Jardin potager dans une brouette.

Vous pouvez facilement installer un petit potager dans une brouette. Photo: garden.com

Cela semble une idée folle au début, mais vous pouvez certainement faire pousser des légumes dans une brouette. Une vieille brouette qui a vu des jours meilleurs peut alors reprendre vie et retrouver une utilité. 

Vous trouverez même beaucoup de photos sur Internet montrant des gens qui jardinent fleurs et légumes dans leur brouette. Il y en a même qui y créent de petits jardins de fée! C’est un petit jardin original qui conviendrait parfaitement à un aménagement d’allure rustique ou artistique: disons style shabby-chic. 

Vieille brouette très rouillée sur une espace en gravier.
Vous n’aurez aucune difficulté à trouver une brouette vieillissante. Vous en avez probablement déjà une chez vous! Photo: Cjp24, Wikimedia Commons

Vous avez peut-être déjà une brouette d’âge canonique, irrémédiablement sale, bosselée et égratignée ou encore, très rouillée (la mienne se rapproche justement de ce stade). Sinon, visitez un marché aux puces ou une vente de bric-à-brac. C’est une excellente occasion pour montrer votre prouesse en recyclage: trouver une nouvelle utilité à un objet devenu inutile, c’est gagnant pour l’environnement! Surtout, il serait presque criminel de percer des trous de drainage dans une brouette toute neuve!

Que vous souhaitiez laisser transparaître la rouille (tant de brouettes modernes maintenant ont une cuve en plastique) ou que vous vouliez cacher la dégradation d’une couche de peinture de couleur vive, tout est possible. Cela dépend totalement de vos goûts.

Suivre le soleil

Jardiner avec un jardin en brouette, trois soleils pour suggérer le mouvement du soleil.
L’idéal pour votre brouette potagère serait de la déplacer pour qu’elle soit au soleil le plus longtemps possible. Photo: clipartmax.com, computerclipart.com & illustoon.com, montage: laidbackgardener.blog

Là où ce projet pourrait être particulièrement intéressant, c’est dans les endroits où le soleil fait défaut. Comme où il y a du soleil pendant seulement de courtes périodes, où l’ombre d’un grand arbre ou du mur de la maison engloutit tout un pan du jardin au cours de la journée. Vous pourriez alors simplement déplacer votre potager mobile de l’ombre au soleil, selon ses déplacements au cours de la journée. Et s’il y a bien un groupe de végétaux qui aime le soleil — des heures et des heures de soleil —, c’est les légumes!

Par contre, il faut bien admettre que cette technique n’est pas trop «jardinier paresseux», n’est-ce pas? Déplacer un potager roulant à gauche et à droite selon l’heure nécessite de l’effort! Il vous faudrait vous lever de votre chaise longue 2, peut-être même — horreur! — 3 fois par jour!

Complication supplémentaire, cela ne fonctionnera que si vous êtes présent sur votre terrain pour faire l’acte (avec le confinement COVID, toutefois, vous avez plus de chance d’y être!).

Mais lorsque la majeure partie de votre jardin est à l’ombre une grande partie de la journée et que vous êtes grand amateur de légumes frais, vous pourriez être assez désespéré d’avoir un ensoleillement intense pour vous résigner à faire l’effort nécessaire.

Une brouette robot

Robot qui pousse une brouette rouge sur un gazon, suivant le mouvement du sol. Trois soleils dans le ciel.
Un jardin-brouette robotisé capable de suivre les mouvements du soleil serait vraiment la solution facile. Photo: clipartmax.com, computerclipart.com & illustoon.com, montage: laidbackgardener.blog

Si j’étais un inventeur, je robotiserais la brouette. J’installerais un panneau solaire, un moteur et un petit ordi, puis le programmerais pour qu’il suive les mouvements du soleil. Voilà une méthode que je vois comme étant non seulement facile à gérer, même totalement sans intervention. Exactement ce qu’il faut pour un jardinier paresseux comme moi. Même, vous pourriez avoir toute une série de brouettes robotiques qui serpenteraient votre terrain à la recherche du soleil le plus intense. Un peu comme dans le film La guerre des mondes, mais avec un peu moins de carnage.

Petit robot rond blanc avec une plante au centre qui se déplace sur une table de bois.
Il existe déjà un robot qui suit le soleil (voir le billet Une plante-robot qui suit le soleil). Il s’agirait sans doute d’adapter la technologie à un moteur plus puissant. Photo: http://www.vincross.com

Si facile à réaliser

Eh bien, mettant de côté l’aspect robotique de la chose (bien que dans ma cour de plus en plus ombragée, ce serait vraiment la voie à suivre!), préparer un jardin de brouette est un projet simple que toute personne qui dispose d’une surface assez plane — une cour, une terrasse, même un grand balcon — peut réaliser.

Il suffit de percer quelques trous de drainage au fond de la brouette et vous voilà bien parti!

Main qui perce un trou dans une brouette sale avec une perceuse.
Photo: miraclegro.com

Essentiellement, tout ce que vous avez à faire est de percer des trous au fond d’une vieille brouette pour assurer un drainage adéquat. (Et oui, en passant, un bon drainage sera une nécessité absolue: vous ne voudriez pas que vos plantes se noient après le premier jour de grosse pluie!)

