Le petit narcisse qui a fait le tour du monde!

Par défaut
20171108A Victorcny2010, WC.jpg

Narcisse Sacred Chinese Lily. Source: Victorcny2010, Wikimedia Commons

Quelle belle découverte j’ai faite dans ma jardinerie locale! J’ai vu (et ai pu acheter) des bulbes de lis sacré chinois, en fait, un narcisse (Narcissus tazetta chinensis), vendu sous le nom de Chinese Sacred Lily. C’est la première fois que je vois ce narcisse légendaire en vente au Canada, bien qu’il semble assez couramment offert en Europe et aux États-Unis. Mon projet pour cet après-midi est donc de l’empoter avec l’aide d’une de mes petites-filles, Émilie, qui sera chez nous après l’école aujourd’hui, et de la faire participer à ce moment historique.

Le lis sacré chinois ne vient pas de Chine à l’origine, mais plutôt de la Méditerranée et du Moyen-Orient. Chaque bulbe produit de 4 à 6 feuilles vertes étroites et une tige portant jusqu’à 8 fleurs. Il est un très proche parent du narcisse Paperwhite (N. papyraceus), un autre narcisse de climat doux, mais s’en distingue par ses fleurs blanches à couronne jaune or (le Paperwhite est blanc pur) et par une taille plus petite (environ 40 cm). De plus, son parfum est moins intense et plus agréable. Génétiquement, il en diffère aussi par le nombre de chromosomes: le lis sacré chinois est diploïde et possède 11 chromosomes alors que le narcisse Paperwhite est tétraploïde, avec 22 chromosomes.

Petite plante, longue et fascinante histoire

Mais comment cette plante, originaire de l’est de la Méditerranée, et notamment d’Israël (elle est parmi les prétendants au titre du lis des champs tel que mentionné dans la Bible), est-elle devenue le chouchou des Chinois? On croit que c’est via la Route de la soie.

20171108B alloprof.qc.ca.png

Route de la soie. Source: alloprof.qc.ca

En effet, il y a environ 1200 ans, un chamelier entreprenant a dû croire que ses bulbes à floraison hivernale aux fleurs blanc et jaune pouvaient avoir de la valeur auprès des Chinois. De plus, comme le bulbe est en dormance pendant 9 mois, et donc facile à transporter, le déplacer sur de longues distances à dos de chameau ne posait pas de problème.

Tout cela est spéculation, bien sûr: personne ne sait comment cette plante essentiellement méditerranéenne s’est rendue en Chine. Il n’en demeure pas moins que la plante était mentionnée en Chine pour la première fois en 863 et est rapidement devenue le symbole même du Nouvel An chinois, car elle fleurit naturellement vers la date voulue (entre le 21 janvier et le 19 février, selon le calendrier lunaire chinois). De plus, sa couronne centrale jaune or est censée apporter la richesse à la maisonnée.

En Chine, en Corée et au Japon, le bulbe s’est échappé de la culture et pousse maintenant spontanément dans plusieurs régions à climat doux, d’où d’ailleurs le nom botanique N. tazetta chinensis (certains préfèrent N. tazetta orientalis).

Mais le bulbe n’avait pas encore fini ses pérégrinations. Il a aussi gagné le Nouveau Monde.

Ruée vers l’or

20171108C Peter Britt, Southern Oregon Historical Society.jpg

Fête du Nouvel An en Oregon dans les années 1850… avec une abondance de lis sacrés. Source: Peter Britt, Southern Oregon Historical Society

Ce sont des travailleurs chinois qui l’ont apporté en Amérique du Nord lors de la ruée vers l’or à la fin du 19e siècle (1848-1856). Il s’est naturalisé aussi en Californie où il pousse désormais dans les champs, les jardins abandonnés et les anciens cimetières chinois dans la région des mines d’or. C’est d’ailleurs lors de la ruée qu’il prend le nom de Chinese Sacred Lily (lis sacré chinois), nom habituellement utilisé aujourd’hui comme nom de cultivar. (Les Chinois l’appellent de différents noms, dont shui xian, lien chu et seui sin faa, selon le dialecte local.)

