylon (coupe-herbe). Maintenant, faites-la fonctionner quelques secondes, la levant et la baissant, comme si vous faisiez un milk-shake de feuilles. Les feuilles seront découpées en petites miettes et seront donc d’une taille parfaite pour le compost et le paillis.

À la souffleuse à neige

Oui, on peut déchiqueter les feuilles avec une souffleuse à neige! Photo: 041x, YouTube.ca

C’est une idée innovatrice, mais certaines personnes utilisent leur souffleuse à neige pour déchiqueter les feuilles. Même, elle déchiquette de grands tas de feuilles très rapidement. Dirigez la chute à neige où vous voulez que les feuilles aillent… et mettez-vous à la tâche!

Bon déchiquetage!

14 réflexions sur “Quatre façons pour déchiqueter les feuilles d’automne

  1. Salut
    Attention aux imprécisions et/ou anachronismes…
    La légende «Les grosses feuilles, comme celles des chênes, sont plus utiles si on les déchiquette. » n’illustre pas une photo de feuilles de chênes..
    Et (sauf erreur) les feuilles de chêne (en tous cas chez nous) ne tombent pas en automne mais au printemps…. à l’arrivée des nouvelles feuilles
    Bonne journée

      • Bonjour

        Oui j’aurais du m’en douter …. on a des variétés avec des feuilles totalement différentes et tous les chênes n’ont pas le même comportement.

        En revanche toutes les feuilles de tous nos chênes ne tombent pas avant le printemps ça c’est sur.

        Et elles brunissent très en retard par rapport aux autres essences

        NB : j’avais répondu par mail… avec les photos de nos chênes et de nos feuilles de chêne (France, Alpes de Haute Provence, 900m d’altitude) qui sont encore toutes vertes alors que ça brunit et rougit dans tous les coins.

  2. Monique

    Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je les laisse entières dans un sac pour l’hiver, et je les dépose ensuite dans mon jardin. Je marche régulièrement sur les feuilles pour qu’elles se déchiquètent d’elles-mêmes… peut-être est-ce l’ultime méthode de jardinier paresseux?

  3. Steve G.

    Je suis vraiment surpris par l’utilisation de la souffleuse. Je n’ai pas assez de feuilles chez nous pour l’essayer, mais je vais en parler à mon père… 🙂

  4. Marie-EveRichard

    J’ai un p’tit pincement au coeur parce que toutes ces méthodes nécessitent de l’essence. J’aurais beaucoup d’intérêt à connaître une méthode sans essence. Pour ma part, j’ai encore les vieux sacs de feuilles de l’année passée. Elles ont commencé à se décomposer donc elles ne partent plus au vent. Sinon rouler un grillage à poule sur les feuilles neuves et le retirer au printemps quand elles sont appalties? A+ et bonne journée!

    • Annie

      Il y a encore la tondeuse à rouleau (éviter les branches) ou le taille-bordure électrique, le souffleur à feuille électrique ou la tondeuse électrique. Ce n’est pas parfait mais au moins, les sacs sont épargnés et les feuilles sont compostées.

    • En fait, seule la souffleuse nécessite de l’essence. Il y a des modèles électriques pour la tondeuse à fil, la tondeuse à gazon et la souffleuse à feuilles. D’ailleurs, ça fait facilement 25 ans que je n’ai pas utilisé un moteur à essence sur mon terrain. Il existe des souffleuses à neige électriques aussi, mais je ne sais si leur puissance est suffisantes.

  5. Monique Jean

    Bonjour, devons-nous ajouter de la chaux à cause de l’acidité que dégage les feuilles? Depuis plusieurs années mes feuilles déchiquetées sont étendues sur les p.b. et le jardin. Merci

    • Pas du tout. Les feuilles ne sont pas acides, du moins, pas en fin de décomposition. Pendant la décomposition, elles sont parfois acides, parfois alcalines, selon leur état, mais la plupart finissent dans la gamme de pH 6,5 à 6,8. Rappelez-vous que la décomposition des feuilles aest naturelle et a lieu depuis de millions d’années: si elles étaient vraiment si acides qu’elles dérangent la croissance des plantes… il n’y aura plus de forêts, de savanes, de prés, etc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.