Il suffirait de percer des trous d’environ 1 cm de diamètre, distants d’environ 20 cm, au fond de la cuve. Ensuite, couvrez le fond avec une feuille de papier journal ou un vieux chiffon — cela permettra à l’excès d’eau de s’en écouler, mais gardera la terre en place. Après tout, vous ne voudriez pas que votre précieuse terre aboutisse sur les dalles de votre patio lorsque vous arrosez.

Si le fond est partiellement percé par la rouille, mais autrement solide, couvrez simplement la partie défoncée avec un morceau de moustiquaire en aluminium. D’ailleurs, cela vous donnera automatiquement un excellent drainage: vous n’aurez pas à percer d’autres trous.

Ensuite, remplissez le bac avec de la terre de qualité supérieure, peut-être une offerte pour la culture en bac, jusqu’à environ 5 à 8 cm du bord, en ajoutant du compost et de l’engrais tout usage à libération lente selon vos habitudes de jardinier bio. (Les légumes sont plus gourmands que la plupart des plantes et nécessitent plus que leur part normale de minéraux.) Et en passant, non: il n’y a pas besoin d’une «couche de drainage», une étape des plus inutiles qui enlève de l’espace de culture utile à vos plantes.

Deux mains qui plantent une laitue dans un jardin de brouette.
Photo: miraclegro.com

Plantez ou semez votre potager en brouette selon les traditions millénaires, exactement comme vous l’auriez fait en pleine terre.

Si vous ne faites qu’y repiquer des plants, vous pourriez aussi ajouter tout de suite un bon paillis organique (j’utilise les feuilles d’automne déchiquetées) d’environ 7 ou 8 cm tout autour des plants pour garder le sol humide et éloigner les mauvaises herbes. Si vous faites des semis, attendez qu’ils aient germé et que les plants atteignent plus de 10 cm de hauteur avant d’en ajouter.

Par la suite, égalisez la terre et commencez à planter et à semer vos légumes et végétaux aromatiques préférés, exactement comme dans un potager au sol. Finissez par bien arroser.

Peu de soins

L’entretien? Surtout, arrosez généreusement lorsque le sol commence à sécher… et cela pourrait être assez fréquemment, voire quotidiennement par temps chaud et sec, surtout si la cuve n’est pas profonde, car elle ne retiendra probablement pas une masse de terre suffisante pour rester bien humide pendant toute une semaine. Et aussi, il serait peut-être une bonne idée de fertiliser un peu de temps en temps — peut-être avec un engrais d’algues? — afin de maintenir une croissance saine et une production maximale à mesure que l’été avance.

Brouette peinte jaune sur un gazon contenant une collection de fines herbes .

Votre jardin en brouette peut servir pour la culture de fines herbes aussi. Photo: balconydecoration.com

Une fois sa plantation complétée, déplacez votre jardin en brouette vers l’endroit le plus ensoleillé possible, tant qu’il offre une surface plane où il sera solidement assis. Et par la suite, déplacez-le selon les humeurs de dame Nature si vous lui faites suivre le soleil.

______________________________

Un jardin en brouette: inhabituel, sans doute, mais très faisable. Et lorsque vous aurez réglé le problème de la robotique, envoyez-moi une vidéo pour que je la présente dans ce blogue!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

14 comments on “Un potager portable en brouette

  1. Hello le Paresseux,

    J’ai eu l’idée de vous taquiner en proposant de la robotiser juste avant de passer au paragraphe qui en parlait, ca m’a bien fait rire 😁

    Willy

  2. CHRISTINE B

    A l’époque ou nous n’avions pas de serre,mon mari utilisais cette méthode pour semer et avoir de la salade plus précoce. Il la sortais en journée et la rentrais le soir. Je me moquais gentillement de lui mais ça marchais. Bonne journée à vous.
    Ps j’aime beaucoup votre nouvelle présentation de votre blog.

  3. Excellente idée

  4. Moi j’ai retenu le côté paresseux de la chose, car ce sont des impatientes que je fais pousser dans ma vieille brouette. De toute beauté dans un endroit peu ensoleillé. Mais j’avoue que votre idée de fines herbes m’interpelle, il faudra que je me mette à la chasse à la vieille brouette… Merci pour votre blog.

  5. Justine Rainville

    Vous m’avez fait sourire avec votre potager dans une brouette. Je me rappelle ma voisine, un été, promenant ses hostas en brouette mois après mois tellement elle ne trouvait pas la luminosité parfaite pour eux. Je lui avais suggéré de renoncer à les transplanter à cette fréquence et de les laisser croire dans la brouette. Ça m’avait semblé la solution et l’avait beaucoup fait rire. Mais sa vision d’un bel aménagement n’aurait pas toléré ce charme champêtre. Merci de mettre de la fantaisie dans mon quotidien!

  6. L’idée de la brouette pourrait peut-être être intéressante lorsque l’on sort nos semis de tomates au printemps. Entre dans le garage le soir, sort le matin!

  7. Lucie Hébert

    Belle idée que l’on peut généraliser à d’autres objets à récupérer pour créer des jardins plus originaux et personnalisés.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :