Cultiver un figuier en climat froid

Par défaut

Figuier  ‘Chicago Hardy’ de 2 ans cultivé en pot. Photo: http://www.easytogrowbulbs.com

Message reçu par courriel: Je cultive une dizaine de variétés de figuiers (Ficus carica), ici dans le Pontiac, région de l’Outaouais, au Québec (juste au nord d’Ottawa). La plupart proviennent de chez Richter en Ontario, commande postale par Internet. J’ai aussi quelques plantes que j’ai achetées dans les jardineries saisonnières des supermarchés locaux. J’en obtiens deux récoltes: une première production en juillet et une 2e à la fin septembre.

La plupart de ces figuiers sont rustiques en zone 7 ou 8 (peut-être 6 à la rigueur), alors que je vis en zone 5a: trop froid! Mais je les cultive en pot et les rentre à l’abri dans un garage pour l’hiver, ce qui les garde au frais et donc en dormance complète. Ensuite, je les ressors en plein air dès qu’ils sortent eux-mêmes de leur dormance à la mi-avril.

Figuier dormant couché dans une tranchée. Photo: http://www.instructables.com

On peut aussi, tard à l’automne, les coucher dans une tranchée dans le jardin et les recouvrir de terre ou de paille pour l’hiver, puis les redresser au printemps. 

C’est beaucoup de travail! Mais pour le «trip» de manger des figues que tu as cultivé toi-même, ça vaut le coup.

Marcel Pedneault

Réponse: Merci pour votre commentaire. Personnellement, quand j’étais jeune jardinier et prêt à tout exploit horticole, j’ai aussi cultivé des figuiers en zone 4 b (encore plus froid!) en utilisant les deux mêmes méthodes, mais je dois admettre que le «trip» en question n’a duré que quelques années, surtout le truc de les coucher dans une tranchée pour l’hiver: quel effort! (J’ai mis fin à cette idée après la première tentative!) 

Entre jardinier forcené et paresseux, je choisis le deuxième! Ill. Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500s trucs du jardinier paresseux

J’ai décidé que, finalement, j’aime mieux les fruitiers bien adaptés qui peuvent se cultiver sans effort spécial dans ma région, du style «planter et regarder pousser». Ce n’est pas pour rien qu’on m’appelle le jardinier paresseux!

Mais pour les jardiniers plus vaillants que moi, c’est vrai que cultiver un figuier hors zone est passionnant!

9 réflexions sur “Cultiver un figuier en climat froid

  1. Patrick

    Quand j’habitais Montréal, mon voisin italien avait un gros figuier de presque 10 pieds de haut, planté en pleine terre. Il survivait sans aucune protection hivernale. Il produisait beaucoup de figues chaque année, en septembre. Je ne suis pas sûr par contre qu’elles arrivaient à maturité… Quand on marche dans les ruelles de la petite Italie, on peut en voir parfois. Et pas besoin de fouiner par-dessus les clôtures, en général, les Italiens sont assez fiers, et aiment bien les placer pour qu’ils soient visibles et montrer leur succès!

  2. Marc Doré

    Est-ce que le figuier a absolument besoin d’une période de dormance? Si on le place en serre pour l’hiver, peut-on espérer une reprise fertile au printemps?

  3. Manon Richard

    Bonjour, j’ai deux jeunes figuiers , figues blanches et figues noires. Je demeure à Montréal. Dois-je couper mes figuiers avant de les rentrer dans mon garage pour l’hiver ?

      • Manon Richard

        Merci beaucoup Laidback Gardener. Je suis soulagée de connaître enfin précisément les soins à donner à mes figuiers avant de les rentrer pour l’hiver ! J’ai cependant trois autres petites questions qui me tracassent. 1) À quelle température dois-je entrer mes figuiers pour l’hiver ? 2) L’un de mes figuiers à beaucoup de figues, elles sont trop petites pour être consommées ( elles ont la grandeur d’une cerise noire plus ou moins ), dois-je les enlever avant de rentrer mes figuiers
        dans mon garage ? 3) J’ai cru comprendre que pendant l’hiver en période de dormance je devais donner au moins une tasse d’eau chaque mois à chaqu’un d’eux. Est-ce que je devrais mettre un peu d’engrais, genre fumier de poule en début de dormance ? Merci d’avance pour tout et bonne journée! 😊

      • 1. Pour les garder en dormance complète, visez 1 à 7°C.
        2. Laissez les fruits: souvent ils continuent de mûrir à l’intérieur.
        3. La mesure « une tasse » est un peu aléatoire: il faut en donner juste assez pour ne pas que le terreau s’assèche complètement et donc la quantité variera selon les conditions. Aucun engrais l’hiver: une plante qui « dort » n’a pas besoin de minéraux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.