L’engouement des Chinois pour cette plante, encore aujourd’hui, est tel qu’il s’agit probablement du bulbe le plus vendu au monde.

Le cultiver chez vous

À moins que vous ne viviez dans une région au climat doux (zone 9), par contre, vous ne pourrez pas cultiver ce narcisse en plein air. La plupart des lecteurs de ce blogue devront le cultiver à l’intérieur, à l’abri des nuits très froides.

20171108D kentucky.coom.jpeg

Vous pouvez même planter les bulbes dans des pierres décoratives si vous le voulez. Source: kentucky.com

Empotez de 3 à 6 bulbes dans un pot de 15 à 20 cm. On peut les planter dans du terreau ou même dans des pierres décoratives. Il s’agit d’enterrer la partie arrondie du bulbe, mais de laisser la pointe sortie. Arrosez bien et placez la potée dans un endroit frais, si possible à moins de 18 °C la nuit. Vous pouvez, par exemple, placer la potée dans le réfrigérateur, dans un garage à peine chauffé, dans une véranda protégée ou sous une couche froide. La plante fleurira bien sous des températures plus chaudes aussi, mais elle aura alors tendance à s’étioler et un tuteur pourrait donc être nécessaire. Un ensoleillement intense aidera à garder la plante plus compacte si vous n’avez pas de contrôle sur la température.

Normalement, les bulbes fleuriront de 3 à 8 semaines après la plantation, selon la date de plantation (plus vous les plantez tardivement dans la saison, plus rapidement ils s’épanouissent).

Pendant la floraison

20171108F biglobe.ne.JPG

Fleurs du lis sacré chinois. Source: biglobe.ne

Il suffit de bien arroser quand le terreau est sec au toucher, voilà tout. Le lis sacré chinois peut facilement tolérer les températures d’intérieur normales lorsqu’il est en fleurs.

Après la floraison

La plupart des sources d’information sur le lis sacré chinois disent de jeter les bulbes après la floraison, qu’on ne peut pas les forcer une deuxième fois, mais je ne suis pas d’accord. Il suffit de laisser la plante faire son cycle de croissance normal et de continuer à l’arroser tant que son feuillage reste vert. Aussi, après la floraison, commencez à la fertiliser régulièrement. Quand les feuilles jaunissent enfin, ce qui peut prendre deux mois, arrêtez les arrosages et les fertilisations et permettez aux bulbes d’entrer en dormance. Placez-les hors de vue pendant le printemps et l’été, tout simplement. (On dit habituellement de les placer à la noirceur pendant leur dormance, mais en fait, l’éclairage ou l’absence d’éclairage n’est d’aucune importance.) Puis, l’automne suivant, recommencez les arrosages et la plante repoussera et fleurira prestement.

Faut-il viser le Nouvel An chinois?

20171108E Victorcny2010, WC.jpg

Lis sacré chinois en vente à Hong Kong pendant le Nouvel An chinois. Source: Victorcny2010, Wikimedia Commons

Cultiver le lis sacré chinois exactement à temps pour le Nouvel An chinois est tout un défi, car la fête change de date selon le calendrier lunaire chinois et les producteurs commerciaux asiatiques fournissent beaucoup d’efforts pour contrôler très précisément les conditions afin d’y arriver. Par contre, si vous commencez les arrosages environ cinq semaines auparavant (et le Nouvel An chinois aura lieu le 16 février en 2018), vous ne devriez pas être très loin du but.

Personnellement, je ne vise pas une date particulière. Je suis bien trop content d’avoir enfin trouvé ce bulbe que je recherche depuis des années pour attendre davantage!20171108A Victorcny2010, WC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s