Travaux saisonniers

Tout emmitouflé

À l’heure actuelle, vos tâches extérieures devraient être pratiquement terminées : tuyaux d’arrosage rangés, pots empilés pour le printemps ou le recyclage, outils suspendus, etc. L’Alaska Cooperative Extension Service (www.uaf.edu) propose sur son site une liste pour vous aider à vous organiser. Vous y trouverez également de nombreux autres articles intéressants, dans la section Publications. Vous pouvez les télécharger, les perforer à trois trous ou les mettre dans des protecteurs de page et créer un carnet d’idées pour cet hiver.

Entreposer les bulbes pour l’hiver

Le sol est enfin en train de geler, alors les bulbes qui vous restent peuvent être mis en pot pour les pots stockés dans un vide sanitaire ou un garage. Je mets mes pots de forçage sur le sol de ma serre chauffée, où il fait plus frais que sur les étagères. Vous trouverez peut-être des bulbes invendus en vente dans votre région, mais assurez-vous qu’ils ne sont pas desséchés. Leur prix devrait être au moins réduit de moitié.

Des tulipes jaunes en pot.
Tulipes en pot. Photo : Patrick Ryan.
Tulipes jaunes et roses en pot.
Tulipes en pot. Photo : Patrick Ryan.
Muscari (Muscaria armeniacum) in pot.
Muscari (Muscaria armeniacum) en pot. Photo : Patrick Ryan.

La culture avec éclairage en hiver

Si vous disposez d’éclairage, vous pouvez faire pousser des légumes verts ou des herbes aromatiques pour les consommer, ou offrir à vos plantes d’intérieur de belles vacances ensoleillées sous la lumière. En cherchant «?Les meilleures plantes d’intérieur pour les zones à faible luminosité?», vous obtiendrez plusieurs sources qui comprendront principalement des plantes classiques. Mais avoir un petit plat de plantes succulentes donne un look plus moderne. Elles sont faciles à cultiver et elles ont un aspect bizarre et cool. J’aime regrouper les miennes dans un plateau de bonsaï. Mon site de référence pour les succulentes est Mountain Crest Gardens (mountaincrestgardens.com). Ils ajouteront même un pack chauffant pour expédier les plantes en hiver. Consultez le site Web pour trouver des tonnes d’informations sur les plantes d’intérieur.

Succulentes dans un bac à bonsaï.
Succulentes dans un bac à bonsaï. Photo : Patrick Ryan.
Succulentes dans un bac à bonsaï.
Succulentes dans un bac à bonsaï. Photo : Patrick Ryan.

Un peu de temps libre

Les mois d’hiver sont propices à la réflexion, à la planification, à la recherche et à la lecture. Qu’avez-vous apprécié le plus dans votre cour et votre jardin l’été dernier ? Que feriez-vous mieux ? Quelles plantes ont bien fonctionné pour vous ? Avez-vous essayé quelque chose de nouveau ? Faites une liste de souhaits. Prenez des notes avant que les pensées de la saison dernière ne s’estompent.

Phlox mélangé nain Twinkles

Je veux vraiment le Phlox Twinkles Dwarf Mix, alors ne commandez pas toutes les graines avant que j’obtienne les miennes ! Je les ai vues au Jardin botanique de l’Alaska l’été dernier.

Les mois de mai et juin ont été chauds à Anchorage — 24 degrés C ! Et puis la pluie est arrivée en juillet. Puis en août. Et en septembre. Donc les jardins ont été un défi cette saison. Je suis heureux pour les coquelicots et les lys que j’ai plantés, et mes jardins en bacs d’hypertufa ont bien marché. Ma femme Debbie plante beaucoup de conteneurs et nos magnifiques marguerites ont fleuri tout l’été et en automne, qu’il pleuve ou qu’il vente.

Pushkinia dans un bac à hypertufa.
Pushkinia dans un bac à hypertufa. Photo : Patrick Ryan.
Marguerites jaunes
Marguerites. Photo : Patrick Ryan.

Pour garder mon cerveau flexible, je me penche actuellement sur les noms latins et l’étymologie des plantes que je cultive ou que je vois dans la forêt. Prenez, par exemple, notre églantier indigène, alias rosier aciculaire (Rosa acicularis). L’épithète spécifique (le deuxième nom) signifie « petite aiguille » ou « petite épingle ». Attrapez un jour une tige de rose et vous vous souviendrez de ce nom ! Nous en reparlerons dans un prochain article.

Des problèmes d’arbres

Maintenant que les feuilles sont tombées, y a-t-il une fenêtre d’un voisin que vous aimeriez cacher ? Si vous avez perdu une épinette à cause du vent ou du dendroctone, que comptez-vous faire ? Le remplacer, et si oui, par quoi ? C’est un problème énorme à Anchorage qui devra être abordé. On parle beaucoup de remplacer l’épicéa blanc (Picea glauca) par la même espèce ou un autre conifère, comme l’épinette bleue du Colorado. J’aimerais voir plus de sapins. J’ai perdu un épicéa de 60 pieds, âgé de soixante ans, à cause des dendroctones. Outre le coût de l’enlèvement, la perte de ce beau spécimen est déchirante et irremplaçable de mon vivant. Ils sont si beaux en hiver. Le mieux que je puis faire est de planter un arbre de six pieds provenant d’une pépinière.

Tronc d'épicéa présentant des dommages causés par un coléoptère
Tronc d’épicéa présentant des dommages causés par le dendroctone. Photo : Patrick Ryan.

Pour les arbres à feuilles caduques, nous ne voulons plus planter de Prunus padus (cerisier d’Europe) ou de Prunus virginiana, le cerisier rouge du Canada, un autre cerisier à grappes. Ils sont devenus envahissants ici et déplacent les arbres et arbustes indigènes. Profitez de l’hiver pour vous renseigner sur les plantes envahissantes dans votre région. Aujourd’hui même, j’ai vu une ligne de clôture couverte de vignes de vesce Jargeau (Vicia cracca). Elle était encore d’un vert éclatant, même si les températures ont atteint les 20 degrés et que nos plantes indigènes ont perdu leurs feuilles. Les plantes non indigènes ont tendance à rester vertes et à se trahir elles-mêmes.

Une tasse de thé et une douillette

Je n’ai pas fait tout ce que je voulais dans mon jardin cet été avant que l’hiver ne s’installe, mais le printemps reviendra et je serai prête à jardiner comme une folle à nouveau pendant notre courte saison. À vrai dire, je suis content de cette pause. Je suis crevé !

Je pense que je vais parcourir les plus de 60 livres de Larry Hodgson avec une tasse de thé et une douillette…

7 comments on “Tout emmitouflé

  1. Bon hiver!

  2. Michèle ADAM

    Il y a toujours 10°C ici dans ma région de Belgique, certains arbres ont perdu leur feuilles, mais pas tous. Mon bouleau est couleur dorée, les feuilles attendent le premier gel pour tomber. J’essaie de terminer mes plantations de bulbes … et surtout de trouver la place d’en mettre encore ! Demain, on distribue de arbres et arbustes dans ma commune, et j’irai en chercher … encore du travail que les oiseaux apprécieront (pas mon dos).
    Merci de continuer ce blog avant autant d’articles intéressants. A bientôt. Michèle

  3. moi tout est en place seulement encore un peu de nettoyage dans mon parc , malheureusement mes tulipes d’y il a plusieurs années sortent déjà , du coup j’ai remis du terreau de mon compost au dessus , mais , est-je bien fait

  4. Intéressant de vous lire et d’avoir des nouvelles du Nord ?. Sympathiques, vous avez égayé ma journée .

  5. L’abeille dans les marguerites n’est pas dans les abeilles de Quebec que jai noté sur mon site https://lejardindesvioloneux.ca/fr/abeilles-sauvages. Est-ce quil y a quelqu’un qui peux l’identifier?

  6. Bon hiver!

  7. Bon rappel qu’on peut acheter des bulbes désséchés. Je vais être plus vigilante dans mes achats d’automne. Merci!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :