Catégories

Recherche

Tirer avantage d’une plante indésirable

La prêle des champs (Equisetum arvense) est une fougère (oui, les botanistes ont récemment décidé qu’elle n’est plus une «plante apparentée aux des fougères», mais une fougère à part entière) très envahissante que beaucoup de jardiniers doivent arracher régulièrement. Mais tant qu’à l’arrachez, ne pourrait-elle pas servir à quelque chose? Il n’est pas question de mettre ses rhizomes vivants dans le compost (souvent ils survivent au processus de compostage pour envahir de nouveau nos jardins quand on l’utilise), mais on peut utiliser la prêle d’une autre façon… Il se trouve que la prêle est riche en silice (jusqu’à 8%), d’ailleurs plus que toute autre plante. Or la silice aide les plantes à mieux résister aux maladies. On peut donc préparer une décoction maison pour aider à prévenir différentes maladies fongiques comme le blanc (oïdium), la tâche noire du rosier, la pourriture grise (Botrytis), le mildiou et certaines rouilles. À cette fin, faites macérer 50 grammes de prêle fraîche dans 1... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!