Categories

Recherche

Nos partenaires

Les kiwis rustiques débarquent en ville

Chaque automne, bon an mal an, le plant de kiwi arctique (Actinidia kolomikta) que j’ai planté devant la maison, dans l’ombre la plus profonde, me donne un petit bol de fruits miniatures que je dévore en trois secondes! Vu la grosseur des fruits et la production limitée, ce petit bonheur de la vie est bien vite passé.

Avec leur haut taux de productivité, les kiwis rustiques (Actinidia arguta) sont les prochaines coqueluches du jardin comestibles! Photo: Bjorn Appel sur Wikimedia Commons

S’il existait des kiwis parfaitement rustiques avec des fruits plus gros et plus nombreux… le monde serait parfait! Eh bien, oui, ILS existent! C’est en feuilletant un catalogue que je suis tombée sur une demi-douzaine de variétés aux noms complètement nouveaux à mes oreilles. Quoi? Des plantes que je ne connais pas?

Ce qu’ils ont en commun

Ces nouveaux kiwis font partie du groupe des kiwis rustiques (Actinidia arguta). En Europe, on les appelle les kiwis de Sibérie ou les kiwaïs. Les kiwis rustiques sont des plantes grimpantes qui peuvent atteindre environ 5 mètres de hauteur et de largeur. C’est une plante imposante qui fait des merveilles pour camoufler les clôtures de type «Frost». Elle développe un bois ligneux qui résiste au froid, en général, jusqu’en zone 4. La plante fleurit à la fin du printemps, vers le début de juin. Les fleurs blanches sont souvent cachées par le feuillage. Elles dégagent un extraordinaire parfum. Les fruits se développent sur les plants femelles. Ils ont la taille et la forme d’un gros raisin vert. Contrairement aux kiwis vendus en épicerie, les kiwis rustiques ont une pelure lisse et sans poils. On les consomme entiers, avec la peau! Comme pour tous ces petits kiwis comestibles, on peut reconnaître les fruits mûrs au toucher, quand ils sont légèrement mous. Cette récolte est automnale.

Les fruits des kiwis rustiques sont dépourvus de poils et on peut les manger tout entiers, dès qu’ils sont bien mûrs. Photo: Wikimedia Commons

Beaucoup de femelles… et un mâle!

Entendons-nous, pour un jardinier disposant d’un terrain résidentiel, c’est beaucoup plus facile de cultiver des gadelles, des cassis et des camerises! En effet, avec les kiwis, il y a un double défi. Le premier en est un d’espace. Les kiwis rustiques sont des plantes grimpantes qui prennent beaucoup de place, plusieurs mètres en largeur et en hauteur. Le second est qu’il s’agit d’une plante dioïque, c’est-à-dire qu’il existe des plantes mâles et des plants femelles. Pour obtenir des fruits, il faut donc cultiver au minimum deux spécimens de cette plante d’envergure! La plupart des spécialistes recommandent un ratio d’un mâle pour 5 à 8 femelles… mais huit plants de kiwis dans un même jardin? Ça fait beaucoup! Quoi qu’il en soit, le kiwi rustique ‘Meader’ est reconnu pour être un bon pollinisateur pour la plupart des variétés.

Comment planter et entretenir les kiwis rustiques?

Les kiwis rustiques poussent très bien au plein soleil ou à la mi-ombre. Plus il y a de lumière, meilleure sera la production de fruits. Ils préfèrent les sols meubles et bien drainés, mais ce sont des plantes vigoureuses, capables de croître dans des conditions moins idéales. On peut planter les kiwis à l’année et l’important sera d’assurer des arrosages réguliers lors de la première année de culture. Au moment de la plantation, on peut amender le sol avec un bon compost, des engrais granulaires ou des mycorhizes.

Il est normal que la plante stagne un peu la première année, le temps qu’elle s’acclimate à son nouvel environnement. Après deux ou trois ans, la plante commencera à se développer avec vigueur. La floraison des kiwis se manifestera sur les branches tertiaires, c’est-à-dire sur la 3e ramification des tiges. C’est pourquoi il faut encourager le développement d’un ou deux troncs principaux. Sur ces troncs, on encourage le développement de branches secondaires bien espacées. Puis on stimule le développement d’une abondance de branches tertiaires grâce à la taille. Une fois la structure de la plante bien en place, on procède à une taille d’entretien, tôt au printemps, qui vise à enlever les branches trop vigoureuses qui ne donneront pas de fruits.

La taille semble complexe? Aucun problème! La plante produit des fruits, même si on ne la taille pas! En fait, les kiwis rustiques sont très faciles de culture et demandent peu de soins, une fois bien établis. C’est une plante que l’on peut regarder pousser.

