Le chou frisé qui se prend pour du persil

Par défaut
20170411A.jpg

Chou frisé ‘Prizm’: on dirait du persil!

Le chou frisé, aussi appelé chou kale (Brassica oleracea acephala), est une variante non-pommée du chou connue, bien sûr, pour ses feuilles frisées… mais vous n’avez jamais vu des feuilles aussi frisées que celles de ‘Prizm’ F1, une nouvelle variété ultra compacte. Ses feuilles vert moyen sont aussi frisées que celles du persil frisé (Petroselinum crispum crispum)!

Mesurant seulement 38 cm de haut et 25 à 30 cm de diamètre, ‘Prizm’ est court et compact, presque sans tige. Espacez les plants de seulement 10 à 20 cm pour former une dense masse que les mauvaises herbes pourraient difficilement pénétrer. Comme ‘Prizm’ occupe peu d’espace dans le jardin, mais offre autant de matière à manger qu’un chou frisé deux fois plus large (le «frisage» condense la feuille, mais elle contient autant de tissu d’une feuille normale, un peu comme un accordéon dégonflé), il convient à merveille pour les petits jardins et les jardins en contenant. Et comme il est aussi très ornemental, il pourrait servir autant dans la plate-bande, en bordure par exemple, que dans le potager.

Comment le cultiver

Sa culture est facile. Il lui faut, de préférence, le plein soleil, mais il peut tolérer la mi-ombre, et un sol de jardin moyennement riche et bien drainé. Arrosez seulement quand le sol est sec.

Pour une récolte hâtive, semez-le à l’intérieur environ 6 à 8 semaines avant le dernier gel, ce qui donnera une plante prête à récolter seulement 35 à 45 jours après le repiquage. Vous pouvez l’acclimatez aux conditions d’extérieur et le transplanter en pleine terre avant la date du dernier gel, car il tolère bien les gels légers.

Vous pouvez aussi le semer directement à l’extérieur vers la date du dernier gel pour une récolte 50 et 60 jours tard. Un semis en pleine terre a l’avantage de le mettre davantage à l’abri de la piéride du chou (le célèbre papillon blanc dont la chenille s’attaque aux feuilles des choux) et de la mouche du chou, car leur première génération – celle qui cause le plus de dommage – sera déjà passée avant que les plants ne soient assez gros pour attirer l’attention des adultes.

Un bar à salade continuellement renouvelé

20170411B.jpg

Le chou frisé ‘Prizm’ occupe peu d’espace au jardin.

Vous n’avez pas besoin d’attendre sa pleine maturité avant de faire la récolte. Tout au long de l’été, récoltez quelques feuilles à la fois à partir de la base de la plante et elle les remplacera, tout simplement.

On peut utiliser ‘Prizm’ comme semis successif pour remplacer les légumes qui mûrissent rapidement, ce qui laisse un vide dans le potager, comme la laitue et les épinards. Un semis en août en vue d’une récolte automnale donnera des feuilles extra savoureuses, car les temps frais et même une touche de gel améliorent leur goût.

Bon pour la santé et au goût

20170411D

Le chou frisé ‘Prizm’ s’est mérité un prix Sélections All-America, toujours un garant de qualité.

Comme tous les choux frisés, ‘Prizm’ est très riche en antioxydants, bétacarotène, vitamine A, vitamine C, lutéine, zéaxanthine et calcium, ce qui en fait ce qu’on appelle un «super-aliment». Et sa saveur est excellente: plus doux que la plupart des choux frisés, avec un petit goût de noisette. Il peut se consommer cru ou cuit et peut, bien sûr, rehausser des boissons fouettées («smoothies») de ses vitamines et minéraux.

Où le trouver

Des plants du chou frisé ‘Prizm’ sont déjà en préparation dans différentes serres au Québec en vue de la vente de transplants en mai. La Ferme Bédard et Blouin à Québec, notamment, m’a assuré qu’elle l’offrirait. Vérifiez auprès de votre jardinerie locale pour voir si elle compte vendre cette plante. (Il est inutile de m’écrire pour me demander quelle jardinerie locale l’offrira: elles ne me le disent pas!)

Les semences sont facilement disponibles par la poste, notamment chez Veseys. Je n’ai pas pu trouver de source en Europe pour ce légume venu du Nouveau-Monde, mais ajouterai cette information si mes lecteurs m’en informent. Les Européens peuvent toutefois commander des semences par la poste d’un catalogue nord-américain.

Bon jardinage!

(Toutes les photos sont une gracieuseté de Sélections All-America.)20170411A

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s