Le mythe des clous rouillés

Par défaut

20150826ADepuis des temps immémoriaux, les jardiniers ajoutent des clous rouillés dans le sol au pied de leurs plantes. Ils seraient censés:

  • Rendre les épinettes plus bleues;
  • Faire bleuir ou mieux fleurir les hydrangées;
  • Augmenter la productivité des fruitiers;
  • Faire verdir les chênes souffrant de chlorose (feuilles jaunies);
  • Donnez aux plantes un supplément de fer;
  • Acidifiez un sol trop alcalin;
  • Et sans doute plusieurs autres p’tits tours de magie.

Il est facile de comprendre le concept de base derrière ce mythe. Si un clou devient rouillé, c’est qu’il contient du fer et le fer est un des éléments minéraux dont les plantes ont besoin. Mais le fer produit par les clous rouillés, c’est de l’oyxde de fer, un composé chimique essentiellement insoluble. Et comme il est insoluble, le fer qu’ils contiennent ne pas être absorbé les végétaux. Donc, même si vous remplissez le sol de clous rouillés, ça ne changera rien pour les plantes… et cela vous met en risque de vous infecter avec le tétanos si vous jardinez dans le secteur.

Le fer est un élément abondant dans la nature et manque rarement dans les sols de jardin, du moins tant que leur pH est neutre ou plutôt acide. Si le sol est trop alcalin, par contre (et c’est très rare dans l’Est du Canada), le fer peut être présent, mais sous une forme non disponible aux plantes. Dans ce cas, plutôt que d’appliquer du fer, il faudrait essayer d’abord de réduire de pH, peut-être par des applications de soufre au sol ou en y mélangeant de la tourbe horticole («peat moss»). Alternativement, vous pouvez vaporisez une solution de sulfate de fer directement sur le feuillage (les végétaux absorbent bien les minéraux par leur feuillage) ou arrosez le sol avec un chélate de fer, plus facile à absorber que l’oxyde de fer. Mais en aucun des clous rouillés ne peuvent être utiles aux plantes.

Et en passant, ce n’est pas en ajoutant du fer sol, même sous forme chélatée, que vous allez faire bleuir une épinette bleue. Sa coloration est génétique et vous ne pouvez pas la changer.

Publicités

6 réflexions sur “Le mythe des clous rouillés

  1. rachel roy

    que faire avec mes coquilles d œufs et mon mare de café en dehors de la saison du jardinage je demeure en Appartement pas de composteur que faire

    • Ce sont des matières à composter, tout simplement, tout comme d’autres déchets verts de cuisine. Vous pouvez soit les donner à quelqu’un qui a un composteur ou les congéler l’hiver et les utiliser dans un jardin quelconque l’été.

  2. Joanie Duclos

    Bonjour,
    Sur le même thème, j’aimerais savoir si l’utilisation d’un arrosoir rouillé peut être néfaste pour mes plantes. Également, je récupère les conserves que je perce de trous pour les utiliser comme pot, et avec le temps la rouille s’installe autour des trous de drainage. Selon ma compréhension de votre article, ce ne serait pas néfaste. Est-ce bien sans danger pour mes plantes?

    • La rouille n’est pas nuisible aux plantes. C’est de l’oxyde de fer. Le fer est un oligoélément, théoriquement bénéfique aux plantes, mais en fait, l’oxyde de fer étant essentiellement insoluble, les plantes n’en profitent pas.

      • Joanie Duclos

        Je vous remercie pour vos conseils. J’apprécie beaucoup votre blog qui m’en apprend régulièrement sur la passion de l’horticulture. Bonne journée à vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s