Des variétés de kiwis rustiques à découvrir

Le kiwi rustique ‘Anna’. Photo: Battistini Vivai

Selon les descriptions, c’est le kiwi ‘Anna’ qui comblerait tous mes besoins. Il s’agit d’une variété reconnue pour sa grande productivité. Les fruits, d’environ 3 cm de long, ont une pelure lisse qui prendra une légère teinte rougeâtre à maturité, si exposée au soleil. Cette grande productivité est en étroite relation avec les dimensions de la plante. Celle-ci occupera près de 6 mètres d’envergure et environ 5 mètres de hauteur. Le véritable nom de cette variété est ‘Ananasnaya’, ce qui ferait référence à la légère tangente que prend la saveur du côté de l’ananas. Toutefois, cette affirmation reste à prouver, car il existe tout un mystère quant aux origines de cette variété. Certains la disent russe, d’autres polonaise, et certaines descriptions attribuent cette variété à une tout autre espèce (A. kolomikta). Quoi qu’il en soit, elle fut introduite en Amérique dans les années 1970 et on a évidemment simplifié le nom de la variété, qui est devenue ‘Anna’. Puis, par la forme des fleurs et des feuilles, il est clair que ‘Anna’ est bien un kiwi rustique (A. arguta).

Le petit kiwi aux fruits en forme de cœur, c’est ‘Chung Bai’. Ici aussi, la productivité et la grosseur des fruits sont au rendez-vous! Selon les descriptions, cette variété d’origine coréenne est plus compacte que les autres kiwis rustiques. Selon une expérience tenue en Montérégie, cette variété serait aussi la plus hâtive à produire des fruits matures.

Le kiwi rustique ‘Chang Bai’. Photo: Bamboo Plants

De toutes les variétés, c’est ‘Michigan State’ qui semble la plus prometteuse pour les jardiniers nordiques. On la dit rustique jusqu’en zone 3! C’est aussi la variété qui produit des kiwis plus gros (de quelques millimètres!) que tous les cultivars précédents. Même si, en réalité, les fruits sont à peine plus gros, on appelle cette variété le kiwi «Jumbo»! Bien sûr, il a encore quelques croûtes à manger pour se faire aussi gros que le kiwi comestible et poilu de l’épicerie. Mais pour un kiwi de jardin nordique, il peut se permettre de bomber le torse! On lui attribue aussi des records de productivité qu’il reste à prouver!

Enfin, les amateurs d’originalité pourront cultiver des kiwis rouges, avec la variété ‘Ken’s Red’. En vérité, les fruits sont plutôt mauves, mais tout aussi sucrés que les kiwis verts. Cette couleur particulière du fruit est attribuable au fait que cette variété est un croisement avec le kiwi pourpre (Actinidia melanandra), qui est une espèce originaire du Sichuan et dont les fruits sont rougeâtres. Bien sûr, avec l’originalité viennent les notes en petits caractères. Il est dit que ‘Ken’s Red’ est moins rustique et conviendrait mieux à un jardin en zone 5. On note aussi que la productivité est moins au rendez-vous.

Le kiwi rustique ‘Ken’s Red’. Photo: Ogrod Botaniczny Uniwersytetu Wroclawskiego sur Wikipedia Commons

D’autres variétés de kiwis rustiques commencent aussi à poindre dans les catalogues des pépiniéristes, dont ‘Dumbarton Oaks’, ‘Geneva’, ‘Rosanna’ et ‘Tatyana’. Bref, il y a tout un univers à découvrir … et tant de petits fruits à goûter! Maintenant… où les planter? Peut-être qu’avec quelques pots de confiture de kiwi je pourrais convaincre les nouveaux voisins?

Il était un kiwi qui voulait se faire aussi gros que la tour Eiffel. Image: Montage par Mathilde Bourgeois sur Canva.

Étiquettes + Kiwi rustique, Actinidia arguta


commentaire sur "Les kiwis rustiques débarquent en ville"

  1. Bonjour! Merci pour l’information sur les différents Kiwi car moi aussi j’ai ceux très petits et que j’ai pu goûter avant que les oiseaux ne les mangent ?

    • Quelle n’est pas ma surprise de lire le Jardinier paresseux (que je lis d’ailleurs religieusement à tous les matins). Hier, à la Ferme du Mihouli située sur la Rivière Richelieu à Lacolle, nous avons débutés l’implantation de plus de 250 plants de différents cultivars de kiwis, à terme, nous en aurons plus de 1200!! Pour ceux et celles qui ne peuvent cultiver le kiwi dans leur propre potager, nous proposons l’adoption d’un plant de kiwi. Les gens pourront tout au long de l’été venir à la ferme voir leur plant, profiter de la ferme et de la rivière et à l’automne, lors de la Grande tablée des récoltes, venir cueillir les fruits! Au plaisir de vous accueillir dans notre belle communauté! http://Www.fermedumihouli.com

  2. Bonjour! Merci pour l’information sur les différents Kiwi car moi aussi j’ai ceux très petits et que j’ai pu goûter avant que les oiseaux ne les mangent ?

  3. Je ne savais pas qu’il existait des kiwis arctiques. Fascinant! Que la nature est belle. J’ai acheté récemment un saule arctique nain (après avoir lu à ce sujet sur votre blogue!), mais les kiwis, malheureusement, sont beaucoup trop imposants… Merci pour ces infos très intéressantes.

  4. Bonjour madame Boudreau, j’ai deux kiwis plantés il y a 20 ans dont j’ignore la variété. Il y en a un qui donne un dizaine de kiwis minuscules. Savez-vous la durée de vie d’un plant?
    Ce printemps il y en a un qui avait 80% des branches mortes, j’ai tout coupé. Je suis étonnée qu’il y ait une nouvelle croissance à partir du tronc qui est resté en place. Dois-je espérer qu’il puisse couvrir à nouveau ma clôture?

  5. WoW c’est fascinent, pas de place sur mon terrain , mais j’en ferai dans un avenir rapproché .
    Merci douçe Julie pour tes connaissances et ta plume ?

  6. Merci Julie pour ce très bel article (d’ailleur, vos articles sont toujours inspirants), je vais essayer de dénicher des plants, je suis dans une région près de Sherbrooke.
    La semaine dernière j’ai trouver le lila de mes rêves aux Serre St-Élie, il a un nom russe … impronossable…
    Bonne fin de semaine

  7. J’ai un seul plant de kiwi dans ma petite cours, comme il pousse sur des cordes que j’ai tendues entre deux poteaux, il ne gobe pas de place. Il fait actuellement 10 pieds de large par 10 pieds de haut. L’année dernière il m’a donné 400 fruits très très délicieux.
    Sur l’affichette c’est inscrit: Hardy kiwi 2 in 1; Kiwi rustique 2 dans 1; Actinidia arguta.
    Quand je cherche sur internet, on dit que cette variété est autofertile.

  8. Merci! j’aime tellement découvrir de nouvelles plantes comestibles. Quel dommage que je n’aime pas les kiwis 🙂 Mais je partagerai avec quelqu’une qui en raffole !

  9. J’ai planté deux Actinidia kolomikta il y a 20 ans. Ils ont grimpé à l’aide de treillis et d’une base d’ancienne antenne de télé. Ils mesurent 40 pieds de haut et ont été coupé à plusieurs reprises because ils étaient trop près de ma cheminée en hiver.

    Ce sont des lierres fruitières. Je cède avec joie les kiwis à mes oiseaux. Mais c’est le feuillage qui est sublime. Cette jolie feuille vert tendre, qui se coloré d’abord comme si on en avait trempé la moitié dans de la peinture blanche. Après quelques jours, voilà que la pointe du blanc se teinte de rose. Wow. Avant le cr… de dernier verglas, un magnifique cottinus rose encadrait ma womancave, le plus ji site de zenitude.

    C’est une plante formidable, mais il faut respecter ses envies d’hégémonie. Ça fait trois ans que je n’utilise plus mon poêle à bois. Ça fait trop mal au coeur de couper cette cascade de beauté. Ah oui, mes mésanges adorent y nicher aussi.

  10. Merci Julie…toujours intéressant de vous lire et d’en apprendre ! En plus, vous êtes drôle ! on vous adore !

    • Bonjour Julie,
      Merci de ces informations sur ces nouvelles variétés. J’ai planté 2 kiwis (mâle et femelle, kolomikta) l’an dernier et j’ai obtenu quelques petits kiwis à l’automne. Rien pour appeler sa mère, mais c’est un début. Pouvez-vous me donner un conseil pour les attacher ou pour les tailler correctement afin qu’ils aient un bon départ? Je les ai placés près d’un mur de patio ajouré, mais ils ne semblent pas s’y accrocher seuls et les tiges semblent s’enrouler sur elle-mêmes. C’est toujours un plaisir de vous lire.

  11. Bonjour
    J’ai reçu de la ville de laval un petit pin des alpes qui a été mis en place hier.
    Je ne sais pas si je dois l’arroser et à quelle fréquence. Merci de vos précieux conseils

    Merci

  12. Bonjour, très intéressée par vos précieuses informations, j’ai 4 plants de Kiwi achetés en pépinière deux males 2 femelles plantés il y à 4 ans, le feuillage est magnifique mais aucun fruits, est ce une plante qui demande bien des années avant de produire? merci pour votre réponse

  13. Je pense que lors d’étés bien ensoleillés et longs j’ai plus de mini kiwis. Mais c’est sur qu’il faut les verifier sinon oiseaux et ecureuils s’en apparent, ou un peu de froid et tout tombe.

  14. J’aimerais savoir ou me procurer les cultivar Tatyana, merci

  15. Il y a une trentaine d’années, j’ai planté deux Actinidia arguta, male et femelle, acheté chez Ken Taylor à la Pépinière Pointe du Moulin à l’île Perrot. https://www.greenbarnnursery.ca/ Ken ne nous a pas dit de quel variété il s’agit, mais c’est probablement Anna. Nous sommes en plein centre-ville de Montréal et nous avons des kiwis depuis un vingtaine d’années. Oui, ça pris 10 ans pour en avoir. Je ne les tailles pas, mais j’aurais dû surtout pour le plant mâle qui est plus vigoureux. Cette année nous avons eu une recolte record avec plusieurs centaines de kiwis. Pour la recolte, j’attends toujours que les kiwis commencent à être un peu mous. Cette année, c’était a Halloween et les enfants qui passaient en ont goûté avec bonheur.