Truc du jour

Des amaryllis mort-vivants

20151120A
Amaryllis trempée dans la cire.

Il ne semble pas avoir de limites aux atrocités qu’on peut faire subir aux plantes pour mieux les vendre. Après avoir offert des cactus décorées de fleurs séchées, des poinsettias pulvérisés de teinture fluorescente et de paillettes, des succulentes peintes de couleurs barbares et des orchidées injectées de teinture bleue (voir Attrapes horticoles du temps des Fêtes pour d’autres exemples), voici qu’on en invente un nouveau attrape-nigaud: un bulbe d’amaryllis mourant trempé dans de la cire de couleur. Je m’explique.

 

20151120D.jpg
Pas besoin de planter un bulbe d’amaryllis: il est parfaitement capable de fleurir à nu.

Quand un bulbe d’amaryllis est prêt à fleurir, il fleurira, même si on ne le plante pas. On peut la laisser trainer sur une tablette ou dans une boîte, sans soins aucuns, et la fleur sortira. On dit qu’il «fleurit à nu». Évidemment, cela n’est pas très bon pour la plante. Idéalement, on l’aurait empotée avant la floraison ou sinon, tout de suite après, mais reste qu’elle fleurit sans avoir été empotée, ce qui est assez surprenant.

 

20151120B
Amaryllis cirée, vaporisée de neige articifielle et crucifiée.

Or certains commerçants vont encore plus loin. Ils suppriment le plateau à la base du bulbe, plateau d’où poussent normalement les racines, puis ils trempent le bulbe dans une cire d’une des couleurs des fêtes: rouge, vert, blanc, or, argent, etc. Parfois ils ajoutent de la neige artificielle ou des paillettes. On enfonce alors dans la base du bulbe déraciné un petit support pour qu’il tienne debout, ce qui est, quant à moi, un genre de crucifixion végétale. Le bulbe devient alors un élément de décoration.

Tristement, on vient aussi de condamner le bulbe à mort. Sans racines, avec son plateau supprimé, étouffé par une couche de cire qui l’empêche même de respirer, le bulbe est désormais voué à mourir… mais avant le moment fatidique, il fera un ultime effort pour produire des fleurs. C’est essentiellement un mort-vivant. Un peu comme une poule dont on a coupé la tête, mais qui bouge encore.

Évidemment, le marchand affiche fièrement «Pas besoin d’eau!». Bien sûr que non! Depuis quand un mort-vivant a-t-il besoin d’eau? Et même si vous vouliez lui en donner, comment le faire quand le bulbe mourant n’a plus de racines pour en absorber?

Le bulbe produira donc une tige florale dressée, des boutons de fleurs et souvent des fleurs (mais il arrive qu’elles commencent à s’assécher avant de s’épanouir complètement, car les réserves d’énergie du bulbe s’épuisent de jour en jour). Joyeuses Fêtes! Après, vous jetez le bulbe, tout simplement: impossible de le récupérer.

20151120C
Bulbe trempée dans la cire orange et décoré d’un autocollant halloweenesque.

De plus, ils osent vendre ces bulbes mort-vivants pour Noël, une fête qui devrait théoriquement souligner la vie et l’optimisme! Ils devraient plutôt les offrir à l’Halloween, la Fête des morts!

 

Oups! Je viens de découvrir que «ils» l’ont déjà prévu (voir l’image à gauche). Vraiment, quand il s’agit de leurrer le public, il n’y a pas de limites!

 

 

22 comments on “Des amaryllis mort-vivants

  1. Quelqu’un qui aime vraiment les plantes ne peut pas aimer ce genre d’horreur.

  2. Brigitte Brunet

    C’est épouvantable, j’espère que personne va n’acheter. Pas moi c’est sur.

  3. Annie Leclerc

    Crucifiée… Puis ressuscitée…
    Quand j’en ai acheté une cet hiver, j’igorais qu’elle était « condamnée à mort »…
    Malaise après avoir appris son destin dans votre article!
    Je me suis donc mise en tête de la réchapper… J’en ai gratté la cire, retiré le support de métal, puis j’ai constaté qu’il lui restait 2 petits moignons de racine…
    J’ai donc planté le bulbe dans du terreau de plantation que j’ai ensuite arrosé régulièrement…
    J’ai fait légèrement moisir le bulbe car je l’avais enterré trop profondément dans un pot en plastique.
    J’ai corrigé le tire rapidement par la suite…
    En ce moment, il me produit de belles feuilles vertes!
    J’ignore quand et si il refleurira, mais je serai patiente!

  4. Bonjour, j’ai acheté hier un bulbe dans de la cire, dans le but justement de le sauver. Je ne savais pas non plus qu’il était condamné à mort mais trompé dans de la cire, ce n’est pas étonnant. j’espère pouvoir le sauver ..Je trouve très hypocrite de parler de la planète tout le temps mais de proposer à la vente des produits qui vont complétement à l’encontre de la vie..

  5. Renée Ruppen

    d’accord avec Dana Je tente aussi un sauvetage Il a 2 minuscules racines 19 dec 2019

  6. Annie Leclerc-Soubrier

    Opération sauvetage réussie… Il a fleuri, timidement, l’hiver dernier, soit 2 ans plus tard.

    • Si le plateau (point d’origine des racines) n’a pas été complètement supprimé, c’est possible. Mais si aucune racine ne forme, le bulbe mourra. Vous avez eu de la veine!

  7. EVELYNE ETTORI

    Bonsoir, Moi aussi j’ai acheté un bulbe-mort vivant qui a fait trois belles fleurs il faut dire que je lui ai mis de l’eau i fois par semaine malgré la cire à ce jour donc 3 mois plus tard il a sorti 3 petites racines donc vu qu’il s’accroche à la vie je vais encore l’aider je vais gratter la cire et enlever ce tire-bouchon qui lui sert de socle , lui trouver un joli pot en verre et lui mettre du terreau je crois qu’il mérite tout cela j’espère que cela va marcher je crois en lui il s’est tellement accroché durant tous ces mois by by je vous tiendrai au courant

    • Le fait que le bulbe produise des racines est une bonne indication qu’il essaie de survivre. Continuez votre programme et oui, faites-moi savoir le résultat!

  8. J’ai acheté chez Lidl sans regarder une amaryllis dans de la cire et j’ai vu vos commentaires Mon mari a enlevé la cire et va la replanter on va essayer un sauvetage C’est triste et je suis tombée dans le panneau Il faut le dire autour de vous ce que je vais faire

  9. J’ai moi même acheté une amaryllis dans la cire chez Lidl, ne pouvant l’arroser j’ai consulté internet. J’ai vite enlevé la cire et le support métallique, je tente de la replanter et donc de la sauver, pas de racines donc pas certaine de la sauver, au moins j’aurai essayé. Dorénavant boycotte de ce genre de plantation. On n’en parle pas assez !

  10. Ne comprenant pas le pourquoi de cette décoration insensée, j’ai donc trouvé la réponse grâce à vous. Je me doutais qu’il se passait quelque chose d’anormal.
    Ne supportant pas cette cire, je l’ai grattée et malheureusement aucune racine. J’ai quand même planté le bulbe en espérant que la nature sera plus forte que la bêtise humaine.

  11. Bonjour, j’ai comme vous acheté un bulbe et je l’ai débarrassé de sa cire. Je l’ai planté dans du bon terreau et j’ai mis de l’hormone. Je viens de voir ce matin l’apparition de racine. J’espère avoir réussi à la sauver.

    • S’il y a une racine, oui, vous l’avez sauvée.

      • Et bien je suis très contente

      • je suis aussi tombée dans le panneau mais je pense que j’ai réussi à sauver les 3 que j’avais acheté. je les ai planté au printemps dans des pots separes mis au jardin. ils ont fait de belles feuilles et beaucoup de racines . je lea ai mis au repos en ce moment et j’espère qu’elles vont refleurir .

        merci de nous avoir sensibiliser !

    • Bonjour comment avez-vous vue les racines si il est dans la terre ??

      • Valou Isère

        Le bulbe n’est pas enterré en entier, je le soulevais délicatement de temps à autres et j’ai vu une racine, puis deux et trois, maintenant il est dans son pot définitif.

  12. Claire Morin

    et bien le mien – dans la cire – vient de refleurir! à rien comprendre.

  13. En fait, c’est facile à comprendre. À l’achat, le bulbe peut avoir jusqu’à trois tiges florales embryonnaires et avant de mourir, le bulbe essaiera toujours de fleurir. Le vôtre a dû contenir 2 tiges florales au moment de sa préparation.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :